lundi 16 janvier 2017

Aux premières Loges - at the best Location

Le Muy (Var), le 23.12.2016 à 14H53

Revenons à nos moutons, ou plutôt à la bastide... Imaginez...
Imaginez : les moutons descendent tous les matins de la bergerie, ils y reviennent le soir, longeant les filets jaunes que l'on devine derrière le pigeonnier sur la gauche de la photo. Parfois ils broutent dans la prairie grasse que traverse le chemin carrossable. Pour éviter alors qu'ils ne viennent sur la terrasse, une barrière vernaculaire, celle dont on aperçoit un vantail posé sur le mur du pigeonnier, est dressée. Il faut donc la contourner pour atteindre le séchoir à linge planté devant les filets jaunes...
Mais, pour le moment, Gao (chien de race indéterminée, de père supposé et de mère récemment décédée ce qui lui vaut l'honneur d'être passé chef de meute - composée de lui-même et de son petit-frère Hulk) ne s'intéresse pas aux moutons. Imaginez... Melle A (scénariste, metteuse en scène, actrice, régisseuse) est juchée sur le plot en béton symétrique à celui que l'on voit sur l'image. Elle est accrochée par le coude au poteau de fer. Elle chante. La Petite P (figurante) se tient à ses cotés, debout sur la terrasse les bras pendants, raide comme un piquet. En guise de costume, elles ont toutes deux coiffé leur bonnet rouge de Noël... Et Gao les regarde...

18 commentaires:

  1. Coucou Lucie.
    Comme dans tout bon roman le lecteur doit reconstituer l'image dans son imaginaire !
    Brave chien quel est ton imaginaire ? 🐕 (imaginaire vient bien d'image, qui n'existe que dans l'esprit)..
    Bise, passe une agréable semaine, A + 🐑 🐑

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour à toi
    Là il faut vraiment imaginer pour bien voir ta pensée ...Sourires !
    Ta photo est très belle
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. J'imagine très facilement alors je ferme les yeux et j'y suis.

    Merci Lucie pour tous ces moments familiaux souvent suggérés mais qui laissent place à un monde que nous pouvons prolonger
    au plus profond de nous ou nous approprier comme lafamille d'adoption que nous aimerions avoir.

    RépondreSupprimer
  4. il est beau ton toutou CERGIE ET CETTE SCENE SUPERBEMENT DECRITE

    RépondreSupprimer
  5. Imagique ! ton récit entre image imaginaire et image magique.
    Les deux lutines coiffées de leurs bonnets n'ont pas l'air d'impressionner Gao outre mesure, il ne fait sans doute pas partie des chiens qui se mettent à chanter dès que leur patron pousse la chansonnette :
    https://www.youtube.com/watch?v=FM5kJxJuKVw

    RépondreSupprimer
  6. Imaginons à présent les impressions et pensées du placide Gao...

    RépondreSupprimer
  7. Les moutons me rappellent une histoire trop drôle qui nous est arrivée à ma fille (qui avait 14 ans à l'époque) et moi quand nous étions en vacances dans le Marais Poitevin. Il y avait des moutons en pâture dans le pré, derrière la maison. Un jour que nous rentrions de promenade par la porte de devant, l'entrée principale de la maison, nous avons eu la surprise de trouver une paire de moutons en face de nous ! Ils avaient profité de ce que la porte de derrière était restée ouverte pour s'introduire dans la cuisine et ils étaient en train de passer la porte du séjour pour y entrer. En nous voyant arriver, ils ont essayé de ressortir et, dans leur précipitation, ils se sont trouvés coincés tous les deux l'un contre l'autre dans le chambranle de la porte. C'était tordant ! on aurait dit les Dupont & Dupond version mouton. Ma fille et moi, nous étions pliées de rire. Pas loin de trente ans après, j'en ris rien que d'y repenser :D

    RépondreSupprimer
  8. Tu parles de moutons. J'ai vu énormément de moutons lorsque je suis allée en Ecosse. Ils étaient complètement libres, chez eux et les automobilistes étaient priés d'attendre que les bestioles aient décidé de finir de traverser la route.

    Ils faisaient des taches blanches sur la lande et c'était très beau. J'aime imaginer les deux petites filles coiffées d'un bonnet rouge. On le voit à travers les beaux yeux et l'attention de Gao. Bises!

    RépondreSupprimer
  9. Gao regarde et guette paisiblement . Il a tout compris de l'existence ce beau chien ! les moutons descendent tous les matins de la bergerie et font du bien à la prairie , ainsi va la vie et c'est une belle journée qui s'annonce . je te la souhaite agréable et pas trop fraîche. Merci pour ces instants de vies figés avec soin sur la pellicule. Bon mercredi Lucie !

    RépondreSupprimer
  10. On s'attendait au mot "impertubable" tout au bout...

    Magique, je ferme les yeux et tâche de me remémorer tes mots...

    RépondreSupprimer
  11. A quoi pense Gao ? Il est comme moi aujourd'hui, à pas grand chose. J'ai du mal à imaginer quoi que ce soit et à me concentrer sur ton écrit..
    Je repassera. Bises

    RépondreSupprimer
  12. Je suis un peu accro des livres de Christian Signol pendant quelques mois. Il parle souvent des bergeries et des chiens qui assistent en travaillant les moutons. Les connexions entres ces animaux, et encore plus avec les etres humains, sont si belles. On peut esperer que tous les etres humains doivent faire de la meme paix avec les autres etres humains. Je te souhaite de tres belle, bonne et heureuse annee 2017, chere amie. Gros bisous. 8)

    RépondreSupprimer
  13. Cha mallow20/1/17 18:45

    Heureusement qu'il n'est pas au poulailler pour assister au spectacle de ces demoiselles au bonnet rouge!

    RépondreSupprimer
  14. Gao a l'air très fier de son rôle confié! Très belle photo!

    RépondreSupprimer
  15. Il est beau ce chien mon premier chienne était un berger allemand, une femelle en fait, un amour... Chez moi il verrait les brebis tous les jours avec leurs agneaux...
    Belle journée Cergie . Pontoise c'est pas le Var (?)

    RépondreSupprimer
  16. un joli jeu sur les doubles et cette lumière douce qui magnifie

    RépondreSupprimer
  17. Une lumière douce aussi douce que l'attitude de Gao 🐕 qui observe les jeux avec philosophie.
    Et comme tu nous restitues le reste de la scène 👀 c'est une vraie prise de vue dans notre tête de l'ensemble :-)👀

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel