lundi 16 juillet 2007

Sur l'autoroute A11 *** On the A11 motorway


Le temps avait été plutôt maussade en Loire Atlantique. Le soleil est apparu alors que je rentrais vers Paris par l’autoroute A11. Il en est toujours ainsi. Le paysage, l’éclairage, le ciel sont souvent magnifiques alors que je ne peux m’arrêter pour cadrer la photo.
Après la pluie, ce soir là, la palette de couleurs des céréales éclatait sous les chauds rayons du soir. J’aime revoir cette déclinaison de tons, ces blonds de l'or au brun, ce vert ainsi que ce champ versé.
Une halte m'était nécessaire. J'ai doucement dirigé la voiture vers la bretelle d'entrée d'une aire de repos.

The weather had been rather gloomy beside the Atlantic Ocean. The sun appeared just, while I was driving towards Paris by the A11 western motorway. It's always so. The landscape, the lighting, the sky are often magnificent when it’s impossible to stop and frame the photograph. That evening, the cereal colour palette shined under the warm evening beams. I like seeing again these nuances and this overturned field.
I needed a rest. So, I slowly steered the car towards the entrance strap of a motorway area.


Le 04.07.07 à 20H30 (8;30PM)

Il n’était pas là quand j’ai pris la passerelle à l’aller. Je l’aurais remarqué. Je ne l’ai vu qu’au retour. Appuyé au garde corps, il fixait la plaine.

He was not there when I took the footbridge on the way out. I surely would have noticed him. I saw him only on the way back. He was resting against the guard body, gazing at the plain.

Le 04.07.07 à 20H32 (8;32PM)

Je me suis retournée. Il n’avait pas bougé. J’ai repris la direction de Paris avec un sentiment de vide. Sans doute, étais-je passée à coté d’une belle histoire.

I looked back. He had not moved at all. I climbed into the car and took the direction of Paris feeling a vacuum. Obviously, I was passed nearby a wonderful story.

Le 04.07.07 à 20H50 (8;50PM)

Les photos de champs ont été prises en roulant. (Heureusement la vitesse est limitée à 130km/heure sur autoroute).
Dans le prochain message, je vous montrerai un pont gallo-romain.
Vous serez étonnés.

The field's picture was taken when travelling. In the next post I'll show a Gallo-Roman bridge. You will be astonished.

22 commentaires:

  1. et oui,encore et toujours le premier, c'est la classe non.

    C'est fou, comme on doit etre emmerdant, avec nos photos, Arrete toi là, il y a un superbe paysage; reviens en arriere je crois que j'ai vu un une lumiere magnifique donnant sur un lac; tient mon sac 10 secondes, je vais prendre ce couple au fond en contre jour, ect.... des fois j'imagine la (ou le) compagne prendre notre appareil photo et nous le faire bouffer avec un rire diabolique, une forme de delivrance.

    Sinon, tes photos sont superbes. tu as prise les photos des champs en voiture, je dis bravo miss cergie.
    On attend le pont avec impatience

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Olivier, eh oui c'est vrai ce que tu dis et j'ai bien assez souvent de la compassion pour les accompagnateurs, mais aussi que de frustrations ressenties en voiture !
    Des rayons de soleil en pattes d'araignée à travers les nuages commme toujpurs sur l'A11, des arbres givrés et des couleurs de ciel somptueuses comme j'ai eu cet hiver en traversant le massif central. Non c'est trop rageant souvent. C'est pourquoi cette fois j'ai pris des photos et je crois que j'ai bien fait.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis superpressée ce matin (comme toujours le lundi) mais je passe en vitesse pour voir tes images de l'autoroute (j'ai photographié les voies hier). Casse-pied la vitesse élévée, quand on ne peut pas trop ralentir, et encore moins s'arrêter, mais tu as réussi des belles photos malgré tout.
    J'aurais sans doute du te lander le défi de Koselig ce matin, mais n'empêche, tu peux y répondre officieusement! Vas-y, montre nous ce que tu sais faire à manger (pas obligatoirement avec rien, comme je l'ai fait...)

    RépondreSupprimer
  4. bonjour cergie
    bravo pour tes photos de champs de ble
    magnifique
    patrick

    RépondreSupprimer
  5. pour cergie, la taille du requin tu t'en rend comptes en cliquant sur la dernière photo (sinon il fait 10 mètres de long). et non les enfants ne peuvent pas jouer avec , c'est le centre d'un rond point sans aucun passage, au péril de ma petite vie, j'ai traverser entre les voitures pour aller prendre les photos.

    RépondreSupprimer
  6. Il y a encore des blés sur l'A11, ici tout est fauché, hier il y a eu un ballet incessant de moissonneuses, tracteurs et remorques, heureusement car il a fait un gros orage cette nuit.
    Je ne connais pas cette autoroute, moi, c'est toujours celle avec un 1 de moins que je prend l'A1.

    RépondreSupprimer
  7. Miss cergie, je vous trouve ironique today ;o) non villabé n'est pas seulement qu'un rond point , il y en a deux ;o) non c'est un beau petit village, avec un immense centre commercial

    RépondreSupprimer
  8. J'aime bien le paysage si vaste avec des nuages comme des montagnes. Très joli.

    C'est souvent que je vois quelque chose en roulant mais malheureusement on ne peut pas s'arrêter souvent.

    RépondreSupprimer
  9. superbes photos. ce ciel. LE ciel que l'on rêve tous de voir et de capturer.

    RépondreSupprimer
  10. et voilà j'apprends que cergie prend des photos en roulant... et où est passé la sécurité routière?
    :-))

    RépondreSupprimer
  11. Il est superbe, ce ciel d'Ile de France. Quand au guetteur, je peux te dire, ma grande, que tu es passée sans le savoir à coté de la réincarnation de Dom Quichotte de la Manche !
    Sans doute la raison pour laquelle il n'y a pas d'éoliennes dans ce coin de plaine : trop risqué..

    RépondreSupprimer
  12. Um champs de blé fait toujours une belle photo, et les tiennes en sont la preuve.j'aime ce ciel.

    Et une drôle d'histoire aussi.

    Quelquechose a changé içi, dans mon absence?

    RépondreSupprimer
  13. ben alors miss cergie, on fait la greve ;o)) bonne journee

    RépondreSupprimer
  14. Vespertilia18/7/07 02:40

    Quelle joie de découvrir une sensibilité qui focalise sur des thèmes qui me sont chers.
    Tout les luminaires m'attirent (surtout les lanternes et les réverbères – oui je rêve, non je ne m'apelle pas Herbert ;-)
    Cette brève rencontre au bord de l'autoroute m'a remis dans la tête la chanson de Michel Fugain :
    « C'est un beau roman, c'est une belle histoire
    C'est une romance d'aujourd'hui
    Il rentrait chez lui, là-haut vers le brouillard
    Elle descendait dans le midi, le midi
    Ils se sont trouvés au bord du chemin
    Sur l'autoroute des vacances
    C'était sans doute un jour de chance... »
    et j'ai pleinement goûté la fine saveur du commentaire de Maxime.
    Merci pour ces instants de pur plaisir.

    RépondreSupprimer
  15. I love the golden field and I always love stormy skies :)

    RépondreSupprimer
  16. Vous avez aimé les champs, mais surtout le ciel. Ce que j’ai aimé ce sont les belles couleurs des céréales que la lumière autorisait. En effet, les champs changent dans l’année, à présent ce sont les moissons. Au moment où j’ai pris les photos les moissons venaient juste de commencer, mais tout va si vite ! Encore une photo qu’il FAUT avoir faite avant de passer à un autre sujet. Les balles de foins par exemple. Puis les feuilles mortes qui se ramassent à la pelle.
    Je trouve que le luminaire a une classe folle. Pour ma part, j’imaginais plutôt Clint Eastwood. Il est tout de même plus glamour que Don Quichotte qui ne rêve que de Dulcinée et est tout de même un peu barjot. Pour finir, ce n’était pas moi bien entendu qui conduisait !
    Je ne suis pas aussi barjotte
    Que Don quichotte !

    Vespertilia, merci de ton passage ici et d’avoir pris le temps de me laisser un commentaire si encourageant. Ceux qui me suivent régulièrement savent que j’aime beaucoup les différents modestes objets qui nous entourent et sont à notre service. Je n’ose pas voler l’âme des gens alors je vole celle des objets. Je dois être un peu animiste quelque part.

    Faye, I like to go and look at your pictures (in particularly your so beautiful fields and barns's details) because it seems to me that you like exactly the same thinks than me. Thank you for passing by and writing a comment.

    RépondreSupprimer
  17. Oh la la, quel ciel sous ces céréales blondes; c'est vrai, j'ai vu surtout le ciel, mais il n'aurait pas eu la même valeur au-dessus des toits de paris, là il rend la campagne immense et magnifie les ors des blés.

    Ensuite, le "il" dont tu parles... et là c'est le hic; je ne le vois pas. J'agrandis la photo, je guette, pas de silhouette. Ce lampadaire ? non !
    Je m'épate de tes jolies ombres dans l'escalier, je repars en me retournant une dernière fois, honteuse... je comprendrai plus tard. Non je n'ai pas vu Clint Eastwood. Trop cartésienne ? Tant pis pour moi.

    RépondreSupprimer
  18. I love the photo of the open field. I can almost feel the breeze. :)

    RépondreSupprimer
  19. I love the photo of the open field. I can almost feel the breeze. :)

    RépondreSupprimer
  20. Ce sont des paysages très beaux ! Je me sens à la paix quand je vois des endroits comme ces derniers. Elle donne le sentiment de la liberté et pouvant faire ce que vous voulez sans nécessité de se dépêcher ou sans n'importe qui t'indiquant ce que vous devriez faire. Les champs d'or et les cieux ouverts de coton sont vraiment l'une des combinaisons parfaites de la nature !

    RépondreSupprimer
  21. the first photo is so awesome...I feel like running thru the field..screaming out my lungs at the wide blue sky...lol

    RépondreSupprimer
  22. Is that wheat? It looks so amazing and is a great contrast to the sky!

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives