mercredi 25 février 2009

Pays de Mayenne : le monde de Marcel

Le 15.02.09 à 9H20

Marcel s’est contenté de hausser les épaules et de faire la moue lorsqu'il a vu cette photo.
Sur son écran d'APN, il m'a montré SES photos ; celles de sa petite fille, des mésanges, du rouge gorge, des canards, de Jojo l’écureuil, d’Asko le bouvier bernois (son bébé câlin de 3 ans 1/2 et 60 kilos).
A propos, la clôture n'y était pas lors de notre dernier passage, il y a quatre ans. Il a bien fallu depuis dissuader Asko de courir la campagne et surtout la route où il s’est fait renverser une fois par le voisin.

S'il ne peut comprendre qu’on trouve de la grâce dans ce qu’il a imaginé et créé de ses mains simplement pour faciliter son quotidien, il est à la fois tout un poème et un vrai poète, Marcel...



Marcel merely shrugged his shoulders and pouted when he saw this photograph.
On his camera’s display screen, he showed me HIS own photographs ; those ones of his granddaughter, the blue tits, the robin, the ducks, Jojo the Squirrel, Asko the affectionate 3 years 1/2 old and 60 kilos weighting Bernese Mountain Dog.
By the way, when we have been there four years ago, there was not yet the fence. It was necessary to dissuade Asko from roaming the countryside, especially on the road where he met the neighbour’s car, once.
Marcel cannot imagine that one can enjoy what he creates with his head and his hands simply in the purpose of making everyday life easier for him. He’s really something else. His true life is a poem...

28 commentaires:

  1. On s'habitue malheureusement a ce que nos yeux voient tous les jours et ' l'on finit par ne plus voir la beauté...
    Si c'est son paysage quotidien... Normal,qu'il fasse la moue, Marcel..

    Mais pour nous qui le decouvrons ce paysage... moi je dis que j'aimerais bien, descendre a la riviere le matin avec ma tasse de café....

    RépondreSupprimer
  2. au milieu de tout ce froid, un peu de chaleur avec cette porte bleue, on a envie de la pousser et de découvrir derrière un monde à la " Lewis Caroll ".
    L'ombre de la porte sur le gele, magnifique. Je t'offre l'oscar de l'ombre.

    RépondreSupprimer
  3. Avant de partir, juste un petit passage pour te remercier. Tu sais de quoi et si tu sais pas, ce n'est pas grave. Ta photo est un enchantement. Parce qu'elle fait le jeu de l'ombre et de la lumière, surtout de cette lumière froide d'un petit matin hivernal, là où l'homme, quand il respire, fait un peu de buée dans le froid. Ta photo est une promesse, promesse d'un soleil qui va se réchauffer, promesse d'un portail qui peut s'ouvrir sur la prairie et sur la liberté. Je t'embrasse très fort et j'en profite pour dire bonjour à ceux et celle qui passeront ici aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai eu un voisin prénommé Marcel, et un beau-frère prénommé Asko, mais je suppose que tu ne parles pas de ces gens-là, car ni l'un ni l'autre aurait peint la porte en bleu. Il a fait froid ce matin, à 4h c'était gelé, mais depuis peu nous avons un peu de soleil qui nous réchauffe le coeur.

    RépondreSupprimer
  5. L'herbe est toujours meilleur dans le pré du voisin.
    (Adage campagnard). ^_^
    Paysage bucolique à souhait...

    RépondreSupprimer
  6. ...la vraie poésie est dans cette photo où tout, aussi la couleur est suspendue dans une dimension irréelle.

    RépondreSupprimer
  7. Oh qu'elle est belle ! Oui, je suis d'accord c'est une photo poétique ! Au fait, non je n'habite pas Montreuil ! ;-)

    RépondreSupprimer
  8. hommage bobby lapointe
    "Celles qui croient que mon Marcel
    Ça n'est qu'un manuel
    Elles connaiss'nt rien :
    Ya pas qu'ses mains qui font des choses bien
    Pis d'ailleurs moi j'ai pas le temps de savoir qui
    est Marcel
    Car mon Marcel
    Il me harcèle
    Marcel me harcèle
    Marcel me harcèle
    C'est comm' s'il avait deviné c'dont j'ai envie
    J'dirais mêm' qu'il a si vigoureux appétit
    Que je jurerais parfois qu'il a divi -
    Qu'il a divinement
    Fait tout ce qu'il faut faire pour mon con...
    Oui, mon contentement
    Il sait de quoi j'ai envie.
    Il n'est pas si bête
    Il sait que c'est de son vigoureux corps d'athlète
    J'aime son heureux caractère
    Tout' ses affaires, et c'est pour ça que "


    on attend les photos de ton pub ;o)

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, Cergie.
    C'est tout à ton honneur d'avoir honoré Marcel de cette si belle manière.
    Bonne journée.Et merci
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  10. Sans doute préfère-t-il regarder la liberté...

    RépondreSupprimer
  11. comment peut on hausser les épaule devant une telle photo ?

    Remarque j'ai pas vu la petite fille

    RépondreSupprimer
  12. Mais elle est sublime cette photo !
    Et puis cette petite porte grillagée est tout mignonne. Un peu envahie par la végétation mais cela lui donne un peu de mystère.
    Je suis sûre que si marcel regarde plusieurs fois cette photo, il va finir par la trouver belle.

    RépondreSupprimer
  13. Que ça doit être beau au printemps cette porte remplie de roses!

    RépondreSupprimer
  14. Pour le pub, rien n'a craindre avec les piliers de bar , il ne risque pas de s'envoler ;o))

    RépondreSupprimer
  15. La gelée blanche ajoute beaucoup de poésie à cette petite porte...
    (A suivre)

    RépondreSupprimer
  16. Je réponds à tes nombreux et sympathiques commentaires:
    Ton plat à cassoulet en terre cuite conviendra, sans aucun doute, s'il est assez profond.
    Au risque de te décevoir, ce n'est pas une recette familiale-la référence du livre de cuisine est mentionnée, et je n'en fais jamais moi-même !(je ne suis pas vraiment tournée vers les traditions, et d'ailleurs , ce n'est pas un plat cotentinais)
    J'en déguste au moins une fois par an chez des amis, dans le Calvados, où ont été prises ces photos(sorties pour toi d'un album )
    Notre hôtesse la réussit à merveille -la cuisson dure 5 /6 heures !

    RépondreSupprimer
  17. Ce qui est étonnant, c'est que la porte bleue fasse une ombre bleue.
    A voir la végétation,cette porte ne doit pas servir bien souvent.

    RépondreSupprimer
  18. c'est une photo tellement belle que la moue de marcel était de la fierté devant son monde poétique que tu as vraiment bien mis en valeur.
    Merci Lucie pour tes messages très gentils . Bises de bretagne

    RépondreSupprimer
  19. Il n'a pas osé t'avouer sa fierté devant ta photo, c'est un timide Marcel, j'en suis sûre. Et un modeste ! Sait-il qu'il fait la une sur "Cergipontin"
    Et Asko sait-il toute la peine que se donne son maître pour le protéger ?
    Et Cergie sait-elle que ses images sont touchantes, elles ont "la grâce" et la poésie de l'humble quotidien quand on sait le regarder.

    RépondreSupprimer
  20. C'est juste magnifique. Et précieux. Il y a émouvante fragilité dans cette image ; à mi chemin entre la frêle statuette de cristal et la cabane en bois et carton...

    RépondreSupprimer
  21. Bleue devant un sol blanchi par la neige
    Fermée dans un espace ouvert à tous les vents
    Quelques herbes soudent cette porte !
    La franchir ! La survoler ! passer au travers !
    Parce qu'une porte n'a qu'une destinée
    Celle d'être ouverte
    Ouverte sur la vie
    Ouverte sur l'avenir
    C'était une porte bleue, un jour de ciel bleu !

    Juste un petit délire sur ta photo et parce que je n'aime pas les portes fermées !

    RépondreSupprimer
  22. There is a nice icy winterly morning light around the garden scene. Doors are always interesting and look inviting to go into and see what is behind.

    RépondreSupprimer
  23. Elle fait rêver, cette porte bleue. On a l'impression qu'elle n'a pas été ouverte depuis très très longtemps - Ou alors ouverte une seule fois puis oubliée, comme la porte du château de la belle au bois dormant.
    Je me demande comment la voit Asko. Peut la porte vers le paradis perdu de son enfance insouciante ?

    RépondreSupprimer
  24. 24 commentaires!
    J'y retrouve forcément ce que cette photo éveille chez moi.
    Je trouve les paysages givrés féeriques et je me demandais si ce n'était pas l'entrée des artistes du monde de Narnia.
    Que ton week-end te soit doux, Lucie.

    RépondreSupprimer
  25. Les contes de Marcel sont ici merveilleuses poésies de lumière...

    RépondreSupprimer
  26. This photo really pleases me.

    RépondreSupprimer
  27. That soft blue gate in the snow is perfect. Such wonderful light!!
    V

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives