vendredi 30 janvier 2009

La confiance *** Confidence

Le 29.01.09 à 13H40

Chacun de nous est unique. Mais sommes nous pour autant indispensables ?
Nous avons des responsabilités vis à vis de nos enfants, de nos parents ou même de nos petits animaux familiers, certes. Mais nous pouvons faire confiance à nos proches et déléguer si nous ne pouvons plus faire face. Ceci est vraiment réconfortant.

Ainsi, j'avais une photo dont je ne savais que faire, dont je n'arrivais à me dépêtrer. Je l'ai confiée à HPY. Elle a accepté de la recueillir dans son giron.
Qu'elle en soit remerciée...



There is only one peace of each of us. However, are we indispensable ? Of course, we have obligations towards our children, our parents or our pets too. But we may feel confident and delegate to our friends and relatives in the case we cannot face up any more. This thought is really reassuring.

For instance, I entrust a photograph to my bloggie buddie. She took it up and published it on her blog, today.
Many thanks HPY...

mercredi 28 janvier 2009

Jouy-en-Josas (78) : Parfum de Femme *** Profumo di Donna

Le 25.01.09 à 14H10

Silence, on tourne !

Quiet on the set, action !



lundi 26 janvier 2009

L'annee du Buffle *** the Year of the Ox

Le 23.01.09 à 13H30. Clivia. Précédent message de Cergipontin sur la Fleur de Saint Joseph. Voir aussi le De Young Museum de San Francisco sur Jardin de Marguerite.

Aujourd'hui, 1er janvier de l’année du Buffle de Terre...

Vous savez déjà tout des subtilités du calendrier et du déroulement des festivités du jour de l’an qui durent 18 jours en Chine, puisque je vous les ai racontées le 1er janvier de l’année du Cochon.
Le 1er janvier de l’année du Rat, vous avez tout appris des douze signes* et de la façon dont ils avaient été attribués.

Cette fois ci, durant le réveillon chez Xiao Hui et Lichun, nous avons parlé notamment des éléments qui sont accolés au signe du zodiaque chinois.
Le précédent domine le suivant ou le génère.
Au commencement est l’Eau, qui éteint le Feu, qui fond le Métal, qui coupe le Bois, qui couvre la Terre, qui absorbe l’Eau.
Ou l'eau génère le bois qui génère le feu qui génère :a terre qui génère le métal qui génère l'eau.
Et cela recommence.

Douze signes et cinq éléments. Il faut donc 12 x 5, soient 60 ans pour accomplir le cycle et revenir à l’année initiale. Cela n’arrive qu’une fois dans une vie et c’est aussi un tournant.
Lorsque l’on naît, on a déjà 1 an, car le foetus est déjà considéré comme vivant et le temps de la gestation entre dans le décompte de l’âge. Chacun de nous prend une année de plus au même moment le 1er janvier. Un enfant né la veille du nouvel an aura déjà 2 ans le lendemain de sa naissance.
L’année du Buffle de Terre est une année importante pour un homme ou une femme qui serait né l’année du Buffle d’Eau.

*Pour mémoire et dans l’ordre : le Rat, le Buffle, le Tigre, le Lapin, le Dragon, le Serpent, le Cheval, la Chèvre, le Singe, le Coq, le Chien et enfin le Cochon.
L'année prochaine sera l'année du Tigre de Métal...

Happy 牛 Year


PS : C'est nouveau, ça vient de sortir et cela ne sera plus en usage pourtant l'année prochaine : le signe chinois "牛" qui désigne un boviné, se prononce "new" en chinois...

vendredi 23 janvier 2009

San Francisco : Japan Town

Le 29.04.08 à 14H32

Lundi prochain sera le premier jour de la nouvelle année du Boeuf de Terre du calendrier luni-solaire chinois. Depuis 1873, le Japon a adopté le calendrier grégorien.

"Japan Town" est sans doute moins pittoresque que "China Town" ou "Little Italy" ou "Russian Hill". Elle est cependant représentative de San Francisco. Le nom des rues dans les deux calligraphies, l’architecture et la population particulières y côtoient la signalétique et le mobilier urbain étatsuniens. Ce quartier est très calme, paisible.
ZEN.
Pour prendre cette photo, je me tenais en limite de la Japanese Pleace Plaza, dos à la pagode et au Japan Center.


mercredi 21 janvier 2009

San Francisco (Californie) : Union Square

Le 27.04.08 à 13H20 heure de San Francisco, 22H20 heure de Paris

Barack Obama, 44ème président des Etats-Unis d’Amérique, a prêté serment hier et le monde a vécu à l’heure de Washington. A midi à Washington il était 18 heures à Paris.
Pendant les trois semaines que nous avons passées en Californie, j’avais mis mon réveil à l’heure locale mais pas mon appareil photo. Il y a 9 heures de décalage entre San Francisco et Paris ou Berlin. Les Etats-Unis sont à la mesure d’un continent qui va de l’Océan Atlantique à l’Océan Pacifique.

J’ai pris cette photo en Candide le premier jour de notre séjour que je n’avais pas préparé du tout, laissant ce soin à Patrick et Annabelle. J’ai immédiatement aimé cette place et l’ai prise à la volée depuis la plate forme arrière du cable car. Il s’agit d’Union Square, "qui tire son nom des manifestations en faveur des soldats de l'Union (Nordistes) pendant la guerre de Sécession" (Wikipékia). C’est une place commerçante surtout, au cœur du centre ville.
Nous y sommes revenus souvent, pour écouter des concerts improvisés sur la place et regarder des couples de danseurs improvisés, m’acheter des jeans à la boutique Levi’s qui fait l’angle au fond à gauche (Levi’s a sa maison mère à San Francisco) ou manger une spécialité à la Cheesecake Factory de Macy’s (sur le coté, à droite)...






lundi 19 janvier 2009

Le Muy (83) : les bugadieres du Rabinon

Le 27.12.08 à 11H40

Hier matin, il a plu. Cela aurait été le moment parfait pour défaire la crèche et le sapin, signifiant ainsi que le temps de Noël est terminé.
D'ailleurs en janvier, commercialement parlant, c'est la période du Blanc qui revient chaque année.

J’aime bien faire la crèche. Figurer le décor avec la mousse, les écorces, les brindilles, le sable, les cailloux. Prévoir de bonnes assises pour nos santons de Provence Marcel Carbonel. J’ai vu dans le catalogue qu’il y a même une "femme aux savons". Le savon de Marseille approvisionnait jusqu’au début du 20ème siècle les "bugadières", c'est-à-dire les lavandières.
Ni crèche ni sapin à Cergy cette année. Pourquoi faire une crèche lorsqu’on a la chance de passer Noël DANS la crèche ?

Le Rabinon est un ruisseau qui se jette dans le fleuve Argens qui lui-même se jette dans la Méditerranée à Fréjus.
Autrefois, ses eaux siliceuses étaient très réputées et fréquentées par les lavandières du Muy. Chacune y avait ses habitudes, chaque trou d’eau avait un nom. Imaginez la foule cassant la croûte sur ces rochers, le "bugado" (la lessive) "soleillant" (séchant au soleil) sur cette herbe et ces arbustes.

De nos jours, la machine à laver a remplacé les lavandières.
Les eaux du Rabinon sont devenues moins abondantes et saisonnières.
La cabane du Rabinon n’est plus qu’une ruine sans toit où le soleil seul pénètre et prend ses aises...



In the past, Rabinon brook’s water was more abundant all along the year. The Le Muy’s washerwomen used to come and wash the linen at this place because the siliceous water is excellent and famous.
Nowadays, there’s nobody more washing in the brook and drying the linen on bushes and grass.
Nowadays, because of dryness or other reasons le Rabinon is dried up most of the time ; and everyone has a washing machine at home or at least at a launderette.


vendredi 16 janvier 2009

Le Muy (83) : la bergerie *** the sheepfold

Le 28.12.08 à 12H30

C’est une vraie bergerie qui sent le mouton. Le bélier, qui y crèche avec ses brebis et deux paires de petitous, tolère l’ânesse et son ânon. A moins que ce soient l’ânesse et son ânon qui tolèrent le bélier et sa famille.
Pour une cohabitation harmonieuse, ovins et équidés font stabulation séparée.

This is a real sheepfold which smells sheep. The ram sleeps there with his ewes and two pairs of little ones. He can stand the jenny and her young ass. Unless the jenny and her young ass can stand him and his family.
For an honourable peace, both species must stay apart.

mercredi 14 janvier 2009

Paris-Pontoise : le RER C

Le 13.01.09 à 16H10

Le Cergy-Pontain, même s'il habite Cergy, peut être amené à devoir partir de et arriver à la gare de Pontoise. Ce fut mon cas hier, car je devais absolument pour UNE fois me rendre à Paris ; ce fut le cas de beaucoup de Cergyssois qui doivent TOUS les jours se rendre à Paris. D'ordinaire, au départ de Cergy-le-Haut, il est possible de prendre le train pour la gare Saint-Lazare ou le RER A pour l'Etoile ou Auber par exemple. Pas hier.
Hier, il n'y avait ni train ni RER au départ de Cergy. Il m'a fallu partir de Pontoise par le train de 8H08 qui de direct s'est transformé en omnibus qui a fini par redevenir direct jusqu'à la gare St-Lazare, puisque plus personne de plus ne pouvait y prendre place.
J'ai eu la chance dans l'après midi de pouvoir rentrer sur Pontoise par le RER C dont le calme ici n'est pas représentatif du bouillonnement qui régnait à la gare St-Lazare, fermée à partir de 10H00 du matin, ni de celui de la gare de Pontoise où s'effectuait un lent ballet de voitures et de bus urbains et noctiliens réquisitionnés...
J'ai beaucoup de chance de ne pas être obligée de retourner à Paris aujourd'hui. Ni demain...
Beaucoup de Cergy-Pontains n'ont pas cette chance là.

PS : on a frôlé l'émeute. Le trafic serait redevenu normal ce matin...



Cergy is linked to Paris by RER A (Paris metropolitan and regional rail system) passing by the Charles de Gaulle Etoile RER and subway station on the Champs Elysées avenue ; and the train which arrives at the Saint-Lazare station in Paris.
Pontoise is served by the train to the gare Saint-Lazare and by the RER C where I took place for the first time yesterday.

Remember : the title of this blog is "Cergipontin". Cergy is close to Pontoise.
A Cergy-Pontoise's inhabitant is "un Cergy-Pontain".

lundi 12 janvier 2009

Le saucisson brioché *** sausage in brioche

Le 28.12.08 à 13H50

Anna et Anton ont amené les saucissons à cuire de Lyon,
Véro les a pochés et les a pelés
Siméon a pétri la brioche, l'a laissée reposer, a enrobé les saucissons et les a fait cuire
Jean-Stéphane les a découpés et dressés dans les plats
Je les ai photographiés
Nous les avons mangés accompagnés d'une salade
Ils étaient très bons...



Anna and Anton brought Lyon sausages for cooking,
Vero poached and peeled them
Simeon kneaded the brioche pastry ; he left it to stand, coated the sausages and made them bake
Jean-Stephane cut them up and set them in the dishes
I photographed them
We ate them with some salad
They were yummy...


vendredi 9 janvier 2009

Osny (95) : les soldes *** sales

Le 02.12.08 à 12H05

Les soldes d’hiver ont commencé avant-hier mercredi en Région Parisienne.
J’en profite pour refourguer cette photo que j’ai prise au moment de l’avent et des courses de Noël. Ce n’était pas alors la grande fièvre acheteuse. On ne se battait pas pour les places de parking, surtout à l’heure du déjeuner en semaine dans une grande surface de consommation courante.

Les soldes ont donc commencé et il n'est pas dans mes intentions de les faire. La maison est pleine comme un œuf de tout un fatras de famille ou des enfants ou de Patrick (pour son travail) et pas grand chose de moi, bien entendu. Cependant, il nous faudrait un nouveau véhicule car l’Audi 80 va rendre l’âme. Une Logan Break ? Une petite résidence secondaire au Pays de la Pierre Dorée qui deviendrait une maison de famille et d'amitié où converger, ce serait chouette...
Dans l’automobile et l’immobilier, elles auraient un peu commencé, les soldes...






mercredi 7 janvier 2009

Quiberville (76) : la mare *** the pound

Le 02.01.09 à 10H55

Olivier m’a demandé qu’elles étaient mes résolutions pour cette nouvelle année. L’année dernière a été difficile. Photos, messages de blogs, visites et commentaires, courriels, et courrier en souffrance. Difficultés à arriver au bout de ce que j’entreprends dans ma vie virtuelle et réelle surtout. Tout cela me provoque beaucoup de culpabilité. Je suis désolée. Bon ce n’est guère nouveau. Périodiquement je fais une crise. Que celui à qui cela n’est jamais arrivé me jette la première pierre.

L’année dernière nous étions passés d’une année à l’autre dans un lieu situé "impasse de la mare". La mare derrière la haie était asséchée cette fois ci. En 2009, je voudrais prendre les choses comme elles viennent. J’aimerais à l'avenir savoir profiter et me réjouir de chaque instant quelque il soit et ne pas être déçue, ne pas escompter trop.
Etre heureuse de revoir une mare, même si elle est tarie. Et trouver d’autres mares derrière des haies...



"We passed from 2007 to 2008 in an old small farmer house close to this pond. Most of the time, the pond is dried up and only this feeding and the house address which is impasse de la mare (dead end of the pond) can testify it was and will come back..." I published these words and a picture last year on my garden-blog. We were at the same place this time and there was no water in the pound.

In 2009, I wish to be satisfied even with an empty pound, have serendipity and be able to discover and enjoy lot of pounds behind the hedge.

lundi 5 janvier 2009

Le Muy (83) : lendemains de fêtes *** the day after the party

Le 27.12.08 à 13H05

Nos tristesses et nos joies d'hier
sont la chaîne et la trame qui tissent nos demains...
2008 est mort !
Vive 2009 !

Heureuse année à tous !



Yesterday’s sad and happy events
are the warp and the weft which weave our future...
2008 is buried !
Three cheers for 2009 !

Happy New Year to all !


Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives