lundi 26 mars 2007

Paris VIème : le jardin du Luxembourg

Le jardin du Luxembourg, le 22.03.2007 à 12h30

Ce message aurait pu s'intituler : "la jeune fille et le col vert" ou "le diable Vauvert"...

Michèle est partie ce matin pour Laval. Durant cinq jours, ma cousine et moi avons énormément échangé. Notamment des tas d’expressions. En effet, il y a trente ans qu’elle habite les Etats-Unis. A chacun de ses passages en France, elle doit se remettre dans le coup. Je lui ai décliné "péter dans la soie", "être pété de tunes" ou "se la péter". Elle m’a appris "it’s water under the bridge", "to hell with it" ou "I’m in the dog house".
"Aller au diable Vauvert" est une expression que nous partageons pourtant pour l’avoir entendue de nos pères respectifs. Nés tous les deux à quinze jours d’intervalle, ils sont décédés à quinze jours d’intervalle. Ils étaient donc sans conteste tout à fait de la même génération.
"Aller au diable Vauvert" signifiait tout d’abord partir très loin, à l’aventure. De nos jours cela a pris le sens d’aller au diable, le plus loin possible. Le château de Vauvert ou Val Vert bâti dans le vallon nommé Vauvert couvert de vignes n’est autre que l’actuel jardin du Luxembourg.

J’aime le calme et le joyeux désordre qui règnent sur cette photo. Ces chaises inoccupées. Ces deux êtres piétinant gaillardement l’ordre intimé par panneaux de respecter la pelouse. Lorsque j’ai immortalisé cet instant, j’ai eu l’impression d’être au diable Vauvert. J’ai eu la tentation de n’en jamais revenir...

This picture was taken in the Luxembourg garden in Paris. Usually there are a lot of people as you can see from all the chairs, and it is forbidden to walk on the lawns. What I liked about this picture are the meeting of the duck and the young woman on the lawn, and the disorder of the vacant chairs. It was so calm and peaceful that I could have stayed there, at miles from anywhere, forever...

21 commentaires:

  1. C'est drôle et ce n'est pas la première fois que ça arrive. Tu parles d'expressions et moi, je déforme des proverbes le même matin.
    Le monde est petit, n'est-ce pas?
    Et puis, pour revenir à ton texte, le jardin de Vauvert, pour toi, cela ne devrait pas être celui de Luxembourg, mais plutôt les champs normands...et n'es-tu pas venue au diable Vauvert aussi pendant ton absence du blog? Bon, je me complique bien les choses ce matin!
    Bon retour, et bonne semaine!

    RépondreSupprimer
  2. Elle est belle ta photo,elle me donne des envies de "ville",on y fait de jolies rencontres aussi :)
    Commence bien cette semaine,bisous

    RépondreSupprimer
  3. Le diable Vauvert au jardin du Luxembourg!!!
    Pfffuitt,et moi qui t'attendais dans le Gard ;)
    Tu m'as donné de fausses joies :(

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour cergie
    « Au diable Vauvert » je connais des gens qui ne seraient pas heureux d’apprendre que tu viens de leur emprunter leur Vauvert
    Pour eux le vrai Vauvert c’est dans le département Gard, et bien sur ce village se nomme Vauvert
    Moi cela m’est égale, mais qui a raison ?
    Merci pour les sympathiques voyage que nous réalisons ensembles
    Patrick

    RépondreSupprimer
  5. For some reason I am angry at this photo. The chairs are all jumbled up and it is annoying me! Won't someone tidy them away?

    Why is it called the Luxembourg Garden? Is there a New Zealand Garden in Paris I wonder?

    RépondreSupprimer
  6. De la même manière qu'il n'y a pas qu'un âne qui s'appelle Martin, il y a plus d'un Vauvert et on ne sait pas exactement lequel se situerait "au diable"...
    En effet le Château Vauvert sur la place du château du Luxembourg, une Abbaye de Chartreux là où il y a le carrefour Denfert Rochereau, un Château de Vauvert ä Gentilly, Et ce village de Camargue qui ne recule devant rien, même le diable, et où les habitants seraient même prêts à dire que leur lieu est maléfique puisque des protestants ont détruit un sanctuaire dédié à la vierge- ce qui expliquerait l'expression.

    Alors, on ne sait pas trop à quel saint se vouer avec cette histoire de diable.
    Mais qu'importe le flacon...

    RépondreSupprimer
  7. Laval, une tres belle petite ville de province. Je connais, ma tante habite à côté à chateau gonthier, dans un endroit qui s'appelle "le bout du monde".. Un Samedi pas tres sympa pour les marcheurs.
    Le jardin du Luxembourg, j'en ais passe des heures quand je travaillais sur Panam, il est vraiment superbe et il y a souvent des expositions tres surprenantes et sympathiques

    RépondreSupprimer
  8. Et toi quand t'as pris la photo,t'étais sur l'herbe avec les rebelles?

    RépondreSupprimer
  9. J'aime beaucoup cette photo, car on peut s'y promener. Le regard est d'abord attiré par le cerf, qui se détache sur fond ver sombre. Puis il dérive vers le personnage et le canard sur lesquels il s'attarde, avant de voyager dans le désordre des chaises. Une belle composition, très calme, renforcée par la perspective de l'allée. On se sent des envies de promenade...

    RépondreSupprimer
  10. Cergie, you're back! I miss you!

    RépondreSupprimer
  11. Je me pose une question existentielle: comment les panneaux "interdiction de marcher sur la pelouse" arrivent-ils en milieu de pelouse?

    RépondreSupprimer
  12. Je trouve toujours les bancs vides touchants, ils racontent une histoire...

    RépondreSupprimer
  13. J'aime bien ce contraste chromatique entre le gris et le vert :)

    Une jolie façon de mettre de l'"ordre" dans le chaos.

    La composition avec le personage qui marche donne plus de mouvement à la photo :)

    ¡Willkomen Cergie!

    RépondreSupprimer
  14. hpy, mais voyons le diable Vauvert c'est très loin et la normandie tout près pour moi... C'est vrai qu'hier tu avais la tête bien tourneboulée et que tu parlais une drôle de langue

    chamamy, la ville a ses avantages. Surtout quand on peut ne pas y être en même temps que tout le monde. Je t'avoue tout de mêm qu'à un moment ce jour là j'ai fait une overdose de Paris. Trop, trop de tout.

    chateigne, c'est comme ça. Je ne connaissais pas le diable Vauvert du Gard, mais je suppute que le français s'est construit à Paris pour ces expressions (Aïe, ne me tape pas)et puis fais diable Vauvert l'expression sur google tu verras
    Voilà d'ailleurs le lien du SENAT

    patrick, même réponse qu'à chamamy. C'est dans les livres. Des diables vauvert il peut y en avoir plein mais celui qui a donné l'expression est à Paris où s'est forgé la langue (pas taper, non)

    san nakji, in fact Luxembourg was the name of a person "le duc de Luxembourg-Piney" and not from a country. I don't know if there was a prince of New Zealand for insatnce !

    imparfait, merci à l'ancien (ou toujours. Est ce que paris renie ses enfants ?) parisien de ses lumières. Ce lieu a été un lieu de débauche et c'est pourquoi on lui attribuait une sale réputation

    olivier, dans mes bras cousin ! Une partie de ma belle famille habite chateau gontier. Mon mari et né à Laval. Ma belle mère à congrier et mon beau père à Craon ! Les expos c'est sur. Au palais du Luxembourg et aussi sur les grilles

    charivari, je m'en souviens plus. Tu le crois toi que j'ai pu faire ça ?

    maxime, une photo on peut en avoir envie. J'avais envie des statues, des pelouses, des chaises à cause de Beauvoir et de Sartre. De l'ambiance. C'est pourquoi je suis allée dans ce jardin Mais le canard et la jeune fille m'ont été envoyés par le ciel

    co tim, yes I'm here now. A little vacation is good for someone a bit tired

    delphinium, d'abord les panneaux sont en bordure. Ensuite les jardiniers ont le droit de marcher sur les pelouses et non le tout venant. Ce serait une jungle si on ne pouvait ni entretenir ni tondre ces espaces

    second souffle, c'est vrai. Comme ces empreintes de corps à pompéi, surtout les chaises ici montrent ce qui a été

    reflex, et toi reflex, quand vas tu reprendre tout à fiat ta place parmi nous ? Tu nous manques à tous !

    stephen, one hour later it was not the same because it was lunch time then and lots of people use to come and sit there just after

    RépondreSupprimer
  15. Very beautiful photo!
    I was there once.... a wonderful memory....

    RépondreSupprimer
  16. I know that I am the King of New Zealand ;)

    RépondreSupprimer
  17. It almost looks like she is "walking the duck".

    RépondreSupprimer
  18. rag, I'm happy you enjoyed this picture and your stay in this garden and Paris I presume

    san nakji, I thought you are the president in fact ?

    lavender lady, in French we say "marcher en canard" and that means "to walk with one's feet turned out". Duck is such a pleasant animal !

    RépondreSupprimer
  19. Tu as tout juste ici; j'aime vraiment ta composition, le grand cerf qui se détache bien sur le fond vert sombre, la ligne courbe de l'allée magnifiant le vert tendre de l'herbe, le désordre des chaises, les élements de mouvement: la jeune fille marchant d'un bon pas, le pigeon...

    En revanche je bondis quand tu parles du panneau "pelouse interdite" : ça existe encore ça ? Et il y a encore un gardien avec sifflet pour te rappeler à l'ordre ? Quelle horreur. Voilà bien encore une différence à mettre dans votre liste des différences entre la france et les USA !

    J'ai aimé ton récit de visite, ces partages, ces échanges.

    RépondreSupprimer
  20. Oui, j'aime audsi beaucoup cetet photo et je suiscontente qu'elle te plaise. Au niveau des pelouses on a bien évolué en France. En général elles sont autorisées. Le problème ici est le monde pour un si petit jardin finalemnt (il n'y a qu'à voir les chaises) alors il faut le respecter. En plus le gazon n'est pas le même qu'en angleterre par exemple où il est beaucoup plus rustique. En fait on peut dire qu'à Paris le gazon fait partie des espèces à protéger, non ?

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives