jeudi 6 octobre 2011

Conflans-Saint-Honorine (78) : le petit commerce - small traders

Le 30.09.11 à 10H44

Au marché du bord de l’eau, j’ai montré cette photo (bienfait du numérique) à la dame me précédant dans la file devant l’étal de la fromagerie normande Arnaud (27600 Ailly). Le monsieur qui attendait derrière moi a confirmé ce qu'elle m'a dit :

Sur les quais de la Seine, vous pouviez donner votre pratique à trois boucheries différentes situées à quelques minutes à pied l’une de l’autre. L’une, à la vitrine art nouveau classée, s’est convertie en agence immobilière. L’autre abrite l’office de tourisme. L'ancienne boucherie Lefèvre sise entre les deux, depuis 20 ans au moins a pris sa retraite...

19 commentaires:

  1. Et je reconnais la femme de la photo. C'est bien elle qui tenait le bistrot du bout de la rue "Chez Lulu l'Alsacienne"?
    Eh oui, toute une époque...

    RépondreSupprimer
  2. Ah ! Tous ces petits commerces de proximité qui disparaissent, quel fléau pour les personnes âgées des bourgs et des villages.

    RépondreSupprimer
  3. oui et souvent cela devient des banques / des magasins de téléphonies, les centres villes deviennent triste a mourir. Mais les petites commerces ne font rien pour survivre, vivant prés d'un centre commercial, celui ci est ferme le dimanche et bien la boulangerie a cote de chez moi aussi (elle pourrait ouvrir le dimanche matin), le café (le libraire) aussi, ect.....après ils pleurent qu'ils n'ont pas de clients....

    RépondreSupprimer
  4. Ton image(je ne sais pourquoi)me met mal à l'aise un profond sentiment de solitude !!!!
    Bisou A +

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,Cergie

    Ainsi s'en va la nostalgie,d'un pas lent s'apprêtant à affronter les voitures venant...

    Merci beaucoup.
    Bonne journée.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  6. Cette rue n'est guère passante car elle est un coté d'un triangle dont il faudrait prendre l'autre avant qui est déjà en sens interdit au lieu de suivre l'hypoténuse du quai. De plus les trottoirs sont fort mal commodes.
    Il est vrai que Conflans Ste Honorine n'est pas une "ville nouvelle" et que les séniors y sont bien représentés, mais ce n'est pas désagréable...

    RépondreSupprimer
  7. Je suis allée sur le net voir les eaux au Grand Rex que je ne connaissais pas. C'est ressemblant tout en étant pas les grandes eaux de Versailles non plus.

    RépondreSupprimer
  8. C'est vrai qu'avec la fermeture de ces "petits commerces" on ne gagne pas en qualité de vie...

    RépondreSupprimer
  9. Nous avons la chance d'avoir pas mal de petits commerces encore, mais ils sont en diminution et se trouvent souvent remplacés par des agences bancaires ou immobilières. Le pire, c'est dans les villages où il n'y a souvent plus rien, même pas de banque!

    RépondreSupprimer
  10. Vaste débat que celui sur les petits commerces de proximité.
    En Suisse aussi, ça commence. On a de plus en plus de grandes anciennes et même au centre ville. Ne parlons pas des sites commerciaux dans les périphérie. Plein d'enseignes, magasins de musique, magasins de sport, magasins de bouffe. C'est infernal d'aller là-bas le WE, des files de bagnoles, des gens stressés.
    Ce qui m'hallucine aussi, ce sont toutes les activités proposées à l'intérieur des centres commerciaux. Bientôt on pourra aller à la piscine, au spa juste après les courses, les enfants s'ébateront dans les garderies pendant que les parents feront une partie de bowling. Il faut tout, tout de suite et confiné dans un seul endroit. Je trouve cela détestable. Mais il est vrai que je suis une vieille grincheuse aigrie.

    La photo de ta rue me laisse un goût un peu triste.

    RépondreSupprimer
  11. delphinium6/10/11 14:00

    je voulais écrire enseignes et pas anciennes. pardon

    RépondreSupprimer
  12. Oui et ce phénoméne gagne du terrain chaque année... Bien triste à mes yeux ussi

    RépondreSupprimer
  13. Tristounette cette image, pleine de souvenirs que l'on peut presque palper.
    Il y a pourtant espoir: a Chandler ils recreent des trottoirs et retrecissent la rue principale pour permettre aux gens de venir s'y promener et surtout pour y acheter quelque chose ou meme manger ou boire. Aux dires du maire, l'economie de la ville s'en ressent positivement.

    RépondreSupprimer
  14. Moi aussi, je ressens une impression de tristesse à la vue de cette photo.
    The "Small traders'" perdent de l'argent mais les "big traders"eux, en font perdre...

    RépondreSupprimer
  15. Le petit commerce ! cela me rappelle mai 2006 et le premier commentaire de Jonas.

    RépondreSupprimer
  16. La dernière mutation sociale a transformé le citoyen en consommateur, le tissu urbain et social des villes est profondément changé, malheureusement négativement. Les rues citadin sont plus pauvres de petite commerce et de gens, au service des grands centres commerciaux, croix et délice de nos jours.
    Un peu triste, mais il est ainsi...

    RépondreSupprimer
  17. J'aime bien aussi mes petits commerces mais hélas ils partent trop rapidement et je je suis perdue aussi
    J'aime ces petites commerces puis tu peux aussi parler un petit moment et pour moi c'est idéal ce genre de partage
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  18. Ah la la la la, chere Cergie ! J'ai marche la-bas pendant ma promenade du soir a Conflans-SH en 2003 ! Et apres cette belle promenade, j'ai fait mon retour au bateau de voyage, sur la jolie Seine. Que de bons souvenirs; un grand merci. Bisous et bon week-end.

    RépondreSupprimer
  19. Impeccable cette image, avec cette mamie proprette, un peu fatiguée dans son attitude.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel