vendredi 22 janvier 2010

Cergy (95) : la passerelle rouge *** the red footbridge

Le 17.01.10 à 16H10

L'ancienne passerelle rouge avait été bâtie en 2002. Elle a été remplacée par celle-ci fin 2008 au terme de travaux, peut-être pas pharaoniques mais presque, notamment de terrassement...
On peut de nouveau traverser l’Oise à pied lors de la promenade dominicale ou de santé...

Le 17.01.10 à 15H55

Valérie Bougault a écrit le 15 décembre 2008 :
"C’est un parcours monumental de trois kilomètres de long qui surplombe une boucle de l’Oise, juste avant qu’elle ne se jette dans la Seine. C’est aussi une perspective grandiose sur Paris. Et c’est beaucoup plus que cela. L’Axe majeur de Dani Karavan, dont la dernière partie vient d’être achevée, est un peu l’emblème triomphal d’une ville nouvelle exceptionnelle, Cergy-Pontoise. Il est aussi l’aboutissement d’un rêve commencé dans les années 80, quand Michel Jaouën, urbaniste de l’Établissement public d’aménagement, propose à l’artiste israélien de réaliser cette utopie : l’implantation d’un tracé urbain dans un site doté d’une vue magistrale. En 1985, Jack Lang inaugure la tour Belvédère, haute de trente-six mètres, dont la légère inclinaison donne la direction de l’Axe majeur en projetant sur lui, certains soirs, un rayon laser. Mais il faut attendre 2008 pour que, succédant à la tour, sertie dans la place des Colonnes due à Ricardo Bofill, on trouve successivement sur un dénivelé de soixante-dix mètres le parc des Impressionnistes, verger rappelant l’ancienne vocation agricole de Cergy, l’esplanade de Paris, dotée d’une fontaine géothermique, de douze colonnes géantes et d’une vue à couper le souffle. Puis un amphithéâtre bordé d’un bassin creusé depuis l’Oise et, enfin, une passerelle de trois cent vingt-huit mètres de long qui mène à l’Île astronomique."


[A suivre lundi]

20 commentaires:

  1. Aïe !
    C'est rouge pétant.
    Déjà que c'est hyper moderne (je sais, je ne le suis pas). Une oeuvre comme celle-ci se serait mieux confondue avec la nature si elle était verte, d'un vert sapin (c'est mon côté nature).
    J'ai du mal avec l'architecture moderne, mais alors là, la couleur, bouh ! comme disait mon Arrière Mémé.

    RépondreSupprimer
  2. De la photo précédente je n'avais pas compris la grandeur entière de cette longueur parcourue... génial!
    Je reste vraiment étonné et fasciné par beaucoup de beauté.
    Ciao et bon we!

    RépondreSupprimer
  3. En effet, elle bien rouge cette passerelle !
    (J’ai regardé tes posts sur les 12 colonnes et je vois comme tes photos sont devenues bien plus grandes avec le temps. Maintenant elles couvrent plusieurs colonnes, c’est bien !)

    RépondreSupprimer
  4. comme quoi, dans mon commentaire d'hier, je disais qu'il manquait qu'un tapis rouge sur ta photo et le voila. On dirait une œuvre de Christo. Je trouve cela très beau et original. Sur la premiere photo, tu en as un qui prend la pose ;)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai cru voir "Le Golden Gate Bridge (que je n'ai vu quand image!)" MDR
    Super cette perspective bien alignée sur les colonnes!
    La Sainte Victoire se confirme...
    Bonne journée et Bon Week End :))

    RépondreSupprimer
  6. C'est jolie. J'aime bien le contrast avec la 'nature' (qui finalement n'est pas très naturel, étant très sculpté).

    Je trouve bizarre cependant que dans les villes en dehors de Paris les gens cherche un peu d'espace et de calme - ce qui est comprehensible - mais qu'ils cherchent des hauteurs où ils arrivent toujours à voir Paris. Peut être ils se sent plus en securité comme ça...

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour, Cergie.
    C'est époustouflant et j'ai appris plein de choses...Ce qui n'est pas nouveau...
    Merci beaucoup.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  8. Très japonisant mais j'aime beaucoup

    RépondreSupprimer
  9. Une entrée que l'on ne peut rater! En photo, ce rouge vient nous frapper de plein fouet, surtout avec ce ciel bien lourd au fond qui se mélange avec le gris prédominant de ce vendredi matin chez nous.

    RépondreSupprimer
  10. Impressionnant !
    Une sorte de Torii...et la couleur rappelle aussi celle de la laque .
    Très oriental ...

    On comprend bien d'après tes explications et ton cadrage la mise en valeur de l'espace et d'une superbe perspective.
    J'ai noté qq réponses sur mon blog .(et une question)

    RépondreSupprimer
  11. Dis-nous un peu, Cergie, tu l'as accaparé longtemps, le milieu de la passerelle, pour prendre ces deux photos ? J'imagine la scène… Si tu n'emportes pas le pied à chaque promenade, il t'a fallu bien te camper sur tes deux jambes et en même temps serrer les fesses pour obtenir cette perspective impeccable.
    Le candélabre à quatre branches se dessine impeccablement, du sol au sommet et, surtout, dans l'étranglement du rouge qu'il ne fallait pas louper. Suivant le niveau où tu te trouves, son pied s'allonge ou diminue.
    Sur la première photo tu toises le candélabre et sur la seconde il t'oblige à regarder le ciel qui, dans l'intervalle, s'est fait complice pour honorer cette prise de vue extraordinaire. Le rouge de la passerelle est frappant, mais cette visée me tape à l'œil ! Ton œil, quant à lui, est… - comment dis-tu ? - Re-dou-ta-ble… oui, c'est ça : redoutablement efficace !… :)
    Je te soupçonne capable de t'être arrêtée à chaque torri (?), histoire de voir… et peut-être bien… d'être remontée à reculons pour choisir le meilleur endroit, et peut-être même, aussi, d'avoir attendu la voiture rouge qui se pointait à gauche… :)
    Hier encore, j'ignorais cet endroit et aujourd'hui, je l'imagine mieux.

    RépondreSupprimer
  12. Very interesting, one gate after another and they all seem to lead to the columns.

    RépondreSupprimer
  13. Je m'auto-surprends en disant que c'est carrément canon !
    Bon weekend !

    RépondreSupprimer
  14. What a shocking red bridge. I love it!

    I remember years ago seeing the Georges Pompidou Museum and thinking it looked like a flying saucer factor. lol The French have this architectural wildness...

    BTW I have no knowledge of Sara the letter writer. I just found her letter by accident in a vintage book.

    RépondreSupprimer
  15. delphinium23/1/10 11:58

    mis à part la beauté de l'édifice que tu as photographié, je souligne la beauté de la deuxième photo, le cadrage, les couleurs et tout et tout.
    C'est un très bel ouvrage et cela donne envie d'y aller faire un tour, un jour ou l'autre. Je t'embrasse et te souhaite un bon WE

    RépondreSupprimer
  16. Odile a tout dit, tout dit, tout dit, tout ce qui pouvait se dire :-)
    J'ajoute que le ciel s'est assombri entre les deux images. Et quand même...Bravo Cergie !!!

    RépondreSupprimer
  17. C'est une autoroute piétonne, en quelque sorte...Dans le genre "passerelle", j'avoue préférer celle des arts.

    RépondreSupprimer
  18. t'as photo est superbe

    elle est phénoménale cette passerelle

    RépondreSupprimer
  19. je suis d'accord avec miss-yves on dirait des torri les uns après les autres . moi j'aime beaucoup, tu as fait une photo absolument bien cadrée et il s'y ajoute tes explications.Bravo Lucie!

    RépondreSupprimer
  20. L'impression d'avoir changé de continent...

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel