vendredi 27 mars 2009

Boissy-l'Aillerie (95) : la loge *** the cabin

Le 18.03.09 à 16H40

Saint Christophe portant l’Enfant était près de cette cabane. La cabane était près de la Viosne, dans son environnement marécageux.

Au lieu de "cabane", ici je préfère parler de "loge".
"Loge" est le terme qu’employait mon père pour désigner la maisonnette bâtie en grès dans un coin de notre jardin de famille à Epinal. La cave était à demi enterrée et ouverte à tout vent. Un escalier de pierre menait à une entrée où pendaient différentes frusques et des étuis contenant des masques à gaz de la première guerre mondiale. La pièce unique était dotée d’une cheminée de ville au manteau en grès rose. Elle servait de resserre aux outils de jardin que ma tante conservait dans une malle en bois. C’est dans cette pièce que nous avions commencé, nous les enfants, un élevage clandestin de lapins (à l'insu des parents et sans intention aucune de les manger). Le tout premier avait des airs de garenne. Il s’appelait Cyprien...
Cyprien le lapin...

Le jardin a été préempté et vendu.
La loge a été démolie.
Un fumiste a monté notre cheminée à Cergy autour du manteau de la cheminée en grès rose des Vosges...

Saint Christopher carrying the Holy Child on his shoulders is on the wire fence. If you pay attention and look closely, he also is under the porch. This cabin takes me on a trip down memory lane...


28 commentaires:

  1. Les petites cabanes vont rouvrir leurs volets avec le printemps.
    Qu'elle était belle celle de ta tante recouverte de verdure.

    RépondreSupprimer
  2. Peut-être que non, Lyliane. Souvent ces cabanes appartiennent à des personnes qui y viennent moins car trop âgées ou trop éloignées ? Celle ci est entretenue pourtant, mais il n'y a plus de potager.
    La loge d'Epinal et le jardin appartinrent ensuite à mon père qui avait donné l'usage de deux "carreaux" (il y en avaient 4 en tout) à ma tante qui aimait jardiner. Ma mère et elles se chamaillaient sans cesse car il ne faut pas mettre deux jardiniers dans le même jardin !

    RépondreSupprimer
  3. cela me rappelle, le jardin dans mon 4-6, il y avait tout au fond du jardin, la même (bon d'accord pas la même) petite cabane...Au début, elle servait pour mettre les outils et puis les petits enfants sont arrives (dont bibi) et la cabane est devenue la cabane aux trésors, notre lieu secret (un peu comme dans le clan des sept (moi j'étais clan des sept, et mon frère était le club des cinq, ce qui a valu de longues disputes)...

    Encore une photo qui fait se raconter...donc encore une superbe "Cergie"

    RépondreSupprimer
  4. 1) deja je comptais repasser (bon, je note c'est fait)
    2) BON WEEKEND miss Cergie....

    RépondreSupprimer
  5. Je vois que je ne suis pas la seule à me remémorer le temps de l'enfance.
    Le mot loge pour moi (mince je ne suis pas allée sur le lien) me rappelle mes Grandparents, concierges et dont leur demeure dans cet immeuble était la loge.
    Pièce commune (cusine et SAM) petite pièce où ma Mémé avait sa machine à coudre et une armoire, et le coin proprement dit loge avec las casiers pour le courrier des locataires. Une chambre au dessus de la loge et pour y aller il devaient passer par un escalier dans un escalier justement. Je ne sais pas si tu me suis, mais moi oui. Je crois que c'était l'escalier B.
    Je vais sur le lien et je reviens.

    RépondreSupprimer
  6. une cergie puissance 2...

    Tient, le lien que tu me signales, je le connaissais déjà, malheureusement le site ne vit plus depuis presque 2/3 ans

    RépondreSupprimer
  7. J'ai bien trouver la loge des concierges.
    Dans notre tout petit domaine de vacances dans le Berry, il y avait la maison "le Chateau" prolongée par la cave et non attenant un autre bâtiment que certains appelait grange et que nous nous appelions remise. Ah ! la remise du Chateau ! C'était notre terrain de jeux les jours de pluie.
    Une loge pour Cyprien le Lapin c'est mieux qu'un clapier.

    RépondreSupprimer
  8. Alors c'est toi qui a sauvé Saint Christophe portant l'Enfant ? C'est une mise en abyme comme on dit: sauver St Christophe de l'abîme..... du marécage
    :-)
    J'aime ta façon d'égrener une histoire au fil des mots qui en appellent d'autres pour remonter le temps et les souvenirs

    Qu'est devenu Cyprien le lapin ? As-tu réussi à le sauver aussi ?

    Merci pour le p'tit loup qui est venu s'afficher. Je vais le montrer à mon p'tit loup à moi, il (plutôt elle) va être contente !!!
    Bisous de fin de semaine, Cergie !

    RépondreSupprimer
  9. Voici une belle histoire narrée comme un conte...
    Par contre les abords de la cabane sont un peut "tristouné", sans doute par manque d'entretien.
    A + :-))

    RépondreSupprimer
  10. Certaines de ces loges sont sans doute tellement basses qu'on est obligé de baisser la tête quand on s'y trouve. C'est bon pour pour apprendre l'humilité.

    RépondreSupprimer
  11. Cette photo de ta grande mère est sublime. En Angleterre on dit que 'every man needs a shed'. Il y a même une chanson de XTC avec les paroles "A man must have a shed to keep him sane".

    RépondreSupprimer
  12. Avec passer du temps tout il change, choses et personnes, et regarder les photos des ans passés est une expérience belle et laide au même temps parce que nous pouvons nous rappeller de cela « qu'il était » avec la conscience qui maintenant « n'est plus ».
    Un salue affectueux.

    RépondreSupprimer
  13. Charmant, comme tu racontes cette histoire ! … et la vielle photo fait rêver ! Je pourrais aussi raconter des histoires de cabanes, mais ça serait trop long ici. Pourtant un peu de nostalgie de temps en temps – dans des doses raisonnables – ça fait du bien ! Merci pour ce post ! … et bon week’end !

    RépondreSupprimer
  14. une bien belle "loge" et de bien beaux souvenirs . On est tous entrain de devenir nostalgiques? comme dit peter ça fait du bien (si les souvenirs sont doux)

    RépondreSupprimer
  15. "un élevage clandestin de lapins" - ah, Cergie, the memories of childhood, when the tales of Rider-Haggard and Tarzan could be re-enacted underneath a bush or by a little pond. We never had a "cabin" as children, but we just imagined one for ourselves!

    RépondreSupprimer
  16. delphinium27/3/09 13:22

    bonjour. Ben moi aussi j'ai une loge. En fait nos bureaux qui se situent dans une ancienne cave, il y en a qui les appellent pompeusement des loges. Et moi je suis dans la loge C013.
    Super non?
    Ma loge est minuscule, mal chauffée, l'air passe sous les fenêtres, il y a plein de papiers partout, un ordinateur récalcitrant, des bouquins et des bouquins, quelques classeurs, et des tas d'acariens.
    Pas mal non? Quant au lapin, j'en ai acheté un ce matin, en chocolat mais il n'a pas encore de nom. Cyprien? :-) c'est joli. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  17. Amusant, je n'avais jamais employé le mot "loge" dans ce sens.
    Nous aurions parlé de "la cabane dans le jardin" la cabane aux lapins, aux secrets, aux souvenirs. Et Marguerite de se pencher au-dessus de ton épaule et de sourire...

    RépondreSupprimer
  18. Comme le dit Peter, un peu de nostalgie, ça fait du bien. Mais il ne faut pas s'y noyer, ce que l'on risque de faire si on s'y penche trop.

    RépondreSupprimer
  19. Ah !! Uhm ! Bon ! j'ai rajouté le lien sur mon Blog. Merci. A +

    RépondreSupprimer
  20. Classic image. I love these old images and buildings (of course, ours are quite young in comparison. It's wonderful to cherish our forbearers.

    RépondreSupprimer
  21. C'est le bayou, on s'attend à voir débouler un crocodile.

    Idéal pour la pêche à la truite (n'oublie pas, l'ouverture c'est demain).

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour, Cergie.

    Un beau souvenir de plus.
    Tu sais si bien les évoquer.

    Merci pour ce partage.

    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  23. Toujours beaucoup de nostalgie, ...et une photo en noir et blanc qui cadre bien avec cette recherche du temps passé.

    RépondreSupprimer
  24. Why are these old photos so attractive and so full of charme. Maybe because they are full with memories. And with me, it was my grandmother, too, who gave me my second name.

    RépondreSupprimer
  25. Les souvenirs s'égrènent et s'enfilent comme les perles d'un collier.
    Je n'avais pas pris conscience de leur nostalgie. Qu'ils pouvaient évoquer tant pour vous aussi.
    En réponse à la question de Fifi :
    "Qu'est devenu Cyprien le lapin ?", j'ai publié un message sur mon autre blog plus confidentiel, "Passerelle" :

    Photo de famille *** family portrait

    RépondreSupprimer
  26. Souvenirs d'enfance au parfum à la fois nostalgique et heureux résonnant encore des joies d'hier...

    RépondreSupprimer
  27. Ces photos, la deuxième surtout, me donnent la même impression : l'impression que l'on a tout son temps, le temps surtout d'échapper l'agitation, dans un endroit un peu à l'écart.

    RépondreSupprimer
  28. I wish for you to pose on a bench like this and have a b/w photo taken to be the companion to this b/w photograph.

    RépondreSupprimer
Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives