mercredi 24 février 2010

Les chutes Voltaire (Guyane) : l'eau vive *** running water

Le 15.11.09 à 12H10

Que devient le blanc de la neige lorsqu’elle fond ?
Que devient le blanc de la cascade lorsque le bouillonnement s’apaise ?
Le limon posé au fond du lit et sur les roches fait paraître marron l’eau limpide de la crique paresseuse. Gare à ne pas glisser avant d’atteindre le haut du toboggan ou le rocher qui sont de part et d’autre du bosquet dans lequel nichent les mouches à feu.

Après la marche à couvert, l’eau dans les marmites paraît à peine fraîche. Après le repas au soleil, malgré le couvre chef, l’ombre est bienvenue. Alors s’oublient le tumulte des chutes et les voix des compagnons. Le silence semble seulement rompu par le cri de l’oiseau sentinelle. De qui signale-t-il la présence ou la survenue ?


  • Les mouches à feu : "les plus redoutables font leur nid sous les grandes feuilles comme celles des heliconia, ou faux bananiers. C'est le cas des petites mais redoutables 'mouches à feu' comme les appellent les Guyanais. Leur nom tient lieu de commentaire ! Si vous passez à côté sans toucher la feuille, pas de problème.
    Si vous donnez un coup de machette malencontreux dedans, fuyez en arrière en faisant appel à votre plus belle pointe de vitesse !
    La douleur est vive mais elle passe rapidement dans la plupart des cas."
  • Le jaguar (pantera onca) : "... Le jaguar est rusé et prudent, mais il est sûr de sa force et ne fuit pas devant l'homme. C'est ce qui m'a personnellement frappé chaque fois que j'ai eu la chance de l'apercevoir (pas si souvent, malheureusement !).L'animal est toujours resté calme, observant à distance, puis s'enfonçant tranquillement dans la forêt. C'est une rencontre à vous couper le souffle !..."
[Philippe Lesné]
Chant de l'oiseau sentinelle (encore appelé oiseau gendarme, oiseau signal, paiapayo) à écouter ici.

[Camp Voltaire 4/4]

22 commentaires:

  1. Mais dis moi, tu aimes vivre dangereusement quand tu es en Guyanne.
    Entre faire du toboggan dans l'eau sur les rochers, rencontrer, des jaguars, se faire piquer par les mouches à feu. En fait il n'y a que le paypayo qui n'est pas à craindre, sauf son cri.

    RépondreSupprimer
  2. Entre les "mouches à feu" et le jaguar, vaut mieux s'être entrainé à la course rapide. Cergie quelle aventure !!!
    Suis allée écouter l'oiseau piauhau qui monte la garde. Encore un personnage à ajouter dans le "Conte de la forêt profonde", signé Cergie

    RépondreSupprimer
  3. J'adore les chutes d'eau, toutes les chutes d'eau. Mais neige-t-il en Guyane ?

    RépondreSupprimer
  4. bonne question de cieldequimper ? j'aillais la faire aussi.
    Voila deux bonnes questions pour une interro de philo (j'étais totalement nul dans cette matière, déjà en français....). dans ce genre de question j'aime bien celle de Miossec "Que devient ton poing quand tu tends les doigts".
    Il y a foule aujourd'hui, j'arrive 4eme, la plus mauvaise place ;o) et en plus j'ai mal dormi et j'ai pas eut le courage de sortir faire des photos, je me demande si je deviens pas un peu fainéant ;)

    RépondreSupprimer
  5. Claude, le paiapayo signale ce qui est à craindre (comme les aboiements de chien le font).
    En plus je me suis fait mal < pieds (nus) sur les rochers acérés de la rive et je suis vraiment tombée > juste un énorme bleu !

    Fifi, pour le jaguar je crois qu'il ne vaut mieux pas fuir mais il n'est pas à craindre, il a assez à manger dans la forêt (tu as vu il attrape ses proies par le crane, alors dans le hamac... Herueusement que je n'ai pas lu cela avant)

    Ciel, c'est juste une figure de style. J'avais envie de le placer.

    Olivier, même réponse qu'à Cieldequimper. J'aime bien l'histoire du poing de Moissec.
    Peut-être as-tu peur de sortir seul la nuit maintenant et de toute façon au lit on dort ou du moins on devrait.

    RépondreSupprimer
  6. OUi je viens faire du taboggan et oui je pense que je vais même y rester un très long moment. Ce paysage est magique et j'aime ces endroits le calme les arbres tout cela me va. Bonne journée

    RépondreSupprimer
  7. Les mouches à feu je ne connaissais pas ce nom. merci pour ces infos

    RépondreSupprimer
  8. Le sifflement de l'oiseau sentinelle est bien en accord avec son nom, on dirait qu'il cherche à attirer votre attention.

    RépondreSupprimer
  9. La neige n'a pas encore fondu - les Jeux Olympiques ne sont pas encore terminés!

    Effet bizarre dans ta photo - on dirait que la rivière tourne en angle droit - est ce vrai?

    RépondreSupprimer
  10. L'eau n'est donc pas bleue comme on le prétend si souvent?
    Sans doute la faute au jaguar et aux mouches de feu qui l'ont allumée.

    RépondreSupprimer
  11. France, en tout cas c'est un nom très imagé. Flo et toi vous vous amuseriez comme des petits fous là bas mais il faudrait songer à rentrer pas trop tard !

    Alain, ce cri est surprenant dans le silence auquel je n'ai pas été habituée en Côte d'Ivoire : il y avait toujours des cris de singes dans la brousse.

    Adam, j'ai cru lire qu'on en a manqué et fait venir à Vancouver ?
    Tu as bien vu, les chuteS avec un S car elles se divisent en deux et la crique de ce bras part en baïonnette pour rejoindre l'autre

    Hpy, si, l'eau est bleue souvent à condition de refléter le ciel car le limon fait un très bon tain et la crique est un miroir, comme la mer d’ailleurs qui est changeante comme le ciel (souviens toi de la photo de la rivière Comté)

    RépondreSupprimer
  12. Avant de sortir si tu le veux je passe prendre ton linge!!

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour, Cergie.
    Quand la neige fond elle devient de l'eau et l'eau, par les reflets du soleil, devient blanche...
    Voir tout en blanc, c'est finalement voir tout en rose.

    Merci pour cette magie, partout.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  14. J'aurais pu mettre la photo de famille en noir et blanc telle que ma Mère me l'a donnée (elle est plus nette) mais j'aime bien le côté sepia.

    RépondreSupprimer
  15. Du coup, j'ai une autre question après avoir lu ta réponse. Une idée quant à l'origine du nom ? C'est un peu étrange de voir une chute du nom de François-Marie Arouet... ;-)

    RépondreSupprimer
  16. tu te rends compte qu'hier j'ai zappe une évidence.....
    "Ma petite est comme l'eau, elle est comme l'eau vive
    Elle court comme un ruisseau, que les enfants poursuivent
    Courez, courez vite si vous le pouvez
    Jamais, jamais vous ne la rattraperez...."
    Guy Beart.

    RépondreSupprimer
  17. J'ai vu l'eau courant sur la pente et tout de suite j'ai pensé toboggan aquatique. Tu penses si j'ai sauté de joie quand j'ai lu que tu parlais de toboggan. J'adorerais ça !
    Il y a une cascade à Cairns qui ressemble à ça, on peut y faire du toboggan, mais quand j'y suis allée il pleuvait à seaux, pas eu envie de me déshabiller pour me mettre à l'eau !!!
    (faudra que j'y retourne)

    RépondreSupprimer
  18. Ton texte super, accompagnant la photo, me fait vraiment sentir être dans l’ambiance jungle. Ca m’impressionne, je ne connais quasiment pas ! Je crois que j’ai une préférence pour d’autres endroits, des hauts de montagnes, des steppes… Le jaguar, le paiapayo, la chaleur… OK, mais surtout les bêtes parterre et les pieds nus…, je pourrait peut-être m’habituer, mais il faudrait du temps. :-)

    RépondreSupprimer
  19. eau rougie par la latérite et les petites et grosses bêtes! à l'époque j'ai même mangé du chat sauvage ! tout le plaisir retrouvé du Maroni

    RépondreSupprimer
  20. Le début de ton texte me rappelle celui d'un poème de Queneau, in "Battre la campagne"(Citation plus tard)ou encore les questions "naïves"de l'émission "Les petits bateaux"
    Belle diagonale...

    Code: "corcooka"
    Sans doute le cri de l'oiseau sentinelle, ou gendarme etc -que j'ouïrai plus tard -encore un mot affublé d'un tréma ...

    RépondreSupprimer
  21. et sais tu que il y a depuis peu une mouche redoutable et qui peut_être mortelle : la mouche flamande dont j'ai été victime il y a deux ans et suis devenue allergique, elle est arrivée des états unis...pourquoi mortelle : sa douleur est si intense que ton coeur s'affole et peut provoquer des crises cardiaques: immédiatement sous cortisone....y en a peu...y en avait une sur la table chez mes amis et je l'ai chassé d'un revers de main pour mettre les assiettes.....

    sinon on appelle aussi les mouches à feu : les mouches sans raison

    gros bisous Cergie

    RépondreSupprimer
  22. Tu iras voir une telle cascade aussi en Jamaïque...

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel