vendredi 15 avril 2016

Aux Doigts de Rose - Rosy-Fingered

Belleville (Paris 20ème) le 13.04.16 à 20H23

Le hasard existe-t-il ?... Cette "photo des toits de Belleville au couchant" rappelle une photo précédente d'un "matin avec pigeon" (voir ICI). Les pigeons se couchent-ils avec les poules ? Toujours est-il que le lendemain matin un couple paradait sur une cheminée de l'immeuble d'en face avant que l'un deux ne prenne la pose là où l'un de ses congénères se tenait le 13 avril 2011, jour pour jour cinq ans auparavant...

12 commentaires:

  1. Coucou Lucie.
    Et toujours du linge qui sèche à la même fenêtre ! (Comme un petit air d'Italie sans doute...)
    Le ciel c'est comme disait François Premier de la gente féminine:
    "Souvent femme varie, bien fol est qui s'y fie" .(rire)
    Bisous, passe un bon Weekend.
    A + ☼ ♪ ☼

    RépondreSupprimer
  2. Pour répondre à ta question: Oui un voyage immobile en quelque sorte!
    Après la collecte de vielles cartes postales j'essaye au mieux de les faire correspondre à mes propres Images...
    Je suis même surpris quelques fois de retrouver le même angle de prise de vue !!!

    RépondreSupprimer
  3. J'aime bien les toits et le ciel de Belleville.

    RépondreSupprimer
  4. un ciel magnifique, même décor sans pigeon mais le pull a changé de côté

    RépondreSupprimer
  5. Belle ville en rose et gris!
    J'irai jouer au jeu des différences plus tard,

    RépondreSupprimer
  6. Chim chim-in-ey, chim chim-in-ey Chim chim cher-ee !..

    Il y a une cymbale en moins.
    Et quelques tuyaux d'orgue, dotés d'un chapeau, jouent désormais les bourdons à cheminée.
    À Belleville, la symphonie vespérale aux doigts de rose gagne en gravité et en beauté.

    RépondreSupprimer
  7. Des coincidences parfois incomprehensibles ...mais une très belle photo
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. Aux doigts de rose, c'est tout à fait ça. C'est la magie des matins franciliens. J'ai pris des photos avec cette lumière là depuis la fenêtre de la cuisine chez ma mère à Neuilly. C'est beau.

    Quant aux pigeons, il est permis de penser que cette cheminée soit l'un de leurs perchoirs favoris et que ce soit cent fois par jour qu'un des leurs s'y pose, depuis 5 ans, 10 ans, 40 ans...

    RépondreSupprimer
  9. A quelle lumière par rapport à l'image précédente du lieu ! Tu as l'art de la fidélité aux lieux et les lieux te réservent souvent de belles surprises :-)

    RépondreSupprimer
  10. Fifi a bien résumé ma pensée.
    On pourrait jouer aux jeux des sept différences mais à quoi bon? On redécouvre avec le temps qui passe avec tant de plaisir, c'est cela qui compte.

    RépondreSupprimer
  11. En parlant de hasard j'ai justement retrouvé hier le nom de la librairie photographique que j'ai beaucoup beaucoup aimée rue de la Villette donc dans ton coin, non? Et je regrette ne pas avoir acheté ce jours là le livre sur Vivian Maier, je lui avais préféré un livre sur les sténopés pour un ami.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel