samedi 21 mai 2011

Ferme du Mont des Récollets (59) : le sureau - elderberry tree

Près de Cassel, le 17.05.11 à 8H52
J’ai eu la chance de passer une nuit et une journée à la Ferme du Mont des Récollets. Je partagerai avec vous quelques scènes au fil des heures. Toutefois ce jardin mérite la visite en personne et au fil des saisons...



Ce paradis terrestre se revendique "jardin d'inspiration flamande"... A la fois il est clos, l'on peut s'y perdre, s'y cacher et à la fois il offre de nombreuses échappées visuelles vers la campagne environnante. Il intègre les végétaux qui s’y invitent, comme ici les marguerites confidentes des amoureux, ou les sureaux traditionnels porte-bonheur aux jeunes mariés...


20 commentaires:

  1. Un lieu idéal pour un voyage de noces. Ce jardin semble romantique à souhait.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, Cergie.
    je m'y suis caché...
    Et je me suis aperçu n'y être pas le seul.
    Assemblée secrète au complot mijoté..
    Merci beaucoup.
    Bon week-end.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  3. Un vrai tresor, un jardin secret. Tu vas savoir nous enchanter et je me rejouis a l'avance de decouvrir ce lieu a travers tes yeux et ta sensibilite.

    RépondreSupprimer
  4. Quel merveilleux endroit ! ♥

    RépondreSupprimer
  5. Que c'est vert et beau. Je n'ai par contre jamais tellement aimé l'odeur du sureau. Mais il est vrai que je suis une vieille pénible.

    RépondreSupprimer
  6. le qualificatif de "Paradis terrestre"semble mérité.
    Pourquoi le sureau est-il "le traditionnel porte-bonheur des jeunes mariés"?
    J'ai participé à une journée "découverte de la nature et des oiseaux" qui t'aurait plu.

    RépondreSupprimer
  7. Ahhhhhhhh.

    And then to make elderflower cordial.

    RépondreSupprimer
  8. Ce jardin est en effet romantique et très vert, mais j'aime le vert.
    J'y ai rencontré un chaton gris se prenant pour un gigot dans le soleil, deux coqs dont un dominant chacun avec sa poule et deux canards blancs au bec jaune.
    Le sureau succède à l'aubépine, il sent bon je trouve, on en fait des beignets et du vin et ensuite de la gelée, mais personne ne mange pas ma gelée de groseille ni ne boit ma gelée de coing, alors....
    J'ai remarqué qu'il y a souvent un sureau au coin des fermes, notamment en Mayenne, et c'est sur le net que j'ai obtenu confirmation de la raison....

    RépondreSupprimer
  9. Je ne crois pas un seul instant que tes gelées n'aient pas d'amateurs!

    RépondreSupprimer
  10. Un jardin comme je les aime!! Super...
    J'ai failli louper ta visite dans ma balade des GOGO comme quoi personne ne voit ou ne ressent la même chose.
    Bise très bon week end :))

    RépondreSupprimer
  11. Je déraille dans mes Coms...lol

    Bon, bon, tu ne peux toujours pas regarder mes Panoramiques?
    Le pont et photographié depuis "China Beach".
    Voici un lien (Web Cam) en direct de la baie Tenir compte du décalage horaire.
    Franchement rare lieu n'a pu nous fasciner comme S F.
    Nous partons pour un périple de 14 jours le mois prochain deux nuits à S F...
    Bise A +

    RépondreSupprimer
  12. Es-tu allée ouvrir le petit portillon sous les sureaux (porte bonheur) pour les vieux mariés aussi ? :-) Cette image d'un jardin mystérieux pourrait être le début d'un conte de fées. J'attends la suite...

    RépondreSupprimer
  13. Oui, nous avons fait un petit tour en Bretagne( Je t'expliquerai à quelle occasion) et le temps a été très favorable.
    Je croule sous les photos, non seulement de Bretagne mais du musée Dior à Granville ,dune journée "nature" , de l'expo /les princes de Monaco etc.etc.

    RépondreSupprimer
  14. Your work is always so beautiful. It's been a while since I've been here. Thanks for stopping by.

    RépondreSupprimer
  15. Une vie ne suffira pas pour visiter tous ces paradis terrestres qui s'offrent à nous !
    J'en veux bien, moi, de ta gelée de baie de sureau, rien que pour la couleur, déjà !
    Le sureau écrasé dans un peu d'eau donne une encre superbe pour dessiner à la plume d'oie, et les lavis de botanistes effectués au jus de sureau sont de pures merveilles.
    Pour guérir les orgelets, Maman nous mettait sur les yeux des cataplasmes de fleurs de sureau cuites enveloppées dans de la mousseline : c'était radical.
    Mes frères faisaient des sarbacanes très efficaces avec des morceaux de patates crues enfoncés à mort dans les tiges creuses du sureau et un morceau de frêne pour piston : ça faisait du bruit en claquant, les "sicouères", les "petouères" ou "fracouères" (Daniel a sûrement entendu parler de ça, en Vendée ?). Défendu d'en lancer en visant quelqu'un : ça pouvait faire très mal !

    RépondreSupprimer
  16. Tout ce vert !! ça me rappelle les illustrations des livres de lecture de mon enfance, quand arrivait le Printemps, et que les photos illustrant les pages montraient des arbres en fleurs etc...

    RépondreSupprimer
  17. Un jardin si touffu qu'il semble revenu à l'état sauvage.

    RépondreSupprimer
  18. http://www.biblioblog.fr/post/2009/01/31/le-petit-livre-des-couleurs-Michel-Pastoureau-et-Dominique-Simonnet

    Tu l'as peut-être déjà lu ...

    RépondreSupprimer
  19. Quelle belle serie tu nous montre, sur cette ferme, ce jardin. En regardant tes photos superbes, je me trouve en respirant a fond, pour recevoir toute la douceur de ce joli endroit ! Et le parfum et formidable. ;-) Bonne journee et bisous, chere Cergie/Marguerite.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel