lundi 15 mai 2006

Il est revenu le temps des marguerites


Au bout de l'allée qui dessert la maison est une sorte de coulée verte, alignée comme l'Axe Majeur de Cergy sur les Champs Elysées.
Quand nous avons emménagé il y a 18 ans déjà, les enfants étaient petits et nous voulions qu'ils puissent jouer avec leurs amis en dehors de la circulation automobile.
Avec la coulée verte, nous étions servis, elle est aussi bordée d'un bois le Bois Lapelotte. Nous avons un autre bois, le bois du Hazay de l'autre coté de l'avenue, une deux voies intérieure, qui dessert notre allée.
A présent, les enfants sont grands. Ils empruntent la coulée verte pour se rendre au terminus de la gare RER, à 8 mn à pied de la maison. A l'extrémité, au pied de la gare, ont été semés des fleurs sauvages.

Pourquoi une marguerite ?
Lorsque j'ai découvert internet et le monde virtuel du blog, je me suis choisi une identité. Dans la vraie vie, je me prénomme Lucie et aussi Marguerite. J'ai trouvé une image sur un joli site car je n'avais pas d'archive (j'ai débuté la photo numérique à ce moment là). L'auteur du site m'a autorisée à l'utiliser. Mais j'ai pu dimanche faire mon auto-portrait puisque les marguerites sont refleuries.

Pourquoi "Cergie" ?
J'ai choisi ce pseudo, parceque je me plais à Cergy, ma ville. Je n'y ai pas mes racines mais je m'y plaîs. Sur un superbe blog, j'ai lu un message très touchant parlant d'une vieille dame se prénommantt Arménie et l'auteur du blog disait que lui n'aimerait pas porter le nom de son pays. Peut-être, ai-je pensé, était ce parce que dans ce pays il ne se sent pas de racines.

Cergie me fait penser aussi à la chanson des Rolling Stones: "Angie".
On termine avec une chanson de Francis Lemarque:

"
Il s'en est allé le temps du muguet
Comme un vieil ami fatigué
Pour toute une année pour se faire oublier
En partant il nous a laissé
Un peu de son printemps
Un peu de ses vingt ans
Pour s'aimer pour s'aimer longtemps."



There are near my home, a long green open space and two woods. The RER terminus station is about 8 mn by feet, by this green space.
Wild flowers were sown at the end of this space just beneath the railway station. And the daisies are still now flowering.
I took some photos on Sunday, to replace my first profile picture which was kindly lent to me.
In true life, my name is "Lucie Marguerite", I choosed my nickname because I love my town Cergy and because of "Angie" from the Rolling Stones.
I found a wonderful message on a blog telling the story of an old lady called Armenia, and the author was asking to himself how it would be possible that he wears the name of his own country. I don't know, but perhaps, doesn't it seem to him that he has his true roots there.

14 commentaires:

  1. Ah,je te reconnais là.....à gauche,fraîche et pimpante!

    RépondreSupprimer
  2. Tu es physionomiste, Chamamy. A ma gauche, mon mari et dans le fond le jeune Pichou.

    RépondreSupprimer
  3. Cousin thiébaut16/5/06 22:30

    C'est vrai qu'il est beau, ton muguet rose, Cergie !
    Est-il aussi parfumé que son cousin blanc ?

    RépondreSupprimer
  4. Cousin Thiébaut, hélas ! Ce muguet n'a de beau que sa couleur, il a des clochettes rabougries et ne sent presque rien, de plus il est fragile et ne prospère pas vraiment. Par contre le muguet blanc...

    RépondreSupprimer
  5. Wouwouteur21/5/06 01:45

    Ben chez nous ce muguet a tellement peu prospéré qu'il a totalement disparu de la circulation. Par contre le blanc lui se plaît bien chez nous.

    RépondreSupprimer
  6. Wouwouteur, bienvenue sur Cergipontin. Je vois que ce muguet, héritage familial, séduit. Il est en effet assez délicat. Peut-être n'as tu pas soigné le tien avec assez d'amour ou l'as tu collé à coté de son vulgaire frère blanc ?
    Un éclat pourra peut-être t'aider à redémarrer une belle dynastie. Il est à retirer à l'avant dernière allée à droite au bout de la coulée verte.

    RépondreSupprimer
  7. T'es tu déjà promenée dans les bois de chaville, où il y a du muguet?

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, imparfait présent,
    Je suis contente de te trouver sur ce message particulièrement
    Le bois de chaville, non... Et toi ?

    Du muguet on en trouve ici dans la forêt de montmorency,mais au moment du muguet quand il est fleuri on n'en trouve plus il a été cueilli avant
    J'ai fait mon diplome d'archi sur l'aménagemt de la forêt d'amance, entre autre, près de nancy, c'est mon copain henri qui connaissait bien qui m'avait sensibilisée à ça (et aussi à l'époque du muguet, dans les même forêts, on allait avec henri chercher des asperges sauvages)
    A une époque (il faudrait que je retrouve mon plom, on avait fait des recherches en bibliothèque et aux archives départementales pour ça), les gens, les "petites gens" allaient profiter du 1er mai chômé pour cueillir le muguet
    Oh ! Quel bonheur alors que ce jour chômé passé en famille ! Faudrait ce souvenir de cela pour apprécier notre bonheur à nous. Tu sais, je dis souvent "bonheur repu"

    J'ai bcp à dire sur le muguet
    Il s'agit de l'or blanc de nantes dont est originaire pat, alors c'est une tradition populaire à laquelle il est très attaché
    Les personnes agées y sont attachées
    J'ai vendu une année du muguet car au fond de ma rue habitait une famille qui avait peu de moyens et je fréquentais beaucoup une des filles
    Je devais avoir 8 ans ? Où habitaient ces personnes, habitat insalubre, cela a été réhabilité, et ce n'est plus la même population qui en profite
    Tu vois, le muguet j'ai beaucoup à dire, sans parler du muguet rose de ma grand mère qui est petit rabougri, ne sent rien mais qui est rose et qui est un héritage familial

    L'histoire de la dame, une histoire merveilleuse, je l'ai trouvée au début du blog de san nakji, alors il consignait ses réflexions sur la vie, la mort, la maladie etc
    C'est pourquoi j'aime tant aller au début des blogs, on trouve les auteurs "à nu"
    Comme ici, j'y ai exprimé des idées que je ne pourrai sans doute plus jamais développer vu la tournure actuelle de mon blog
    Voilà, merci d'être passé et de m'avoir tendu cette perche que j'ai eu plaisir à saisir

    RépondreSupprimer
  9. Oui, le bois de Chaville, je le connais pas coeur!

    RépondreSupprimer
  10. Par coeur vraiment ?
    Le bois ? Vraiment ?

    Les allées, les croisements, les taillis, les clairières, les maisons forestières...
    Les coins à mûre, à champignon, à muguet,à jacinthe...
    Il y a tant de raisons pour aller dans les bois
    On peut y aller seul, à deux, à plus
    Tu me raconteras peut être un jour ton bois de chaville

    RépondreSupprimer
  11. Il y avait de bonnes mûres, oui.
    Un jour peut être.

    RépondreSupprimer
  12. D'accord

    Quand nous sommes arrivés en région parisienne venant de lille, nous avons été étonnés par la proximité des forêts
    Les forêts nous manquaient dans le nord
    Depuis Bourg la Reine où nous habitions alors, nous allions nous promener parfois en forêt de meudon
    Parfois seulement, la plupart du temps, nous allions au parc de sceaux

    RépondreSupprimer
  13. La forêt de Meudon et le bois de Chaville se touchent.
    Je la connais aussi très bien la forêt de Meudon.

    RépondreSupprimer
  14. Sympa
    Je découvre en toi un homme des bois !
    C'est chouette d'avoir un bois au moins dans sa mémoire où se réfugier et aller cueillir en pensée des mures chaque année tout de suite après la rentrée
    J'ai plein de bois en mémoire où je n'irai plus jamais et des tas de personnes aussi qui n'iront plus dans aucun bois avec moi

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives