vendredi 11 mai 2012

CORDONNERIE - COBBLER'S

Cordonnerie Rachid Belkherroubi, 72 Rue Boursault, Paris 17ème. Le 20.04.12 à 15H35



Celui qui vient à cette échoppe sait ce qu’il veut avant d’entrer. Un bon artisan-cordonnier est précieux (ICI discussion sur un site-forum dédié aux "pompes" à propos de ce cordonnier). Patrick lui-même a dépensé une fortune* il y a peu pour faire ressemeler et refaire l’intérieur de deux paires de Paraboot, dont une qu’il avait acquise en 1981 (* à Herblay (95) ICI)...

Il m’est revenu en mémoire un échange surréaliste que j’ai retrouvé fort à propos sur "Camfoot.com La référence du football camerounais" (ICI) :
"... manuel du soldat en campagne, la bible des Armées, le compagnon et le code de conduite de tout militaire sachant militer. Question : "De quoi sont les pieds du fantassin ?" Réponse : "Ils sont l’objet de soins constants."

25 commentaires:

  1. Je repasse plus tard je vais laisser flo en cours
    bisou

    RépondreSupprimer
  2. Les cordonniers se font rare maintenant, les chaussures n'étant pas forcément de bonne qualité, les gens préfèrent acheter, jeter, et racheter ensuite...

    RépondreSupprimer
  3. Je vais te dire ce que j'ai dit chez Daniel, hier, cela me fait penser à mon vieux cordonnier qui ressemblaient à mon arrière Pépé et qui avait filé les pompes de mon ex à une autre personne.
    Elle flashe la vitrine.

    RépondreSupprimer
  4. Un kilomètre à pied ça use, ça use,
    Un kilomètre à pied ça use les souliers.

    Deux kilomètres à pied ça use, ça use,
    Deux kilomètres à pied ça use les souliers.

    Un question tout de même voici des lustres que je n'ai pas vue une chaussure Ressemelable !!!!
    Bonne journée a + :))

    RépondreSupprimer
  5. Tu fais écho au billet de Daniel, hier!
    Réponse /mon blog
    (Je repasserai+tard)
    ...............................

    RépondreSupprimer
  6. Les paraboots ne sont même pas garantis trente ans ? Ceci dit, ils font quand même plus d'usage que les présidents socialistes.

    RépondreSupprimer
  7. Le Pont Tabarly t'a inspiré ce matin me semble t il !!!
    Pour la situation je t'envoie un petit plan par mail...
    Une petit plan vaut mieux qu'un grand discours...
    Ici l'adresse dans Google Map:

    http://g.co/maps/9xmyj

    Si toute fois tu as résolus ton pb avec "Google Map"

    A + :))

    RépondreSupprimer
  8. Aprés avoir admiré des paraboots pendant des années, à chacune de mes visites en Normandie, je me suis enfin décidée à en acheter une paire et il me faudra surement trouver un bon cordonnier pour les talons dans un futur indéfini mais certain ayant déjà noté une érosion...

    RépondreSupprimer
  9. Très jolie boutique.
    J'ai eu une série de cartes postales sur le thème des petites boutiques,peintes dans un style un peu naïf.

    RépondreSupprimer
  10. Je n'imaginais pas q'il puisse y avoir des forums sur les pompes et les mérites respectifs des bouifs !

    RépondreSupprimer
  11. On en oublie de parler de la photo que je trouve merveilleuse sous bien des aspects: le marquage dans la rue, la poubelle verte que j'ai encore du mal à assimiler aux détritus journaliers versus "recyclage", aux belles protections sur la porte du No 72 et les bandes noires en croix au dessus de la cordonnerie: à quoi servent-elles? A empêcher l'éclatement de la vitre quand la porte s'ouvre ou quand un avion passe le mur du son?

    RépondreSupprimer
  12. Ah, ils sont bien sympathiques, ces petits commerces! Espérons qu'ils survivront à la crise!

    RépondreSupprimer
  13. merveilleuses petite boutiques qui habitent un vrai talent de savoir-faire.
    en bretagne il y en a aussi quelques unes; elles sont bien souvent dans les bleus
    amitiés

    RépondreSupprimer
  14. LUCIE coucou oui ici je n'en vois plus beaucoup
    les gens jettent et achètent pour eux c'est si rapide et hop des nouvelles chaussures
    MOI non plus je n'y passe plus du tout
    POURTANT quel beau métier
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  15. Un métier en voie de disparition ou presque ! J'admire ta photo, elle est soignée, de belles couleurs se côtoient et l'élément est là pour animer le tout.

    RépondreSupprimer
  16. une belle photo de commerces qui ne sont pas assez nombreux maintenant!

    RépondreSupprimer
  17. Amusant de voir ici comme la boutique a rétréci ! et son enseigne réduite en DONNERIE :))
    Avec la boutique de droite en vert fluo, le bas de cet immeuble ne manque pas de couleurs.

    Quant aux souliers, vu que je ne porte plus de chaussures à talons depuis belle lurette, je ne vais plus chez le cordonnier faire changer les talonnettes.

    RépondreSupprimer
  18. Oui, en effet...
    Mais c'est maintenant un autre monde (celui des trainings) et cette belle devanture n'y peut rien changer.

    RépondreSupprimer
  19. j'aime ce trio personne avec chacune ses mystères

    RépondreSupprimer
  20. Quel belle facade de boutique de ce cordonnier. Il y en a quelques-unes qui restent ouvertes ici en Californie, meme dans ces temps de gaspillage. C'est peut-etre en resultat de l'expansion des affaires vers les sacs a main ... il y en a beaucoup qui sont aussi chers que les chaussures ! En tout cas, bravo pour ce metier. Bon dimanche et bisous.

    RépondreSupprimer
  21. une boutique a l'ancienne (comme celle du bronx :) ) c'est ces boutiques qui font de Paris un petit village et qui donnent de la vie aux quartiers. Dans ma ville nouvelle, pas de cordonnier traditionnel , mais un grand magasin dans le centre commercial, qui fait de tout, moins charmant

    RépondreSupprimer
  22. Typicalement Paris. I admire those old shop windows. And the door in the left is just wonderful, too. Tellement joli!

    RépondreSupprimer
  23. J'adore ta composition ici. Frontale mais avec tous les ingrédients bien posés. La façade colorée et bien nette, la porte cochère bien tenue avec ses cuivres rutilants, la poubelle verte à gauche, l'emplacement de parking pour handicapé juste devant, et l'homme qui pousse la porte du magasin pour donner un élément de vie à l'image - moment parfaitement saisi, on imagine le carillon de la porte. Infiniment parisien. Parfait.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives