lundi 28 septembre 2009

Osny (95) : la concession *** the garage

Le 28.09.09 à 9H04

Partir à deux voitures dans le matin brumeux,
Le soleil dans l’axe d'un pare brise étoilé.
Pester de l’attente alignant oisifs, actifs et retraités.
Exulter d'un fugace paysage doré...

21 commentaires:

  1. (te voila donc sponsorise par Renault ;) ).

    Belle lumiere. Le personnage me fait penser a un voyageur pressé de partir en douce, sans se faire voir...peut etre un amant de passage...

    RépondreSupprimer
  2. La route, je l'ai faite longtemps. Souvent, je travaillais de nuit, c'étaient des heures qui convenaient mieux à mon goût, heures d'absence et d'oubli.
    Et entre tous les moments qu'il y avait à vivre, entre toutes les heures traversées, celles du petit matin avaient quelque chose en plus, comme s'il y avait eu une histoire à y lire.
    Soudain, les découragements se faisaient moins lourds, l'épuisement s'apaisait. Le ciel s'éclairait, passait dans l'aube par de mystiques teintes rosées, et c'était comme un monde recommencé...

    RépondreSupprimer
  3. Encore cette marque!Je la connais par cœur....

    RépondreSupprimer
  4. Tiens donc, un matin ronchon !!!!!!
    Pourtant j'aime bien les couleurs de l'image...
    J'ai répondu à ta question sur Morgane sur mon Blog... Je n'ai pas pour mission ni vocation à conter les multiples péripéties de Merlin et consort...Il existe une littérature sur le sujet que je suis très! très! loin d'avoir seulement parcouru; seulement de narrer avec un peut d'humour si possible une petite balade..
    Bisous A +

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, Cergie.
    Le jardin d'hiver est sous le chapeau et la concession est à bout de bras...
    Exquis , tout cela.
    Non, Cergie, ce n'est pas encore le retour en Bretagne mais une invitation par nos enfants dans le Lubéron...
    J'en dirai plus sur mon blog, dés que je le pourrai.
    Merci beaucoup, pour tout.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  6. Les "tôt matins" sont mes instants favoris, ne naissance pleine d'attente. Une lumière qui réveille en douceur... comme sur ta photo.

    RépondreSupprimer
  7. Quand la lumière s,écrase et se répand sur l'asphalte au grand dam de l'énérgie fossile...

    RépondreSupprimer
  8. Quelle jolie tranche de vie si bien décrite. Que ne sommes-nous pas tous passés par là, mais sans forcément exulter comme tu as pu le faire. Osny... j'y avais des rendez-vous professionnels il y a 10 ans !

    RépondreSupprimer
  9. La lumière est très belle, et beau le texte qui exalte la vie.

    Et pourtant, j'y vois une image dramatique,un personnage qui va s'immoler par le feu peut -être sous l'influence du film '"Le temps qu'il reste "que j'ai vu récemment.
    Curieux;n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  10. Tu avais donc pris cette photo, sans te rendre compte de la réalité ?

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir Lucie!
    Quelle lumière; heureusement que tu es debout quand tout le monde (presque...) dort... ;)

    Blogtrotter est en train de visiter la vieille ville d’Antalya en Turquie. Amuse-toi et aie une pharamineuse semaine!

    RépondreSupprimer
  12. Je ne pensais pas que l'on pouvfait faire une si jolie photo d'une station service/concession.
    Je me pose mla question de savoitr si le mec aux deux arrosoirs a les pieds dans l'ooooooooooo ou dans l'essence.

    RépondreSupprimer
  13. J'adore la poesie que tu trouves dans ces endroits à priori banales.

    Je ne sais pas pourquoi, mais cette photo me fait penser au film 'The Vanashing'.

    RépondreSupprimer
  14. la force de cergie c'est de faire des photos de trucs pas forcément "beaux" ou tout le monde l'entend. Mais elle arrive à faire d'un quelconque sujet une très belle photo qui raconte toujours une histoire. Là encore tu fais fort. C'est une photo qui me donne vraiment l'impression que tu as saisi quelque chose au vol, sans vraiment prendre le temps de cadrer les choses mais juste pour saisir l'atmosphère. Et même en faisant peut-être juste un rapide clic, tu cadres très bien. Bravo ma chère. Quant au texte, je ne vais que rarement en voiture, j'utilise plutôt les bus et le métro, et quand c'est le matin, j'ai parfois bien de la peine à voir les belles couleurs que cette partie là de la journée nous offre.

    RépondreSupprimer
  15. Qu'a dit le pompiste des photos, et de celle que tu as retenue ?

    RépondreSupprimer
  16. La vie est là dans cette lumière "fugace" qui transforme les choses les plus banales de nos vies, juste avant que le soleil se lève tout à fait et que la nuit s'éloigne. Au moment où reprend le cours ordinaire des choses... avoir l'oeil et le temps d'attraper une flaque de lumière.
    J'aime ton image !

    RépondreSupprimer
  17. L'homme aux arrosoirs, la moto qui arrive, les bannières qui flottent au vent, c'est vrai que cela fait penser à un décor de film. Un western motorisé en quelque sorte.
    Dans un garage, comme chez un médecin, on est toujours un peu tendu en attendant le diagnostic.

    RépondreSupprimer
  18. A strange contrast, I think of oil and petrol, but the golden light changes everything.

    RépondreSupprimer
  19. I certainly hope it isn't petrol!

    RépondreSupprimer
  20. jolie lumière, et beaux détails.

    RépondreSupprimer
  21. Ton poème est aussi réjouissant que ta photo !

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel