lundi 5 novembre 2007

Book Cover Tag : "Paul et Virginie" (Bernardin de Saint Pierre)

Le 03.11.07 à 15H40

"The more I scream that I don't want to be tagged, the more I get tagged. This time I'm the hpy victim of HPY.

Rule:
Go to the advanced book search on Amazon, type your first name into the Title field, and post the most interesting/amusing cover that shows up".

I preferred to photograph and thus show objects which I do not have difficulties to get. These ones belonged to my great grandmother. I took out the doll of its carton and the books of our bookcase.
"Paul et Virginie" was a best seller on my great grandmother’s time. It was written by Bernardin de Saint Pierre (1735-1814). It’s a dramatic novel as famous in France than William Shakespeare’s "Romeo and Juliet" in the world.
My copy of this book was published on 1842.

(To be continued)




Plus je proclame que je ne veux pas être tagguée, plus HPY, notamment, me taggue ! Sous toutes mes identités et sur tous mes blogs que cela soit Marguerite (Jardin de Marguerite) ou Cergie (Cergipontin ou Passerelle). Je fais comme si je n’avais rien compris aux règles édictées en anglais, pour les interpréter à ma façon. Cela m’arrange.

A notre époque, l'on commande tout sur internet. L'on souscrit sur internet pour pouvoir lire des livres qui ne sont pas même encore écrits. Un ami m'a prêté un livre. C'est la meilleure manière, à mon sens, de s'en procurer un bon. Je viens de commencer avec délectation "Le Bestial Serviteur du pasteur Huuskonen" (2007) chez "Denoël et d’ailleurs" du finlandais Arto Pasilinna, auteur également de "Le Lièvre de Vatanen "(2006).
Ce n'est pas de ce livre que je vais parler. Il n'est entré dans ma vie que trop récemment.

Une autre façon de se procurer un objet est de l'avoir depuis toujours en sa possession.
De sa boîte en carton, j’ai sorti la poupée de mon arrière-grand'mère...
De notre bibliothèque, j’ai tiré des livres qui lui ont appartenu. Les jeunes filles de son époque lisaient "Paul et Virginie" de Bernardin de Saint Pierre (1735-1814). Cet exemplaire a été édité dans la "Petite collection Guillaume" par E. Dentu, en M DCCC XCII. Cela ne me rajeunit guère...

(A suivre)

19 commentaires:

  1. Comme d'est bon de contourner les tags afin qu'ils collent à notre personnalité. Tu as encore réussi.

    RépondreSupprimer
  2. bravo, belle photo, tu as bien joue avec les elements, je suis sous le charme.

    Tu vas prendre beaucoup de plaisir à lire Arto Pasilinna, c'est un maitre dans une forme d'humour noir, je suis un vrai fan.

    RépondreSupprimer
  3. Tu as de la chance d'avoir encore ces souvenirs, mes blibliothèques rose et verte ainsi que ma poupée ont été épapillées dans la nature avec le temps et les déménagements.Mais je ne suis pas conservatrice et je me débarrasse vite de tous "les vieux machins", j'aurai des trésors à l'heure actuelle!.
    Je suis entrain de lire les mémoires du dernier aide de camp d'Hitler, j'aime beaucoup l'histoire,j'ai de la chance au CE de Michel il y a beaucoup de choix.

    RépondreSupprimer
  4. Et me voila tagger, mais vaut pas être presser, j'ai une semaine d'enfer au travail. Amedée s'écrit bien avec un e à la fin, amusant car je l'avais bien écris dans la version 'in english'. Pendant un moment j'avais écris des articles pour l'encyclopédie libre wikipedia (rassure toi, mon frère corrigeais toutes les fautes de français et de syntaxe ;o)), mais petit à petit j'ai moins apprécié leur manière, alors j'ai laissé tomber

    RépondreSupprimer
  5. Hi Cergie,
    Thanks for the kind comments you left on my blog. This doll is very beautiful. There is a doll museum not too far from where I live and come to think of it, I should go visit and post some photos. I do and see things in the name of my blog that I would or ordinarily overlook. I guess that is one of the advantages of being a blogger. Take care.

    RépondreSupprimer
  6. Tu as trouvé une très bonne manière contourner le piège de tagging ! (J’ai tendance d’oublier les tags que je reçois ; ça ne rentre pas d'une manière naturelle dans mon blog. Ce n’est pas que j’ai qq chose à cacher !) Touchant de voir ces livres, cette poupée d’une époque ou les plaisirs des enfants étaient différents.

    RépondreSupprimer
  7. j'Aime beaucoup la lecture, croit qu'un livre rende y toujours meilleurs, plus conscients soit du monde qui nous entoures que de nous mêmes. Cependant j'aime posséder les livres aussi (j'en ai environ 2.000) et entre ceux-ci les miens préférés sont les anciens (le plus ancien il est de 1563). Je ne peux pas feuilleter ces pages sans penser à qui elle a fait premier le de moi, à ses connaissances, à ses espoirs, au monde comme alors ils le connaissaient... et à comme il sera entre autres cent ans, quand quelque autre personne feuillettera ce livre.:D

    RépondreSupprimer
  8. Pfiouuu Paul et Virginie, c'est pas tout récent en effet, mes filles ne connaissent pas c'est certain, mais je me souviens que ma grande (bientot 11 ans) un jour en baladant à la fnac elle devait avoir dans les 4 ans voit une cassette audio a bandes et me regarde avec un drole d'air et me dit "maman c'est quoi ca ????" j'etais morte de rire, voilà comment on prend un coup de vieux si jeune ;o)
    Bisous et bonne journée Cergie
    Adré

    RépondreSupprimer
  9. Montée dans le grenier de ton âme.
    Sur le moisi des pages jaunes.
    Le rouge d'une poupée de chiffon.
    Pour effacer l'odeur du temps.

    Bonjour Cergie. Excuse cette absence.
    Amitiés majid

    RépondreSupprimer
  10. Voila un tag qui nous aura toujours valu une belle nature morte. Pour ma part j'ai toujours pensé que Paul et Virgine était un livre de fille ( à Bernardin de Saint Pierre, je préférais Jules Vernes, évidemment !)
    Je ne relis pas les livres de mon enfance, à part Don Quichotte, évidemment, mais cela n'a probablement jamais été un livre pour les enfants...

    RépondreSupprimer
  11. Hpy, ta fréquentation me réussit !

    Olivier 1) Bisounours fleur bleue (finlandais ?). Tu tends le baton pour te faire battre. Tu seras taggué !
    Olivier 2) Merci d'avoir accepté
    ( Le Wikipékia des livres c'est toi)

    Lyliane, ce ne st pas tjrs les souvenirs auxquels on tient qui nous restent. Mais au fond, lorsqu'on n'a plus rien, n'est ce pas mieux ? On fait avec. (J'aime bcp les autobiographies)

    Princess, we have a toy museum ,not far from my home. It may be weird to spot somethink you have at home would take place there.

    Peter, tu n'as rien à cacher et tu ne caches rien ! Tu n'hésites pas à exhiber tes médailles reçues. Sans en payer le prix, c'est vrai, en général !

    Nazzareno, alors je me dis que tu dois tenir ces livres de famille. Rien ne pourra jamais remplacer le vrai papier qui crisse entre les doigts et a une odeur particulière. Les livres actuels ne se conserveront pas autant.

    Adré, on peut parler de valeurs différentes. Une génération c'est énorme. En dix ans, ou même moins, dans une fratrie par exemple, on peut en avoir des différentes

    Bonjour Majid, j'avais lu chez Patrick que tu avais besoin de garder tes mots, ces derniers temps, et je l'ai très bien compris. Auparavant, je pensais que tu étais en voyage.
    Essuyer les poussières du temps avec un chiffon ? Oui, parfois cela aide d'avoir des gestes symboliques.

    Maxime, tu reconnais donc être un garçon, et tu n'es plus un enfant ? J'ai lu Paul et Virginie à cause d'un arbre et il ne peut y avoir de plus valable motif que celui là.

    RépondreSupprimer
  12. magnifique cette composition ; tout à fait dans les couleurs de cette époque....le temps qui passe décidément trop vite.

    RépondreSupprimer
  13. Quel talent dans l'interprétation du sujet, j'aime te reconnaitre dans la façon dont tu l'as détourné pour qu'il te "colle".

    RépondreSupprimer
  14. De cette boîte aux souvenirs,que de belles choses!
    Pas de poussière,mais des grains d'impalpable nostalgie d'un temps heureux et révolu.
    On a infiniment de tendresse pour cette enfant qu'a été ton arrière grand mère.
    Ta photo est belle et nous imaginons toute cette jeunesse enfuie...

    RépondreSupprimer
  15. Très belle photo. J'arrive un peu après tout le monde, tu me pardonneras. Je n'ai jamais lu Bernardin de Saint-Pierre, cela ne m'inspirait guère. Mais j'ai grandi avec des collections de livres fabuleuses grâce à ma mère. Tous les Alexandre Dumas et les Jules Verne aussi, des livres qui sentaient bon, et dont je me souviens avec tendresse. Je viens de recevoir de la pub dans ma boîte aux lettres. Une maison d'édition réédite "vingt milieux sous les mers" dans une vieille édition, je crois que je vais la commander.
    Ce post est d'une belle nostalgie, comme le précédent peut-être. Attention à ne pas trop tomber dedans. ;-) bises à toutes et tous

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour cergie
    Moi j'ai tout perdu au Maroc, tu connais l'épisode du déménagement
    Mais ma femme elle a encore ses poupées et ses livres de gamine
    Elle a apprit ses enfants à y lire et aujourd'hui ses petits enfants, c'est dingue et tellement beau
    Quand les ordinateurs offriront ils une telle passion? Jamais!
    patrick

    RépondreSupprimer
  17. Your texts along with the photos are all little pieces of art. It's a pleasure for me to look at the beautiful photos and read the texts, some of them even poetic.

    RépondreSupprimer
  18. Catherine, merci. Uniquement des matériaux d’époque. Même la boîte en carton ! Et le carnet de bal, tu te rends compte. Tu imagines tes filles en ayant un ?

    Nathalie, je ne crois pas être la seule à aimer n’en faire qu’à ma tête tout en ne reculant pas devant le challenge.

    Chamamy, si tu savais comme mon arrière grand’mère a été passionnée. Il faudrait que je fasse un message un jour. Difficile à imaginer lorsqu’on voit les photos d’elle âgée. Mes tantes disaient en allant l’embrasser le soir qu’elle allait baiser la relique. Ma tante Ginette a à présent je ne dis pas son âge, il vaut mieux !

    Delphinium, j’aime t’imaginer sérieuse petite fille lisant au coin d’un bon feu tout ce qui te tombait sous la main durant les longues soirées dans ta chère montagne.
    J’ai lu tout Alexandre Dumas aussi et d’autres. J’aime lire tout d’un auteur. J’étais aussi une petite fille à peu près sage qui n’avait que des frères. Et ces livres ont été dispersés.

    Patrick, tout perdu, mis à part tant de souvenirs engrangés dans ta mémoire que tu restitues avec tant de talent et de fidélité pour les générations futures

    April, que te dire, sinon merci pour ces mots ? Surtout merci à toi de lire les miens dans une langue qui n'est pas celle de Goethe.

    RépondreSupprimer
  19. I love old books! I have a few on my shelves that were published in the 1800's, too. They're one of my favorite things to collect.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel