mardi 13 mars 2007

Le RER A pour Cergy le Haut

Le 09.03.07 à 15h45 (3;45 PM)

La banlieusarde qui quitte la cohue du Salon de l’Agriculture de la Porte de Versailles à Paris prend le RER A vers Cergy le Haut à L’Etoile. Le RER pour Cergy entre en gare toutes les 20 minutes en journée. En général c’est celui pour Saint Germain qui est annoncé en premier ou si elle n’a pas de chance la rame pour Cergy qui vient de passer. Alors elle a le temps de s’asseoir.
En milieu d’après midi on est loin des clichés des voitures bondées. Il y a toujours une place assise. Les voyageurs parlent dans leur portable, ou ils lisent. C’est incroyable le nombre de personnes qui sortent un gros livre. Ou alors ils somnolent. Lorsque j’ai levé les yeux vendredi en quittant la gare de Cergy Saint Christophe, le soleil se reflétait sur les sièges et donnait au wagon presque vide des allures d'évêque enrichi. Et puis la rame s’est engouffrée dans le tunnel de la gare terminus de Cergy le Haut me plongeant dans l’ombre.

After my fruitful visit of the National Agriculture Exhibit in Paris, I was tired but I had to run in order to catch my train for Cergy. Cergy is a major town of Paris’ suburb. However, departures from Paris to Cergy are only every 20 minutes and each time I arrive on the platform, the train is gone. This is always like this ! Taking the RER (very famous Parisian trains' network) in the middle of the afternoon is not like during rush hours. You could almost enjoy, read a book, listen to music or dream. Yes, dream, especially when the sun starts to illuminate the seats… But then, we entered in a tunnel…

18 commentaires:

  1. Elle me plait, cette photo en jaune (de Naples et ocre) et violet. Ce vide devat, et ce plein au loin. Les reflets au plafond.

    Mais ce que j'aimais moins, c'étaient les voyages en RER aux heures de pointe, quand je faisais mon trajet quotidien entre Etoile et Rueil Malmaison, ou Nanterre pour changer un peu de temps en temps (plus les bus). Le RER allait moins loin dans les années 80, mais c'était déjà bien pratique, malgré la cohue.

    RépondreSupprimer
  2. superbe on va pouvoir monter le son, j'adore Auster et j'ai adore "la nuit de l'oracle". Je trouve que plus il vieillit,plus le pere Auster epure et devient un ecrivain sublime.

    J'ai lu (et finit) "Dans le scriptorium" c'est un superbe livre sur l'etat d'ecrivain.

    Je reve de le rencontrer un jour par hasard dans Prospect Park à Brooklyn (il habite juste a cote) quand j'y vais, meme si..... (suite sur mon blog demain)...

    Pour le Franck Mac Court, je suis entrain de le lire, il est tres tes bon, mais ma belle soeur a deja pose une option plus que serieuse sur ce livre.

    RépondreSupprimer
  3. Quel carrosse!
    aux " allures d'évêque enrichi"!!!! j'adore :))

    RépondreSupprimer
  4. Tiens, l'autre jour j'ai retrouvé ma carte orange. J'avais fiere allure à l'époque!

    RépondreSupprimer
  5. Mais que c'est joliment decrit, ce train de banlieue au soleil! Et bien plus propre et plus agreable a regarder que le mien a Sydney !

    J'ai adore ton eveque enrichi, tu es geniale Cergie!

    RépondreSupprimer
  6. j'ai souvent pris les trains de banlieur à contre courant (cad j'allais travailler de Paris vers la banlieue, ce qui fait que j'ai toujours connu ces trains dans d'assez bonnes conditions de confort) J'en ai gardé d'assez bons souvenirs finalement surtout ceux du soir quand je rentrais chez moi. C'est une bien jolie photo qui me permet de me replonger dans une époque sans doute révolue.
    merci Cergie !

    RépondreSupprimer
  7. 7 raisons d'aimer cette photo, comme les sept petits nains :
    - les lignes de fuite, parfaitement maitrisées vers le tiers inférieur droit.
    - le maillage créé par les barres et dossiers, lui aussi trés précis.
    - les reflets, qui font découvrir plus qu'on n'en voit directement.
    - la texture brillante de l'alu.
    - Le cadrage des personnages sous la barre du siège. Chacun dans ses pensées.
    - La lumière, pas facile à maitriser entre les sources naturelles et artificielles.
    - Enfin, une palette bien cohérente de couleurs chaudes, qui donne l'impression d'être chez soi, bien loin de l'image habituelle des transports en commun.

    Ca donne envie de prendre le RER, encore que pour moi ce soit un peu compliqué !

    RépondreSupprimer
  8. Hi Cergie,

    Thanks for taking us through the line A today.
    It remembers me good time in Paris and its suroundings.

    Cheers

    RépondreSupprimer
  9. Je sais pas, il y a un truc bizarre en ce mardi 13 mars, je viens de chez chamamy et j'arrive ici, et je vois des pseudos bizarres.
    Delphinioummmmmm

    RépondreSupprimer
  10. I love trains. They are my favourite mode of transport. Unfortunately in my country and especially my city the trains are very inconvenient and don't go where I live or where I want to go :( Riding on a train is a great opportunity to relax and stare out the window or as you say, read a book.

    I like the purple seats!

    J'aime des trains. Ils sont mon mode de favori de transport. Malheureusement dans mon pays et particulièrement ma ville les trains sont très incommodes et ne disparaissent pas où je vis ou où je veux aller : ( La monte sur un train est une grande occasion de détendre et regarder fixement hors de la fenêtre ou car vous dites, lisez un livre.

    J'aime les sièges pourpres !

    RépondreSupprimer
  11. I love train rides although I don't get them very often. But they are so relaxing. And it is fun looking out the windows in both city/town and country.

    RépondreSupprimer
  12. How nice to have a fairly empty train. I adore this picture, with the complimentary colors and reflections. Have I told you how much I love your eye for beauty, recently? :)

    RépondreSupprimer
  13. hpy, le jaune de naples ! Tu m'en apprends sur les couleurs. On doit emplou=yer les mots à bon escient. Au début j'avais mis "cardinal" et cardinal c'est pourpre alors qu'évêque c'est une dans la gamme de violet.

    olivier, comme je te l'ai dit sur ton blog, je n'ai pas aimé la nuit de l'oracle Finalement Auster parle de ce qu'il vit lyui même et ma foi c'est comme nous. Nos blogs reflètent notre vie. o n ne parle bien que de ce qu'on est et ressent vraiment. On ne peut pas tricher

    chamamy, un petit rayon de soleil et tout change. Tu aurais vu la rame lorsque j'ai pris le RER le lendemain mais une heure plus tard. Tristounette. Blanchatre. Eteinte. Pourtant il y avait du soleil mais il ne se refléchissait pas sur les sièges

    imparfait, j'imagine... Y a qu'à voir maxime leforestier à ses débuts et maintenant... Tiens c'est une idée ! Il faudrait que je scanne mes cartes de RU


    nathalie, tu es gentille mais c'est le soleil qui est génial. Il m'a illuminée comme il a illuminé la rame. J'ai expliqué à Chamamy comme elle est terne d'habitude...

    catherine, c'était une chance de loger à Paris ! Ma fille comme toi travaille en banlieue (à Lyon). Elle a fait le choix de vivre au centre ville.

    maxime, tu ne viens plus à Paris ? Parce que ne trouves personne pour se charger de ta cage à chat ? J'ai aimé que tu décortique ma photo. Tu as vu plein de choses qui m'avaient échappées. J'ai eu de la chance, comme toujours, je la trouve bien composée. Les deux barres verticales de devant sont disposées symétriquement par rapport à celle juste derrière qui elle est au milieu de la photo

    curently imperfect (en français, imper à la courante ?) pardonne moi, mon anglais est besogneux et je fais de fréquents contre sens. Comme tu as vêcu en France je te parle donc en français (quoiqu'en français j'en fasse aussi de fréquents). Ah ! Paris un jour, Paris toujours !

    madame la vache, lorsque nous habitions à Bourg la Reine, nous habitions au dessus de l'emprise de la voie ferrée du RER et de l'autre coté il y avait la N20. Quand nous avons déménagé en maison, le bruissement des feuilles de bouleau et le pépiement des oiseaux dans le silence de la nuit nous empêchaient de dormir !

    san nakji, les trains qui vont exactement où on va et où on veut aller s'appellent des voitures !

    tim, I like trains very much too. They give the true idea of distances. In France we have TGV and we can go almost everywhere very quickly

    getzapped, did you notice that all the persons were looking elsewhere ? This beauty was just for me ! I was lucky it was the job of the sun

    RépondreSupprimer
  14. Oh yes, I love the train ride with my book and thoughts. Bonjour! :)

    RépondreSupprimer
  15. Chouette perspective :) En plus les couleurs s'harmonisent très bien.

    RépondreSupprimer
  16. Thank you Stephen and reflex for complimenting I love this picture too

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Cergie,

    Belle photo.
    C'est une ligne que je connais.

    Bonne soirée

    Malaïka

    RépondreSupprimer
  18. je me suis jamais dit que je serai un jour pour le plus pourri des rains le RER A. merci pour la photo :)

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel