dimanche 11 mars 2007

Boissy l'Aillerie : le petit chemin, l'église, les ruches et les pervenches...

Le 11.03.07 à 9H30 (9.30AM)

Depuis quelques temps je ne publie ni le samedi ni le dimanche. Si je déroge aujourd’hui à la règle c’est que vendredi j’ai fait une RENCONTRE fortuite. J’ai découvert quelqu’un qui sait comme il est difficile de photographier la Viosne au soleil. Qui connaît les moindres recoins autour de Boissy l’Aillerie. J’imagine que pour lui le chemin où j’ai tant traîné l’an dernier, dont je vous ai tant parlé, qui sent la noisette, le sureau, l’églantine, le serpolet. Où pousse encore un champ de coquelicots. Où à la saint Jean je vais chercher mes quatre noix pour mon vin de noix. Où j’ai trouvé des toiles d’araignées à foison. Où des chevaux m'ont crié : "Hiii ! Cergie !". Ce chemin sans doute il le sent, il le voit, il est dans un coin de sa mémoire. Ce chemin j’y suis retournée pour lui ce matin re-photographier l’église avant que les nouvelles feuilles ne la cachent. J’y ai découvert des ruches et des pervenches bleues.

C’est drôle les mathématiques de la vie. Quand on les partage, les peines sont moins lourdes et les joies sont plus grandes.

MATOO toi qui as vécu ici, qui y as tes racines, je te dédie aujourd’hui ce message...

Last Friday I met SOMEBODY on the net who knows all of the places I already shown near Cergy especially Boissy l’Aillerie and its Viosne River. Osny, from where are coming all his family and plenty places such as Grisy les Plâtres about which I spoke in my previous post yesterday. So today morning I went and photographed the little track hazelnut smelling where I often be walking and discovering new beautiful thinks: horses, wild thyme, nut, hazelnut, poppy field and so on. Today I took a picture of the church of Boissy before the leaves grow and hide it. I discovered too little blue periwinkle and old beehives.
I noticed that when I share my sorrow its seems to me less oppressive and when I share my joy it is more important.
This post today is for you, MATOO because you were living there and there are your roots.

16 commentaires:

  1. Bonjour Cergie,

    Tu évoques le serpolet Lucie que peu de personnes utilisent.Je garde en souvenir des cueillettes sur les massifs des puys, en particulier le puy de Côme, à 1200 m d'altitude. Et l'abeille que tu évoques vient butiner cette fleur à ras du sol pour produire un miel d'un goût et d'un parfum divins.

    RépondreSupprimer
  2. Très poétique, ton texte. J'ai bien fait de venir te voir ce dimanche, malgré tout.
    Les travaux avancent dans le jardin, mais pas aussi vite que je le souhaiterais. L'hiver a été long, et les bras sont rouillés. Il va falloir s'habituer aux travaux d'extérieur de nouveau.
    Oh les courbatures demain...

    RépondreSupprimer
  3. Je me souviens des rayons de miel qui, posés sur de simples bassines dégoulinaient d'un miel de sapin un peu âcre...
    C'était l'été et les volets à demi fermés laissaient passer des rais de poussières dorées
    Cette lumière associée au goût de cire et de miel des alvéoles craquantes sous mes dents,ce sont de doux souvenirs que tu ranimes :)

    RépondreSupprimer
  4. Des pervenches,oui!
    Mais ça manque de précision,vinca major,minor?
    On fait dans la poésie et on oublie ses fondamentaux,non mais! ;)

    RépondreSupprimer
  5. Hé héhé, en effet, je connais très très bien ce chemin et ces ruches. Et même si depuis une vingtaine d'années les choses changent pas mal dans le coin, il y a quelques repères comme cela qui continuent à me remettre les pendules à l'heure. ;)) Merci !!!

    RépondreSupprimer
  6. Les mathématiques de la vie, le théorème de Cergie :
    "Quand on les partage, les peines sont moins lourdes et les joies sont plus grandes."

    RépondreSupprimer
  7. Hi Cergi?Don't your comments seem?I was Grevebroich where is a small town next to Köln and Düsseldorf .But It takes 45 minutes by car for Düsseldorf.I like 21.century Art Museum and 20.Century(K21 and K20)
    Dom Katedral is also magnificant.
    I saw really good sculpure in there.
    But I bored little bite in there.Cos so silence is there.İstanbul is too different:-)I miss my city:-)))

    RépondreSupprimer
  8. Allons, bon. Voici donc que tu re-publies le dimanche. Je t'avouerais que je n'ai pas un grand amour pour les ruches, dont je me tiens ordinairement à l'écart. Mais la photo du village voilé est superbe : très discrète et rêveuse; une évocation impressioniste, un souvenir qui s'estompe pour mieux durer.

    RépondreSupprimer
  9. tout cela est tres bucolique, j'adore. Et ton passage au salon de l'agriculture ?

    RépondreSupprimer
  10. fabrice, tu es le roi de la montagne, tu les connais toutes ! La tante de mon mari faisait du roti de porc au serpolet. La tante Jacqueline du message d'aujourd'hui. Je me souviens d'un sacré pique nique en montagne avec elle qui était une vraie expédition avec le porc froid justement la bouteille de vin le café et la glacière pleine de vivres à l'avenant

    hpy, oui c'était exceptionnel. Ca m'a pris tout d'un coup. J'ai reçu la muse des messages inspirés que veux tu et j'en suis ravie. Travaille le et ton jardin te le rendra au centuple

    chamamy quatre étoiles, tu as conscience de l'enfance merveilleuse que tu as eu, n'est ce pas, engrangeant de si beaux souvenirs parfumés que tu as dans un coin de ta mémoire prêts à ressurgir ;)

    herboriste masquée, l'inspecteur pichou que nous avons envoyé sur palace a répondu "affirmatif" mais je ne sais affirmatif de quoi
    Il est totalement incompétent, il va falloir le rétrograder

    mattoo, bienvenu chez toi ! Je ne prétends pas connaitre ce chemin autant que toi. La preuve : j'ai découvert ces ruches l'autre jour. J'ai toujours des surprises en m'y rendant. C'est bien aussi que les choses changent parfois. J'imagine que tu les vois évoluer à chacune de tes visites

    imparfait, cette phrase m'est venue en tête parce que je me disais que c'était formidable de partager la vision de ce coin avec quelqu'un qui le voit en trois dimensions et en odeurs et en suivant les saisons. C'est agréable de partager. Et j'ai pensé aussi à quelque chose de plus couru : l'amour quand il se partage grandit

    kelebeginpulları , thank you for your explanations. I can understand that it was not a long stay there. And also how you missed your roots

    maxime, soit sans inquiétude, il est évident que ces ruches là sont inoccupées depuis des années. Merci d'avoir regardé et aimé ma photo. Je l'aime beaucoup. C'est ainsi que j'aurais aimé peindre les maisons et l'église de conflans. Il aurait sans doute fallu m'y rendre plus tôt, mais alors... qu'en aurait il été de poubelles ? Toi tu les aurais déplacées sans remords, non ?

    olivier, ce sera pour demain ! Tu seras surpris...

    RépondreSupprimer
  11. A nice gift to Matoo, how nice!

    I have thought about keeping bees. They are one of my favourite insects, but I think local laws prevent me making my own honey :(

    Un cadeau gentil à Matoo, comment gentil !

    J'ai pensé à garder des abeilles. Elles sont l'un de mes insectes de favori, mais je pense que les lois locales m'empêchent faisant mon propre miel :(

    RépondreSupprimer
  12. Comme toujours, c'est une vraie joie visiter TA France, Cergie. Sincèrement, tes mots, tes images, même dans les jours plus sournois, me sont tellement rassurants. Por laquelle je te remercie et je t'embrasse fort. XXX

    RépondreSupprimer
  13. san nakji, les insectes et les moineaux sont tes amis ! J'ai laissé mon premier comment chez toi sous une photo de chenille

    icarus, tu es gentil. J'ai l'impression de compter pour toi. C'est réconfortant de savoir lorsqu'on va mal qu'on peut comme je l'ai dit partager ses peines et quand tout va bien partager ses joies. Souviens toi, je suis allée chercher du réconfort chez toi et j'en ai toujours trouvé.

    RépondreSupprimer
  14. Tres tres sympa cette reference a Matoo, j'aime les gens qui ont cet ancrage dans leurs terres, qui connaissent les chemins creux, les raccourcis, les nids, les ruches et les ombres, les champignons et les floraisons... c'est rassurant !

    RépondreSupprimer
  15. I love those beautiful, blue flowers! :)

    RépondreSupprimer
  16. J'aime bien ta phrase sur les maths de la vie :) Les pervenches, j'en ai point vu cette année, pas encore, oh, attends, si, près d'un parking payant :P

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel