mercredi 20 février 2008

Paris 1er : l'église Sainte Eustache et L'Ecoute de Henri de Miller

Le 12.02.08 à 14H55

Mais oui, c’est un cliché auquel nul touriste ne peut résister.
Cette pierre pathétique*, condamnée à l’immobilité et aux attouchements de personnes qui ne lui sont rien...
Elle souffle. Elle souffre. Elle vit...

* Du grec "pathêtikos", émouvant. Le nerf pathétique est celui qui innerve l'un des muscles obliques de l’œil. Cf. Le Petit Larousse Illustré




Well, no tourist could resist taking a cliché of this pathetic stone, sentenced to immobility and touch with anybody... Blowing. Suffering. Living...

36 commentaires:

  1. Je suis content que tu posts ce soir, car demain je suis en clientele (il faut bien nourrir l'APN).
    Donc deja je vais me la jouer "oui madame, j'ai de la culture" un peu plus loin (pas trop quand meme) tu as un superbe Cadran Solaire du meme Henri de Miller.

    J'adore cette sculpture, les enfants aiment venir jouer avec, se reposer, voir même penser (la preuve avec ta photo).
    Le theme de l'ecoute ("Ecouter les autres, c'est encore la meilleure façon d'entendre ce qu'ils disent" Pierre Dac) est bien rendu dans cette oeuvre.

    J'aime ce contrasme entre la statue moderne et la superbe eglise Sainte Eustache (il y a de tres beaux concerts classiques dans cette eglise).

    La composition de ta photo est superbe, avec en bonus cette petite fille (mais peut etre est ce ta fille que tu promenes avec toi pour donner un plus a tes photos ;o)) )

    Bon je sens que mon commentaire pars dans tous les sens, alors je respire fort et je calme mon clavier. Miss cergie, je te souhaite une bonne journée ainsi qu'a toute la bande de bloggeur.

    RépondreSupprimer
  2. Tu as raison, Olivier, je l'ai reconnue, c'est la petite fille au parapluie multicolore du Louvre! Ces blogueueses, quelles truqueuses !

    RépondreSupprimer
  3. Pour moi il n'y a pas vraiment de cliche,car chaque photo porte en elle le coup d'oeil de celui qui l'a prise.

    Je pense aussi, qu'il y a peut etre de nombreuses statues qui se sentent bien seules du haut de leur pied d'estale et qui aimeraient servir de point d'appui,de repos...
    comme celle ci!
    Belle association de l'eglise et de "l'ecoute"...

    RépondreSupprimer
  4. Bonne journée Cergie.
    Que belle composition « urbaine », aujourd'hui.
    La main de la sculpture est une main maternelle, une main qui donne de la protection. Le visage, par contre, outre le souffle vital, a un regard affectueux.
    Le tout, sur la place de celle-là splendide église (tu l'as déjà photagraphiée ?)

    RépondreSupprimer
  5. Il n'est pire sourd que celui qui ne veut entendre.
    Mais toi, tu es toujours là à l'écoute des paysages, des gens, des objets qui t'entourent.
    Donc tu n'es pas sourde.

    Une question cependant, aurais-tu pu faire entrer le haut de la voûte de la porte d'entrée dans ton cadrage sans déséquilibrer le reste?

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai jamais vu cette statue, Saint Eustache est ce l'église qui se trouve dans le quartier des Halles?
    Il y a une éternité que je ne suis allée me promener par là.
    On pourrait y envisager un petit tour?

    RépondreSupprimer
  7. Je me demande ce que St-Eustache pense de cette sculptue sur le parvis de son Eglise.... Je ne suis pas contre cette sculpture, je la trouve assez originale, mais je l'aurais vue ailleurs. Je suis comme ça, moi !

    RépondreSupprimer
  8. Je vois sur la photo d'Olivier cette statue sous un autre angle. La personne qui s'est posée sur la main lui donne un oeil presque vivant. Je vois sur la tienne que qq imbéciles ont mis des inscriptions.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Lucie,

    Je reconnais déjà ta "patte" Lucie.. On pouvait photographier la statue seule, je connais des angles époustouflants et très émouvants. Mais toi... c'est l'église derrière, les structures, les lignes, les arrondis, tout un mélange très graphique. et puis devant, "le souffleur de temps"

    Un beau cliché....

    Bonne journée à toi.

    RépondreSupprimer
  10. J’ai d’abord lu les commentaires d’Olivier. Mis à part la nécessité d’aller au travail et quelques détails, j’aurai voulu cosigner ! Je trouve cette sculpture magnifique et je pense qu’il est fait pour être « visité ». Tant pis pour les quelques tags (j’espère qu’un nettoyage de temps en temps est possible) ! Pour moi, il est évident que la main est faite pour être "visitée"!
    En plus, je pense qu’ici nous avons un monument qui peut rester éternellement sans être trop dégradé, contrairement à beaucoup d’œuvres modernes avec des gadgets mécaniques ou électroniques qui – quand ils sont exposés à l’extérieur - tombent en panne après quelques semaines.

    RépondreSupprimer
  11. j'aime aussi beaucoup cette sculpture et je trouve que ta composition est parfaite.

    RépondreSupprimer
  12. delphinium20/2/08 10:24

    Je trouve déjà que l'église Sainte-Eustache est très belle alors j'adore cette sculpture devant et ta photo. La compositinon est excellente. Tu vas rire ma chère cergie. Hier je suis allée voir une amie, et nous avons parlé, parlé, parlé et aussi pleuré... en nous disant que nos vies étaient bien pathétiques. Alors tu vois lorsque j'ai lu ton message et que j'ai retrouvé ton mot "pathétique", cela m'a fait une drôle d'impression. Le burlesque, le pathétique... les deux choses à mon avis sont étroitement liées. J'aimerais parfois rire à gorge déployée des choses qui arrivent. Tiens,cela me ferait peut-être du bien. Je t'embrasse chère cergie et passe une bonne journée.

    RépondreSupprimer
  13. J'ignorais que les "Onono" étaient venu à Paris !!!! (Voir
    Tarzan Mai à Octobre 1949).


    Bisous, Bonne journée

    RépondreSupprimer
  14. Ma frangine va souvent au Sénégal 'elle y est d'ailleurs en ce moment) et elle trouve des tissus sympas avec lesquels elle fait des tas de trucs. Sache que je ne vais jamais chez Ikea, je ne sais même s'il y en a un dans le coin. A part qu'il faudrait que je fasse 40 bornes pour y aller. Je préfère faire 7000 kms en avion et rapporter local. Hi! Hi ! Hi !

    RépondreSupprimer
  15. Cliché cliché, peut-être, mais quel régal !

    J'adore la posture de la demoiselle dans la main du géant. Pensive prisonnière...

    Peut-être amoureuse de son King Kong, va savoir...

    J'ai adoré le premier message d'Annabelle, c'est trop mignon.

    RépondreSupprimer
  16. Le boulot c'est que le tantôt et là, tu vois, faut que j'y aille faire à manger pour mon boss.
    Cette histoire de tissus me rappelle que j'allais souvent au marché St-Pierre avec ma Mémé qui était couturière de métier avant d'être concierge à Montaparnasse où elle cousait quand même.

    RépondreSupprimer
  17. Oh Lucie, je ne résiste pas non plus! cette photo et ton texte sont magnifiques. Quel talent!
    Cette sculpture à l’entrée de l’église est une création d’une grande originalité et pleine de poésie. J'adore! En effet, très "pathêtikos". Bravo et merci!

    RépondreSupprimer
  18. et le Dieu de pierre créa la femme de chair ! et certains pensent qu'il s'intéresse a ses créatures .....

    RépondreSupprimer
  19. That took a lot of work but the result is very nice.

    RépondreSupprimer
  20. Comment ? Tu mets moins de 80 mn pour faire ton tour du monde des blogs ? et oui, Comme dans "The Five Thousand Fingers of Dr. T" (un vieux film de SF, superbement kitsch ) j'ai 5000 doigts quand je frappe sur mon ordinateur ;o))

    RépondreSupprimer
  21. bonjour bravo cergie, j'adore
    surrealiste
    amities
    patrick

    RépondreSupprimer
  22. Me voilà ici pour la visite hebdomadaire; j’essaye de récupérer les posts pas vues pendant la semaine!...;))
    Je vois que 9.9.949 reste singulier; ce n’est pas la Reine d’Angleterre, mais ce n’est pas mal, non plus…
    Mais St. Eustache et la tête presque Olmec, c’est magnifique.
    Merci pour les commentaires à Blogtrotter
    Je me promène toujours à Sofia…

    RépondreSupprimer
  23. J'ai écrit il y a quelques années dans le blog d'un ami qu'à mon sens, pour un bon portrait, il faudrait cadrer à la fois le visage et la main.
    Je connaissais pas cette sculpture, et si je la trouve émouvante, c'est plutôt par la compassion qu'elle semble dégager, et il semble y avoir une telle connivence entre elle et la jeune fille blottie dans sa main qu'elle me donne au contraire l'impression d'aimer les passants, d'une sorte d'amour impossible entre la pierre et la chair.

    RépondreSupprimer
  24. "Une question cependant, aurais-tu pu faire entrer le haut de la voûte de la porte d'entrée dans ton cadrage sans déséquilibrer le reste?"

    Ceci est une question, pas un conseil!

    Car il faut bien lire la fin de la question "sans déséquilibrer le reste".

    Ciao!

    RépondreSupprimer
  25. PS. J'aime bien ta boule. Pardon, ta photo.

    RépondreSupprimer
  26. Etant bousculée, je ferai une réponse collective cette fois.
    Lorsque j’ai tourné à droite place des Innocents, j’avais dans la tête cette statue que je n’avais vue qu’une fois auparavant. Il se trouve que j’ai eu une grande impression de bien être lorsque je me suis assise sur les gradins. J’étais entourée de personnes qui appréciait cette belle journée ensoleillée. Il y avait du monde, sans plus.
    J’étais bien.

    Cette photo rend d’une façon qui me convient à la fois St Sulpice qui permet de situer la statue dans son contexte, et la statue. L’une et l’autre se répondant, existante l’une avec l’autre.
    Les pierres assemblées et la pierre monolithique. Avec en prime les pierres du sol. La jeune ado étant le seul élément organique de cette scène minérale.
    J’étais contente.

    Merci d’être passés et de m’avoir fait part de vos réactions.

    Abraham, it's nice, yes. Paris is nice.

    RépondreSupprimer
  27. La jeune ado étant le seul élément organique de cette scène minérale. La je dis bravo, cette phrase est grandiose. La prochaine fois que je vois ma 3eme niece qui est en plein dans le mauvais trip de l'adolescence, je lui dirais "Bonjour element organique" ;o)).

    L'année derniere, pas de chance quand j'avais pris cette statue ne photo st Eustache etait en travaux, alors c'etait pas terrible comme arriere plan.

    Bon Weekend

    RépondreSupprimer
  28. Just at the right place at the right moment !
    See you soon Olivier !

    RépondreSupprimer
  29. Oh *lol* resting in that big hand. But he mustn't blow too hard ...

    RépondreSupprimer
  30. an amazing statue? work of art? whatever...I like it.

    RépondreSupprimer
  31. This is a strange sculpture and it reminds me of the kind of art pieces you find in Berkeley, Ca. They make a statement more than speak to aesthetic beauty.. The contrast between it and the traditional building, it sits in front of, is a bit compelling. :)

    RépondreSupprimer
  32. I'm glad that I caught this one one my weekly pass! I trust that the trip on the Atlantic TGV came out nicely. See you next week.

    RépondreSupprimer
  33. this is such a cool sculpture. I love such street side sculptures. Not all of them but the creative and unique one. I've seen so many nice pictures of such artistic sculptures in foreign countries (to me).. however there are not that many here in the US.

    RépondreSupprimer
  34. Quite an unique sculpture though not one I'd want to see everyday. ;) Too much suffering.

    RépondreSupprimer
  35. During my sejour in Paris, I walked my dog to the parvis de l'église(the only piece of grass I could find in the coin ;-)) and that statue always made me smile! Did not understand it, but still...it made me smile.

    RépondreSupprimer
  36. Décidément, ce nerf est d'actualité!
    La statue est impressionnante, elle a un côté grotesque, difforme , qui me fait penser à Jacques Callot et aux délires romantiques à propos du Moyen-Age.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives