jeudi 4 décembre 2014

La dilution - Dilution

Rouen (Seine-Maritime), le 31.03.2013 à 11H40
Sous le message précédent : Daniel a dit : "j'ai loupe le train hier et déjà dans un port ce matin !" Claude a dit : "A pied, à cheval, en voiture ou en bateau !" Chipie a dit : "Incitation au voyage..." Tilia a dit : "Aujourd'hui tu nous mènes en bateau et au train où vont les choses, après la gare d'hier demain l'aéroport ;-)) " Chafouine a dit : "Tu fais dans le "quai" en ce moment... Qu'est ce que ça veut dire ?" Fifi a dit : "... suis remontée à la source. Tu parles déjà beaucoup de péniches, de bateaux...Je pense que dans tous nos blogs nous trouvons une évolution et aussi des constantes dans le choix des sujets. ". Olivier a dit : "Gare, Port, tu serais en manque de voyage ?".


21 - Il n'est pas nécessaire de partir loin pour se changer les idées et faire des découvertes. L'aventure peut être au coin de la rue, au bout du chemin ou dans le bas de la descente en lacets vers Rouen. Quant à prendre une photo souvenir, mieux vaut toutefois s'arrêter. Alors, il est bien utile d'arriver en ville et qu'un feu de circulation soit passé au rouge ... Je n'avais pas oublié cette image, cependant j'ai eu un mal fou à la retrouver. Bref, la fonction "copier-coller" l'avait préservée alors que la fonction "couper" puis "effacer" avaient failli l'envoyer au rayon souvenir à tout jamais... Par contre, si je me souviens bien avoir lu dans un magazine que les couleurs mouillées sont avivées (coquillages ou toute matière et peinture comme sur cette photo à la peinture murale ancienne), je n'ai pas retenu pourquoi ce phénomène, mais en cherchant j'ai trouvé ICI ceci :
"25) Pourquoi les objets sont-ils plus foncés lorsqu’ils sont mouillés ?
La couleur ou la teinte d’un objet dépend de la quantité de lumière qui est réfléchie par cet objet pour atteindre notre œil. Lorsqu’un objet est mouillé, les minuscules imperfections à la surface de l’objet sont remplies d’eau et ne réfléchissent plus de la même manière la lumière. Comme moins de lumière parvient à notre œil, l’objet apparaît plus foncé..."

Tout de même, c'est curieux que la pluie à la fois dilue et renforce les pigments...

20 commentaires:

  1. Coucou Lucie.
    Merci pour toutes les infos fournies chez moi ...
    Tu as raison pour les couleurs, j'ai un livre que relate le pourquoi du comment, l’œil est la vue, je ne suis pas sur d'avoir tout "pigé ?"
    Ta photo a du être prise avec un téléobjectif car les maisons semblent bien tassées les une aux autres...
    Gros bisous, belle journée.
    A + :)

    RépondreSupprimer
  2. Sans savoir que c'était Rouen , j'aurais parié pour la Seine-Maritime à voir cette architecture, ces briques et cette lumière grisâtre.
    Peut-être aussi à cause d'Esso .
    Enfant, quand nous passions à Rouen, en voiture, j'avais toujours mal au coeur à cause de l'odeur des raffineries, et j'appréhendais d'y arriver.

    Vive les feux rouges qui nous permettent de fixer des images ,comme celles-ci!
    Intéressant le questionnaire!

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Lucie.
    Moi aussi je me suis laissé prendre par les apparences !!!
    Pour le lieu de ma prise de vue, toi aussi :
    https://www.google.fr/maps/@37.3485689,-108.5892879,3a,75y,122.03h,84.23t/data=!3m4!1e1!3m2!1swvEBeVzywa1fiz4zvBVlpw!2e0

    Bisous, A + :o))

    RépondreSupprimer
  4. Dans quelques années le mur sera couvert de feuilles et quelques souvenirs des temps passés ne seront plus en évidence. On pourrait philosopher là-dessus…

    RépondreSupprimer
  5. Des traces du passé que l'on remarque parfois au hasard des promenades, sur quelques vieux murs... Mais cela tend à disparaitre

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Lucie, et bien , du coup, tu apportes la réponse à la photo qui précède (dans le port d'attache, le Home Port). Il est vrai qu'il suffit parfois d'un regard, un paysage , un visage, un parfum, une ambiance , une photo dont on se souvient et ...L'aventure est peut être au coin de la rue,et là , nulle chimères, tout est possible !

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup tous les details dans cette photo, merci beaucoup d'avoir partage!

    RépondreSupprimer
  8. "Tout de même, c'est curieux que la pluie à la fois dilue et renforce les pigments... " Phenomene note plus d'une fois et toujours avec delice.
    Ah que de bonheur lorsqu'on s'arrette et lorsque l'on regarde: il y a souvent quelque chose de marquant pour emouvoir notre esprit.
    La nature n'est-elle pas elle-meme plus belle avec une pointe de rosee?

    RépondreSupprimer
  9. Charivari4/12/14 18:32

    Ma petite Luciole
    Tes lumières nous éblouissent,ça va être ta fête!!!!!

    RépondreSupprimer
  10. superbes les détails je sais pas pourquoi

    RépondreSupprimer
  11. « Pourquoi les objets sont-ils plus foncés lorsqu’ils sont mouillés ? »
    Deux exemples me viennent à l'esprit:
    - Les choses se reflétant dans l'eau (d'un lac par exemple) paraissent toujours plus foncées que leur réalité. Explication, l'eau absorbe progressivement la lumière. Et dans les grands fonds marins, elle finit pas s'éteindre !
    - Quand mes cheveux sont mouillés, ils sont toujours plus foncés. Ainsi moi, qui de brune à l'origine suis maintenant presque blanche, je rajeunis régulièrement... Mais seulement le temps d'un shampooing :-))

    Bien d'accord avec toi, Cergie. Après la pluie, dès que le soleil revient, c'est le moment de sortir faire de belles photos, vite, vite avant que ça sèche ;-)

    RépondreSupprimer
  12. Effectivement c'est une pub qui date !
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  13. C'est un paradoxe en effet, quand l'humidité sert de révélateur et dès qu'un rayon de soleil arrive, le phénomène contraire se produit.

    RépondreSupprimer
  14. Derrière Esso, on distingue une autre image : un visage d'un enfant qui boit dans un bol, avec le mot "Santé". Peut-être une publicité pour la chicorée Leroux. Une autre aussi sous le lierre (bien taillé), dans un rectangle blanc. Cette maison, bien placée dans la descente a été un vrai panneau d'affichage.

    RépondreSupprimer
  15. Quel bel exposé, Lucie !
    J'en ai ti vu des pubs comme ça quand j'étais môme, outre les Dubonnet du métro.
    J'aimais bien moi.
    C'est quand même mieux que ce qu'on peut voir maintenant sur les murs.

    RépondreSupprimer
  16. Une photo avec un coup d’œil intéressant. Et j’ais appris quelque chose sur les couleurs mouillées que j’ignorais – merci !

    RépondreSupprimer
  17. esso a pris mon attention lors de cet arrêt au feu rouge

    RépondreSupprimer
  18. |^‿^|❀

    Un petit bonjour amical chez toi ce dimanche !!

    J'adore venir flâner sur ton blog. Je suis normande (mais de la Basse Normandie) ... et j'aime beaucoup aussi la Seine Maritime (ma sœur y habite). Merci pour cette jolie photo.

    GROSSES BISES d'Asie ! Bon week-end Lucie !

    RépondreSupprimer
  19. En arrivant j'ai d'abord vu le graphisme qui "penche", celui de la gouttière et la barre bleu du feu.
    Mais je te rassure les maisons sont d'aplomb :-)
    Tu as l'art des billets inattendus et bien documentés !
    Et Alain a un regard de lynx ! J'ai deviné le mot "santé" mais c'est tout.

    RépondreSupprimer
  20. J'aime bien tes reports de commentaires du précédent billet. C'est comme une conversation à bâtons rompus lors d'un repas d'une grande tablée familiale :-)

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel