vendredi 17 décembre 2010

L'horizon *** on the horizon

vigne et montsPrise dans le Beaujolais entre Bully et Sarcey (69), le 12.12.10 à 15H40

Des monts, des montagnes ou des mers, des océans parfois pour horizon puis les lueurs de la capitale en ligne de mire en revenant chez nous...
"Nous n'aurions jamais imaginé que nous vivrions en Région Parisienne" ai-je alors pensé tout haut.
"Toute une vie professionnelle hormis les deux premières années en province" a convenu Patrick...

26 commentaires:

  1. Tout au loin l'horizon...
    Enfant j'avais rêvé atteindre l'horizon, une utopie! n'est ce pas.
    Un rêve de retour aux sources en ce qui te concerne ?
    Bonne journée bon weekend A +

    RépondreSupprimer
  2. Et le soleil posa ses rayons. Photo magnifique m'dame.

    RépondreSupprimer
  3. Je croyais que l'horizon était tjours droit. T'avais bu un peu de Beaujolais ou quoi !
    Le premier plan est aussi beau que le plan arrière.
    J'aimerais bien que plus souvent mon horizon soit les lueurs de la capital.

    RépondreSupprimer
  4. Le regard va loin, loin, loin... On imagine plein de choses...

    RépondreSupprimer
  5. Je ne pourrai jamais vivre dans la capitale française, tout au plus y passer quelques jours mais quand je m'élève un tout petit sur la butte Montmartre par exemple, je ne vois pas grand-chose, que des bâtiments et des bâtiments et des bâtiments, pas de montagnes. Et pour moi qui ai vécu toute mon enfance entourée de montagne, le contraste est difficile. On m'a traitée plusieurs fois de petite Heidi... il y a un peu de cela. Je ne peux pas vivre sans cailloux...

    Ta photo est très belle, j'aime ta prise de vue, ta façon de traiter le paysage. Une photo de fin d'automne... qui annonce l'hiver qui est déjà là alors que nous sommes toujours en automne. ;-) Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  6. Claude n'a pas tort, tu as du boire un coup pour que tout soit de travers (mais pas en mal) sur ta photo. Ou es-ce le paysage qui s'est imbibé de beaujolais?

    RépondreSupprimer
  7. Ce n'est pas l'horizon qui donne l'horizontale ici, mais les piquets de vigne (qu'on appelle aussi "échalas" dans le Beaujolais) qui donnent la verticale (à peu près)
    :)

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, Cergie.
    Que de soldats pour garder ces champs...
    Merci beaucoup...
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  9. Et elle a bu toutes les bouteilles. C'est pas possible, il ne reste rien pour les autres.
    Bon, Claude a aussi un coup dans l'aile. :-))

    RépondreSupprimer
  10. Tu m'amuse ce matin..lol
    BB et tout ce que j'ai trouvé pour illustrer...
    Et puis ton image à toi vraiment...une épave, finalement BB c'est mieux de sont temps...

    RépondreSupprimer
  11. Le Beaujolais est tres bon cette annee, a mon gout bien sur.
    A defaut de sapins tu nous montres de bien beaux echalas. Une ligne d'horizon est-elle bien necessaire?

    RépondreSupprimer
  12. Raymond Soupleix et Jane Sourza "Sur le banc" Parlaient avec volupté du Beaujolais...
    Oh! Oui tu passe ton temps à visiter le musée des "erreurs" presque des "Horreurs"...lol
    Je préférais BB.

    RépondreSupprimer
  13. On fait trinquette ici.....dès le matin !

    Je trouve ce paysage reposant et surement, jamais ennuyeux. Les couleurs accompagnent les saisons, la lumière jette ses traits au hasard de son humeur pour toucher la nôtre. Un beau refuge.

    Je n'aurais jamais imaginé vivre en province.... Et à mesure que les goûts changent au cours d'une vie, je me demande si je ne l'imaginerais pas à certains moments. De toute façon, rien n'est déterminé dans la vie et tout évolue comme les teintes et les lumières de ton paysage au passage du temps.

    RépondreSupprimer
  14. Eh ! Les parisiens et autres étrangers à la région...Allez y molo sur les flacons. Parce que CES bouteilles, elles sont à NOUS !

    RépondreSupprimer
  15. très belle compo toute en lignes et en couches successives comme un mille feuilles sur la tranche ...

    RépondreSupprimer
  16. Pas de neige?

    Moi, comme étudiante, j'ai travaillé dans les vignobles du Beaujolais, près de Mâcon.

    RépondreSupprimer
  17. Ce n'est pas la ligne bleue des Vosges...
    Ce ne sont pas les horizons perdus
    C'est le flou du rêve
    A l'heure des bilans
    Se déroule le paysage

    RépondreSupprimer
  18. Ah ! Gnafron ! C'est le copain de Guignol, originaire du Beaujolais, "beaujolpif", celui qui a un nez rouge....Tu sais comment je me souviens de lui, c'est que mon papa était lyonnais et Gnafron et Guignol faisaient partie de l'imagerie populaire.

    RépondreSupprimer
  19. Si je comprends bien, si tu faits en sorte que l'horizon soit droit, les échalas sont de travers !
    Je voudrais à Delph que pour les Parisiens, les immeubles sont leurs montagnes.

    RépondreSupprimer
  20. superbe photo et commentaires très drôles...je suis un peu d'accord avec Delphinium...un peu de Paris c'est le paradis mais le contraire c'est l'enfer!
    PS la bretagne se venge: mot de vérification CIDRE

    RépondreSupprimer
  21. De nouveau, de la neige dans la Manche!Et je crois que c'est pareil à Paris...

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Lucie! Voilà le Beaujolais nouveau qui nous menace... ;)

    Blogtrotter 2 se déplace vers le sud au Nile: de l’eau, des arbres et le désert… Amuse-toi et bonne semaine!!

    RépondreSupprimer
  23. nous sommes des vrais régionaux parisiens, en dehors de mon enfance et une annee a nancy, tjrs la region parisienne, on y est pas si mal que ça (sauf quand il y a des tempetes de neige ;o) )

    RépondreSupprimer
  24. On dirait les vignes à fifi :o)
    Belle lumière sur les monts ! Regrettes-tu la province ? Je crois que l'on peut prendre racines partout, pourvu que l'on puisse se lier d'amitié autour de soi. Les amis sont nos autres racines après nos racines généalogiques.
    Bisous frais et venteux Cergie !

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel