lundi 18 janvier 2010

Kourou (Guyane) : le marche *** the market

Le 13.11.10 à 11H40
La pomme de terre est originaire de la cordillère des Andes. Elle est vivace lorsqu’elle ne gèle pas, ce qui n’est pas le cas à l'extérieur en métropole. Par contre le topinambour l'est particulièrement lui, vivace ! Une fois installé dans un jardin il est quasi impossible, comme la menthe, de l'en déloger. Samedi, à Menucourt, j’en ai acheté à mon maraîcher qui avait pu en arracher d’un sol enfin dégelé. Souvenez vous que le topinambour a suppléé la pomme de terre durant la seconde guerre mondiale. Il en a acquis mauvaise réputation malgré son délicieux goût de fond d'artichaud...
Sur le plateau, derrière la pomme de terre : du manioc et du taro...




Il ne tiendrait qu’à moi, je ne m’approvisionnerais que sur les marchés forains où je n’achèterais que des fruits et légumes, des fruits secs et des épices. A celui de Kourou, j’ai eu l’impression que se vendait une production tout à fait familiale et locale, comme en provenance directe du jardin ou de la cuisine...
Le poisson (acoupa, mérou, requin ; la lotte n'est pas très appréciée) s'achète directement à la halle aux poissons du Vieux Bourg...


J’ai pris cette photo pour le durian (sầu riêng en vietnamien ). Ce fruit vert épineux a une chair appréciée de l'adepte et une odeur décriée par le néophyte. Je ne trouve pas son odeur pestilentielle : ma mère aimait beaucoup ce fruit dont il est possible de trouver la chair congelée dans les boutiques asiatiques et j’y suis donc habituée.
Elle disait qu’il fallait aller au marché de bonne heure, qu'alors se font les meilleures affaires, que d’ailleurs les jeunes gens avisés choisissent pour épouses de bonnes ménagères en se rendant eux même au marché de bonne heure.
Elle avait sans doute raison.
Plus tôt venue, j'aurais trouvé un rapport ombre / lumière plus facile à gérer...

25 commentaires:

  1. Koukou Kourou Koukou !
    Cela me rappelle le petit marché de Ste Anne en Martinique et celui de Fodfwens. C'est coloré et appétissant. On achète des caramboles pour mettre dans la salade de chou chinois.
    Touts les matin à Ste Anne, Monique et Isabelle nos deux marchandes préférées nous font goûter un punch différent. J'y achète des épices que je ramène en metwopol.
    Tu sais comment on dit luciole en kréyol ?
    bèt-a-fé et oiseau ?
    bèt-a-plim.
    Il va falloir que je révise mon créole pour l'automne prochain.
    A pli ta !

    RépondreSupprimer
  2. Mince 2nd..................
    Je savais bien que tu allais au marché sur ton dernier post, mais cela te fait une sacre trotte depuis Cergy ;o)).
    J'imagine les odeurs, j'adorerais ça. Quand je travaillais en Tunisie, j'adorais aller dans les souks, rien que pour sentir les marchands d'epices...

    RépondreSupprimer
  3. J'aime le commentaire de ta maman sur la bonne ménagère qui se lève tôt ! Tu as quand même bien géré la lumière, surtout sur ta première photo où tu es entièrement à l'ombre, donc sans zone surexposée.

    Ce marché tropical m'en rappellent beaucoup d'autres : ceux du sénégal, des antilles, d'amérique centrale, de Polynésie... mais il y a encore des fruits ou des légumes que je n'ai pas goûtés, comme le durian (pas courageuse, moi ?)

    RépondreSupprimer
  4. On sent les odeurs d'ici: des épices je précise. Côté durian ... deux fois nous en avons mangé à la maison et deux fois nous ne savions plus où nous réfugier dans la maison pour échapper à l'odeur! Le goût? Bof.
    Je suis curieuse: qu'y a t'il dans toutes ces petites bouteilles? Du baume des Pyrénées?

    RépondreSupprimer
  5. Je me souviens avoir vu dans certains hôtels en Thaïlande des écriteaux interdisant d'amener son durian... Voilà qui en dit long !
    Merci pour ces couleurs et parfums d'ailleurs en ce lundi matin :-)

    RépondreSupprimer
  6. Mon Dieu j'adore ! Les photos de marché sont un régal pour les sens, je suis transportée !!! C'est un endroit si particulier, si vivant, et généralement tout le monde est de bonne humeur, c'est une ambiance saine je trouve. Merci pour ces photos !!!

    RépondreSupprimer
  7. Comme toi j'aime les marchés, les couleurs, les odeurs, et les palabres des marchands et des clients ! Moments de la semaine animés et joyeux...
    Tu me donnes envie de re gouter des topinambours. Tiens qu'est ce qu'on mange aujourd'hui ? Va falloir y songer...

    RépondreSupprimer
  8. Après ce que je sache et après lecture de ce post, je suis persuadé que tu es une bonne ménagère (aussi) !

    Des marchés comme ça, ça donne vraiment envie d'y aller, de bonne heure ... ou même un peu plus tard! :-)

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, Cergie.
    La couleur des marchés, c'est le plaisir des yeux.
    Avec ces photos, je suis gâté...
    En plus , ces couleurs-là peuvent se déguster...
    Merci beaucoup.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  10. Un très bon sujet. Chaque fois que je vais dans d'autres pays, la première chose que je veux voir est le marché ou supermarché. J'aime bien voir ce qui se mange dans d'autres régions.

    Comme tu dois savoir, le durian est vendu dans les magasins asiatiques à Belleville, mais il est très cher! J'en ai jamais mangé, par contre dans un restaurant thaï j'ai mangé un sorbet à la durian...et il était à vrai dire pas très bon!

    RépondreSupprimer
  11. Tu vas nous faire attraper des "chauds-et-froids" entre Cacao et Kourou en passant par la neige ! - les caddys faisaient la subtile transition :) -
    Toutes les fioles sont précieuses à récupérer ! Il faut quand même en liquider une bonne tournée, de rhum et apéros pour avoir la quantité de bouteilles voulues où loger les"jus-pays-maison" et les potions en tous genres... ;-) As-tu goûté le jus de canne en direct de la pression ?

    RépondreSupprimer
  12. Mon téléphone a sonné à 4h46 ce matin. Je dormais. Et je dors presque de nouveau pour rattraper, et aussi parce qu'il fait tellement gris dehors. Heureusement il y a tes photos qui sont pleines de couleur et de chaleur, de vitamines aussi, donc de tout ce dont j'aurais besoin pour ne pas tomber de sommeil tout de suite. Si tu as autre chose pour me faire tenir le coup, tu me fais signe.

    RépondreSupprimer
  13. Marguerite a-t-elle fait l'essai de placer une patate douce (par le bon bout) sur un vase à jacinthe ? Les pousses qui en sortent sont d'une exubérance folle qu'il faut guider en mettant des fils pour les faire gouimper jusqu'au plafond ! Parallèlement, et plus spectaculaire encore que le feuillage, le réseau dense des racines blanches et très fines est étonnamment beau à voir se développer dans l'eau.

    RépondreSupprimer
  14. A Singapour et à Kuala Lumpur, il y a des hotels dans lesquels il est interdit d'entrer si l'on transporte du durian...
    Pourtant, ce n'est pas pire qu'un vieux camembert coulant...

    RépondreSupprimer
  15. A propos de topinambour et autres tubercules un peu oubliées, sais-tu que le nom anglais du rutabaga est "swede" ?
    (oui, ça s'écrit "swede" comme "suédois". De là à traiter Peter de rutabaga, il y a une élongation que je ne me permettrais pas !

    J'adore le commentaire d'Odile B, ça donne envie d'essayer !

    RépondreSupprimer
  16. "topinambour et rutabaga" revenaient souvent dans les souvenirs d'enfance de mon père;
    Sais-tu que ces légumes sont remis à l'honneur ?J'ai suivi il y a peu de temps, à la télé, une recette utilisant l'un de ces légumes .
    Je n'en ai jamais goûté .
    La lumière semblait très vive -surtout sur la deuxième photo .

    RépondreSupprimer
  17. Au fait des topimachins et ratatrucs, j'en ai tellement entendu parler pas en bien par mes grands-parents et parents suite à la guerre que cela ne m'a jamais donné envie d'en cuisiner maintenant.
    Pour la Gyanne, ça sera la semaine pwochenn.

    RépondreSupprimer
  18. Il n'y a pas que des fruits et légumes sur ce marché, mais aussi plein de bouteilles et de bocaux aux contenus mystérieux.
    Pour ce qui est de la meilleure heure pour aller au marché, à Paris, j'ai remarqué que plus un marché est populaire, plus il commence tard et plus il finit tard.

    RépondreSupprimer
  19. Les mégères se crêpent elles le chignon comme à Brive-La-Gaillarde ?
    Plus sérieusement un vrai marché de provenance.
    Bonne soirée sans "Kourou"! ;))

    RépondreSupprimer
  20. Ah ben dis donc, la neige a fondu ! Et les couleurs sont plus chatoyantes ! Non, ce n'est pas le mot : elles sont plus vives ! Je ne suis pas très fruits exotiques alors j'admire juste avec les yeux !

    Pour la galette : euh... comment dire... je n'aime pas la frangipane. Voilà, c'est dit.

    RépondreSupprimer
  21. j'aime beaucoup les rutabagas et les topinambours (même si j'ai du mal à digérer ces derniers).Je découvre aussi les panais, potimarrons, et j'ai un fermier bio qui vend des carottes jaunes et aussi rouges que les betteraves.C'est très bon.
    J'adore tes photos pour la vue et tant mieux si on n'a pas l'odeur.
    Quant aux bonnes ménégères , je ne suis pas sûr qu'elles fassent des affaires car en fin de marché souvent les marchands n'ont pas envie de remballer trop de marchandises et se mettent à brader....

    RépondreSupprimer
  22. Un bonheur qui réveille mes papilles et me fait ressentir la faim.

    Moi j'adore les topinambours et je suis bien contente qu'on en retrouve à nouveau sur les marchés.

    RépondreSupprimer
  23. The textures, the colors, the light so perfect. It was time to come and see a view of your world, Cergy. Hope all is well with you.

    RépondreSupprimer
  24. Tes images sone toujours des fenêtres ouvertes sur le monde qui augmentent ma curiosité et tes descriptions un journal à lire avec plaisir.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel