vendredi 31 octobre 2008

Epinal (88) : la rue de Nancy

Le 23.10.08 à 16H30

For sale...



Pour quitter Epinal depuis son centre ville, il est possible de prendre la route de Remiremont, celle d’Archette, de Rambervillers, de Saint-Dié ou, le plus souvent pour moi, la route de Nancy à laquelle mène, ainsi qu'à la route de Mirecourt, la rue de Nancy.

Epinal est une très agréable petite ville à vivre, près de la montagne, des frontières de l’Est et au cœur de l’Europe.
Elle ne connait pas de crise du logement : l’offre y est belle, que ce soit à la vente ou à la location...


32 commentaires:

  1. En regardant cette portion de la rue assez banale entre deux zones d'ombres très noires, mes yeux se sont portés sur le devant de la voiture éclairé à droite. Dans celle de gauche, n'est ce pas ton flash qui se reflette ? La voiture de gauche empiète sur l'interdiction de stationner.

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Claude ! Tu as raison pour un point, j'avais un flash très puissant : le soleil !
    D'autre part tu as tort : les voitures n'étaient pas stationnées !

    RépondreSupprimer
  3. juste en passant, pour dire que Remiremont est une superbe petite ville, quand j'habitais Nancy j'y allais souvent le weekend dans une maison d'un copain.
    Après le coté paparazzi de la dernière photo, je trouve que celle là serait bien dans un film d'espionnage...Bon je repasserais...

    RépondreSupprimer
  4. Oui et la mirabelle est une boisson inoubliable
    :)
    Tu trouves pas qu'on dirait aussi un esprit qui passe ? A plus.
    Je te garde mes mouchoirs à repasser ce sera plus facile pour toi. Et merci

    RépondreSupprimer
  5. mon 's' n'a rien de dubitatif, il prouve une foi(s) de plu(s)de ma connai(s)(s)ance parfaite de l'orthographe et de la conjugai(s)on françai(s)e ;o). Et pui(s) la prochaine foi(s) je pa(s)(s)erai(s) avec Amedée donc un 'S' a "repa(s)(s)erai(s)" et comme amedée and moi on fait 1 donc le 'JE'

    RépondreSupprimer
  6. I beg your pardon, Olive, j'ai du mal à maîtriser parfaitement les subtilités de la langue Evryenne

    RépondreSupprimer
  7. C'est une "imagerie" ce texte... Je Te taquine...

    RépondreSupprimer
  8. A vendre, plus encore qu'à louer, c'est ce qu'on trouve partout aujourd'hui, car personne n'achète plus, et même ceux qui voudraient n'obtiennent pas de crédit de relais ou d'autre. C'est donc une photo d'actualité. Les prix vont baisser, il faut donc avoir vendu déjà et ne pas être pressé d'acheter.

    RépondreSupprimer
  9. Je ne sais si tes photos reflètent ton état d'âme ????? Le yin et le yang à la façon Cergie ou Marguerite ou plutôt Lucie la patronne des lumières !!!!!!!
    Bisous bonne journée...

    RépondreSupprimer
  10. J’ai failli y habiter… et à travailler à Golbey. Malgré tout ce que tu dis et nous montres, je crois quand’ même qu’aujourd’hui je suis content d’habiter Paris ! Peut-être un peu plus distrayant … et avec plus de visiteurs bloggeurs ! Bon week-end Lucie ! :-)

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Madame. :-)) Personne ne parle de la petite dame qui passe. Elle marche d'un pas décidé, presque l'air pressé. Elle doit bien sûr se dépêcher et ne pas rester devant la porte du garage puisque c'est marqué "interdiction de stationner". Je remarque aussi les fils électriques sur la façade de la maison, c'est pas très sécurisé tout cela, si quelqu'un met les doigts dans la prise, ça va faire mal. :-))
    J'aime bien le jeu d'ombre et de lumière. La petite dame est habillée tout en noir alors qu'elle est en pleine lumière.
    Il fait bien froid chez moi, je suis en train d'aérer ma pièce principale pour tuer tous les acariens qui logent dans les coins. J'ai rapatrié toutes les plantes vertes dans la pièce qui n'est pas aérée pour l'instant. Il faut aussi que j'aille sortir ma lessive, que je l'étende et ensuite que j'aille faire des courses et surtout que j'achète une nouvelle poêle parce que la mienne colle. Bonjour les oeufs au plat qui collent au fond de la casserole.
    C'était encore un épisode de la vie trépidante de Delphine. Je vous salue bien bas gente dame.

    P.S. comment on les appelle les habitants d'Epinal?

    RépondreSupprimer
  12. je suis le (s) d'Olivier.

    Je suis impressionné par tout ce que doit faire miss Suisse, c'est wonder delphes ;o)

    Je vais frimer, pour mettre deux photos, tu prends deux photos (et oui, il fallait y penser) a l'identique (juste le superbe mec en fantôme qui change de place) et après tu joues avec les différences dans la gestion des calques. le détourage c'est long et je ne maitrise pas trop.

    Merci pour ton abonnement, qui ne te fais rien gagner, désolé

    RépondreSupprimer
  13. >amédée: tu te rends compte, trop génial méga giga les dents, il y avait 10% de remise sur tout le magasin! Et j'ai une nouvelle poêle.

    RépondreSupprimer
  14. Allez hop ma petite dame, donnez moi tous vos bonbons!!!

    RépondreSupprimer
  15. Je me demande si Miss DelphesWin
    ne s'est pas pwis la nouwelle poele sur la tete!!!

    Un moment d'inattention.. on tourne la tete et le rayon de soleil-Flash aura disparu et la passante de noir vetu aussi !!!

    RépondreSupprimer
  16. Webradio, oui tu es taquin

    Hpy, les choses sont mal faites et c’est pour tout pareil

    Daniel, les photos traduisent à défaut des états d’âme l’état d’esprit du moment ?

    Peter, toi à Golbey ? Tu aurais habité Epinal, c’est la proche banlieue. Toucher plus de bloggueurs... Il me suffit de toucher quelques uns qui deviennent ensuite des "amis de blog".

    Delphes, tu en fais des choses en une journée et tu en écris de bien longs commentaires ! Je ne sais comment tu fais, tu as sans doute une baguette ou une poêle magique. Ce sont des Spinaliens qui habitent Epinal ; la statue du Pinaudré représente un homme qui enlève une épine de son pied. Tout cela est dérivé d’épine.

    Amédée, j’ai du mal décidemment avec tes règles particulières de grammaire.

    Delphes, je ne comprends rien et donc ne réponds pas à la place d’Amédée.
    Tu as fait vite pour la poêle.

    Allo, Allo, je n’ai pas de bonbons, mais j’ai de la pâte de coing faite maison !

    Marie-Noyale, tout à fait. Tout est fugace. Le rayon tournait très vite. Mais en photos en réalité, on prend ce qu’on remarque et rencontre. Du moins c’est ce qui est pour moi.

    RépondreSupprimer
  17. ton image d'Epinal est un succés : "ombres et lumires à vendre "

    RépondreSupprimer
  18. Ben y'en a du monde, ici; j'ai l'impression de faire la queue pour pouvoir commenter...(lol)

    Ce qui me frappe moi, dans cette nouvelle tranche de ville, c'est ce qu'on ne voit pas, cet espace juste dans ton dos, qui laisse pénétrer le soleil bas.
    Est-ce que c'est une rue perpendiculaire ? un jardin potager ? un chantier de démolition/reconstruction ?
    En tout cas, un canal pour une lumière bien ordonnée, qui vient finalement buter contre cette façade.

    Et sinon, ce n'est pas la crise du logement, mais c'est la crise de l'immobilier. Inversement, bien sur, lorsque c'est la crise du logement, c'est la fête de l'immobilier. Regardons toujours le bon coté des choses, et marchons du coté ensoleillé de la rue !

    RépondreSupprimer
  19. "Allo, Allo, je n’ai pas de bonbons, mais j’ai de la pâte de coing faite maison ! Alors je passe pas chez toi pour te faire peur ;o))

    RépondreSupprimer
  20. Pour les tajines pas de problèmes, j'adore ça, mais le coing je le préfère en gelée. Ma grand maman m'en faisait.........Hummmmmmmmmmmm

    RépondreSupprimer
  21. j'aime beaucoup cette région j'ai dans ma jeunesse folle encadré deux étés une colo (monitrice) des enfants de l'école publique des côtes du nord à l'époque) côtes d'armor maintenant au Val d'Ajol, charmant bourg.

    RépondreSupprimer
  22. Ah ah tu as une agence immobilière à Épinal ? ;) La dame en noir se dépêche pour disparaitre dans son royaume de l'ombre !!!!

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour Lucie! De retour à la Blogosphère pour visiter ce blog magnifique. Et cette fois à Epinal... Belles photos.
    Celle de la femme en noir qui vient de l'ombre pour disparaitre dans l'ombre est très suggestive...
    Félicitations pour le BFF!
    Blogtrotter se promène maintenant aux environs de Etchmiadzine! J’espère que ça te plaira.
    Bon week-end!

    RépondreSupprimer
  24. Un peu affolée par les commentaires... mais pas par l'image.
    Je me demande si l'ombre avait été remplacée par la lumière et vice versa ce que les commentaires auraient donné.
    Un peu dans le style de "La canne blanche" tu pourras en faire une série.

    RépondreSupprimer
  25. Encore une de ces photos avec beaucoup de lumière et beaucoupt d'ombre, très en contraire. Mais la femme en noir va très vite faire un lien entre les deux parties de l'image.
    spot on - spot out ;-)

    RépondreSupprimer
  26. La petite maison à vendre semble prise dans un étau, entre les deux mâchoires de l'ombre qui se referment sur elle. Il faut se dépêcher de l'acheter avant qu'elle ne disparaisse.

    RépondreSupprimer
  27. bonjour cergie
    avec beaucoup de retard je viens me ballader sur ton blog
    ces temps ci je les passe a terminer la correction du livre, j'ai une bien bonne excuse
    cela ne veux pas dire que je ne voyage pas sur ton blog
    amities
    patrick

    RépondreSupprimer
  28. bonjour cergie
    avec beaucoup de retard je viens me ballader sur ton blog
    ces temps ci je les passe a terminer la correction du livre, j'ai une bien bonne excuse
    cela ne veux pas dire que je ne voyage pas sur ton blog
    amities
    patrick

    RépondreSupprimer
  29. bonjour cergie
    avec beaucoup de retard je viens me ballader sur ton blog
    ces temps ci je les passe a terminer la correction du livre, j'ai une bien bonne excuse
    cela ne veux pas dire que je ne voyage pas sur ton blog
    amities
    patrick

    RépondreSupprimer
  30. Bergson, Une photo alternative donc ? Epinal comme l'informatique ce serait mis au oui-non ?

    Maxime, comme moi c’est ce qui hors photo qui t’intéresse ? Derrière cette maison : la Moselle. Derrière moi un pâté de maison et la voie ferrée puis la gare. Cependant si l’on marche au soleil c’est qu’on ne veut pas prendre de photo.

    Amédée, ton ARRIERE-Grand’mère en faisait. Je suis forte : cette année j’ai fait de la pâte sans faire de gelée et sans gâcher le jus.

    Marguerite-Marie, passer des vacances au Val d’Ajol comme à Epinal dépayse. Mon mari, originaire de Loire-Atlantique a été conquis par les Vosges.

    Lasiate, c’est la Reine de la Nuit

    Gil, tous les voyages me plaisent, qu’ils me ramènent aux sources ou m’entraînent vers des pays lointains. Merci de ton invitation.

    Thérèse, mais oui cela pourrait être une idée ; il me faudrait encore engranger et je pourrais faire une histoire illustrée façon BD.

    April, tu imagines donc qu’elle a été captée par un spot de lumière ?

    Alain, tu as saisi la détresse de cette maison qui ne demande qu’à être aimée.

    Les trois pas : je conçois que tu soit pris ! A bientôt !

    RépondreSupprimer
  31. Sans la voiture de gauche c'était TOP

    RépondreSupprimer
  32. cool shot, nice character...

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel