samedi 29 juillet 2006


Pouvez vous deviner ce qu'est ceci ? Je vous l'ai montré sous un autre aspect précédemment dans ce blog.
Can you guess what is that ? I showed you another view in a previous post.


Même question. Mais là c'est plus facile.
Same question but not so difficult.

11 commentaires:

  1. Ohlala, pas facile, facile... mais dans la première je pense qu'il s'agît de mousse (ou des sphaignes) mélangée avec des poils (?)...

    Dans la deuxième je vois tout un tas de plumes... mais... à quoi servent-elles?

    Ma référence pour le chèvrefeuille est la suivante: Flora Helvetica (aussi en français) de Konrad Lauber et Gerhart Wagner.

    Mais je pense que la référence se trouve aussi dans le Flora Alpina, des mêmes auteurs.

    C'est si vrai ce que tu dis, très peu de gens sont branchés jardins et encore moins botanique dans la blogosphère...

    Je te souhaite une excelente journée, avec un très bon café avec beaucoup de lait :)

    RépondreSupprimer
  2. Sur les vaches, ce sont des helvètes (suisses), je ne saurais pas te dire leur race exactement, mais de belles brunes il y en a pas mal par ici.

    Mais... les plus intéréssantes sont les noiraudes, de la race d'Hérens, tu connais?

    Je vais visiter ton ancien blog :)

    RépondreSupprimer
  3. Oh.. et pour la photo à Paris.. t'as raison, c'est pas le cadeau de M. Chirac, mais celui près du Louvre, salutations.

    RépondreSupprimer
  4. ya.. la segunda es una chimenea con un antiguo nido e incluso un pájaro muerto (veo la cabeza) y la primera es un nido sobre la rama de un árbol :O

    alors.. en français... la deuxième c'est une cheminée où les oiseaux ont fait un cimetière magique druide et la première c'est un nido (comment on dit nido en français??!!) sur une branche d'arbre, et dont les oiseaux-propriétaires construisent au fur et à mesure, voilà

    RépondreSupprimer
  5. reflex, merci d'avoir participé. La mousse, les poils, et les plumes :OK ! Mais tu n'es pas allé au bout de la déduction. Pour les poils, faudrait une analyse génétique: humain, canin ? Je penche pour humain ayant vu l'indice de près. Comme quoi rien ne se perd.
    Merci pour tes références. Je m'en souviendrai.
    J'ai vu des docu sur les Hérens. Batailleuses, n'est ce pas ? J'ai rencontré leurs cousines (les Vosgiennes ont une parenté avec les vaches suisses. D'ailleurs leur métissage se voit à la couleur et au coté joueur de ces petites génisses.
    Pour la photo du Louvre, c'était bien tenté ?
    mademoiselle p, tu y étais presque. Ce n'est pas avant ni pendant mais après.
    godknows, I'm happy to meet here again my second reader !
    You are the winner. Congratulations !
    Your price is the bluetit's feathers. Give me your adress, I'll send them to you. Perhaps in a century you'll get enough to do a soft pillow...

    RépondreSupprimer
  6. A cat's nest! There are feathers everywhere!

    RépondreSupprimer
  7. Oh, j'aurais dû fouiller un peu plus ton blog pour la réponse, mais bon, ce sera pour la prochaîne fois, peut-être.

    Et oui, de vraies batailleuses,pas mal bélliqueuses. On leur fait combattre chaque printemps avant la montée dans l'alpage, on appelle ça des "combats de reines".
    Les génisses que tu montres ont bien un air "familial" avec celles d'Hérens.

    Pour la photo du Louvre, c'était bien tenté ;)

    RépondreSupprimer
  8. black feline, "avant l'heure c'est pas l'heure, après l'heure c'est plus l'heure" is one French army motto.
    (before and after = not on time)
    san nakji, mmmm, well try !
    You know, my lord tiger once caught a blackbird (I showed photo in a previous post, remember) and poor black feathers are still there.
    reflex, c'est déjà chouette que tu fouilles et visites les couches antérieures du blog. Peu ou même personne ne le fait. J'aime aller au tout début, tu as souvent des surprises. c'est touchant. Chez Chamamy, j'ai beaucoup erré, la pauvre...( allez Chamamy, les vacances sont finies, reviens).
    Mais je n'ai malheureusement plus trop le temps en ce moment. Peut-être plus tard quand mes deux garçons seront repartis.
    Et puis on ne sait jamais, cela peut être mal perçu par l'auteur.
    J'irai voir dans les profondeurs chez toi aussi. Promis.

    RépondreSupprimer
  9. et les vosgiennes m'ont trop fait rire ! Ils n'y a qu'elles que j'ai vu faire ça !

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel