mercredi 26 septembre 2007

Le parc de Belleville (Paris 20ème)




Le 28.08.07 à 15H50

Depuis le Belvédère de la rue Piat qui domine le parc de Belleville, l’on a un très beau panorama sur Paris. L’on peut également observer le parc lui-même, que l’on surplombe. Celui-ci est en dénivelé, il y coule une large fontaine en rigole et en escalier. Il est très vert et fleuri. Ce jour là, il faisait très beau. Beaucoup plus en tout cas que le jour où j’étais allé voir Paris plage. Le parc était très fréquenté. La mère et l’enfant complices. Le badaud se repaissant de l'instant et des lieux. Le jardinier se redressant pour reposer son dos. Et l’homme replié sur son monde intérieur, indifférent aux regards. Cet homme est dans un espace public. Il offre son corps et son visage parfaits à la lumière qui les sculpte. Et à moi il offre une belle image. Il pousse l’obligeance jusqu’à s’inscrire parfaitement dans la courbe des pavés.

From the rue Piat View-point, overhanging Belleville Park, you can catch a very beautiful Paris overview. You can also watch the park itself, in which is a long raised staircase fountain. The park is so green and well flowered. That day, the weather was so nice. Much more in any case than the day when I had gone to see Paris beach (a provisional installation along Seine River and of St Martin Channel during the summer holidays). The park was rather frequented. A mother and her child in collusion. A stroller feasting on place and moment. A gardener straightening himself to rest his back. And this man taking refuge in his interior world, indifferent to the glances. This man is in a public space. He offers his perfect body and face to the carving light. And at the same time, he gave me a beautiful image. He was kind enough to fit perfectly the curve of the paving stones edge.

17 commentaires:

  1. Très belles photos Cergie ! On voit qu'à Paris il a beaucoup plu cet été, l'herbe est bien verte, tout comme chez moi d'ailleurs. C'est tout plein de couleurs tout ça!

    RépondreSupprimer
  2. Tiens, je suis là avant Olivier! Pourvu qu'il ne soit pas en train de commenter en même temps! J'abrège donc. Beau temps, beau parc, belles photos.

    RépondreSupprimer
  3. bravo, tu as l'oeil du photographe, j'adore la premiere. Tient pendant que je commente, une averse tombe dure......
    C'est amusant, en premiere photo on met toujours la plus marquante, celle qui va faire que le bloggeur visiteur (ou voyageur) va etre accrocher et s'arreter, pour voir la suite.
    Bon c'est pas today, que je vais aller bronzer comme le mr de ta photo ;o).

    RépondreSupprimer
  4. Des instantanés....
    C'est beau la vie de tous les jours,les esprits et les corps se détendent sous le soleil....
    Les vêtements qui sèchent au soleil et la complicité de la femme et l'enfant ont ma préférence,les hommes que tu as croqués ne sont pas mal non plus....:))

    RépondreSupprimer
  5. bonjour cergie
    c'est "presque aussi bien qu'a la campagne"
    bises
    patrick

    RépondreSupprimer
  6. Je pense que Dans tes photos il y aie tout un univers, ... quatre différents âges, d'entendre la vie de vivre et d'aimer.
    Un vrai plaisir pour les yeux et pour l'esprit.

    RépondreSupprimer
  7. Une belle série minéral/végétal -avec une petite touche d'animal pour corser le tout :-)
    Tu semble avoir une préférence pour la dernière ; moi c'est la première que je préfère, pour sa construction et le coté incongru des vêtements étalés sur la bordure.

    RépondreSupprimer
  8. As Summer leaves France, she is welcome in New Zealand! The man can enjoy his rays now. I demand them for this weekend :)

    RépondreSupprimer
  9. Un des rares jours où il a fait beau cet été! Quel beau monsieur bien bronzé!On dirait une affiche de pub.

    RépondreSupprimer
  10. A-haaa!
    Ma chère amie, il y a 32 ans, j'ai eu un job qui má obligé à me diriger de mon chez-moi à Picpus (Nation) tous les jeudis à Belleville. Voilà!

    Combien je te dois! Quelle transformation, celle que jái subie....
    Gros bisous SXXXXXX

    RépondreSupprimer
  11. perso, celle que je préfère c'est la troisième ; tu sembles être fascinée par les escaliers...j'aime beaucoup comment s'inscrit le corps de l'homme dans la toile d'araignée de cet escalier de béton.
    On s'attend à voir surgir quelqu'un (ou quelque chose) dans son dos.
    belle photo qui éveille beaucoup de résonnances.
    les autres aussi sont bien, hein, mais à celle là va ma préférence à moi.

    RépondreSupprimer
  12. Les quatre photos décrivent ce parc à ce moment là, les différents usages que l’on peut en faire : juste se promener, s’asseoir, en jouir tranquillement, ou en profiter pleinement, ou bien y travailler mais apparemment cependant avec plaisir.
    Si j’ai mis l’accent sur la photo de l’éphèbe, c’est que j’ai eu des hésitations à la publier. Je n’aime pas mettre des personnes que l’on puisse reconnaître. Je n’aime pas voler l’image des gens. Mais cet homme comme je l’ai dit est dans un espace public et de plus il est beau, il n’est ni dans une situation compromettante ni humiliante.
    Le jardinier n’est pas très bien cadré, mais j’aime sa posture caractéristique des travailleurs de la terre. Il se relevait aussi pour regarder autour de lui. Il est noyé de verdure.
    L’homme dans le creux de l’escalier est bien calé. Les gradins avec les ombres donnent bien l’idée de profondeur. Alternance des lignes. Et cet homme au milieu oui d’un monde minéral.
    La mère et l’enfant, une photo obligatoire. Elle montre le bassin, les vêtements, l’abandon.

    SN, I prefer autumn and winter than summer. However, a complete year has four season and we have to admit and enjoy all of them.

    RépondreSupprimer
  13. Tu nous dis :
    Depuis le Belvédère de la rue Piat qui domine le parc de Belleville, l’on a un très beau panorama sur Paris....

    Ouais ! On a surtout un très beau panorama sur les corps des hommes ! Panorama dont on se délecte d'ailleurs !

    Ta justification ensuite sur les quatre façons d'habiter ce jardin, d'accord, bien vu !

    Un excellent post, bien en décalage avec l'image bétonnée qu'on se fait de Paris.

    RépondreSupprimer
  14. We talked a while ago about taking photos of people - I notice that the faces are hidden in all cases., except the one guy who otherwise is almost completely naked!

    RépondreSupprimer
  15. Nathalie et Richard, cet homme, il est comme je l'ai dit tout à fait en train d'assumer sa nudité. Tout à fait à l'aise dans un espace public. Il est beau, n'est ce pas ? Et puis il n'est pas vraiment totalement nu...
    "Almost complemtly naked", and yet not completly naked...

    RépondreSupprimer
  16. bareness is always beautiful...

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel