mardi 13 février 2007

Courdimanche : l'allée de charmes

Le 12/02/2007 à 10 heures 45 (10;45 AM)
Tout le monde l'a constaté. Dans les queues aux caisses des grands surfaces, c’est toujours celle d’à coté qui est la plus rapide. Dans les embouteillages, les voitures qui nous dépassent sont plus nombreuses que celles qu’on double. Le vent même s’il est très fort comme ces derniers jours pousse les gros nuages sur ciel gris moins vite que les petits moutonneux sur ciel azuré.

En vain j'ai donc attendu une éclaircie à l’abreuvoir communal de la sente de la Vieille st Martin du vieux Courdimanche. Et pourtant ! En redescendant sur le nouveau village, j’ai pu photographier mes petits rouquins chouchous, des charmes à la coupe impeccable alignés comme à la parade, sous rai de soleil fugace et sur fond de ciel léger.

L’allée de charme est en limite entre le golf de Vauréal et une zone résidentielle de Courdimanche. Cergy le Haut, Vauréal et Courdimanche sont limitrophes. Le charme est un arbre qui en général garde ses feuilles séches de la saison précédente tout l'hiver. Les bourgeons du printemps en s'ouvrant les poussent et les font tomber. Comme les dents définitives font tomber en les poussant les dents de lait.

I particularly love this row of red well cut hornbeams. I like to see the light clouds and blue sky through their branches. Some are naked. Most of them are still wearing their dry leaves during all the winter though. It’s so with that specie. The new leaves when growing push the old ones which only fall in spring. It's the same with kid's teeth. Permanent teeth when they are ready to come, push baby ones and these ones fall then.

17 commentaires:

  1. Ce n'était pas en vain puisque les photos sont belles et que les nuages font ressortir le bleu du ciel.
    On ne voit plus beaucoup de charmes et c'est bien dommage, car ils sont beaux.
    Je devrais en planter un chez moi. (J'ai déjà un marronnier, un saule pleureur, quatre bouleaux, quelques sapins, un tilleul, des fresnes, un cormier, un chêne ou deux, un hêtre roux, un houx, un merisier, un pin sylvestre et quelques trognons de thuya, et je pense que c'est tout. Je crois qu'on a retiré les érables.)

    RépondreSupprimer
  2. Il y a quelque chose que j'ai toujours aime sur ton blog, c'est ton superbe : 'In english later'.
    tes photos sont superbes et surtout pour cette couleur marron. on sent d'ici l'odeur de la terre.

    Je n'arrive pas à bien prendre des photos de chemins (je ne suis jamais content du resultat, il manque toujours un quelque chose) je crois que je suis trop un homme des villes.

    RépondreSupprimer
  3. PS . Ce n'est pas grand chez moi. Mais DD a la folie des arbres.

    RépondreSupprimer
  4. PS PS.
    Quand est-ce qu'on verra ton portrait sur le blog?

    RépondreSupprimer
  5. It's so true, what a nice observation. These trees look like they are being grown as a wind break. What are they protecting?

    RépondreSupprimer
  6. a la fin du mois, je fais voir une autre oeuvre de Sarfati, avec un petit texte sur ces travaux...

    RépondreSupprimer
  7. C'est amusant: un bref jour du seigneur plein de sortilèges dorés et bien ordonnés... avec tout ça tu nous fais de belles photos ;)
    Avec toi on aime les dimanches...

    RépondreSupprimer
  8. N'as tu pas honte, Cergie, de faire ainsi étalage de tes charmes ?
    C'est un arbre qui m'est peu familier, et j'ai du mal à m'imaginer sur une échelle en train de leur faire une coupe de cheveux !
    Je vois une haute échelle, avec un jardinier qui coupe une branche. Puis descend de la haute échelle pour juger de la symétrie. Puis remonte en haut de l'échelle, coupe, redescend, s'éloigne un peu en fermant un oeil, revient, monte de nouveau et ainsi de suite. Pendant ce temps, les saisons avancent, les feuilles poussent, puis jaunissent, et l'on voit l'homme indéfiniment monter, descendre, déplacer l'échelle autour de l'arbre. A la fin du court-métrage, la neige tombe, et l'on découvre le jardinier gelé transformé en statue décorative perchée tout en haut de la forme enfin parfaitement taillée en piédestal.
    Je fais cadeau du scénario à qui aura la patience de le tourner !

    RépondreSupprimer
  9. I love the colors, they are very pretty.

    RépondreSupprimer
  10. Charme je trouve que c'est un joli nom pour un arbre.

    RépondreSupprimer
  11. I like so much she shapes of the trees. Ciao!

    RépondreSupprimer
  12. Tis beautiful scenery - too green though for this time of year; it's snowing out tonight threatening to turn to freezing rain.

    RépondreSupprimer
  13. C'est beau et cela a beacoup de charmes.
    Bonne journée
    Lynn

    RépondreSupprimer
  14. The photos are lovely. I love the sky also filtered through the branches of the tree.

    RépondreSupprimer
  15. hpy, ton DD me plait bien avec son amour des arbres !
    Lorsque nous avons emménagé dans notre maison de Cergy, il n'y avait rien entre nous et le Vexin Français, alors le vent soufflait énormément. Nous avons planté deux charmes en fuseau comme coupe vent. Des bouleaux, un cerisier pour les fruits cueillis sur l'arbre. Il a fallu se rendre à l'évidence : le cerisier alimentait surtout les merles et nourrissait notre frustration. Les charmes ont fini par prendre une place collossale et les bouleaux étaient trop envahissants.
    Alors on a coupé et on n'achète plus de bois depuis quelques années vivant de notre production ! Les arbres ça se plante et ça se coupe. C'est comme ça. Ensuite on en replante d'autres. Les charmes j'aime bien car ce sont des arbres qui se prêtent bien à la taille. La taille ne les dénature pas à la différence d'autres essences. On arrive ainsi à les maintenir dans des proportions compatibles avec un jardin normal. J'ai déjà mis mon portrait sur ce blog. Du moins mon reflet

    olivier, tu bats sans doute plus la savate sur les trottoirs que dans les chemins. J'attends avec impatience un autre exemple des réalisations de Monsieur Sarfati. "In English later" montre que là le bât blesse !
    ;oD

    san nakji, yes usually this specie is grown as wind break. We had two in the past in our garden. We cut one now because we have no more much wind. These ones are too small though. They are there just for fun I think

    chamamy, en réalité il me semble que j'étais ces trois jours perdues dans le triangle des bermudes. Tu vois aujourd'hui mercredi on a saucées sur saucées. La pluie frappe le velux. J'aime ça.. A condition de ne pas avoir décidé de faire des photos à l'extérieur pour lequelles, dans mon cas, j'ai besoin de l'aide de la lumière

    maxime, le scénario que tu racontes me rappelle l'allumeur de réverbère du "petit prince" qui était sur une si petite planète, qu'il passait son temps à allumer et éteindre. Il y a aussi du tonneau des Danaides dans ce que tu dis ou du mythe de Sisyphe. Les charmes ne poussent pas si vite que ça. Par contre discutte en avec un pépiniériste, les éléagnus que l'on travaille en haie droites ou en topiaires, il suffit qu'on se retourne ils ont poussé une branche.

    co tim, these trees are beautifully coloured and spring seems to be there with green grasses

    imparfait, et prince Charmant c'est joli pour un homme, quand dis tu ?

    tizio, I'm happy you like them as I do.

    tim, not too green for West Europe ! France is almost California from Europe.

    lynn, c'est l'effet de masse qui rend ça beau.

    stephen, it's the reason why it's good that some of them lost all their leaves.

    RépondreSupprimer
  16. Je ne sais pas je ne suis pas royaliste...

    RépondreSupprimer
  17. Type bien charmant alors ?

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel