mercredi 17 octobre 2007

Les badauds *** curious unlookers

Dombasle sur Meurthe (54), le 11.08.07 à 18H15

Faire des photos lors d’un mariage est tout un art. Lorsque mes deux nièces se sont mariées l'été dernier, je m'y suis pliée un peu. J’ai donc réussi très peu. Il y a une photo dont je suis très contente du mariage de la fille de mon plus jeune frère, et trois du mariage de la fille de mon frère aîné. Dont celle-ci. Elle fait "calendrier des postes", mais elle me touche. Je vais vous dire pourquoi.
Les mariages, les enterrements sont une attraction, une distraction pour les badauds et certaines personnes dont les fenêtres donnent sur le parvis de l’hôtel de ville ou de l’église... Et ce bon chien avait visiblement besoin de distraction. Il regardait...

It is difficult to take photographs during a wedding. I did very few photographs during my two nieces’s ones, on last summer. Thus, I made a success of it very little. For instance this one, which I like pretty well.
Events such as weddings and funerals always attract curious unlookers and strollers. This dog was bored, and then he was looking at...


Epinal (88), le 14.10.07 à 12H30

Je n’ai étrenné mon nouvel APN que lors de mon passage à Epinal et cette photo de notre ancienne maison de famille est une des premières que j’ai faites... Il y a encore du boulot avant que je maîtrise! Elle est pourtant intéressante malgré ses défauts, la distorsion due au grand angle notamment. Elle montre bien la maison, les arcs-boutants de la basilique Saint Maurice sur lesquels donnait ma chambre dont la fenêtre est au premier, au coin, juste à coté du réverbère.
Lorsque les cloches sonnaient à la volée les sorties de mariage et d’enterrement, Maman s’asseyait sur un siège à coté de la deuxième fenêtre, celle qui est juste à coté de ma fenêtre de chambre. Elle regardait...

This photograph from my old family house is one of the first which I took with my new camera. It is distorted, it is necessary that I improve. However, it is very instructive. It shows well my bedroom window on the first floor at the house corner, and how I had a pretty sight on the basilica.
When the bells sounded the exits of marriage and burial, Maman used to sit down on a chair witch was near the second window from the house corner. She looked at...


Autrefois, c'est-à-dire lorsque j’étais enfant, il y avait au bout de ma rue, à l’écart, des maisons assez insalubres qui depuis ont été démolies pour mettre à jour les remparts de la ville, avec un beau donjon et un puit. Monsieur Bouton habitait là. C’était un vieux monsieur âgé, de forte corpulence. Mais je le croisais souvent.
"Bonjour, Monsieur Bouton..."
"Bonjour, Mademoiselle..."
J'ai encore sa voix dans l'oreille. Il se tenait debout, de longs moments, au coin de la maison, juste en dessous du réverbère. Il regardait...
Et puis Monsieur Bouton a disparu.
Ces deux photos me parlent aussi de Monsieur Bouton.

Formerly, I mean, during my childhood, there was at the end of my street rather unhealthy houses. For that time, they were demolished to uncover the ancient town ramparts (stoned walls, moats, a beautiful keep, an open well).
Mr Bouton lived there. He was an old, stout built man. I often crossed him, standing during long moments, at the corner of the house, just below the streetlight.
"Good afternoon, Mr Bouton..."
" Good afternoon, Miss..."
He looked at...
I can still hear his voice. Then, Mr Bouton disappeared.
These two photographs also speak to me about Mr Bouton.

18 commentaires:

  1. Il est très nostalgique ce message chère cergie. Revenir sur les pas de son enfance n'est pas toujours facile. Il y avait aussi un monsieur que je croisais régulièrement lorsque j'allais faire les commissions dans la rue principale de mon village d'origine, il s'appelait Louis. Il faisait semblant de me prendre mon nez et il me montrait qu'il l'avait attrapé avec son pouce qu'il tenait serré dans sa main d'une certaine façon. Par contre de la fenêtre de ma chambre, je ne pouvais pas voir les cérémonies qui se passaient à l'église du village mais les cloches nous rappelaient toujours les joies et les peines de la communauté. Ce qu'elles font encore aujourd'hui.

    La première photo avec le chien est très belle. Il a l'air aussi un peu nostalgique ce chien. Cette nostalgie transparaît surtout dans ces yeux. J'aurais bien aimé le cajoler un peu pour qu'il redevienne un peu joyeux...

    RépondreSupprimer
  2. C'est drôle cette nostalgie qui nous saisit quand on retourne là où on était petit et qu'on s'aperçoit que les choses disparaissent. Et même si on reconnait objectivement que les choses sont bien mieux et bien plus jolies maintenant, on reste attaché à cette image plus ancienne du village ou de la ville où on habitait, on voudrait qu'il en reste des choses, pour pouvoir retrouver ces images, retenir un peu le temps. Heureusement qu'il reste les photos, quand il en a eu, mais ce n'est pas toujours le cas !

    RépondreSupprimer
  3. Comment ne pas être d'accord avec du Delphinium? Je partage tellement sa pensée que je ne suis jamais revenu dans les endroits de mon enfance que sera changé sûrement... je préfère les rappeler comme ils étaient... avec un pò de tristesse et un petit bout de nostalgie. P.S.:heureux de te revoir ici.
    P.S.n.2:J'ai un chien égal à ce, avec les mêmes yeux, (il s'appelle Tyler) et il est très doux.

    RépondreSupprimer
  4. toujours moi..j'ai éliminé (pour faute) et réécrit!

    RépondreSupprimer
  5. Bon retour ma Belle.
    Tu as réservé tes premières photos pour ta maison natale,je reconnais bien là ta fidélité à ton passé.
    L'évocation de ta maman et de ce monsieur Bouton qui t'appelait "Mademoiselle" sont très émouvantes.
    Ce jeune chien aux beaux yeux humides participe à cette tendresse un peu nostalgique.....

    RépondreSupprimer
  6. J'aime tes histoires, ton histoire.
    Pour la distorsion, p'tit coup de de "perspective" dans photoshop par exemple, et c'est réparé :)

    RépondreSupprimer
  7. Bon retour Gergie, tu es allée puiser aux sources? je l'ai fait l'année dernière, c'est très émouvant, mais beaucoup de choses ont changé pas toujours en bien, mais le chien lui est très beau!.

    RépondreSupprimer
  8. Ah ! Les souvenirs d'enfance, ce sont les plus beaux. Le coup du nez/pouce, c'était Mon pépé qui nous le faisait. Il est très beau ce chien, il a une belle et bonne tête ! en Juin 2006 avec nos Ricains nous avons fait une halte à Epinal sur le chemin de l'Alsace. Nous avons dîner dans un petit resto sympa. Julia fut très admirative des beaux verres à vin blanc, aux pieds verts. Le restaurateur lui en a donné un. Moi aussi j'ai le souvenir d'un gentil Monsieur. Il avait un joli nom, il s'appelait Monsieur Joly.
    MERCI CERGIE pour tes gentils petits mots à mon égard. J'essaierai de continuer à être marrante soit dans mes posts soit dans mes commentaires.

    RépondreSupprimer
  9. Il est superbe ce badaud, je l'adore je lui ferai bien des papouilles...
    Bonne soirée
    Adré

    RépondreSupprimer
  10. I really like the curious onlooker picture and the story you have to go with it.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai tout de suite reconnu la maison de ton enfance, avant même que tu en parles, ça m'a fait plaisir d'en savoir assez de toi pour que ce soit automatique...
    Difficulté des photos de mariage contournée en s'intéressant au périphérique, c'est intéressant.

    J'ai aimé lire tes souvenirs doux. Nous avons tous notre Monsieur Bouton et notre chambre au premier près du réverbère... ils restent dans notre coeur, que le paysage change ou pas. Je ne suis pas contre revenir sur les lieux du passé, même quand ils ont changé. C'est la vie, ce n'est pas triste...

    Merci aussi à Anoushka pour le conseil de correction avec photoshop, je vais essayer !

    RépondreSupprimer
  12. Je vais regarder tes posts de plus près plus tard. Juste un mot pour dire que je suis de retour et que - avec bp de difficultés (le système refusait le chargement des photos...) - j'ai fait un premier post de mon voyage.

    RépondreSupprimer
  13. Hello, Cergie!
    Good work, very nice photos and dog is fantastic.
    Thnak you

    RépondreSupprimer
  14. La nostalgie t'a attrapée et ne t'a pas encore lâchée. J'espère que tu pourras te secouer comme un chien pour que les gouttelettes de nostalgie s'en aillent et qu'elles sèchent avant de te retomber dessus. Cela dit, la nostalgie permet une sensibilité à fleur de peau, et par conséquent des photos qui vont avec.

    RépondreSupprimer
  15. Les vaches regardent passer les trains, et les chiens regardent sortir les mariages. C'est le signe d'un monde bien ordonné.
    Ma maison d'enfance aussi était tout près d'une église (elle l'est toujours, du reste). C'est un voisinage plutôt paisible, une fois que l'on s'est habitué au son de a cloche.
    Reste que ce jaune et rouge est très surprenant. Il m'évoque un dragon chinois.

    RépondreSupprimer
  16. J’ai bp aimé ton texte ici ! De visiter les lieux ou on a vécu me donne aussi du plaisir – on apprend à filtrer ses souvenirs. … et quelques moments de nostalgie peuvent faire du bien ! On réalise aussi ce qui a été important dans la vie, ce qui a marqué. Quand les visites en Vietnam et en Afrique ?

    RépondreSupprimer
  17. Those sweet memories of childhood.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel