mardi 6 octobre 2009

Saint-Marcel-l'Éclairé (69) : les peupliers *** poplar trees

Le 04.10.09 à 17H 30
Le peuplier est de la même famille que le saule et pousse aux abords des zones humides...


Avant même d'arriver à l'étang, j'ai su que je voudrais y revenir...

I had not even reached the pond, and yet I knew I would like to go there again...

22 commentaires:

  1. Commenbt l'art de la photographie donne à des peuliers une réelle beauté par un jeu de lumière ensoleillée.
    C'est la plaie les peupliers, surtout quand tu en as à côté de chez toi et que tu as une piscine.

    Je comprends bien que tu veuilles y retourner dans cet endroit

    RépondreSupprimer
  2. L'éclairé porte bien son nom. Quelle lumière !

    RépondreSupprimer
  3. cela me rappelle les grandes promenades avec mon père dans le 4-6, il nous racontait l'histoire des plantes, nous inventais des histoires avec comme héros les grands arbres (dans le lot, c'est surtout des chênes), c'était des promenades ludiques, et dans un sens le bon temps.....

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique lumière sur la cimes des peupliers...

    "C'est un trou de verdure où chante une rivière,
    Accrochant follement aux herbes des haillons
    D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
    Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons."

    Jamais poème de Rimbaud n'aura mieux collé à une image...
    Bonne journée A + ;-))

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, Cergie.
    Si petits et si grands...et avec la flèche qui , comme toujours, modifie la photo et transforme les arbres en sapin de Noël...
    C'est du miracle...Un jour, il faudra m'expliquer...
    Merci beaucoup.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  6. Cette photo ma rappelle une question que mon fils m'a posé dernièrement. "Pourquoi les arbres sont ils plus grand que les hommes"?

    RépondreSupprimer
  7. "Saint-Marcel-l'Eclairé", s'agit-il du nom du peuplier, de l'étang, du lieu-dit, d'une ville
    ou du coeur de Cergie-Lucie ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  8. Tu marches plus vite que les autres ou tu traines pour pouvoir photographier le geste auguste du promeneur qui te salue au loin ?
    :-)
    Très jolie découpe de lumière dans ton image !

    RépondreSupprimer
  9. Debout, comme un peuple dressé,
    comme un seul homme
    en un seul cri.
    Et leurs voix comme
    un écho infini
    à la brise lancé...

    RépondreSupprimer
  10. nous sommes vraiment une petite chose devant la splendeur et à la grandeur de la nature...!

    RépondreSupprimer
  11. et on comprend que tu y retournes...c'est presque mystique comme décor.

    RépondreSupprimer
  12. Je passe en vitesse pour te dire que j'aimerais être dans ce chemin, ou déjà arrivée à l'étang, aulieu de travailler en ce moment! Et que je préfère la version en couleur. Bises.

    RépondreSupprimer
  13. Je suis probablement comme l'étang: je raffole de ces vues, de ces hauteurs, de ces lumières.
    Tu nous gâtes.

    RépondreSupprimer
  14. Non le petit bonhomme fait parti de la collection Mariage dans la famille playmobil ;=).
    Dans les réunions familiales, je sors mon APN, j'aime bien choper les expressions and co, et c'est le seul moment ou mes neveux et nièces se laissent photographier, alors j'en profite ;o)

    RépondreSupprimer
  15. Quelle belle lumière, et comme les silhouettes paraissent petites, fragiles mais pleines de vitalité , à regarder de bas en haut vers la photographe, !
    Quant à la phrase qui sert de légende, elle semble sortir d'un roman d'André Dhôtel, le pays où l'on n'arrive jamais, elle est digne de l'univers du Grand Meaulnes !
    |||
    (Coeur raté , sniff)
    A suivre / que sont les membres du jury ?

    RépondreSupprimer
  16. Purée, j'ai cru que je n'arriverais jamais à voir ton blog aujourd'hui. Ca mouline, ça mouline... Si je n'aimais pas tant les chênes et les saules justement, je dirais que les peupliers sont mes arbres préférés. La lumière est magique. Et le lieu est joliment nommé.

    RépondreSupprimer
  17. Pour moi, cette photo exprime le bonheur ! La belle nature, le soleil … et la famille qui a l’air tout heureuse (ou des amis heureux)! Une super-belle ambiance !

    RépondreSupprimer
  18. Peut-être, je t'ai déjà dit que ma femme a un magasin, eh bien je crois que les anges soient les objets plus vendu…
    De toute façon ton ange est vraiment sympathique et ton jardin est ainsi grand…

    RépondreSupprimer
  19. il a toujours fallu que mon frère fasse l'intéressant. Les autres pensaient qu'il était éclairé.

    RépondreSupprimer
  20. The trees are great, but they are nothing without the people because:
    they are so samll and make the trees even bigger.

    RépondreSupprimer
  21. Une belle palette de verts avant qu'ils ne disparaissent dans les couleurs chaudes de l'hiver..

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel