jeudi 13 juin 2019

Dring Dring ! - Ding Dong !

Prise dans le Rhône le 30.05.2019 à 16h41

Sonner une cloche, caresser un piano, frapper un tambour, déclencher une sonnette...

11 commentaires:

  1. Coucou Lucie.
    Quel tintamarre!
    Ou:
    "Village au fond de la vallée
    Comme égaré, presqu'ignoré
    Voici qu'en la nuit étoilée
    Un nouveau-né nous est donné"
    Bises, Bonne journée, A +

    RépondreSupprimer
  2. Sourires ....j'imagine très bien la scène pour l'avoir vecu maintes et maintes fois ...
    Merci Cergie
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. La source d'énergie est probablement infatigable après c'est la manière dont l'instrument est traité qui fait que l'oreille est agréablement ou non chatouillée. Bien sûr l’instruction fait le reste...
    Toi tu maîtrises fort bien ton instrument et les couleurs proposées devant tes yeux savent te chatouiller au bon moment...

    RépondreSupprimer
  4. Faire ce que fait la grande soeur !
    Et l'attrait du joli son que produit la sonnette.
    Les petits découvrent tout.
    Et nous les grands-parents, nous nous émerveillons de leur émerveillement :-)
    C'est beau la vie ♥
    Bonne promenade à tous petits et grands
    Et bonne fin de semaine, Lucie !

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir Lucie, le temps de l’enfance et de la découverte passe aussi par l'attrait pour la sonorité d'une sonnette, d'une cloche et du bruit d'un tambour. Parfois également des vocations naissent ...

    RépondreSupprimer
  6. Très mignon, c'est l'âge où l'on a envie de tout connaître. Bonne soirée Lucie

    RépondreSupprimer
  7. Belle symphonie en vert, rose et gris.
    Plaisir partagé entre les deux enfants, l'une de montrer son savoir-faire, l'autre d'apprendre.

    À propos de "dring-dring", lorsque nous marchons sur les chemins de hallages autorisés aux vélos, mais avec priorité aux piétons, il nous arrive souvent d'être frôlés par des cyclistes qui ne se donnent pas la peine d'actionner leur sonnette pour nous avertir qu'ils vont nous dépasser.
    Tout comme mon mari, pour ces promenades je me déplace presque toujours avec une canne. Il devrait donc être évident pour le cycliste qui arrive derrière nous que, vu notre âge, notre ouïe peut être défaillante et que nous ne l'avons pas forcément entendu arriver.
    La plupart des cyclistes sont inconscients du danger qu'ils courent et font courir aux piétons en négligeant de "klaxonner", c'est pourtant un principe qui devrait leur avoir été enseigné.
    Ainsi, il est bon d'apprendre aux jeunes cyclistes que sur les chemins, par prudence, il faut se servir de la sonnette pour avertir les gens avant de les doubler.

    RépondreSupprimer
  8. Les joies d'être Grand'Mère !
    Ne dit-on pas que quand on ne les entend plus, c'est qu'ils sont en train de faire une bêtise.
    Pour rebondir sur le com de Tilia, comme elle a raison, tout le monde se fout de tout et ne respecte personne.
    Manquerai plus qu'il y ait
    des trottinettes électriques sur les chemins de hallages.
    Bises

    RépondreSupprimer
  9. Coucou. Faire de la musique, c'est agréable! Je me rappelle avec émotion de la sonnette de mon vélo rouge. Dring dring. J'aimais la faire résonner dans le quartier, sans raison valable mais simplement pour faire du bruit (ou de la musique?). Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  10. en fait, je sais pourquoi tes clichés me touchent autant c'est la poésie qui est renvoyée de chacun d'eux biz CERGIE

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel