mercredi 14 février 2018

Les Piétons - Pedestrian Traffic

Paris 19ème, le 10.02.2018 à 14H30

Vendredi devait être une journée verglacée. Cela nous aurait arrangé d'utiliser la voiture (nous aurions voulu ramener un lit de camp, son matelas et un wok en fonte) mais nous avons suivi les consignes données et sommes allés à Paris en transport en commun.
Là où nous allions, les trottoirs sont étroits, encombrés, avec de nombreux dénivelés. Et puis il y a des travaux et donc des barricades... Parfois un chemin était fait dans la neige par le passage des gens ; mais parfois l'eau avait gelé et cela glissait.
Le lendemain, il ne faisait pas si froid. Les toits s'égouttaient sur les têtes. La rue est à sens unique et peu passante. Alors nous avons marché sur la chaussée. Lorsqu'en fin d'après-midi nous avons repris le métro et le RER, nous y étions entassés. C'était surprenant pour un samedi... Ce n'est qu'une fois rentrée à la maison que j'ai compris que les circonstances particulières avaient vidé les rues et bourré les rames...

16 commentaires:

  1. Coucou Lucie.
    Ra, petit, peta, petit pas, petit bus, si t'es fatigue, t'as qu'a prendre l'autobus...
    Chez nous pas de neige par-contre de la pluie.
    Bises, bonne journée amoureuse. A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Daniel, les bus pouvaient sans doute rouler en fin de semaine mais le mardi ils n'étaient pas bienvenus dans les rues de la capitale et le métro ne rend pas tous les services que l'on voudrait
      Je me souviens d'avoir pris le bus un été entre le musée d'Orsay et celui du quai Branly parce qu'on avait beau longer les murs, le soleil nous tapait fort sur la caboche. Et puis aussi ces deux musées en bord de Seine ne sont pas si près l'un de l'autre
      (Merci pour le rappel de cette chanson sympa)

      Supprimer
    2. Cette chanson ne me dit rien du tout!
      C'est une comptine??

      Supprimer
  2. Coucou ma belle. Scène de la vie quotidienne à Paris. Avec un peu de neige et du verglas.
    Cela me fait penser à un jour du mois de décembre, le 11 décembre sauf erreur. Il avait énormément neigé les jours avant et il fallait que je me rende à Sion pour un rendez-vous. Les trottoirs étaient encombrés de neige encore l'après-midi car la voirie n'avait pas encore pu passer et nettoyer tout cela. Il fallait donc marcher sur la route mais il y avait des voitures. Et c'était aussi tout gelé. Je suis arrivée juste à l'heure au rendez-vous.
    Depuis que j'ai déménagé, j'utilise beaucoup plus la voiture car les transports publics ne sont pas légions tout près de chez moi. Conduire sur la neige est vraiment délicat. Il faut y aller tout en douceur, ne pas freiner brusquement et si vraiment les conditions sont trop mauvaises, il faut avoir la sagesse de rester tranquille! Bises alpines et belle journée.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'en démord pas: j'aime les saisons, points de repère, n'en ayant pas eu pendant des années. Je savoure mais ici à Toulouse depuis notre arrivée trois épisodes de neige, un assez fort à notre arrivée en 2012 puis deux super faibles, le dernier était de 24 heures. De ma promenade aux alentours je n'ai ramené dans ma boite qu'un rouge-gorge aux pieds gelés et quelques chatons à la tête enneigée.
    On sent le verglas sur ta prise, la vigilance s'impose.

    RépondreSupprimer
  4. https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=tournesol_nu


    pour les graines biz

    RépondreSupprimer
  5. Une sortie hivernale au moins cette année il y aura eu un vrai hiver avec neige ..
    Chez nous pluie et vent ...
    Bonne journée Cergie
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. J'aimerai savoir écrire aussi bien que toi, c'est un vrai bonheur de te lire.
    Une image très sobre qui illustre parfaitement ton propos.
    Bon WK en famille.

    RépondreSupprimer
  7. Une petite tranche de vie hivernale!

    RépondreSupprimer
  8. Quatre passants dans un sens et quatre en sens inverse, une photo bien équilibrée ;-)
    Dans cette rue bien dégagée, la neige se remarque à peine.

    Détail intéressant pour moi, l'immeuble de gauche a quelque chose de particulier. La descente extérieure des eaux usées, fixée dans son flanc creux, m'a intriguée. Ce qui m'a poussée à en (sa)voir davantage.
    En levant la tête, on s'aperçoit que cette conduite possède une ouverture (coiffée d'un chapeau) pointant au-dessus de la toiture.
    C'est la première fois que je remarque une telle disposition, bien différente de celle de la descente d'eau de pluie habituelle à laquelle se raccordent des évacuations d'eaux usées et qui est reliée en haut à la gouttière de toit.
    Ici, cet ingénieux dispositif est sans doute destiné à éviter le refoulement de mauvaises odeurs dans les éviers des cuisines.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Lucie, Paris sous la neige avec des rames de métro bondées et des parisiens déboussolés . Cela valait bien une photo qui semble comme sortie d'un songe sur l'urbanisme du 21ème siècle.

    RépondreSupprimer
  10. C4est si facile une glissade et une patte cassée. Moi, je n'ai pas tenté le diable, je suis restée à la maison.
    Sont belles tes tourterelles, je viens de voir les deux même à la mangeoire.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir Lucie, finalement depuis le 14 février, cela n'a pas trop changé, ce 1 mars , la journée fut verglacée et les passants continuent de passer d'hiver en été. la vie se déroule et c'est aussi magique que mystérieux.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel