samedi 6 janvier 2007

Le cabanon de Roméo *** Romeo's cottage



Lorsque Roméo ouvre son cabanon au milieu des vignes, il est riche.
Riche de cet espace extérieur qui vaut les plus vastes intérieurs.
De l'ombre distillée par les grands arbres qui estompe et adoucit la couleur des murs.
De l'eau croupissante qui exalte le bleu du ciel.



When Romeo opens his small cottage in the middle of his vineyards, he is rich.
Rich in this outside space worth the biggest inside.
In the shadow distilled by the big trees, shading off and towning down the walls.
In the stagnant water, exalting the blue of the sky.

23 commentaires:

  1. Bonjour ma chère Lucie,

    Ma curiosité matinale m'autorise à te demander l'utilisation de ce grand rateau devant le volet aux dents un peu trop écartées pour être un rateau d'ailleurs.
    Ne me dis pas que c'est l'antenne de télévision de Victor HUGO!
    Bisous pour toi délicieuse bergamote.

    RépondreSupprimer
  2. Un endroit exposé à la vue de tous, sans barrière et pourtant très privé. Les richesses qu'il referme ne peuvent être volées, les secrets qu'il protège ne peuvent être décelés par d'autres yeux que ceux de celui qui l'habite.
    J'aime cette série.

    RépondreSupprimer
  3. On imagine Roméo le matin ouvrant le volet de son cabanon, heureux, chantant.
    Chantant une ode à toute cette richesse extérieur qui lui fait face.
    Triturant son intérieur de vocalises qui montent qui montent dans les aigus (forcément).
    On imagine oui, Roméo, vivant de ses rentes. Chantant, courant. Aimant. La vie. La Provence.
    Heureux de cette vie là avec piscine.

    RépondreSupprimer
  4. on imagine Romeo heureux dans cette maison, mais ne lui manque t-il pas une juliette ?
    les photos sont superbes et cela donne envie

    RépondreSupprimer
  5. Chanceux ce Roméo !

    RépondreSupprimer
  6. comme quoi, faut mieux passer deux fois, une sans et une avec les lunettes. j'avais pas vu le reflet dans le sceau..Superbe

    RépondreSupprimer
  7. je m'ai toujours demandé pourquoi les reflets sont en couleurs. je crois que ça c'est normal mais je ne sais pas pourquoi il y a qqchose qui me fait penser à qu'ils devraient être en nuances de gris :S peut-être la conscience de qu'ils n'existent pas par eux mêmes ¿?

    RépondreSupprimer
  8. On imagine Romeo heureux qui chante dans cette maison, mais ainsi que Olivier moi je pense plus a Juliette!

    RépondreSupprimer
  9. C'est beau la Provence en hiver !!!
    J'ai comme une furieuse envie de prendre le train là, maintenant et de venir passer quelques jours dans ces magnifiques paysages...

    RépondreSupprimer
  10. Quand on en a pas, on se rend compte que l'espace nous manque.

    RépondreSupprimer
  11. Surprenant montage visuel des deux arbres dans la première photo :) J'aime bien aussi la deuxième, ses couleurs contrastantes, sa rusticité, ses détails.

    RépondreSupprimer
  12. Et en revoyant la troisième... ce bleu intense refleté est très bien réussi :)

    RépondreSupprimer
  13. Wau! Can't say nothing!
    You live in paradise!

    RépondreSupprimer
  14. Looks nostalgically rustic. :)

    RépondreSupprimer
  15. A tous encore une petite explication:
    Ce cabanon est une sorte de remise au milieu des vignes. La campagne française est jalonnée de ces petites constructions qui souvent tombent en désuétude. Elles sont la marque d'une époque où on se déplaçait au pas de l'homme, (pas de camionnette). Donc il fallait un endroit où remiser ses outils pour ne pas avoir à les trimballer tout le temps Et aussi une endroit où se mettre à l'abri pour un petit casse croute ou autre si affinité (quoiqu'un casse croute ou autre dans les vignes c'est pas mal non plus)
    Au mur, c'est une échelle pour grimper dans les cerisiers, étroite car il faut pouvoir aller au coeur des branches. Je ne sais si je montrerai la ceriseraie où telle un merle moqueur je suis souvent perchée au mois de mai. Qui est tout près du cabanon. Et pour la rejoindre depuis là, on croise des tas de beaux cerisiers solitaires qui eux aussi jalonnent les terrains.

    fabrice, voilà, taz question intéressante m'a permis de donner une réponse !

    maxime, l'espace,la solitude pour richesse, pour refuge. Je présume que Roméo a une vraie demeure avec une famille. Ce cabanon me fait penser à une cabane dans l'arbre. J'aimerais avoir un endroit secret pour moi seule.

    imparfait, je sens que j'ai bien réussi à te vendre l'endroit en bonne agence immobilière. Mais peut-être t'ai je caché l'autoroute qui est derrière le photographe ou la rivière qui fait que cette zone est inondable et que parfois l'eau arrive jusque sous la gouttière ?
    Je te conseille de n'y venir lorsque tu sera rentier et que roméo te le vendra que durant les mois d'été et de sécheresse. Auquel cas il faudra peut être trouver de quoi remplir la piscine (avec une tonne peut être ?). L'avantage est que ces vignes ne brulent jamais.

    olivier, faut pas rêver, je me suis renseignée, tu ne pourrais y vivre avec ta juliette (olive): le sol n'est pas du tout adapté aux oliviers.
    Le ciel parait plus beau n'est ce pas cadré dans le fut ?

    nina louve, connait il vraiment son bonheur qu'on lui envie au moins ?

    mlle p, l'eau est un miroir fidèle quand elle est sombre, là cela fait vraiment miroir (un miroir est un verre avec un "tain" derrière), comme un lac de montagne. Faut pas se poser de questions, il y a des choses explicables, d'autres incompréhensibles : pourquoi la lune a t elle la taille apparente exacte du soleil pour qu'on ait des éclipses totales ?

    fabrizio, petit coquin !

    second souffle, merci de ta visite. La provence c'est hors les mois d'été que je l'aime. Comme tous les coins très touristiques. En plus de la foule, l'été il y fait beaucoup trop chaud

    hpy, tu as toi l'immensité de la Manche au moins.

    reflex, surprenant la taille des arbres et pour une si petite maison et plantés si près. J'ai eu beaucoup de mal à la photographier cette façade à cause de cette ombre dense. J'y suis allée très souvent m'échappant à des heures diverses (heureuseemnt personne ne s'inquiétait de moi, nous étions si nombreux)

    ciclista, your welcome here in paradise ! Thank you for passing by

    tim, now every body has car I don't know if that kind of hut will remain a long time. It was somewhere to keep material and tools when people must go by feet

    RépondreSupprimer
  16. I love the colour in the second photo. It is beautiful!

    RépondreSupprimer
  17. :o j'avais jamais pensé à ça!!!!!!
    ohh..! maintenant je veux savoir, je veux savoir!! je peux inventer ma propre théorie :)

    RépondreSupprimer
  18. Hello! :)The photos are wonderful as always. I'm just dropping in to say hi and I like.

    RépondreSupprimer
  19. the second picture is soo .. surreal. The wooden door, the rusty kegs .. the stick .. fine array of pretty things.

    RépondreSupprimer
  20. Romeo Romeo...where's your fair Juliet? lol he must have being very buy mending the place...and poor juliet ran away?

    RépondreSupprimer
  21. Avant, après: il fallait effectivement faire ce retour en arrière.

    L'image du reflet bleu dans le bidon me fait précisément penser à la lune dont tu parles dans l'une de tes réponses

    RépondreSupprimer
  22. L'outil en forme d'arête de poisson servait à faner?
    Il a bien sûr disparu dans tes photos récentes, puisqu'il servait à fermer (barrer dit-on en Normandie) la fenêtre et la porte.
    C'est comme le jeu des sept erreurs

    RépondreSupprimer
  23. L'outil en forme d'arête de poisson est un "pied de chèvre" utilisé pour la cueillette manuelle des cerises.
    Comme on voit ICI

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives