lundi 17 octobre 2016

Il était une fois... - Once upon a Time...

"Il était une fois la pause imaginaire", oeuvre de Christophe Allegri, photo prise au Musée Rolin, Autun (Saône-et-Loire, région Bourgogne-Franche-Comté), le 10.08.2016 à 10H40

"À Rome fait comme les romains" et à Autun fais comme les autunois...



Les histoires qui se racontent à Autun (autrefois Augustodunum, ville romaine) touchent à l'Histoire. Elles racontent les celtes (l'oppidum de Bribacte est situé au Mont Beuvray tout proche), les romains et les gallo-romains. Il est donc normal que les visiteurs s'y penchent.
Au musée Rolin, les petites-filles ont participé en famille à l'atelier cuisine gallo-romaine (exemple : purée d'olives au fenouil et à la menthe ou dattes romaines)... Il est toutefois normal que les autunois apprécient d'autres animations culturelles que celles liées au patrimoine. "Sculptures dans la ville" accueillait cette année des œuvres de Christophe Allegri... Dans la cour du musée Rolin aux cotés de "Il était une fois la pause imaginaire", "Il était une fois la méditation..."

17 commentaires:

  1. J'adore ta photo ....joli clin d'oeil ....
    Merci
    Bonne journée ,
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il aurait été dommage de ne pas la faire celle-là !
      Merci à toi, bises

      Supprimer
  2. Coucou Lucie.
    Bravement tu as bravé l'interdiction de photographier !!!
    L'idée ne vient de "Age tendre et tête de bois"...
    Je remarque de le Mannequin à perdu pied (enfin! un pied)!
    Passe une belle semaine.
    Bisous A + ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Selon moi l'interdiction était préventive, et ne concernait pas la cour du musée
      Bisous Daniel

      Supprimer
  3. Petite fille studieuse qui met à profit sa visite de musée pour continuer à s'instruire :-)) Et le mannequin flatté d'avoir une si mignonne compagne de lecture, je lui devine un sourire.
    Une place d'honneur dans son album photo ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La statue a les bras écartés et un tout petit livre
      Tu as raison, il me faudrait faire tirer toutes ces photos en souvenir

      Supprimer
  4. Mais voui! Daniel a raison. Grâce à son commentaire, je vois que ce monsieur qui lit n'a qu'un pied. Comme fait-il du coup pour se lever et rentrer avec son livre quand la pluie commence à tomber? Et comment fait-il pour tourner les pages alors qu'il n'a pas de doigts? Que de questions qui m'assaillent tout à coup! Quant à la petite fille, elle semble bien studieuse à lire les histoires de la Rome antique.

    Comme disait Obélix qui lui fait partie de la très Grosse Histoire: "Ils sont fous ces Romains!".

    Et autre question: pourquoi les chiens ne peuvent-ils pas admirer cette sculpture? :-)) Allez, j'arrête avec toutes mes questions. Bonne semaine miss Cergie.

    RépondreSupprimer
  5. La séance de cuisine gallo-romaine a t- elle été adaptée dans la cuisine familiale ?

    RépondreSupprimer
  6. Les photos étant interdites à l'intérieur, nous ne verrons pas les autres oeuvres traitant de la pause imaginaire...dommage, il ne nous reste plus qu'à les imaginer.

    RépondreSupprimer
  7. La photo est tout simplement magnifique ♥

    Bisous

    Manon

    RépondreSupprimer
  8. il y en a un qui finira pas son livre

    RépondreSupprimer
  9. Comme l'a suggéré Bergson, le mannequin est plongé dans "L'histoire sans Fin" :-)

    Je trouve qu'il y a une certaine ressemblance entre ce genre de mannequin de peintre et le robot C-3PO, lui-même inspiré de la Maria de Metropolis. L'existence du mannequin d’artiste étant largement antérieure au film, il ne me parait pas impossible que son apparence ait plus ou moins consciemment guidé Walter Schulze-Mittendorff dans sa conception du robot Maria...

    Ceci dit, je n'irai pas jusqu'à comparer ta petite-fille à R2-D2 ;-))

    RépondreSupprimer
  10. Sympathique cette petite figurante auprès d'une oeuvre tout aussi sympathique.
    J'aime cette mise en scène qui met bien en valeur cette objet insolite.
    Merci pour tes commentaires qui me ravissent chaque fois que tu viens chez moi, j'apprécie beaucoup et je tenais à te le dire.

    RépondreSupprimer
  11. Je ne peux que dire: génial.
    Où a donc disparu le pied?

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel