dimanche 14 mai 2006

Ne soyons pas sérieux- Let us not be serious today.



Cliquez donc sur les photos si vous voulez y voir quelque chose.
You may click on the photo to have a better view.

Je suis désolée, mais aujourd'hui je ne suis pas du tout d'humeur à parler de choses sérieuses.
Ce message s'adresse à des personnes dotées d'une bonne acuité visuelle.
J'utilise les moyens du bord: ce bon A80 en mode mouvement.
En riant, les enfants avaient dit que je devrais faire une fente dans un gros récupérateur d'eau de pluie qui traîne en ce moment dans le jardin, afin de surprendre mes visiteurs à poils ou à plumes. J'ai pensé qu'une tenue de camouflage pourrait faire l'affaire.
Puis j'ai retrouvé la notice de A80 et ai rêvé d'accessoires. Hélas ! Cet appareil acheté il y a deux ans est à présent obsolète . Grand angle et téléobjectif sont déréférencés ! Je peux toujours acheter la bague de fixation, mais n'en vois guère la nécessité.
Les mésanges du petit nid sont moins farouches que celles du grand.
Il est vrai que le petit tigre si adroit dans le mirabellier ne sait pas grimper au bouleau.
Sorry, but today I don't want to be serious.
You need good eyesight to notice the fly of the speed blue tit.
I would like a telephoto lense and a wide-angle one, but it's now impossible to find them for my Canon Powershot A80.




A la demande générale d'une lectrice particulièrement exigeante, j'ai le plaîsir de vous montrer les chaussures en terre cuite d'un géant de jardin que j'ai trouvées sur le sol du pigeonnier de "jardin de campagne". Et je vous fais de surcroît la grande faveur de vous donner à voir les gants en peau de gorille du nain de mon jardin, en l'occurence moi. Vous noterez que ce ne sont pas des gants de jardinière restée dans le papier.
A reader noticed it was regretted that there was no garden-warf in the "jardin de campagne". Unfortunately, I can only show the shoes of terracota belonging to a garden-giant. I found them in the dovecot between others sculptures.
I let you also take a look at the gloves of my own hard-working garden-
dwarf, myself in fact.

9 commentaires:

  1. Je vois avec joie que mes désirs sont en partie comblés,ces accessoires photographiés avec grand soin prouvent que mes visites sur ce blog donne à celui ci une tournure d'esprit tout à fait convenable...à défaut d'être convenu!

    RépondreSupprimer
  2. Ne soyez pas désolée et laissons les choses sérieuses aux gens sérieux :)
    Votre enthousiasme me plait, votre jardin aussi... et sans plisser les yeux, j'ai vu l'oiseau volant.

    RépondreSupprimer
  3. Chattemite, cette idée me trottait derrière la tête. Je veux parler d'une photo de mes gants que j'affectionne particulièrement. Surtout quand ils reposent sur l'établi et qu'ils ressemblent à des pauvres mains de gorille qu'on aurait transformées en trophée. Les chaussures (dommage que rien n'en donne l'échelle) seraient passées à la trappe. Merci à toi, ô ma Muse.

    Anouschka, merci d'avoir porté votre regard complice sur ce journal. "Enthousiasme" va illuminer ma journée. Ici, on dit plutôt "gonflante".

    RépondreSupprimer
  4. Des problèmes de connexion ont envoyé mon commentaire dans le cyberespace,aussi je reprends...
    Le vol de ces mésanges reste mystérieux sur tes photos et il faut un peu de concentration pour le mériter!
    Pour le camouflage ta tenue marguerite légèrement décoiffée doit suffire à rassurer les oiseaux!
    Méfie toi des bourdons...

    RépondreSupprimer
  5. Chamamy, j'espère que tu avais la combinaison ad hoc.
    Pour les malvoyants, dont je suis, cliquer pour aggrandir les photos est d'un grand secours.
    Pour chasser les bourdons dans la tête, il suffit parfois de la secouer comme un gobelet à dés et pfuit..disparus. Ou sinon, un petit coming out comme on dit ne fait pas de mal.
    J'ai vraiment eu un nid de bourdons dans le grand nid une année. Bien entendu, les locataires légitimes avaient laissé la place. Mon voisin du fond ne voyait pas la chose d'un bon oeil. Pourtant, les bourdons ne sont pas dangereux et c'est la nature, n'est ce pas ?
    Les bourdons ont déménagé sans crier gare laissant un nid truffé d'alvéoles vides.
    Longue réponse, mais cela me fait plaîsir de te confier ces souvenirs.
    J'ai emmené pour le message sur les jacinthes des bois une petite fille qui comme Boucle d'Or a fait un bouquet. Elle a ramené une petite chenise et elle m'a dit vendredi qu'il y avait à présent un petit cocon. (Ceci est une réponse à un autre de tes messages).
    J'ai mis l'URL du message des jacinthes sur mon nom.

    RépondreSupprimer
  6. is that a bird? and a birdhouse! coming home is a wonderful feeling :)

    RépondreSupprimer
  7. Black Feline, these birds are quite busy now and the nests very noisy. I presume the flegdlings will very soon fly away !

    RépondreSupprimer
  8. à propos d'oiseaux, il y a une asso qui propose des visite du bois du Hazay et du bois de lapelote pour y observer les oiseaux :
    http://amisdesdeuxbois.hautetfort.com/

    RépondreSupprimer
  9. Coup de coeur pour tes gants de jardinière "en vérité" et en travail !
    J'ai commencé en 2088. Ça file le temps ! Misère !
    Bisous Lucie !

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel