mercredi 1 mai 2019

La Blessure - Wounded

Prise dans le Rhône, le 15.03.2019 à 15h48

À la Toussaint dernière, alors que le grand'père retapait le grand escalier extérieur (celui que l'on aperçoit sur la photo), une violente bourrasque de vent a rompu une grosse branche du cerisier. Le bois de cet arbre est réputé cassant, si l'on ne prend appui près du tronc. L'arbre meurtri a passé l'hiver ainsi jusqu'aux prémices du débourrement. Les arbres ne cicatrisent pas (je l'ai lu dans la nouvelle mouture du livre "FACE AUX ARBRES" des éditions ULMER). Mais ils ont de la ressource. Sans doute, lorsque nous retournerons dans le Rhône fin mai, nous régalerons nous des cerises.

Rose du pignon éclairant le comble et surmontant la rosace sud de la cathédrale Notre-Dame de Paris ainsi que flèche, photographiées le 15 avril 2019
  • "Au dernier étage de la façade, un remarquable pignon s’élève au-dessus de la rosace. C’est un des plus beaux exemples des pignons construits à l'époque (1257). Il est lui-même percé d’une rose ajourée, qui éclaire le comble du transept. Sur l’archivolte de la rosace est posé un entablement portant une balustrade, derrière laquelle court une galerie. Ceci permet le passage depuis les galeries supérieures de l’est de la cathédrale vers celles de l’ouest, galeries qui longent les toitures... Le tout donne une impression de grande harmonie. La rose du comble est d'une proportion parfaitement en rapport avec la grande rosace du transept. D’après Viollet-le-Duc, la grande beauté de cette construction ne fut pas surpassée ailleurs dans l’architecture gothique." (Source Wikipédia)
  • "Les vitraux de la rose sud, l'un des chefs d'oeuvres de la cathédrale, n'ont pas été détruits." (Source Le Parisien (WEEK-END) du 19 avril 2019)



Le 15 avril dernier à 19h19, notre fils aîné nous a envoyé via WhatsApp trois photos de la cathédrale Notre-Dame de Paris en flamme...

17 commentaires:

  1. Coucou Lucie
    Que mai soit joyeux et heureux pour toi et toute ta famille..;
    Papy fait le bucherons.
    Bises, A +°

    RépondreSupprimer
  2. Papa mettait d ela cire d'abeilles sur les blessures des arbres fruitiers... les abeilles de Notre Dame contribueront-elles à la restauration?

    "... J'aimerai toujours le temps des cerises
    C'est de ce temps-là que je garde au coeur
    Une plaie ouverte
    Et Dame Fortune, en m'étant offerte
    Ne saura jamais calmer ma douleur
    J'aimerai toujours le temps des cerises
    Et le souvenir que je garde au coeur."

    RépondreSupprimer
  3. Toutes les blessures font mal à voir, tant celles des arbres que celle de Notre-Dame, défigurée par le feu qui en a détruit une partie. Mais avec tous les dons qui ont afflué de partout, elle retrouvera un jour sa beauté, en espérant que les experts ne décèleront pas, dans sa structure, des problèmes qu'on ne voit pas encore. Je te souhaite un bon 1er mai.

    RépondreSupprimer
  4. Comme le cerisier, la Cathédrale renaîtra de ses cendres. Mais elle ne donnera pas de cerises. ;-) Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  5. Blessures et brûlures...
    Tiens, cela me rappelle une chanson (mais pas celle qu'a notée Thérèse)

    Mais de la confiance vis à vis des ressources des arbres et autres "victimes".

    Bon 1er mai ...un peu tard

    RépondreSupprimer
  6. J'ai demandé à la lune
    Et le soleil ne le sait pas
    Je lui ai montré mes brûlures
    Et la lune s'est moquée de moi
    Et comme le ciel n'avait pas fière allure
    Et que je ne guérissais pas
    Je me suis dit quelle infortune
    Et la lune s'est moquée de moi

    RépondreSupprimer
  7. Des liens qui ont un goût de revenez-y

    RépondreSupprimer
  8. Joli mois de mai, Lucie !
    Temps pluvieux chez nous, parfois du beau soleil...
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  9. Blessures béantes pour le cerisier et pour Notre Dame !
    Au premier plan, une jeune femme qui s'en retourne chez elle,tournant le dos à la catastrophe,
    soutenant des deux mains son tout petit d'un geste protecteur...
    Des vies à protéger, des vies à réparer, des vies qui continuent à offrir des fruits malgré les blessures.

    RépondreSupprimer
  10. Je n'aime pas la modération des commentaires pour cette raison. La même chose m'est arrivée l'autre jour. Mais je vais la remettre quand je publierai un nouveau billet pour que les personnes qui ne sont pas affiliées à "blogspot" ne soient pas gênées.

    RépondreSupprimer
  11. Joli mois de mai, Lucie ♥
    Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
  12. Je croise les doigts pour Notre Dame de Paris et pour ton cerisier. L'organiste de ND qui a assiste aux vepres just avant l'incendie, ce jour de 15 avril, cet organiste de ND a récemment présenté un superbe récital à la basilique du sanctuaire national à Washington D.C. Télévisé, le concert était merveilleux et les gens americains ont contribué à la reconstruction de ND. Il présentera plus de récitals aux États-Unis, à San Francisco et ailleurs au futur. Je suis reconnaissant d’avoir visité ND de Paris à plusieurs reprises - j’espère y revenir un jour. Bon dimanche, chere Lucie, et bonne semaine. Bises.
    Pour regarder un peu (ou tout entierement) le concert : https://www.youtube.com/watch?v=juQKRLsiqIg

    RépondreSupprimer
  13. "Les arbres sont comme nous : ils cicatrisent. Et sous les mains expertes des scientifiques, ces balafres gravées dans l'écorce deviennent éloquentes. Ainsi, Jérôme Lopez-Saez est chercheur à l'Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture (Irstea). "
    https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/plantes-et-vegetaux/dendrochronologie-les-cicatrices-des-arbres-retracent-l-histoire-des-avalanches_110261
    Pas facile le savoir partagé. Avant internet le doute venait par manque de connaissances et de nos jours c'est l'avalanche d'infos qui nous plonge dans le doute et sans doute l'ignorance. Qui dit vrai , qui dit faux.
    Même les cathédrales sont blessées et nul n'est d'accord pour les soins à donner !!!!!!

    RépondreSupprimer
  14. "Les arbres sont comme nous : ils cicatrisent. Et sous les mains expertes des scientifiques, ces balafres gravées dans l'écorce deviennent éloquentes. Ainsi, Jérôme Lopez-Saez est chercheur à l'Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture (Irstea). "
    https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/plantes-et-vegetaux/dendrochronologie-les-cicatrices-des-arbres-retracent-l-histoire-des-avalanches_110261
    Pas facile le savoir partagé. Avant internet le doute venait par manque de connaissances et de nos jours c'est l'avalanche d'infos qui nous plonge dans le doute et sans doute l'ignorance. Qui dit vrai , qui dit faux.
    Même les cathédrales sont blessées et nul n'est d'accord pour les soins à donner !!!!!!
    http://picolux.lasiate.com/

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir Lucie, une blessure évidente qui a marqué le monde entier...l'impuissance face à cette catastrophe et puis, après le rassemblement , la division : la nature humaine, quoi !

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel