dimanche 22 février 2015

Pour mémoire - for the record

Prise à Ambleside, dans la Région des Lacs, Cumbria, Grande Bretagne, le 20.08.12 à 22H53

... "Ils continuèrent sur le sentier qui remontait vers leur point de départ. Un bus scolaire venait d’arriver, les enfants s’égaillaient dans leurs imperméables aux couleurs vives.
- Les enfants m’emplissent de joie, dit Aron. Ils aiment les grands arbres, les ravins mystérieux, le bruit des ruisseaux qu’on entend sans les voir.
Ils s’installèrent dans la voiture. La main d’Aron s’attarda sur la clef de contact.
- Ce que j’ai dit pour les enfants vaut aussi pour les adultes. Moi aussi je peux aimer un ruisseau que j’entends sans le voir..."
(Henning Mankell, Le cerveau de Kennedy)


Depuis la chambre de l'hôtel nous entendions un torrent sans le voir...

27 commentaires:

  1. Mystère, mystère...
    J'aime ce côté intimiste:fenêtres illuminées et toits groupés , comme pour se protéger de la montagne menaçante.
    Je n'ai pas lu ce roman d'Henning Mankel, auteur intéressant, mais assez sombre, comme beaucoup d'auteurs nordiques

    (Difficiles à déchiffrer, ces quelques lignes en italiques)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Miss ! J'aime beaucoup les livres sombres car ils portent toujours une lueur d'espoir. Ce livre est très long et pas bien ordonné ni logique, ce n'est pas grave, c'est un livre "quête".
      Cet hôtel était un endroit hors du temps. C'est lui qui m'a fait penser à l'hôtel Bertram d'Agatha
      Christie...
      (Merci de ta remarque, je laisse le texte en italique mais le met en taille normale)

      Supprimer
  2. Comme Miss Yves, j'aime les lueurs des fenêtres ici et là, parsemées dans le paysage sombre ; comme les lueurs d'espoir dans un livre sombre.
    Par contre j'ai du mal à accrocher dans "un livre sombre", il me faut rapidement trouver de la sérénité :-)
    J'éprouve toujours un plaisir tout particulier quand un texte peut s'appliquer à une photo comme ici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livre est arrivé après la photo...
      J'aime bien, oui, lorsque les mots des autres se greffent sur mon ressenti, surtout lorsqu'ils sont simples

      Supprimer
  3. Chaloupée22/2/15 15:41

    Y a sûrement un chat noir que j'aime dans cette image,je l'entends miauler!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es une coquine, Chaloupée mais tu as sans doute raison : il y avait un matou noir sur la terrasse que l'on ne voit pas sur la photo

      Supprimer
  4. LUCIE bonsoir une photo mystère et un livre que je ne connais pas*
    EN tout cas si le livre se rapproche de cette ambiance assez froide et bien je ne sais pas si j'arriverai à le terminer
    Le décor est si froid Lucie
    gROS BISOUS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou France ! Le comble est que nous avons quitté le matin même Paris sous la canicule ! Nous avions passé une nuit affreusement chaude ainsi que les jours précédents

      Supprimer
  5. LUCIE bonsoir j' aime cette ambiance les habitants sont chez eux donc ils ne doivent pas avoir froid
    ces des toits en tuile c'est beau j'adore ces toits et je vois un peu de lumière
    que se passe t il
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Flo, les gens sont chez eux ou dans la rue en train de chercher un pub pour dîner peut-être, ou boire une bière. C'est un très joli village et il est agréable de s'y promener même s'il fait presque nuit et un peu frais, il suffit d'être bien couvert, c'est tout ! Bisous

      Supprimer
  6. (^‿^)✿

    Coucou et MERCI pour cette belle photo !
    J'adore le côté mystérieux aussi !

    GROS BISOUS D'ASIE✿ et bonne continuation !!!

    RépondreSupprimer
  7. Moi aussi j'aime le bruit de l'eau qui coule d'une fontaine ou d'une rizière à l'autre par exemple...
    Une belle image au ciel tourmenté qui annonce peut-être le bruit de la pluie...

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Lucie.
    Joli paysage, le ciel est bas...
    Tu réapparais sur la blogosphère le jour où je ne suis pas la, la, la ...
    Gros bisous.
    Très belle semaine. A + :o)

    RépondreSupprimer
  9. Tristounette cette photo mais jolie !
    Grisounette mais j'aime bien le rayon de soleil sur la maison blanche.
    Moi aussi j'aime bien entendre le bruit du débit de l'eau.
    Je t'ai répondu sur mon blog au sujet de mes anges.
    Bises

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Lucie, un bien joli village que celui d'Ambleside , il faisait sombre et le ciel devait être bien nuageux ce jour là ce qui rend la photo un brin nostalgique et attachante de par ce que l'on peut imaginer à la lecture de ton texte. Beau travail Lucie!

    PS : J'ai ajouté une vidéo sur mon blog (la chanson tu la connais ) si çà te dit.

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Lucie, un bien joli village que celui d'Ambleside , il faisait sombre et le ciel devait être bien nuageux ce jour là ce qui rend la photo un brin nostalgique et attachante de par ce que l'on peut imaginer à la lecture de ton texte. Beau travail Lucie!

    PS : J'ai ajouté une vidéo sur mon blog (la chanson tu la connais ) si çà te dit.

    RépondreSupprimer
  12. Une ambiance qui me va. Les nuages bas, des vies cachees, de la lumiere non seulement derriere les fenetres mais aussi sur la ville. Entre la journee qui s'estompe et la nuit qui entre sans bruit. J'aime egalement les livres ou "l'on s'en sort."

    Henning Mankell: tu en avais deja peut-etre parle ou peut-etre etait-ce quelqu'un d'autre? J'ai lu pas mal de ses articles dernierement, sur Charlie entre autres, dans les nouvelles au cours des dernieres semaines, j'ai retenu son nom a cause de ses engagements assez forts. J'aimerais lire le dernier de ses livres «Le sort des êtres humains est de sombrer dans l’oubli» mais il faudra attendre la fin de l'annee.

    RépondreSupprimer
  13. Un jour tout plein de l'inconnu, a ce moment-ci, et tout plein des esperances pour les moments a venir ... c'est ce que je vois dans cette jolie photo du village. Merci pour ta visite chez mon blog et ton commentaire touchant. Je l'aime beaucoup, cette idee de garder mon roman chez toi. 8-) Et pour un joli livre de photos de Lucie, tu peux peut-etre faire consideration aux outils de CreateSpace. Il te faut l'anglais, apparement, pour utiliser les outils, mais c'est peut-etre pas un probleme pour toi ... une idee, en tout cas. Si le bouquin est seulement pour ta famille et tes proches, ca ne fait pas un pli, peut-etre. L'auteur peut choisir les methodes de distribution. En avant ! Bisous. ;)


    https://www.createspace.com/diy-fr?ref=1681488

    RépondreSupprimer
  14. Les couleurs sont chouettes ! Cela dégage une atmosphère très British...

    RépondreSupprimer
  15. Une image ensorcelante ! les fantômes des manoirs hantés rôdent au loin dans la brume...
    Le chant mystérieux du torrent invisible, comme un contrepoint aux conversations inaudibles des silhouettes entraperçues derrière les fenêtres éclairées à la nuit tombante...

    RépondreSupprimer
  16. (•ิ‿•ิ)✿
    Un petit passage chez toi pour te saluer chère Lucie

    Je t'envoie plein de soleil et des GROS BISOUS de l'autre bout du monde !

    Bon mardi ! º° º°。☆ ★彡

    RépondreSupprimer
  17. De Henning Mankell, je n'ai lu que "Les chaussures italiennes", prêté par un ami commun. C'est un auteur qui est surtout connu, en France, pour ses romans policiers. Pour faire assaut d'érudition, je rapprocherai ta photo de la première phrase de "La chute de la maison Usher", d'Edgar Poe, qui m'a toujours impressionné : "Pendant toute une journée d'automne, journée fuligineuse sombre et muette, où les nuages pesaient lourds et bas dans le ciel..."

    RépondreSupprimer
  18. superbe avec ce ciel où on sent le mystère...

    RépondreSupprimer
  19. Ta photo est infiniment évocatrice (et hors du temps...) même si j'arrive un peu tard pour commenter.

    Thérèse et Tilia ont déjà écrit les mots que j'aurais pu employer

    Comme toi j'aime les livres sombres, les livres "quête".

    Mankel, par ses engagements (au Mozambique, à Gaza en particulier), est suffisamment au fait des actualités pour ne pas tomber dans un optimisme (un angélisme ?) qui serait tout à fait déplacé et sa noirceur
    m'a toujours semblé infiniment proche de la réalité.

    Je suis très attachée à l'auteur et à ses personnages, "les chaussures italiennes" en particulier m'ont bouleversée.

    J'ai appris récemment qu'il souffrait d'un cancer déjà métastasé. Il a décidé de chroniquer sa maladie dans un journal : "Mais je vais écrire du point de vue de la vie, pas de la mort"...

    RépondreSupprimer
  20. magnifique photo, j'adore l'athmosphere et on l'impression de sentir la pluie (iou l'orage) venir

    RépondreSupprimer
  21. une très belle ambiance
    sans les lumières de la rue on attendrait les zombies

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel