dimanche 28 mai 2006

Le péagier Français va-t-il disparaître ?


Que je vous raconte:
Au cours d'une discussion Vy m'a dit qu'un vétérinaire lui avait dit...
*Cela fait très l'homme qu'a vu l'homme qu'a vu l'homme qu'a vu l'ours, non ?*
...que ceux qui étaient contre l'introduction de l'ours dans les Pyrénées n'étaient pas ses voisins immédiats mais ceux qui habitaient la périphérie.
Je ne peux donner un avis éclairé sur les ours, les loups ou les lynx.
Je peux juste dire que je suis une froussarde et déjà quand je rencontre un chien en compagnie de mon mari au détour d'un sentier je n'en mène pas large, alors un ours...

Mardi dernier, je suis allée sur une zone de bureau où officie encore un péagier.
Surprise ! Un panneau annonce que le paiement est automatisé depuis le 9 mai !
Je prends un ticket, je gare la voiture (la kangourouge que l'on voit sur une des photos) et je viens mitrailler.
Je m'aperçois alors que la guérite est encore occupée.
Le péagier m'explique: les régisseurs de la zone partent à la retraite et les trois péagiers qui se relaient à ce jour prennent leur place.
Ils ont un rôle d'information dans leur guérite et non seulement de perceveurs.

De plus en plus en France, l'homme est remplacé par la machine.
Il y a des péages d'autoroute dans l'est où on ne peut sortir que si on est muni d'une carte bleue.
C'est parfois pratique un robot: toujours là. Mais pas toujours disponible !

Si vous trouvez que j'exagère d'avoir volé l'âme de ce monsieur, notez l'appareil qu'il tient en main: il a volé mon âme en retour et a en sa possession une photo de la Cergie d'aujourd'hui.
Dommage, j'étais chamboulée et je ne lui ai pas demandé son prénom.
S'il passe par ici, il sera gentil de me le dire.

In France we are debating whether to reintroduce Slovene bears in the Pyrenees mountains. Wolfs in the South-East part of the country. And Lynx in the North-East one.
I have no idea about that, just I can say I'm afraid when I meet a little dog when rambling, so bear... But who will debate about the end of the human till ?
We have more and more automatic till, to take train tickets, on toll motorway, and so on... However, I ever pay to a living at this office area still now.
On last Tuesday, I saw when arriving this notice board: "Since the 9th of May, you must pay to the automatic till". So I parked my car (the red Renault Kangoo on the picture), and I took some photos.
Surprise: there was still somebody there.
I took his soul and he took mine too with the camera you may notice in his hand.

11 commentaires:

  1. cousin thiébaut28/5/06 08:15

    dis donc, Cergie, tu te lèves à quelle heure ?
    Il est huit heures, j'ouvre mon journal quotidien et je vois que tu as déjà posté la page du jour !
    quelle énergie !

    Il a l'air très gentil, le péagier.

    RépondreSupprimer
  2. San Nakji, l'English I don't know where he was, but the New Zealander was writting a comment on my blog instead of sleeping.
    ( "New Zealander", that sounds as beautiful as "Highlander" ).

    Cousin Thiébaut, c'est chouette ta comparaison avec un journal !
    Ma ligne éditoriale est prête pour quelques jours. Achète le journal demain, ou vole le; il devrait y avoir un message qui va te plaîre.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis résolument pour la ré-introduction des péagiers dans les pyrénées et des ours sur les parkings, cela plairait aux paysans et découragerait les voleurs de voiture.

    RépondreSupprimer
  4. Je vote pour Jonas !
    L'"ours" dans le blog-journal de Cergie, c'est bien aussi ;)

    RépondreSupprimer
  5. We are currently 10 hours ahead of France, so I had just started cooking dinner when I commented ;o)

    I wonder if this man has a blog too? Perhaps you are in it?

    RépondreSupprimer
  6. Cergie,

    I will be going to HCMC in Sept. if you want I will look for your house.

    Drifter

    RépondreSupprimer
  7. Jonas, ta proposition est intéressante, mais ça pourra pas le faire: il y aurait encore un tollé: "Paris veut régenter la France sans rien connaître à la réalité du terrain "...

    Anouschka, tu es gentille, mais mon ours est très succinct !
    Ton coucou montre comme cet animal faisait partie de la vie française puisqu'il est entré dans le langage courant.
    Je trouvais idiotes les paroles de la chanson, d'Anne Sylvestre je crois, qui disait en gros, "pourquoi dit-on un froid de canard ou un froid de loup alors que les pingouins ont bien plus froid ?"
    Tout simplement parce que nos ancêtres ne cotoyaient pas de pingouins.

    Dear ;0)
    Your short comment needs lots of answers.
    *You've a big nose.
    :-] I've a small one, and small eyes too. I'm a robot. However, I'm able to put comments even ridiculous on your blog, because I'm a blogger (female).
    *I knew that. I have yet noticed that we are at the same time on the Web.
    But I like the idea that my blog is alive even when I'm sleeping.
    A France Telecom's publicity shows two men, one in Europe, one siting on the Great Wall of China.
    By phone: " Are you ready ? I send it to you". And the sun is rising. It's great that when your night is ending, mine is beginning.
    It's late, now, I must go.
    *This man's blog later.

    Drifter,
    Why yes ?
    Who are you ?
    You're welcome on my blog now.

    RépondreSupprimer
  8. Moi je veux qu'on m'aide à porter mes paniers,qu'on me serve l'essence,qu'on me nettoie ma voiture (je le fais jamais...)que l'on regarde tous les niveaux,qu'on me rende la monnaie au péage et qu'on me sourie en plus!!!
    J'en oublie sûrement...

    RépondreSupprimer
  9. Chattemitte, tu aurais du naître à une autre époque ou épouser le Prince Charles d'Angleterre...

    RépondreSupprimer
  10. Mon péagier n'est pas un péagier, ni garde-barrière, c'était juste un surnom que DD lui avait trouvé (surtout le mieux payé). Il est à la retraite et a été remplacé par Jean-Paul dans le chariot sur la photo d'auojourd'hui.
    Ca va paraître clair pour tous ceux qui ne savent pas de qui je parle...
    Mais le travail est parfois compliqué. (Et Jean me manque...)

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives