jeudi 27 mai 2010

Rue de Belleville : la cité ambulante ** the moving city

Coté impair et Paris 19ème vus depuis le coté pair et Paris 20ème, le 26.05.10 à 11H30

Il le faut,
je bouge de là !
[A plusse...]

I must go now !
[But I will return...]


26 commentaires:

  1. Le conducteur (ou la conductrice ) de la camionnette est tellement bien attaché(e) à son village qu'il (ou elle) le prends avec lui (ou elle) où qu'il (ou elle) aille.

    RépondreSupprimer
  2. alors madame se dégonfle (ah ça ne vaut pas la célèbre pub ;o)) ) et te voila en voyage, juste pour ne pas venir fêter mon 1000ème post demain ;o)
    Tu pars avec cette camionnette, au moins tu ne passeras pas inaperçu ;o)). Elle devient une vraie oeuvre d'art.
    A+ miss cergie

    RépondreSupprimer
  3. Dommage que d'aucuns aient salopé les jolis dessins.
    C'est bien de passer de Bangkok au Caire comme ça. Encore que Bangkok en ce moment...

    RépondreSupprimer
  4. Cette camionette aurait-elle eu le droit de se garer en face?
    La ville dans la ville.

    RépondreSupprimer
  5. La rue de Belleville ne ressemble plus à celle que j'ai connue.
    On y mange du riz avec des baguettes, du coucous avec les doigts. Concernant le fourgon, je préfère les belles décos sur les camions américains, genre Monument Valley.
    C'est un peu fouillis, là.
    A bientôt, dans la capitale !

    RépondreSupprimer
  6. ça c'est Paris!!!que j'aime , sachant que ça ne dure pas longtemps.

    RépondreSupprimer
  7. Un très bel exemple d'art urbain en marche!


    Cergie,l'architecture de l'IUT est formidable:clarté, hauteur, luminosité:on a envie de travailler là!
    J'ai hâte de voir toutes ces photos en réserve dont tu parles!
    Bon grand'maternage!

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, Cergie.
    Et la voici revenue en raccourci et devenue camionnette...
    Merci beaucoup et pour tout.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Cergie,

    il y a des gens créatifs à Belleville, il faut le dire. Il font de leurs voitures un objet d'art.

    Une belle foto, merci !

    À bientot,
    Olvia

    RépondreSupprimer
  10. *lol* I've often seen graffiti on houses and walls but not very often on cars. This is very practical because you don't see when the car is dirty ;-) - (You see, the practical in me)

    RépondreSupprimer
  11. l'art en route ... mais vers quoi? ceci dit en ce moment il semble plutôt au parking

    RépondreSupprimer
  12. putain je serais mort de rage d'avoir des tag sur mon village

    ASSASSIN !!!

    RépondreSupprimer
  13. on peut être emprisonné quand on fait des tags sur les murs, car il y a des murs qui sont plus importants que d'autres murs.
    Alors les camionnettes, je ne sais pas dans quelle catégorie les classer. Comme bien de l'humanité?
    Et alors tu pars? ah bon, quand moi je reviens. :-)

    RépondreSupprimer
  14. tres original j aime bcp,ca se fond dans la "masse" apres tout ;O)

    bon w end

    http://unephotounsouvenir.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Lucie! Incroyable...
    On attend le retour... ;)

    Blogtrotter 2 a une croisière au coucher du soleil pour ta délectation. Amuse-toi avec les cocktails et les vues et bon week-end!!

    RépondreSupprimer
  16. Les camionnettes sont de plus en plus « décorées » d’une manière organisée ou sauvage. J’ai mis quelques douzaines sur mon blog d’aujourd’hui. (La « tienne » avait un joli dessin qui malheureusement a été couvert par des tagueurs ; je réclame un peu de respect pour l’art urbain !)

    RépondreSupprimer
  17. J'ai lu que tu étais partie pour quelques jours. A bientôt donc Cergie avec de nouveaux reportages photos !
    Bisous !!!

    RépondreSupprimer
  18. Cette photo me rappelle un fourgon que je m'étais acheté, ou offert, après en avoir rêvé des années : j'en avais enfin les moyens, je me suis fait le cadeau. J'avais commencé à dessiner des plans pour l'aménager, je nous voyais déjà sur les routes, à bourlinguer gentiment au soleil... On m'a volé mon fourgon deux semaines après son acquisition. Le matin du vol, j'ai songé : un J5 blanc, tout blanc... j'suis pas près de le revoir... Et de fait, je ne l'ai jamais revu...
    J'avais, entre autre projet, celui de le confier aux bons soins de quelques tagueurs, pour lui donner une allure unique. Je n'en ai pas eu le temps. Je précise ce détail, parce que c'est précisément celui qui m'en fait revenir le souvenir, comme tu t'en doutes, à voir celui-ci. Dans mon idée, j'imaginais quand même plus de couleurs, mais du point de vue de la patte de l'artiste, c'est tout juste ce que j'envisageais...
    P'têt' qu'un jour...

    RépondreSupprimer
  19. Il regrette pour le laid tags, parce que le dessin des maisons sur le fourgon était simple mais sympathique. Encore plus belle
    puis, c'était l'idée "Escargot" de faire le tour de la ville restant
    fermé à l'intérieur de ses "coquille"... poésie pure!

    RépondreSupprimer
  20. Les triplettes sont au coin de la rue?

    RépondreSupprimer
  21. Cette photo me rappelle le film libanais "bousta" (bus) qui se deroule dans une camionnette un peu comme celle-la qui rassemble et conduit les protagonistes de l'action vers plus de liberte

    RépondreSupprimer
  22. un petit passage, apres un weekend sympathique, pour te donner le bonjour et PUIS REVIENT........NON MAIS, C'EST QUOI CA ;o)) profite bien et a bientot

    RépondreSupprimer
  23. Bonsoiur Lucie! Il semble que tu es de retour; je t'ais vue chez Olivier... ;))

    Blogtrtter 2 est en train de partir de la Turquie, version 2009. Amuse-toi avec les vues et aie une bonne semaine!!

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour à tous !
    Cette camionnette (avec ces toits et volumes) est une allégorie : pouvoir se déplacer en emmenant tout ce à quoi on tient ; car pour avoir beaucoup roulé ma bosse depuis l'enfance je sais qu'il y a tjrs qch qui manque ou qqn qu'on a laissé ailleurs.
    Bon, me voici de retour avant de repartir !
    Merci de votre passage...

    RépondreSupprimer
  25. j'haitais en haut de la rue !!!!!!!!côté 19eme... je me rappelle très bien de l'épicerie, la jeuen femme qui la tenait était rousse...

    RépondreSupprimer
  26. roswitha-guillemin.blogspot.com/2010/07/grand-journal-dete.html

    Pour ton retour!

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel