mercredi 28 février 2007

Osny : des pommes, des poires et... *** fruit and vegetable





Here are some pictures from two of my favourite fruit and vegetable producers and grocers

Le Verger d'Osny vend sa production directement au consommateur. Il propose à l'automne et en hiver des pommes, des poires et des légumes traditionnels de saison. Les fruits sont goûteux, arrosés en été uniquement par la pluie. Lorsque les nuits sont fraîches et qu’il y a de la rosée, les pommes prennent de la couleur et les poires donnent en abondance. Le Verger d'Osny est équipé de chambres froides et ses fruits sont impeccables tout l’hiver. Famille d’arboriculteurs de longue date, ce sont de bons professionnels.



Le maraîcher bio du marché forain de la gare d’Osny est un néo rural. Il a des fruits et légumes à l’avenant, des variétés extraordinaires... Il n’est pas toujours top pour la conservation, mais au moins avec lui c’est un peu comme si on avait fait pousser et conservé ses légumes soi-même.

14 commentaires:

  1. Ca me rappelle la fille qui vendait des pommes, des poires et des .... quoi, des scoubidoubi-ou-ahs.

    RépondreSupprimer
  2. moi cela me donne envie d'une bonne tarte aux pommes et aux poires. bon je dis cela, mais c'est l'heure de manger.
    Je vous souhaite donc tous un bon appetit.

    RépondreSupprimer
  3. je voulais rajouter, que je te trouve dure avec mister Sarfati. j'aime beaucoup l'architecture qu'il a fait dans le quartier des epinettes.

    Il a ete si mechant que cela à nançy ? ;o)))

    Deja il faut le comprendre, être à nancy c'est pas la joie, une fois que l'on a fait le tour de la place stan et manger les supers macarons des soeurettes, on se depeche le soir et le weekend de partir direction metz ou strasbourg.

    RépondreSupprimer
  4. Des fruits et des légumes de saison,y a que ça de vrai!
    Je m'approvisionne au marché des producteurs toute l'année;il y a là un étal qui ne propose que des pommes du Vigan,des raïolettes des Cevennes (oignons doux qui ne font pas pleurer les yeux,et qui sont même exportés aux USA...) et des noix.A partir d'Avril cet étal disparait jusqu'en Octobre et avec lui son responsable toujours coiffé d'un feutre noir orné d'un foulard aux couleurs maintenant fanées,ce couvre chef (et son sourire et sa bonne humeur..) ce couvre chef a fait la popularté de son propriétaire toujours à l'honneur lorsque les médias s'aventurent sur le marché!
    Olivier a raison tes photos nous donnent faim :)

    RépondreSupprimer
  5. En photo, je préfère les potimarons,
    au gout, les pommes... Mais pourquoi diable est-ce que je n'arrive pas à faire pousser des choux comme ceux-ci ?
    et, à propos de bottes (car j'ignore comment le sujet est venu dans ce fil), je trouve le style de Sarfati un peu trop "m'as tu vu", un peu comme mes bernaches d'en haut.

    RépondreSupprimer
  6. I love fresh produce. Beautiful photos! I often buy my produce at what used to be a farmers' market in Quakertown but has diversified in many different ways.

    RépondreSupprimer
  7. hpy, et moi Sacha Distel, tout une époque... Mes enfants en ont fait des scoubidous et on achetait du fil à l'unité chez le cordonnier

    olivier, la meilleure tarte aux pommes se fait à l'automne avec des reines des reinettes. Ensuite il faut utiliser des boskoops qui sont acidulées Ce que je préfère c'est la tarte tatin
    En ce qui concerne Sarfati, je t'ai répondu sur ton blog alors je parlerai de lui à Maxime Nancy est une ville très agréable tu sais (Le caveau de géol, la place Stan et ses 24 heures, et le café du Foy L'excelsior près de la gare... la forêt de Haye, celle de Maron) Quand on s'y plait on a du mal à la quitter et j'y reviens toujours avec énormément de plaisir. La grande différence est que je ne suis plus étudiante...

    chamamy, ah ! Tu es cliente de Marc Veyrat ? Le look c'est important n'est ce pas ? Eh bien le verger c'est pareil En avril il ferme pour rouvrir au moment des quetches Les marchés du midi propose des productions que nous ignorons dans le nord de la France... mais pour les pommes et les patates on est sans concurrence en tout cas

    maxime, les potimarons sont m'as tu vu. Pour les choux, tu as des choux qui ne sont pas des choux de professionnel c'est tout. Quand à M. Alain S. Olivier a posté des réalisations de lui deux fois. Il a été mon prof d'urbanisme J'aurais souhaité qu'il accompagne mon diplôme et il a laisssé traîner Tu imagines, on avit trois archis parisiens qui nous regardaient de haut critiquait tout et étaient infoutus de donner des exemples de leur production. Heureusement on avait aussi des profs de Nancy Dont un avec qui on avait fait équipe pour le concours de Paris-Beaubourg. Il avait payé les frais d'inscription, fourni les lieux et la matière grise et la matière première. Et ensuite il nous avait associés au même titre que lui. Voilà ce que devraient être les profs. Comme tu le sais, on n'a pas gagné. Notre projet n'était pas novateur. Mais il avait été instructif pour nous.

    tim, and I believe too that you have the fresh produce that your father grows in his farm...

    RépondreSupprimer
  8. Nathalie1/3/07 15:26

    Eh comme j'aime ces photos de fruits et legumes, sains, nature!
    Tu m'avais promis un tour au marche, je suis ravie!

    Je ferais volontiers une tarte tatin avec ces pommes, elles me font craquer.

    RépondreSupprimer
  9. Excellent, tout simplement!

    RépondreSupprimer
  10. I have no idea what those fruit are, but they look wonderful!

    RépondreSupprimer
  11. Thanks to you all for your comment

    RépondreSupprimer
  12. Ce sont très colorés et des regards très délicieux, aussi ! J'ai également mon fournisseur préféré du marché près de ma maison. Je vais habituellement lancer sur le marché vers la fin des après-midis, parfois en soirées tôt en raison de mon travail. Le fournisseur réserve les fruits et les légumes frais pour moi parce qu'elle sait que je ne peux pas aller lancer sur le marché en matins tôt.

    RépondreSupprimer
  13. Tu as beaucoup de chance d'avoir de bons fournisseurs qui te connaissent. Ma mère disait que pour trouver une bonne épouse, il fallait aller de bonne heure au marché car les femmes travailleuses se lèvent tôt et sinon il n'y a plus de bons produits plus tard.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives