jeudi 5 mars 2009

Ferdrupt (88) : le darou

Le 28.02.09 à 13H40

Vous avez tous entendu parler du DAHU, cet animal sauvage des régions de montagne dont la morphologie a évolué en fonction du biotope. Il a les pattes plus courtes d’un coté que de l’autre.
Dans le parler vosgien, "dahu" se dit "DAROU".
Il existe ! Je l’ai rencontré ! Je me suis approchée de lui par derrière !
Il ne s’est aperçu de rien puisqu’il ne peut se retourner sans aussitôt verser dans la pente...



As the Bigfoot, the DAHU is mythical (you may click on the link in English). This wild animal lives in some European mountains. He was able to adapt to his biotope, so his left and right sides have legs of different lengths.
I’m sure he really exists, since I met and photographed him. I arrived behind him. He couldn’t see me, because he couldn’t turned over otherwise he would have fallen into the slope.


38 commentaires:

  1. j'en ai aussi rencontré beaucoup dans ma courte vie, j'ai fait des chasses au Dahu, mais j'avais une excuse : l'alcool de mirabelle ;o)).

    RépondreSupprimer
  2. Pas pour douter mais si la prochaine fois tu fais une belle photo aussi devant...

    RépondreSupprimer
  3. Un dahu en liberté! il a réussi à renverser la clôture ailleurs l'herbe est toujours plus grasse.

    RépondreSupprimer
  4. Hum... trop cool ! Ca y est, j'ai vu un dahu ! ;-)))

    RépondreSupprimer
  5. je suis pas d'accord avec toi pour le cadrage. Je trouve que le noir (avec autant de place) permet de mieux faire ressortir la couleur si douce de la gare.

    RépondreSupprimer
  6. J'aime bien le premier comme d'Olivier et celui de NB le Romain (d'ailleurs à ce sujet je trouve que Nazzareno était plus convivial, enfin). Tu n'as pas vu de moutons à 5 pattes par hasard ?
    Parce que là, nous serions tous une bande dahuris de voir 5 pattes à un mouton.

    RépondreSupprimer
  7. Pauvre dahu qui est obligé d'avancer en crabe pour remonter la pente. Elle est relativement douce, heureusement pour le crabe, d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  8. Le problème avec les Dahus, c'est qu'ils ne peuvent s'accoupler qu'avec les congénères de la même montage,le coté ou les pattes sont les plus courtes les empêchent de ce retourner, c'est pourquoi beaucoup de Dahus infidèles se tuent chaque années... mdr

    RépondreSupprimer
  9. j'en ai entendu parler mais je n'aurais jamais penser qu'il avait cet air aussi débonnaire encore qu'il n'a pas pu se retourner...

    RépondreSupprimer
  10. ...un beau point de vue et un beau cadrage...

    RépondreSupprimer
  11. Précision sur la chasse au Dahu : Le Dahu se chasse toujours par nuit froide est sans lune. Il y a celui qui est chargé de l'attraper avec un sac, il devra rester dans la coulée du Dahu, sans bouger, sans faire aucun bruit. Les autre chasseurs ou rabatteurs doivent s'éparpiller dans la montagne pour débusquer le Dahu et le rabattre vers le chasseur embusqué...

    RépondreSupprimer
  12. J'ai répondu sur mon Blog pour les Dahus limousin !!!
    Effectivement sur le littoral vendéen les Dahus sont rares ou comme tu dis si bien ils passent... sans repasser... Que pouvons nous y faire ? (Fer à repasser) ... mdr

    Qui peut te faire croire que Riva ne vient jamais sur cette plage !!!!!

    RépondreSupprimer
  13. Olivier, mdr - d'habitude on ne va à la chasse au dahu qu'une fois dans sa vie. Après, on y envoie les copains !

    Merci à Daniel pour ses précisions techniques sur la reproduction de l'espèce (est-elle menacée d'extinction ???)

    Chez moi le serveur Dahu est une espèce mutante adaptée au terrain particulier que représente le pavé avignonnais. Ca l'oblige à faire sa tournée des tables toujours dans le même sens.

    Une photo d'hiver (pour en revenir à ta photo)... comme chez moi (moins les amandiers) et malgré le ciel bleu le paysage a cette âpre nudité et ces couleurs grisouille que je n'aime pas.

    Vivement le printemps. J'aimerais voir autour de ton mouton une belle herbe grasse piquée de pâquerettes !!!

    RépondreSupprimer
  14. Cergie, bonjour.

    Moi, je me demande si c'est un vrai...
    On raconte tellement d'histoires...

    Merci beaucoup.

    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  15. Je n'avais jamais vu de Dahu !!
    tu aurais du le prendre de face pour que je me souvienne de sa tête

    RépondreSupprimer
  16. *lol* and I thought it was a sheep, un mouton ;-) And I envy it for its warm coat. Here it's grey and rainy and rather chilly. Your landscape looks so warm and sunny.

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Lucie!
    Excuse mon absence, mais j’ai été dehors de la blogosphère ces deux dernières semaines! J’essaye maintenant de récupérer les merveilles perdues…
    Et qu'est-ce que je trouve? Un dahu! Et ça existe; ce n'est pas comme «Nessie»... ;))
    De toute façon le lac était gelé... mais beau quand même! Tel que le monde de Marcel!
    Il semble que tu ne vas pas jouer le golf si tôt, avec toute la neige qu'il y a au parcours...

    Entretemps, un des plus beaux Forts de l’Inde t'attend à Blogtrotter: Le Fort Amber! Amuse-toi et bonne fin de semaine!

    RépondreSupprimer
  18. le Dahu a meme les honneurs d'une chanson de scout (toujours, enfin moi jamais)
    "Le Dahu a disparu, les louveteaux vont le chercher
    Le Dahu a disparu, les louveteaux vont ils le trouver

    On vous raconte cet exploit vraiment jamais vu
    Une meute se prépare à chasser le Dahu.

    Nous nous sommes retrouvés une belle nuit
    Pensant trouver le Dahu près de son logis.

    Pour attraper l'animal il suffit de le siffler
    Et comme il est tout bancal, il se casse le nez.

    Mais les jambes des louveteaux sont bien symétriques
    Pour courir sur le côteaux ça n'est pas pratique.

    Le dahu a disparu les louveteaux vont le chercher
    Le dahu a disparu les louveteaux l'ont raté."

    RépondreSupprimer
  19. Le "dahu/darou" ne fait pas partie de mon livre de science!
    Comme quoi pour évoluer il faut rééevluer ses connaissances. Merci pour cette mise à jour.

    RépondreSupprimer
  20. moi aussi j'en ai chassé des dahu
    moi aussi j'ai une excuse, la pomme distillée en frande de l'ariege tres profonde
    amities

    RépondreSupprimer
  21. Avec ce billet consacré au dahu-darou, voilà encore un franc succès !!!

    je reviens demain pour regarder convenablement ton image, parce que je pleure de rire
    Bisous du soir, Cergie !

    RépondreSupprimer
  22. Il me semble voir deux gigots, deux épaules et douze côtelettes. A oui, un ragout aussi et beaucoup de clôtures
    L'élément humain il doit être en train de déjeuner.

    RépondreSupprimer
  23. Il y a le loup garou (l'homme qui se transforme en loup) et le mouton darou (le dahu qui se transforme en mouton).

    RépondreSupprimer
  24. Je trouve que pour une fois tu as été un peu méchante ! Ce pauvre animal est tout-à-fait normal ! Tu te moques de lui et tu n’as même pas osé lui regarder en face ! Bises quand' même!

    RépondreSupprimer
  25. Bergson a raison, tant qu'à en voir un, un Dahu vu de face aurait été mieux qu'un Dahu vu de pile.

    RépondreSupprimer
  26. Des amis originaires des Pyrénées précisaient qu'en raison de la morphologie du Dahu, l'accouplement se déroulait à mi-pente .

    RépondreSupprimer
  27. A voir l'état de la clôture, il semblerait pourtant qu'il y en plusieurs autres qui se sont faits prendre et qui ont roulé par dessus. "Qu'est-ce ,que c'est ? Oups ! Trop tard..." Et il y en a en bas qui doivent se régaler de côtelettes de darou !
    (Pour les gigots, quand on fait un darou à deux, il y en a toujours un qui se fait avoir...)

    RépondreSupprimer
  28. J'adore cette image, la manière dont tu l'as cadrée me donne l'impression que je cours le même risque de le darou: faire un roulé boulé et me retrouver en bas
    Et puis c'est une succession de montagnes: au premier plan ce darou bien, très bien enveloppé, puis la montagne-pré et puis l'autre au loin boisée
    Je trouve aussi que tu as été (un peu :-)méchante) avec ce pauvre dahu, ça ne te ressemble pas ! Tu vois, moi je tape tout doucement sur mon clavier pour lui éviter un retournement fatal s'il entend un bruit suspect dans son dos

    RépondreSupprimer
  29. lol! I'm enjoying these furry creatures on your blog these days. Lovely wilderness!

    RépondreSupprimer
  30. Tu peux demander à René, il sait imiter à merveille le cri du Dahu !

    RépondreSupprimer
  31. Un darou???
    Moi qui
    croyais philosopher dans "le génie des alpages" de F'murr

    RépondreSupprimer
  32. Ce cadrage lui va à ravir......
    Une photo pleine d'une douce sérénité et de temps de vivre...

    RépondreSupprimer
  33. Je précise que le dahut (avec un t en Bretagne) est chassé exclusivement par des enfants hébétés, que des adultes de la race des monos de colonie ont réveillé au beau milieu de la nuit, sous ce fallacieux prétexte. Je confesse sur ce blog avoir réveillé ces pauvres petits bouts de chou.
    mea culpa.

    RépondreSupprimer
  34. ah de bons souvenirs de centre de vacances! nous allions à la chasse au dahut la nuit avec les enfants. Que de bons souvenirs. En notre époque cotonneuse, on ne pourrait plus! on trouverait bien un psy pour nous dire que nous traumatisons, un assureur pour souligner les risques.

    RépondreSupprimer
  35. Ah, cette fois c'est toi qui as été en retard dans les posts... ;))

    Entretemps, le dernier des beaux Forts de Jaipur t’attend à Blogtrotter: Le Fort Nahargarh! Amuse-toi et bonne semaine!

    RépondreSupprimer
  36. Bonsoir Lucie,
    C'est amusant, j'avais découvert l'existence du dahu, pendant mon enfance, dans le très sérieux hebdomadaire Spirou.
    Plus de trente ans plus tard, en quelques semaines, j'en entend parler à différents endroit et découvre qu'il existe une littérature, des traductions dans des langues locales et même ... une photo :o)))))
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  37. Il existe. La preuve:
    http://www.dailymotion.com/related/x3mi7y/video/x4sv5x_reportage-dahu-bonne-qualite_fun?hmz=746162

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel