mercredi 31 octobre 2007

Jouy le Moutier (95) et Maurecourt (78) : La frontière *** Border

Le 30.10.07 à 10H30

Le boulevard de l'Oise, sur le plateau, s'enroule autour de la boucle de l'Oise. Il relie toutes les villes formant l’agglomération de Cergy Pontoise. Il se termine sur un rond point. Ce boulevard s’arrête à la frontière. Comme un check-point, un nul-part entre deux mondes.
D'un coté Jouy le Moutier, dans le Val d'Oise et de l'autre Maurecourt, dans les Yvelines. D'un coté le gazon bien ( ?) entretenu de la ville nouvelle et de l'autre, un océan de maïs sur pied et les terres de la ferme de Belle Fontaine.
La ferme de Belle Fontaine est une ferme avicole qui fait la vente aux particuliers. Le samedi, on peut y acheter ses volailles vivantes.
Aujourd’hui je ne publie qu’une photo, alors je la mets en "King size", histoire de me la jouer vrai blog-photo, pour une fois. Vous pouvez cliquer dessus pour la voir en encore plus grand !

36 commentaires:

  1. Et où trouve-t-on le no man's land entre les deux? Les refugiés qui passent en catimini de l'Oise vers les Yvelines (ou vice versa)? Les miradors avec les mitrailleurs qui tirent sur tout ce qui bouge.
    La frontière a été abolie, les campagnards vont à Paris et les parisiens à la campagne.
    Si on ne voyait plus la différence entre la ville et la campagne, s'il n'y avait pas cette frontière plutôt administratif, quel intérêt aurions-nous à bouger d'un lieu vers l'autre?
    Vive les différences!

    RépondreSupprimer
  2. Hpy, pour aller à la ferme qui semble si près à vol d'oiseau, vers laquelle le regard porte, il faut :
    Soit descendre vers la vallée de l'Oise, traverser deux villages remonter sur le plateau, revenir par un chemin de terre vers la ferme
    Soit monter vers le côteau, traverser un village, la forêt reprendre le même chemin de terre vers la ferme.
    La frontière est celle du temps que l'on se donne aujourd'hui. Autrefois on prenait le temps d'aller à pied, cela prenait le même temps qu'en voiture, en passant à travers champs...

    RépondreSupprimer
  3. Et c'est vrai, les frontières sont parfois juste administratives, mais toutefois elles marquent comme ici leur empreinte sur le paysage...

    RépondreSupprimer
  4. "Comme un check-point, un nul-part entre deux mondes...." cela pourrait être le début d'une nouvelle de SF (où plus-tot de Fantastique), le passage vers une Terra Incognito...
    remarque l'Oise c'est un peu une terre perdue, pour y avoir passer une petite partie de mon enfance (à Ercuis) pas très gaie comme région, a part les betteraves.............

    RépondreSupprimer
  5. Heureusement qu’il devient de plus en plus facile de passer les frontières ! J’ai toujours envie de voir ce qu’il y a de l’autre coté ! Toi aussi, je suppose !

    RépondreSupprimer
  6. OLIVE, tu es so terrible (in English in the text. Happily, tu ne me vois pas, je suis half-naked because je sors de la douche.)...
    A part NYC je sais, et ta chère Dordogne, nul part ne trouve grâce à tes yeux ! Please, notice that Cergy Pontoise est dans le VAL d'OISE !
    Pour la nouvelle, je vais réfléchir. On a déjà eu le kidnappé par les aliens au milieu des chous... La réalité meilleure que la fiction

    Peter, l'herbe est toujours plus verte ds le pré du voisin ! (Ou dans les pays limitrophes et néammoins amis)

    RépondreSupprimer
  7. Bon, tout d'abord je vais commenter la photo. Une très belle photo avec de superbes couleurs d'automne, un vert qui tire sur le jaune, des bâtiments qui, on dirait, se sont également parés de couleurs chaudes pour bien s'insérer dans le paysage.

    Ensuite, une pensée émue pour les volailles vivantes. Pauvres bêtes, qu'est-ce que les gens en font une fois qu'ils arrivent à la maison avec elles? Ils leur tordent le cou avant de les passer à la casserole?
    ...

    Et il faudrait aussi que je songe à travailler un petit peu parce que la journée de hier a été tout à fait improductive. Et que je vais me faire tirer les oreilles par le boss à 10h00. Il va peut-être me traiter de "dinde". :-))
    Bonne journée à toutes et tous

    RépondreSupprimer
  8. Delphinium, avez vous cliqué sur la photo ? Je vais vous dire : certaines religions souhaitent des animaux abattus suivant certains rites. Donc soit achetés chez des revendeurs spécialisés, soit tués par les soins de l'acheteur. Cela est possible dans cette ferme.
    Bonne journée, ma petite poulette... (Ma tante m'appelait son "petit poulet", c'était il y a bien longtemps, lorsque j'allais monopoliser la petite maison avec toutes commodités du cours d'Epinal)
    Bon, je quitte l'ordi car il faut que j'y aille aujourd'hui pour le moment for a few moment jusqu'à tout à l'heure donc...

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Cergie ,
    De mon appartement avec juste quelques gerinums et autres fleurs au balcon , je me retrouve plongée avec des bottes dans ce paysage brumeux qui vous nous offrez ,à avancer à grands pas gonflant mes poumons de cette odeur d'herbe et terre mouillée .Et toute décidée à aller jusqu'au bout retrouver la fermiers et leur chaleur !
    Vous nous faites toujours voyager merci.

    RépondreSupprimer
  10. Oyez, oyez, ici il y a des dindes et des poulettes à égorger. Pas cher, kacher, halal, pas mal. Il y en a peut-être dans le congélateur aussi? Comme autant de petits bébés. (Bon, ceci n'est pas de bon goût - j'espère que celui des poulets est meilleur.)

    RépondreSupprimer
  11. Soulef, d'un balcon on peut faire tout un paysage si on y a quelques pots ce que tu as fait et ce que j'avais fait lorsqu'on n'a pas de jardin. Ainsi on invite la nature, les saisons à sa porte fenêtre...

    Hpy, ben alors ? T'as déjà attaqué le calva ??!! Les poulets, les chapons (sur commande), les canettes, les poules. On peut congeler, on peut faire découper sur place.... Et puis y a des oeufs puisqu'il y a des poules.

    RépondreSupprimer
  12. Coucou Cergie,
    Bien entretenu, c'est un bien grand mot, mais j'ai déjà vu bien pire ... par exemple quand mon mari decide de faire le greve de la tonte du jardin ;o) une vraie foret vierge tout a coup apparait huhu ...
    Belle photo cela étant !!!
    Bon halloween
    Adré

    RépondreSupprimer
  13. "A part NYC je sais, et ta chère Dordogne, nul part ne trouve grâce à tes yeux ! Please, notice that Cergy Pontoise est dans le VAL d'OISE !"
    même pas vrai, j'aime aussi Évry ;o). Mais je sais pas si tu as passe des soirées dans un village comme Ercuis dans l'oise profonde, c'est totalement déprimant. Cite ouvrière triste à nourrir, enfant je ne rêvais que des futures vacances en Dordogne.

    RépondreSupprimer
  14. Adré ! J'ai tout d'abord cru que ces petits tas d'herbes étaient l'oeuvre d'une armée de taupes !

    Olivier, pour quand est donc prévu ton prochain départ pour New York ?

    RépondreSupprimer
  15. Aujourd'hui je suis pu arriver seulement en retard à ouvrir ma fenêtre sur cette merveille... Malheureusement les mots à utiliser sont toujours les mêmes, mais ces couleurs concilient vraiment avec le monde.

    RépondreSupprimer
  16. moi j'aime les canettes de bière. :-)

    RépondreSupprimer
  17. J'ai envie de porter un chapeau ornée de plumes de faisan pour me promener en cette campagne,mais est ce bien raisonnable?

    RépondreSupprimer
  18. Qu'elle est belle ta photo!
    En plus il y a le parfum du foin coupé....

    RépondreSupprimer
  19. Tiens comme delphi,je préfère les canettes de bière, car à celles là on peut leur tordre le cou en douceur! J'ai cru aussi à des trous de taupe, une véritable armée a envahi ce champs il faudra un camion de boules de mites pour les faire déquerpir!!
    Mais ta photo est très belle avec les couleurs de saison.

    RépondreSupprimer
  20. Gorgeous scene! By the way, I did get the poem about Sete published. Go to http://wordsonpaper.wordpress.com/ to see it. It's in the October issue. Thanks again!

    RépondreSupprimer
  21. Je connais le rond-point dont tu parles, ou son frère. Ca arrive souvent dans les villes nouvelles, ces rond-points vers nulle part, ouverture sur le futur radieux des cités en devenir...

    Mais quand tu parles de frontière et de check-point, je suis fascinée... et un peu écoeurée. Le monde est immense, et pourtant les hommes s'inventent partout de toutes petites frontières, je trouve ça triste à pleurer...

    Sinon, magnifique photo... et oui, j'ai cliqué dessus pour l'agrandir. Elle est encore plus belle en king size !

    Merci aussi de ton passage sur mon blog et de tes commentaires toujours pertinents et chaleureux.

    RépondreSupprimer
  22. Et aussi, à propos de ton post "en passant par la Lorraine", fais-moi plaisir, essaye de mettre ta première photo, celle prise sur le quai de l'usine Solvay, en noir et blanc. Ca la sublimerait et elle deviendrait proprement extraordinaire...

    J'ai beaucoup aimé ton récit sur les maisons. Moi c'est clair, je prends la première (en imaginant qu'elle bénéficie de toutes les commodités présentées dans la dernière !)

    RépondreSupprimer
  23. Une frontière ? plutôt une ligne de front. le poste avancé de la ville et la confrontation de deux espaces qui fonctionnent de façon différente. Pour reprendre mes propres réflexions, la ferme et sa terre, le bois en arrière-plan, représentent un paysage qui s'est élaboré au fil des décennies, probablement des siècles, qui a trouvé ses marques dans un bel équilibre. Le rond-point est un non-lieu, un tracé sur plan, le cercle d'une voie qui ne va nulle part sinon pour boucler sur elle même, et qui englobe un périmètre qui n'est là que pour faire espace.
    La ville s'étire comme une adolescente dégingandée, encore mal dans sa peau et qui ne sait pas quoi faire de ses grands bras.

    RépondreSupprimer
  24. Et oui, au fait, ça serait bien si tu pouvais toutes les mettre en grand tes photos !

    RépondreSupprimer
  25. The UK is curious because it has never really had to contend with border mentalities. (Except when the Scots were terrorising the Romans and later the English). I think this has been quite important in forming UK attitudes towards "foreign". And now, when all countries in Europe are rubbing shoulders much more on a day to day basis, the island mentality still persists. Although cross border travel is easy enough, it is different when you do it almost as part of daily life.
    By the way, what do you do with a live chicken? (I guess I know, but I don't think I would be up to it)

    RépondreSupprimer
  26. entre ta photo et celle de maxime il y a un jeu de résonances assez troublant : là aussi le regard se porte sur l'horizon et l'on en vient à se demander qui est dans cette maison, si l'on y est attendu ou pas...va-t-on même oser franchir les derniers mètres ?

    RépondreSupprimer
  27. J’aime ce genre d’image, les grosses fermes isolées sont typiques des Yvelines ou j’ai passé la majorité de ma vie active…
    Cergie merci de tous tes gentils messages.

    RépondreSupprimer
  28. Un paysage merveilleux avec tous ces couleurs en vert et brun et marron.

    RépondreSupprimer
  29. Un petit bisou en passant par ici ou par là.
    Bonne soirée
    Adré

    RépondreSupprimer
  30. Nazzareno, il est bon d’avoir des saisons pour que la terre se pare de couleurs différentes. Et l’automne est la saison de la plénitude.

    Delirium ; le coq à la bière c’est bien aussi.

    Chattemitte, ce n’est pas si idiot. Nous avons vu à notre arrivée ds la maison dans un bois tout près d’ici une batterie de faisans. Depuis, il ont creusé la tranchée de RER à toucher ce bois.

    Chamamy, c’est ce que j’ai cru aussi après les taupes : que les tontes seraient récupérées et serviraient de foin.

    Lyliane, tu me rappelles le message de la chasse chez Hpy, personnes ne chasse mais tout le monde apprécie un cuissot bon de chevreuil. Cela marche vraiment les boules d’anti-mite ?

    Stephen, I was waiting that impatiently. Congratulation. It was a great moment in my life and it was just one year ago.


    Nathalie, il y en a des ronds points au milieu de nulle part et un jour ils sont au milieu de la ville. J’imagine que le boulevard va se prolonger. Merci d’avoir bien regardé mes photos. Je préfère ma photo du canal non dé-saturée car elle n’est pas si colorée et ce serait dommage à mon avis de se priver du rouge de l’escalier par exemple et du vert des berges.

    Les 2 Maxime, l’homme qui théorise la ville et la campagne et celui qui les photographie : ce message et cette photo ainsi que leur mise en place ressemblent un peu au blog du Maxime bloggueur. Sur la distance je ne peux tenir. Je vais mettre les photos que j’aimerai en grand c’est O.Kay, mais je ne suis pas une vraie photographe. Pour quelques réussites beaucoup de photos bancales au service des messages.

    Richard ! La vocation des écossais est donc de terroriser les anglais et de les habituer à affronter de féroces étrangers ! Oui, le Royaume Uni est une île, mais il y a beaucoup de populations différentes et plus visibles qu’en France qui s’y côtoient. Pour cause d’ancien empire Britannique. Par exemple les Sikhs avec leurs chignon et leur bonnet. Et bien en France, comme j’expliquais à Delphinium, nous avons des religions qui se côtoient et se respectent. La religion juive et la religion musulmane exigent (du moins pour ceux qui sont pratiquants) de manger les animaux tués en suivant certains rites. C’est possible donc d’acheter des volailles vivantes et de les tuer suivant ces rites sur place.

    Catherine, cette photo montre une frontière qui semble infranchissable entre la ville et la campagne. Elle sera franchie un jour. Qu’est ce qui empêchera la route prévue de se construire ds le prolongement du boulevard ?

    Daniel, se visiter parfois fait revenir sur des lieux connus. La plupart du temps on découvre des choses, d’autres mondes. C’est toujours enrichissant.

    April, il va changer ! Je l’avais repéré cet été et depuis il a changé.

    Adré, coucou !

    Hpy, encore !
    Bon, d'accord !

    RépondreSupprimer
  31. Beautiful farm country photo!

    RépondreSupprimer
  32. @cergie - yes, the UK has many cultures living under the same roof, but it is different when you have a physical border with a different country, with different languages, laws and customs etc. Especially when you maybe cross the border to go to work in the morning. Even although there is a lot of cultural ambiguity in many areas (Alsace for example)

    RépondreSupprimer
  33. Moi je n'ai pas de taupes dans mon jardin, elles auraient du boulot, c'est de la glaise, mais ma soeur en utilise des paquets entiers qu'elle rapporte de France, c'est vrai elle a moins de taupes.

    RépondreSupprimer
  34. Tim, thank you, farmer boy !

    Richard, tu sais que je suis origibnaire de Lorraine. Ma famille en réalité est originaire d'Alsace, près de Mulhouse qui est près de Bâle. Elle a fui l'alsace en 1870. Pour éviter de devenir allemande ! Heureusement, nous n'en sommes plus là aujourd"hui. Ma fille a travaillé et étudié en Allemagne. Tu travailles en Suisse... Les compagnies aériennes low-costs et le tunnel sous la Manche ont fait beaucoup pour désenclaver le Royaume Uni...

    Lyliane, voilà au moins une bonne chose d'avoir une terre argileuse dure à travailler. En plus d'avoir de beaux rosiers !

    RépondreSupprimer
  35. This is gorgeous. Such a picturesque landscape. You can almost hear the peace.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives