dimanche 20 avril 2008

Les objets de famille *** family belongings

Le 20.04.08 à 8H35

Je ne suis guère matérialiste, cependant je suis très sentimentale. Sur la crédence de famille qui était chez mes grands-parents puis chez mes parents, il y a un chemin de table brodé par ma grand-mère, des poteries d’Alsace culottées lui ayant servi, un petit vide-poche de sa Franche-Comté natale. Il y a aussi un vase en porcelaine qui appartenait à Maman, dans lequel je lui composais de hauts bouquets de glaïeuls, "elle qui les aimait tant", deux vases du Maroc hérités d’une vieille générale sourde comme un pot qui m’avait prise en affection.
Et le masque ? Ce masque prétendument vaudou a été ramené du Togo par un ami de Pierre qui nous l'a laissé en dépôt. J’avoue ne pas être très fondue du masque. Du moins ne lui reconnais-je pas de vertus apaisantes, ni protectrices.
Je vous ai déjà parlé de ce masque. Il passe la nuit dans l’abri-bois, lorsque je suis seule à la maison...



I’m not very materialistic, I am a great romantic though.
This sideboard belonged to my grand'parents, then to my parents. My grand mother embroidered the mat, she used of the Alsatian pottery. I made high bunches of gladioli in my Mom's Chinese vase. I got the Moroccan ones from an old general’s wife, who was as deal as a post.
And what about the mask ? The Togolese mask was offered to our younger son, who entrusted it to us. Maybe it is a voodoo object ? I’m not very fond of it. When I’m alone at home during a night, I put it in the firewood shed.

32 commentaires:

  1. Une belle nature morte qui te permet de sortir dans ton jardin la conscience tranquille. Plus besoin de bloguer, maintenant nous pouvons jardiner et demain nous aurons des courbatures si nous poussons le bouchon trop loin. Ca pousse, même les mauvaises herbes n'arrêtent plus.

    RépondreSupprimer
  2. Objets ! Objets, Avez vous donc une âme ? Très joli ce rassemblement d'objets de toutes sortes et de toutes les couleurs.
    Tu as raison Cergie, pas beaucoup de monde today sur les blogs.
    Euh ! Dis mois un blog daily photo, ça veut bien dire tous les jours ? OUI dis tu ! Ben y en a qui molissent dur, alors !

    RépondreSupprimer
  3. La Chine, l'Afrique, la Franche-Comté, le Maroc...quel bel assemblage. Le rayon de soleil qui souligne la composition ...c'est vraiment bien trouvé.

    RépondreSupprimer
  4. Je n'avais pas remarqué que tu avais tout cela sur ton armoire!
    Je n'ai pas grand chose du passé tout a été dilapidé avec le divorce de mes parents.

    RépondreSupprimer
  5. AAAAAAAAHHHH ! moi aussi on m'a offert un masque comme ça, qui venait d'Amérique latine mais du même style, un peu hideux quoi.... c'est vraiment un cadeau empoisonné parce que malgré toute la rationalité du monde, on a un peu peur de le jeter; alors du coup on l'enfouit dans un placard, au fond d'une armoire, en s'empressant de l'y oublier... jusqu'au jour ou en faisant du rangement on retrouve cette ... chose, que l'on contemple d'un oeil mi-attendri en pensant à celui qui nous l'a offert, mi énervé (toujours en pensant à celui qui nous l'a offert), et un peu circonspect en pensant à ce qu'on nous a peut-être offert.....
    je comprends très bien que ce masque soit banni de ta maison quand tu y es seule ;o)

    RépondreSupprimer
  6. The pottery is beautiful art work.

    RépondreSupprimer
  7. I just realized that I signed in under a different account that does not take one back to my blog. So I am posting this message which will take one back to my blog.

    RépondreSupprimer
  8. "Et y a le masque sur le mur
    Qui fait froid dans l’dos,
    Qui fait froid dans l’dos.
    Et y a le masque sur le mur
    Qui dit jamais un mot,
    Qui dit jamais un mot,
    Non, qui dit jamais un mot,
    Qui dit jamais un mot."
    Gerard Manset.
    Toi qui a vécu en Afrique, tu ne crois pas en la vertue des masques vaudoux ?

    Encore une superbe gestion des ombres miss cergie, bravo moi je suis fan.

    "’abri-bois" dans la famille on appelle cela un "Abri-Bus" ;o) (bus->buche).

    RépondreSupprimer
  9. Une très belle nature morte que tu as fait vivre avec tes commentaires ! J’aime beaucoup cette photo avec le jeu de lumières et ombres !

    Tu as raison, on est de plus en plus nombreux de ne pas « travailler » le week-end ! … et moi, je connais même certain(e)s qui sont là que trois jours par semaine ! :-) Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Lucie,

    Et puis la lumière... comment dire autrement sans me répéter... Et puis tes mots si chaleureux sur mon blog.

    Lucie, je t'embrasse pour tout ça... Et pourtant, je suis un peu lente, on va dire....

    Le masque ne m'effraie pas outre mesure, je le trouve très symbolique. La cécité du monde, un regard aveugle, une bouche ouverte sur des mots qui n’existent pas. Qui ne sont pas dits…. L’incommunicabilité. Beaucoup à dire sur ce masque… quand on le regarde en clignant les yeux.

    Et puis, j’adore les poteries, comme celles-là, des couleurs délavées, surannées ou vives, des objets qui engrangent l’histoire dans l’arrondi des ventres. Je trouve encore plus agréable de les grouper plutôt de que les savoirs disséminés un peu partout dans la maison. Je n’aime pas les choses neuves. J’aime les failles, les rayures, les ébréchés, la vie qui rie, qui pleure, ça et là. C’est une vie riche. (Et moi qui n’écrivais plus, je me croyais tarie)

    Bonne journée à toi Lucie... le ciel est si gris...

    RépondreSupprimer
  11. La sensibilité qu'il appartient à chaque de nous, c'est la somme de tous les parcours de notre vie, des enseignements, de la douleur, des amitiés et de l'amour que nous avons reçu.
    Qui ne réussit pas à s'émouvoir devant ta photo et à ton texte qu'il l'accompagne, qui ne voit pas dans ces vases et dans le masque une vie de souvenirs et le visage des gens qui as aimé, mais il voit seulement quelque vieux vase et un bout de bois, il est gens qu'elle n'a jamais été aimée, c'est un coeur aride, une personne triste qui fait tendresse.

    RépondreSupprimer
  12. tu n'as même pas remarqué sur ma première photo, l'aspect humain ;o) (et pourtant je suis resté assez longtemps pour avoir qq sur ma photo ;o) ). On va jouer, au célèbre jeux "Où est Charlie ?" ;o))

    RépondreSupprimer
  13. "La veuve noire ! La mama italienne !" ;o)) c'est une bonne soeur. (pas loin, il y a un monastère). D'habitude j'évite de prendre avec des gens (pour pas avoir de problème) mais la j'attendais que qq se trouve au niveau de l'arbre, juste ce qui faut, la preuve c'est que sans tes lunettes tu n'auraient pas trouvés ;o)))))

    RépondreSupprimer
  14. je les vois, les pots marocains!
    Quant au masque, je peux te dire que j'ai plusieurs objets africains. J'ai toujours pris le temps de les "fréquenter" souvent avant de les acquérir...ou pas. Je me souviens notamment d'un masque qui exerçait une véritable fascination sur moi. J'ai décidé de ne pas l'acquérir pour cette raison même. Alors, le masque dans l'abri-bois, je comprend très bien.

    ta photo: c'est très joli, comme agencement

    RépondreSupprimer
  15. J'aime bien le mélange et j'aime bien le masque. Ma mère vivant au Sénégal une bonne partie de l'année, j'ai quelques objets africains dont un espèce de vieux sage qui terrorise mon homme, moi j'ai du respect pour lui, on ne sait jamais...

    RépondreSupprimer
  16. Crédence, voici un joli nom… en tout les cas c’est la crédence aux souvenirs.
    Belle ambiance sur la photo !!!
    Bisous, bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  17. Lucie... Si longtemps? Tu vas nous manquer.. Et quand tu reviendras, ça me fera extrêmement plaisir d'aller voir l'horloge de la gare. Je sais que c’est là que tu attends.. Là ou ailleurs… C’est un message un peu sibyllin, c’est à dessein, il ne faut pas que le lama de Peter comprenne, il voudra nous suivre…. Et puis nous fêterons les anniversaires des blogs et autres…. Enfin, je me comprends.

    Je t’embrasse et à bientôt.

    RépondreSupprimer
  18. delphinium21/4/08 13:49

    Coucou. Beaucoup de travail aujourd'hui qui me laisse un peu moins de temps pour faire la tournée des blogs. J'ai mon masque des mauvais jours. Juste passé pour dire que j'aime la photo, ce mélage d'ombres et de lumière sur le mur et les objets et ce mélange hétéroclite. Des souvenirs de famille, des cadeaux. On se dit parfois que l'on ne devrait pas faire autant de mélange dans les bibelots mais moi je trouve que cela donne un bel ensemble. Bises et bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
  19. Family treasures. Very nicely lit shot, and the mask does look ... a bit powerful.

    My friend had a wall filled with those masks--her dining room.

    When her best friend 'stole' her husband this 'other woman' was quite sorry to find the masks were collected by the man and not my friend!

    When the husband moved into the new woman's home, he brought his precious mask collection and put it on HER wall. My friend was, after a time, glad to be rid of a chronically cheating husband and the depressing masks.


    I posted about family yesterday also.

    RépondreSupprimer
  20. J'aime ls objets qui racontent des petits bouts de vie...la notre ou les precedentes
    Et c'st souvent ce qui me rend triste dans les brocantes... ces objets s'ils pouvaient parler...jamais nous ne nous en separerions...
    Une photo qui a beaucoup d'ame..
    Tu me feras coucou en passant au dessus?!!!!
    Bye.

    RépondreSupprimer
  21. There is something so powerful about such faces; when my daughter was little, she drew a face. As soon as she had finished, she said, "He's MEAN. Throw him away!!" I promptly put him in the basket, but she meant permanently--in the fire!

    RépondreSupprimer
  22. Mais oui c'est important de mélanger. Et puis en passant devant on pense à ci, on pense à çà. Ca prend du temps de digérer, l'estomac le sait lui qui compile chaque jour.

    RépondreSupprimer
  23. so many stories imbued in this still life! for me that's what makes something - it's sentiment and connection.

    for me the mask looks a bit sad rather than scary

    RépondreSupprimer
  24. je le permet de te repondre a tes questions sur Sempé sur le blog de marie-noyale :
    Sempé a vécu a NYC et a fait une bonne vingtaine de couvertures du celebre journal 'The New Yorker'. les velos, etant un des themes preferaient de Sempé.
    Quelques une des affiches de Sempé pour le New Yorker

    RépondreSupprimer
  25. Quelle belle lumière!
    J'aime aussi celle du jardin de monet ..."Passerelle" un des10 mots de la francophonie 2008
    Merci pour tes commentaires, particulièrement celui qui m'a permis de mettre un nom sur les formidables sculptures de la rue Le Nôtre à St Quentin -en -Y
    Pour ta remarque sur Eischer,j'adore les mises en abyme, en littérature, peinture, photo !
    Miss Yves

    RépondreSupprimer
  26. J'ai trouvé ! C'est un masque Arumbaya. La tribu des Arumbayas habite le long du fleuve Badurayal Sur le territoire de la République de San Théodoros. Il a la même origine que le célèbre fétiche à l'oreille cassée.

    RépondreSupprimer
  27. Vous avez aimé la photo et le message.

    J’ai aimé que vous m’y ayez retrouvé et que vous vous y soyez retrouvés.
    J’ai aimé que vous confiiez vos souvenirs, et parfois vos faiblesses face à l’irrationnel.

    Merci à tous de votre visite et de votre active participation.

    RépondreSupprimer
  28. Thanks to all you for passing by and sharing your unrealistic feeling / strange objects
    Thanks for the realistic story, Chedwick.

    RépondreSupprimer
  29. Belle lumière et belle composition pour cette nature morte aux objets aimés.

    J'ai aimé que tu nous racontes l'histoire de chacun.

    RépondreSupprimer
  30. Ah les objets de famille, je ne sais pas les garder, dire que je ne suis pas matérialiste serait un euphémisme, je suis plutot du genre à jeter toutes les choses qui ne me servent pas et quelques temps apres je me demande ou elles sont passées ^_^ ... les objets sont la marque du temps qui passe, c'est bien d'en garder quelqu'uns pour se souvenir et racontez les histoires qui vont avec ...
    Bisoussssssss
    Adré

    RépondreSupprimer
  31. Oh oui je me souviens parfaitement de cette image... et surtout de l'eclairage qui animait les objets et donnait vie a tes souvenirs.
    oui j'aime revenir par l'image au passe pour le faire vivre car ma memoire a toujours ete deplorableet les images me servent de lunettes.
    Merci.

    RépondreSupprimer
  32. Sept ans après les objets sont-ils toujours à la même place? Le napperon est-il toujours aussi bien empesé?

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives