lundi 26 mai 2014

Au pré... - In the meadow...

Prise à Sarcey (Rhône), le 11.05.2013 à 14H27
... le petit mâle (cheval de trait Comtois) - the Colt (Comtois light draft-horse)

Les juments paissaient avec leurs poulains dans un pré, à une entrée du village. L'étalon se grattait à la clôture à une autre...

Prise à Sarcey (Rhône), le 11.05.2013 à 14H43
... la pouliche (cheval de trait Comtois) - the Filly (Comtois light draft-horse)

Les chevaux sont des animaux grégaires. Ils détestent la solitude...

Prise à Sarcey (Rhône), le 11.05.2013 à 14H45
... la pouliche

En liberté, un mâle reproducteur, trois ou quatre femelles et leurs petits composent le groupe...

Prise à Sarcey (Rhône), le 11.05.2013 à 14H53
... les deux amis

Lorsque les poulains ont deux ou trois ans, l'étalon les chasse de la harde. Sans intervention humaine, c'est ainsi que cela se passe...
Que deviendront les deux amis ?

23 commentaires:

  1. LUCIE bonjour et merci pour toute cette douceur
    qu'ils sont beaux et tes photos si belles et très claires je trouve aussi*
    c'est vrai qu'ils n'aiment pas la solitude et nous non plus
    je t'embrasse LUCIE

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Lucie.
    Ah! la douce quiétude de la jeunesse!
    Passe une belle semaine A + ;o)

    RépondreSupprimer
  3. Le printemps est la saison où le spectacle des pouliches, des vaches,des brebis entourées de leurs petits est présent dans les prés alentours. Beau symbole de la vie qui recommence mais tristesse aussi, la plupart d'entre eux vont finir chez le boucher.

    RépondreSupprimer
  4. Coup de coeur pour ta première image qui englobe le lointain village, la flaque, les boutons d'or !

    RépondreSupprimer
  5. Les deux amis ont la même attitude et sont mal coiffés aussi :-)

    RépondreSupprimer
  6. Tu m' amusé avec ta remarque sur le sexe des Orchis!
    Ce que me rappelle l'histoire de Ouin Ouin.
    Ouin Ouin dis à son pote:
    Ce matin j'ai vu une hélicoptère..
    Son pote lui rétorque ce n'est pas une, c'est UN...
    Ah! bon, tu sais à cette hauteur je n'ai pas pu voir son sexe !!!

    C'est comme ton étalon, point ne le vois je ?
    Bisous A +

    RépondreSupprimer
  7. Ramène-nous de belles images et de beaux commentaires ! :-)
    Je t'embrasse, Lucie !

    RépondreSupprimer
  8. Magnifiques images de blondeur et de douceur

    RépondreSupprimer
  9. Bon bon, j'ai cherché pour toi..
    Dans mes livres (jamais le bon) ,
    C'est Madeleine qui me donna la solution ce sont des "Queues de lièvre" plein de gens les ramassent pour faire des petits bouquets, mauvaise idée aucune tenue dans le temps....

    RépondreSupprimer
  10. …s'ils sont beaux ces chevaux!...

    RépondreSupprimer
  11. Les deux amis iront draguer dans les prés...j'espère qu'ils ne finiront pas chez le boucher... c'est vrai que quand je les regarder, j'ai de la peine à me dire que je vais encore manger de la viande de cheval. :-(

    RépondreSupprimer
  12. Ils ont les pattes bien musclés... ils font beaucoup de sport.

    RépondreSupprimer
  13. Que c'est joli ! Cela m'évoque Poly, le feuilleton des années 60

    RépondreSupprimer
  14. Des merveilles,de la puissance et de la beauté.
    Oui j'ai eu des nouvelles de mes petiots et ce sont les tout petits qui sont les plus bavards….

    RépondreSupprimer
  15. Les chevaux de trait étaient encore utilisés pour les labours entre les rangs de vigne, il n'y a pas si longtemps dans le Languedoc. En plus, le crottin servait d'engrais. Maintenant, c'est plutôt les "ranchs", avec leurs chevaux de selle, qui fleurissent dans la région.

    RépondreSupprimer
  16. Quelle blondeur platine de la crinière !
    Joli cheval avec une bonne tête et de grosses papattes. Le petit est mignon.
    Tu as raison un cheval ne peut rester seule dans son pré, il déprime.
    Quand aux deux amis, ils vont faire leur vie de mâle.

    RépondreSupprimer
  17. l'enfance, l'insouciance et la tranquillité auprès de sa maman.

    RépondreSupprimer
  18. ils sont tous beaux... c'est la mode du cheval sur les blogs!

    RépondreSupprimer
  19. La maternité, humaine ou animale, est toujours aussi attendrissante et tes photos, Cergie, le montrent bien. J'adore la première et la dernière.

    On dit que les chevaux dorment debout. Au vu des poulains dormant couchés j'ai voulu vérifier la véracité de cette idée, voici une bonne réponse ici

    Il y a déjà pas mal de temps que le le retour du cheval de trait est amorcé. Je lui avais consacré un billet.

    Bises et merci pour ce billet doux

    RépondreSupprimer
  20. Jolie photos qui respirent la tranquillité.Les chevaux Franc comtois étaient très appréciés en Alsace. Il existe une race ressemblante de l autre coté de la frontière la race Franches Montagnes originaire du Jura Suisse. Je suis allé parfois à la fête du cheval à Saignélégier le 15 Août.
    Bonne soirée Lucie
    Latil

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives