lundi 24 décembre 2007

Cergy-Préfecture (95) : le bar le Columbia d'Eric Rohmer

Le 19.12.07 à 12H20

Eric Rohmer a tourné "l’ami de mon amie" en 1987, à Cergy. J'avais vu ce film à sa sortie. Je l’ai revu hier. "L’ami de mon amie" se déroule à Cergy-Préfecture, Cergy-St-Christophe et à la base de loisir de Cergy-Neuville. Nous avons emménagé en 1988 à Cergy-le-Haut, nous y étions pionniers.
J’ai été émue de revoir ces lieux qui en 20 ans ont mûri. L’architecture n’a pas bougé. Toujours aussi sobre, sculpturale, et photogénique. Au début du film, la prise de connaissance des deux héroïnes se déroule sur les marches devant le Conservatoire de Musique, sur lesquelles j’ai tant traîné mes guêtres en attendant les enfants.
Le gazon a poussé. Les arbres ont poussés. Certains commerces ont changé d’enseigne. Certains commerçants ont vendu leur pas de porte.
Ainsi va la ville, ainsi va la vie. Foin de la nostalgie, les choses évoluent au fil des ans, sinon elles sont mortes.

Le café-restaurant "Le Columbia", ce lieu privilégié des rendez-vous du film, est toujours là au 14, Grand Place, au dessus de la station de RER Cergy-Préfecture. Il n’a pas changé. Cependant, cette image en 1987 je n’aurais pu la faire. Le monde est plus petit depuis. Depuis, il a bien changé...

Joyeuses fêtes à tous !




Eric Rohmer made the movie "l’ami de mon amie" (1987. Also known as "My Girlfriend's Boyfriend" and "Boyfriends and Girlfriends") at Cergy-Préfecture, Cergy-St-Christophe and Cergy-Neuville's pounds. We arrived in 1988 at Cergy-le-Haut. Since 1987, the town changed much. Yesterday, I viewed again "l'ami de mon amie". The architecture is identical and yet Cergy is so different. The lawns and trees have grown. Some shops have changed.

"Le Columbia" café was an actor haunt of the movie. It is exactly the same. Except that I could not have taken this picture then. The world is smaller now, and it has changed a lot...

Merry Christmas & New Year Holidays !

samedi 22 décembre 2007

Puiseux-Pontoise (95) : l'hiver de la libre cueillette

Le 21.12.07 à 11H20

Pour les terrines de Noël et du jour de l'an, le foie gras frais du Périgord à la boutique de Caroline est impec.
Par contre, pour les confitures et les framboises faudra attendre la mi-carême. Au delà de Pâques, ce sera plus sûr d'ailleurs...



Our house is located on the expropriated lands of the Puiseux-Pontoise’s self-service garden. Obviously, at the time of the year, it is more easy to find there at Caroline's shop the traditional French foie gras for the Christmas terrines than, in the fields, raspberry for the jam.

jeudi 20 décembre 2007

Cergy-Préfecture (95) : les petites et les grandes entreprises

Siège Social de la Société 3M France sur façade de Peugeot Citroën Automobile, rue des Chauffours.
Le 19.12.07 à 13H10


Le soleil dessinait une terrasse pour le fast-food implanté près de chez mon reprographiste à Cergy-Préfecture. Cependant, on ne peut dire qu'il faisait chaud à l'ombre, rue des Chauffours vers l'immeuble Ordinal.
Le thermomètre marquait encore -4°C, lorsque je suis rentrée à la maison...

Les petites et les grosses entreprises se côtoient à Cergy.
Cergie (de Cergipontin) a une micro entreprise à but non lucratif.
J'ai avec bonheur fourni et travaillé une photo pour la carte de voeux professionnelle de mon cher époux. Et je me suis sentie flattée que COPIE LIBRE désire utiliser la photo ci-dessous pour situer leur établissement dans son environnement.

Rue des Italiens. Reproduction et Restauration.
Le 19.12.07 à 12H25

The sun was drawing a terrace, for the fast-food restaurant which is established near my photocopier’s shop, in Cergy-Prefecture. However, one cannot say that the weather was hot in the shade, as one can notice on this frontage in Chauffours street. The thermometer still marked -4°C, when I returned to home...

Small, medium-sized and large firms are side by side in Cergy. Cergie has a trader with limited liability (Cergipontin of course). And yet, I was happy and lucky to provide and work a photograph for my dear husband’s professional greetings cards. And I felt flattered that FREE COPY wishes to use this photograph of her corner.

mardi 18 décembre 2007

Cergy-Saint-Christophe (95) : Le boulevard de l'Oise

Le 16.12.07 à 16H37

Je marchais sur le trottoir d'en face.
Il y eut un appel du soleil, qui n’a duré qu’un instant.
Si j’avais été en voiture, je l’aurais vu, peut-être. Mais aurais-je eu le temps de me garer et de photographier ?
Si j’avais attendu l'autobus, j’aurais eu le temps, sans doute. Mais me serais-je seulement retournée ?

(Le Boulevard de l'Oise suit la boucle de l'Oise qui coule dans la vallée. Sur le plateau, il relie entre elles les villes de l'agglomération de Cergy-Pontoise.)



I was walking along the pavement.
The sun signalled. It lasted for a split minute.
If I had gone the car, I would have noticed it, maybe. But would I have had time to park and to take the picture ?
If I had been sat, awaiting the bus, I would have had time. But would I have only noticed it ?

dimanche 16 décembre 2007

Génicourt (95) : les anciens et les nouveaux silos à grains

Le 07.12.07 à 14H55. Canon PowerShot S3IS

Aujourd'hui 16 décembre 2007 est un dimanche.

Lorsque nous avons emménagé dans notre maison neuve de Cergy-le-Haut, Pierre, notre plus jeune fils, avait trois ans et demi. Avec sa petite pelle d’enfant, tout seul, il a déblayé notre beau tas de sable. En effet, une maison nouvellement construite a toujours un tas de sable qui traîne devant...

J’ai beaucoup d’histoires à raconter sur Pierre. J’ai aimé avoir un tel petit garçon. Il m’a beaucoup fait rire. Il m’a souvent épatée. Il m’a toujours étonnée.
Par contre, qu’il choisisse la voie prise par mon père et son propre père, et devienne ingénieur agronome, ne m’a pas surprise.

Pierre est né il y a 23 ans, le dimanche 16 décembre 1984, juste avant la période de très grands froids de cet hiver là.

Heureux anniversaire, mon enfant de la fin de l’automne.



Today is Sunday December 16, 2007. When we moved into our new Cergy-le-Haut’s house, our younger son, Pierre (Peter, and "pierre" in French means "stone" in English), was three and an half years old. With his small child shovel, all by himself, he cleared our beautiful sand heap. A recently built house ever has a sand heap lying in front of it, indeed.

I have a lot of stories to tell about Pierre. I liked to have such a little boy. He made me much laugh. He often impressed me. He always astonished me. On the other hand, when he chose the same line than my father and his own father, when he became an agronomist, I was not surprised at all.

Pierre was born 23 years ago, Sunday December 16, 1984, just before the coldest part of this especially severe in France 1984-1985 winter.

Happy birthday to you, my late on autumn born child...

vendredi 14 décembre 2007

Paris 4ème et 3ème : Rues des Francs-Bourgeois et Rambuteau

Le 08.12.07 à 14H45

Coté Nosimpairs dans le quatrième, coté Nospairs dans le troisième. Tasse vide sur table luisante de bistrot...
Paris est un paradoxe. Certaines de ses rues se prolongent et changent de nom. Leurs deux cotés sont dans deux arrondissements différents. Et malgré le froid, la pluie diluvienne et une circulation trépidante, ses habitants prennent un café en terrasse...

Depuis le 4 décembre 2007 et jusqu’au 31 mars 2008, l’Hôtel de Ville de Paris 4ème propose, en entrée libre, l’exposition "Paris en couleurs des frères Lumière à Martin Parr".
J’y ai passé deux heures samedi, une heure mardi.
Cent clichés épatants d'un Paris qui exulte. Des photographes du début du siècle qui étaient avant tout des peintres. Doisneau. Willy Ronis. Et tant d’autres.
Les affiches habillent les murs et les pignons dégagés par les travaux haussmanniens. Elles sont les tags, les fresques et pochoirs d’hier. Les enseignes déclinent les petits commerces. Les parisiens et leurs chats posent pour la postérité. Les carrioles, les autobus à plate-forme, les véhicules aujourd’hui de collection, disent le mouvement, la vie d’un Paris qui n’est pas seulement en noir et blanc...

mercredi 12 décembre 2007

Paris 1er : la Pyramide du Louvre

Le 08.12.07 à 15H19

Après-midi trempée, venteuse, sombre...
.......
L'enfant m'a frôlée, a tournoyé, s'est arrêtée...
.......
Elle s’est éloignée tout doucement vers la Pyramide du Louvre...

Nous vivons actuellement les jours les plus courts de l'année. Le soleil se couchera ce soir à 15H52...



Gloomy, windy, soaked afternoon...
.......
The kid brushed against me, whirled, stopped...
.......
She moved away gently towards the Louvre’s Pyramid...


We’re currently living the shortest days of the year. Today, the sun will set at 3;52PM in France...

Le 08.12.07 à 15H20

lundi 10 décembre 2007

RER A au départ de Cergy-le-Haut (95)

Le 08.12.07 à 9H20

Ce samedi là...
Il s’est assis le premier. Oh ! Peut être deux minutes avant elle.
Elle s’est assise ensuite. Peut être cinq minutes avant le départ du 9H24 de Cergy-le-Haut vers Marne-la-Vallée.
Il aurait suffi qu'ils soient disponibles, qu'ils échangent un regard.
Pour que... Peut-être...



That Saturday...
He sat down the first one. Oh! Maybe two minutes before she did. She sat down then. Maybe five minutes before the 9;24AM RER started from Cergy-le-Haut. It would have been sufficient that they were receptive, that they exchanged glances.
Perhaps... Maybe...

vendredi 7 décembre 2007

Cergy-le-Haut (95) : La tempête du deux décembre 2007

Le 03.12.07 à 11H05

Hier, le temps a été maussade. Lorsque les éléments se déchaînent, j’aime bien être tranquillement à la maison, et me laisser bercer gentiment toute la journée par le crépitement lourd de la pluie et le grondement sourd du vent.

Le week-end dernier, il a plu, il a venté, beaucoup plus violemment. A mon bureau, sous la soupente du toit, j’ai préparé le 501ème message de Cergipontin et j’ai pensé qu’il me faudrait attendre encore toute une journée pour le publier. Et Patrick m’a dit que l’on était le dimanche soir.
Je suis sortie alors d’un espace temps qui m’avait donné deux samedis et gommé un dimanche.

Le lendemain, lundi matin, je suis allée faire un tour au bois du Hazay. J’y ai découvert un paysage d’apocalypse, des branches, des troncs jonchant le sol. Je n'avais pas réalisé à quel point la tempête avait été brutale.
Lors de la première vague de la tempête meurtrière de décembre 1999, nous étions à Épinal. Le vent avait vrombi toute la nuit dans le conduit de cheminée de la chambre, mais il était passé au dessus des toits sans faire de dégât sur le centre ville. Là aussi nous n’avions pas pris conscience de la violence des éléments.

C’est ainsi parfois. L’on peut être au milieu de la tourmente qui bouleverse le monde et ne se rendre compte de rien.
Cela peut être pour la météo. Cela peut être pour tout...



Last weekend was windy and rainy. I prepared Cergipontin's 501st post quietly sheltered under the loft, and I thought I’d post it two days later. My husband told me then that we were Sunday evening.
I lived two Saturdays and I lost one Sunday. As if I was in another space-time continuum.

The following day was Monday, I went through the wood Hazay and I discovered a scene of total devastation.
It may happen that tempest surrounds us, and that we are not aware how much it is serious. As well for the weather than for anything else...


[503]

mercredi 5 décembre 2007

Sarcey (69) : l'Avent

Le 18.08.07 à 20H35

Hier, le facteur a amené pour moi, une grosse enveloppe postée la veille à Tarare dans le Rhône. Tarare, ce n’est pas loin de Lyon, et ce n’est pas loin de Sarcey, où se trouve l’excellent hôtel-restaurant LE CHATARD (Logis de France, Logis du Rhône et du Beaujolais).
Nous y avions dîné cet été. A Sarcey, les décorations de Noël sont présentes bien avant l’Avent. Un peu comme chez nous : une guirlande lumineuse est restée autour du miroir qui est au dessus de la cheminée de notre salle de séjour.

Cette année, je ne pense pas faire le sapin de Noël. La crèche aux santons de Provence, non plus. Peut-être, la couronne de l’Avent ? A Noël, Pierre sera encore en Australie. Anna et son compagnon Anton seront dans le Finistère. Heureusement, nous aurons Etienne, c’est bien.

Hier j’ai eu cette petite surprise qui s’est transformée en grand bonheur en ouvrant l’enveloppe. J’y ai trouvé, confié par notre fille Annabelle à la corbeille à courrier de son entreprise et à la Poste, un Saint Nicolas en pain d’épice...


This year, I don’t feel too much adorning home for Christmas. In Sarcey, which is close to the town where our daughter works, Christmas decorations remain during all the year. It is less work, indeed.
Yesterday, I received a big envelope which gave me a big pleasure. Inside, Annabelle had slipped one Santa Claus gingerbread...


[502]

lundi 3 décembre 2007

Cergy-Saint-Christophe (95) : Axe Majeur 501

Le 25.08.07 à 20H00. Canon PowerShot S3IS

Après ce matin de printemps 2006, un soir d’été 2007...
Toujours, encore, ces Douze Colonnes de l'Axe Majeur de Cergy qui furent sur le premier message de Cergipontin l’affiche, la bande annonce de ce blog.

Chaque fois que je photographie les Douze Colonnes, je songe au film "2001: l'odyssée de l’espace" de Stanley Kubrick (1968).
A ce monolithe du début de l’humanité sur fond de "Ainsi parlait Zarathoustra" de Richard Strauss (1896).
A cette personne se déplaçant mécaniquement dans un vaisseau spatial et changeant de niveau via des cylindres, tel un hamster faisant fi de la pesanteur.
Au final grandiose et glaçant. Cet homme dans le vide intersidéral aux prises avec l’ordinateur Hal 9000.
Le passé et le futur de l’humanité. 2001. Nous sommes en 2007, bientôt en 2008. Comment se projeter dans le futur, alors que l’on a déjà tant de mal à comprendre le passé ?

J’aime aussi photographier cet endroit toujours sous le même angle. Je me réfère ainsi à Auggie (Harvey Keitel), le propriétaire du débit de tabac "Brooklyn Cigar Company". Dans le film "Smoke" (1995), écrit et réalisé par Paul Auster. Auggie prend en photo sa rue du coin de sa boutique, tous les jours à la même heure. Avec ces témoignages, il est possible de revenir sur ces moments et événements enfuis, dont sur l’instant l’on n’a pas forcément bien évalué la portée...

Nous sommes allés samedi soir voir "My Blueberry Nights" le dernier film du cinéaste Wong Kar-wai. J’y ai beaucoup appris. Il me faudra vous en parler un jour. Plus tard. J’ai une image pour illustrer mon propos qu’il me faudra reprendre.
Ben, la photographe amatrice que je suis, a encore fait une erreur de manip, et cette photo ne fait que 640 pixels de largeur !



After one spring morning, 2006, one summer evening, 2007...
Always, one more time, these Twelve Pillars of Cergy’s Axe Majeur which were, on the Cergipontin’s first message, the poster, the trailer for this blog.

Each time I photograph the Twelve Pillars, I think of the film "2001: A Space Odyssey" from Stanley Kubrick (1968).
Of this monolith from the beginning of humankind on Richard Strauss’s "Also sprach Zarathustra" (1896) musical background.
Of this person moving mechanically in a spaceship and changing level via cylinders, such as a hamster despising for gravity.
Of the imposing and freezing final. This man in the intersidereal void battling with Hal 9000, the computer.
Past and future of humankind. 2001. We are in 2007, soon in 2008. How to project oneself in the future, whereas one has so much difficulty to understand the past, actually ?

I also like to ever photograph this place from the same angle. I refer thus to Auggie (Harvey Keitel), the owner of the tobacco shop "Brooklyn Cigar Company". In the film "Smoke" (1995), written and directed by Paul Auster. Auggie photographs his street from the corner of his shop, every day, at the same hour. With these accounts, it is possible to reconsider these fled moments and events.

On last Saturday evening, we went and look at "My Blueberry Nights", the last film from the movie director Wong Kar-wai. I learned much. I’ll need to speak one day about that. Later. I have an image to illustrate my matter that it will be necessary for me to take again. Well. I’m an amateur photographer, and still made an error of manipulation. This photograph is too small, only 640 pixels wide!



[501]

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives