samedi 8 octobre 2011

L'arbre à palabre - the tree of life

Le 02.10.11 à 11H17
La pie se ramasse, elle lève le bec, elle va prendre son envol...


"L’arbre à palabre" n’est pas ce mirabellier déjà bien dégarni qui croît dans le jardin de nos voisins originaires de la Meuse (le plus petit département lorrain) mais notre liquidambar...

L’automne est arrivé à pas de velours dans le jardin, comme ont pris l’habitude de le faire tous les chats des environs. Toutefois l’été ne s’est pas rendu sans un dernier baroud d’honneur : il a fait chaud et beau jusqu’à ce que le crachin vienne tout d’abord et ensuite la pluie battante. Je tenais les fenêtres de toit ouvertes tout le jour et même la nuit. Le raisin de la treille que nous laissons monter dans notre liquidambar depuis quelques années est de plus en plus noir. Je me suis inquiétée du merle ; ce gourmand qui gobe les grains et dépouille les rafles au fur et à mesure de leur mûrissement est invisible. Je me suis demandé si les chats ne l’ont pas croqué ainsi que sa compagne et toute leur progéniture. A moins que les pies n’aient dévasté les nids. Car les pies nous en avons. Elles s’annoncent d’un double craquètement rauque et bref qui n’a rien d’un chant. Elles s’ébattent derrière les feuilles qui s’accrochent bien que déjà colorées du vert aux chaudes couleurs de la maturité. Dès que j’approche en catimini de la fenêtre, elles s’envolent comme dotées d’un sixième sens. Jusqu’à ce que l’automne me fasse fermer les fenêtres, j’entendais les cris des pies perchées dans le liquidambar, les froufrous des palombes venant s’abreuver dans notre baril à poisson. Je voyais les papillons Paon-du-jour voleter autour du raisin alors que je n’en ai pas un dans le jardin au niveau du sol. Mais nulle bête qui soit capable de se suspendre et de picorer.
Je n’entends plus bruisser notre arbre depuis que la pluie tambourine sur le toit. Je me prends à penser que nous mangerons cet automne du raisin de notre treille. Qu’un jeune merle mâle viendra dans notre jardin cet hiver lorsque les chats auront réintégré leurs pénates chauds. Qu'il sifflera ce printemps à la plus haute cîme de nos bouleaux...

23 commentaires:

  1. Eh oui, l'automne est là, les animaux se font plus rares. Comme les promeneurs le long des plages du Nord. Heureusement, à chaque saison, ses plaisirs! On va retrouver ses amis et les soirées au coin du feu.

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Lucie, tu es en verve ce matin....
    Bisou bonne journée A + :))

    RépondreSupprimer
  3. Super la photo, tu fait concurrence à Claude!
    La gazza ladra (Rossini), tel m'est venu à l’esprit voyant ta pie.
    Une petite pensée pour les "Les Bijoux de la Castafiore" de Tintin aussi...
    :o))

    RépondreSupprimer
  4. Ton texte est digne de Colette!

    Ligne de force dans ta magnifique image (où domine le bleu vif) via la pose de l'oiseau: V.

    V comme Vie.

    As-tu vu le film de Terence Malik ?
    A part l'intrigue familiale que j'ai trouvée assez prenante, je n'ai pas aimé du tout ce salmigondis mystique.

    Le mot"Liquidambar"me fait rêver.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, Cergie.
    Là, elle ne parle pas.
    Elle écoute...
    Et merci beaucoup pour ton texte...

    Bonne journée.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai admiré dans "le blé en herbe" la connaissance de Colette de la faune et particulièrement des oiseaux. Je n'ai pas son talent déjà, ni sa capacité à me souvenir de mon ressenti sinon à le noter aussitôt ce que j'ai fait ici...
    Je n'ai pas vu le film dont Miss parle. "Et maintenant on va où ?" de Nadine Labaky est le prochain que j'irai voir ; il a aussi été distingué à Cannes cette année.

    RépondreSupprimer
  7. Vu un comm / ce film que tu vas voir chez Wondassista
    j'ai vu récemment "notre étrangère" dans le cadre des "Africales de St-lô": TB

    RépondreSupprimer
  8. http://www.sarahbouyain.fr/sarahbouyain/accueil.html

    je te le recommande!
    Bien sûr , c'est de "the tree of life " de T malik queje parlais
    Vu aussi:" la fée":burlesque , poétique et génial!

    RépondreSupprimer
  9. Oh, les chats, les pies et aussi les corbaux: mais tu n'as pas d'ecureuils? Encore un animal devastateur qui nous fait beaucoup de plaisir mais qui ruine.

    RépondreSupprimer
  10. http://cannes.lesinrocks.com/2011/05/13/la-fee-film-burlesque-plutot-reussi/

    RépondreSupprimer
  11. L'oeil vif, bien accroche, la pie n'en perd pas une miette ni de toi sur son cote droit ni de sa prochaine victime: un fruit (?) du liquidambar ou serait-ce un p'tit ver de votre jardin, elle hesite encore. Toi tu n'hesite pas: tu mitrailles et l'as deja, bien au chaud dans ta boite, prete a etre savouree par tes blogeurs.

    RépondreSupprimer
  12. Tu es comme la pie, Cergie, tu as une belle plume. Tu commences à parler de l'automne et ça me donne froid, moi qui vient de rallumer le chauffage avant que la maison ne se refroidisse trop. C'est bien car tu finis par la printemps et le merle siffleur.
    Je ne sais si c'est signe qu'il va faire bientôt froid, mais imagines toi que les petits zozios sont arrivés sur place du resto. J'ai été cherché leur mangeoire et j'ai mis dedans deux têtes de tournesols plein de graines.
    Moi, qui encore il y a qq jours me promenais dans mon jardin en paréo, j'ai sorti ma petite laine et mes grosses chaussettes, car, j'ai froids aux plumes.
    Ta photo est super belle.
    Je suis sortie ce matin pour aller au marché et là, je pars chez ma Mère.
    A plusss !

    RépondreSupprimer
  13. J'aime pas du tout les pies mais en photo elle est extra
    bisou

    RépondreSupprimer
  14. La pie n'a pas bonne réputation, bavarde, voleuse...pourtant, c'est un bel oiseau, mais elle fait partie d'une famille, les corvidés, souvent décriée. Son nid sert aux navigateurs et la couleur de son plumage est une référence...cela ne suffit pas à la rendre aimable. Son plus grand défaut est de ne pas savoir roucouler ; pour les hommes aussi c'est un sérieux handicap.

    RépondreSupprimer
  15. belle pie (voleuse ?) , l'automne arrive, j'aime ces couleurs, mais avec cette pluie, c'est un peu tristounet. je reviens du salon de la photo, comme d'habitude, toujours decu, c'est un grand magasin (mais avec quand meme de tres belles expos).

    RépondreSupprimer
  16. Superbe ton texte et la photo ne l'est pas moins.

    RépondreSupprimer
  17. Tu as de la chance de pouvoir le photographier sans qu'il ne s'envole...

    RépondreSupprimer
  18. Est-ce qu’il ne faut pas croire que chaque être, animal, plante… a une place et un rôle à jouer dans la nature ? … alors, les pies, les corbeaux, les vautours… aussi ! Maintenant, on peut bien sur spontanément avoir une faiblesse pour certains plus que pour les autres, ce qui vaut aussi pour les hommes, même si en principe il faut aimer tout le monde.

    RépondreSupprimer
  19. une pie tant pis... mais qu'elle est bien miseen valeur!

    RépondreSupprimer
  20. Beautiful photo! A picture of my dreams!

    RépondreSupprimer
  21. N’ayant pu, malgré mes démarches en ce sens, faire valoir mes droits en justice - j’ai en effet contacté des responsables, des institutions et personne n’a pour l’instant voulu m’apporter son soutien, pourtant nécessaire. Cela a eu toutefois le mérite de faire passer un petit peu mon témoignage - j’ai donc décidé de faire un scandale, le plus énorme possible et c’est pourquoi je fais circuler l’adresse de deux blogs que, pour l’instant, j’ai pu publier à la suite de ces démarches infructueuses, dans l’espoir qu’à force de tapage, cela suscite suffisamment d’interrogations de la part des gens pour que je puisse enfin voir les faits que je relate au moins examinés par la justice et être entendue. C’est tout ce que je demande.

    http://blog-etc-temoignage?.blogspot.com/
    http://swaplitteraire-nina?.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  22. Il y a un couple qui se promène du sapin de notre voisin à nos bouleaux, pas facile à attraper. Ce sont de beaux oiseaux !
    Au pied de l'arbre à palabre on peut peut conter des histoires aux enfants, mais pourquoi pas aux oiseaux :-)

    RépondreSupprimer
  23. Comme c'est un bien bel oiseau, cette pie -- comme pour les etres humains, ce n'est pas toujours, pour le charactere, aussi beau a l'interieur qu'a l'exterieur ... Superbe photo -- je l'adore. Bisous et bon week-end.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives