mercredi 4 novembre 2015

Il est passé par ici... - She passed by here...

Bois Lapelotte, Cergy-le-Haut, le 01.11.2015 à 13H13

Il court, il court, il est ici, il est là... C’est le bel automne revenu...

Les feuilles passent par toutes les couleurs suivant leur code génétique puis elles tombent, pas toutes en même temps (voir L'AUTOMNE expliqué simplement)... Le grand tilleul devant le château de Grouchy à Osny était déjà tout dépouillé avant-hier. Un de ses frères à Boissy-l’Aillerie, quoiqu’en plein vent, était encore bien vert samedi dernier. Il faudrait que j’aille jeter un oeil bientôt à CELUI de Menucourt...

Sans courir plus avant toute l'agglomération, il suffit d'observer le petit bois Lapelotte qui jouxte notre maison. Sa lisière se déshabille à chaque risée. Son coeur porte le vert un peu encore...

18 commentaires:

  1. Coucou Lucie.
    Allons dans les bois, quand le loup n'y est pas....
    J'adore les silhouettes...
    Bisous bonne balade.... A + ☺ ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Daniel, pour une fois ce ne sont pas des membres de ma famille !
      Il n'y a de loup ni dans ce bois Lapelotte ni dans le bois du Hazay qui encadrent la maison.
      Bises !

      Supprimer
  2. Bonjour
    Quelle chance d'avoir cette ouverture vers un ce petit bois bien attirant
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Pleine de tendresse ton image ! J'aime !!!
    Je reviens ce soir, pas moyen de prendre le temps ce matin
    à tout à l'heure

    RépondreSupprimer
  4. Encore un beau cliché, Lucie.!
    C'est chouette l'automne dans les bois quand il y a du soleil.
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. C'est très émouvant cette image d'une petite vie encore maladroite qui s'élance au milieu d'autres qui achèvent la leur au sol.

    Le bel automne d'hier encore tombe ici en morceaux : moins de lumière donc moins de chlorophylle donc chute accrue des feuilles (merci pour ton lien qui ne parle pas de la pluie qui accélère aussi le processus).

    Et ça ne me déplairait pas du tout de croiser un loup dans mes forêts...

    RépondreSupprimer
  6. LUCIE bonsoir j'aime cette scène car que c'est agréable de voir des gens heureux*
    Puis ton cliché est fabuleux
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  7. Coucou lucie.
    Que de recherche sur Ambazac....
    A Ambazac se trouve également "l’académie des Ânes"

    http://www.ambazacbadminton.fr/index.php?option=com_wrapper&view=wrapper&Itemid=27

    Il est dit aussi "A Imbaza la faugéras sount pu hautas qué lu bla" Traduction: A Ambazac les fougères sont plus hautes que les blés (ce qui n’était pas très bien apprécié par les cultivateurs.
    Un m'a même dit un jour, oui ça c'etait dans le temps, maintenant avec les nouvelles charrues qui labourent plus en profondeur ce n'est plus vrai...
    Bisous, bonne soirée.
    A + ☺ ☼

    RépondreSupprimer
  8. C'était une chance de pouvoir saisir les silhouettes d'une promenade familiale dans cette trouée de lumière ! D'être là à ce moment là.
    Le bonheur du photographe c'est cela, immortaliser la grâce fugitive d'un instant. Bisous de bonne nuit, Cergie !

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Lucie, oh !! Le bel automne revenu est superbement bien illustré sur cette photo : Félicitations !! Une image poétique et un peu mystérieuse on se croirait dans un film de Tim Burton . On ne le voit pas mais il me semble beau ce château de Grouchy . je te souhaite un bon jeudi !

    PS: Merci pour tes commentaires chaleureux et encourageants au sujet de mon CD "Heureux Pêcheur" . Des chansons pour enfants , et bien pourquoi pas, il est vrai que "La circulacon" avec ses onomatopées je l'avais un peu pensé dans ce but. Content que le disque te plaise et cette chanson là en particulier (peut être le deuxième single extrait dans quelques mois !!) . Merci beaucoup !!

    RépondreSupprimer
  10. En voyant toute cette verdure, comment peut-on s'imaginer que l'automne arrive à mi-chemin ?
    Le choix d'orientation du cadrage de type "paysage" met l'accent sur les personnages plutôt que sur les arbres.
    Un petit furet à vélo ?
    ;-))

    RépondreSupprimer
  11. Les textes qui accompagnent tes images sont toujours un vrai bonheur à lire.
    Bravo !

    RépondreSupprimer
  12. Je ferai bien attention ce weekend en passant devant les hêtres du jardin Monlong pour y déceler d'éventuelles griffures d'ours, tu ne me rassures pas! Pourtant j'ai adoré cet article sur l’automne, merci pour ces piqûres de rappel.
    Émouvante cette vue sur cette jeune famille en quête de bons moments et qui par ton clic nous permet de les partager.

    RépondreSupprimer
  13. Les dernières pages du roman d'Eric Reinhardt, L'amour et les forêts, développe les "vices et les vertus "du lierre.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel