vendredi 18 janvier 2008

La remise *** the shed

Le 01.01.08 à 15H15

Depuis la nuit des temps, depuis bien avant Cromagnon, l'oeil est un outil merveilleux, qui accommode dans la pénombre. Cela n'est pas le cas d'un appareil photo, invention du 20ème siècle que j'essaie d'apprivoiser depuis le 21ème. Heureusement il y a des ruses pour palier le manque de lumière: jouer sur les réglages, s'accroupir et bien se caler pour être stable, par exemple dans l'angle formé par une petite commode et le mur du fond de la pièce... Malgré le noir quasi total dans le viseur, je ne suis pas mécontente du cadrage et de la lumière obtenue même si la netteté laisse à désirer.

Imaginez qu'au siècle dernier, en Haute-Normandie, cette pièce prolongée par cet appenti servait de refuge à une famille d'agriculteur. Elle louait à des estivants sa maison moins sommaire (deux pièces de plein pied). Le bétail avait à sa disposition une petite étable adossée à cette remise.



Try to imagine how, on last century, in Normandy, a farmer family took up residence in this room and its lean-to while holidaymakers rented its less simple one-bedroom-house standing very near. The cattle was in the small cattle shed just behind the wall.

29 commentaires:

  1. Encore que… J’ai l’impression que certains appareils aujourd’hui voient mieux que mes yeux ! Tu maitrises bien ton outil ! Une très belle ambiance dans cette photo ! Le mur est intéressant, partiellement en provenance des USA ! … et je vois un Solex !!

    RépondreSupprimer
  2. Tiens! C'est ma maison (en Seine Inférieure)

    RépondreSupprimer
  3. Notre vie, celle vraie, émerge des lieux plus différents, comme des tables du mur, (Peter), ou bien des objets qu'on possone voir (très bien) dans la chambre…, belle photo et belle philosophie de vie. Ciao, à lundi

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Cergie,

    Ne touche plus, petit clic et c'est superbe. La chaleur du bois dégage une atmosphère particulière.
    Lumière ambrée. J'aime beaucoup.

    C'est une remise très bien "remisée"...

    RépondreSupprimer
  5. Je n'arrive pas à donner le tour cette semaine, je n'y arrive pas. Hier j'ai fait la bombe dans la cave de hpy et aujourd'hui j'ai la tête qui sonne, donc s'il n'y a pas trop de lumière ce n'est pas très grave. Joli cadrage. Cela me fait penser un peu à la petite maison dans la prairie. Est-ce que Charles Ingalls va surgir dans le fond de la pièce? Charles, si tu nous entends, SALUT!

    RépondreSupprimer
  6. Dans le temps on se contentait de peu.Belle lampe tempête accrochée au mur, on dirait une lampe de mineurs.
    Bon week end à vous deux.

    RépondreSupprimer
  7. Un certain apparentement avec la denière photo de Maxime(http://objectif.blogspot.com)/
    Même le commentaire se marierait bien ;)

    RépondreSupprimer
  8. Quel charme dans cette petite pièce dont le bois blond luit chaleureusement dans la pénombre ! Très habitable, pour une remise - Je pourrais habiter là sans problème, surtout pendant l'été. On se croirait presque dans un chalet...

    RépondreSupprimer
  9. on tombe dans l'autosatisfaction "Malgré le noir quasi total dans le viseur, je ne suis pas mécontente du cadrage et de la lumière obtenue" ;o)) tu as bien raison, si on ce fait pas des compliments (et j'arrête pas de m'en faire ;o) ) qui va le faire pour nous.
    Et puis tu as raison elle est réussie ta photo.
    Bon Weekend

    RépondreSupprimer
  10. Une superbe demeure qui est squattée par une famille de bolides (on ne voit pas le petit dernier dans la poussette orange et jaune ;--)))

    RépondreSupprimer
  11. My father often told of his grandmother, living with her in laws in a very small house, with as many as 16 children at one time,and maybe 5 adults. The house possibly had two bedrooms. Their was always one very elderly person and a couple of babies. The two sister in laws helped each other with the children and were best friends. In such close quarters, always working, you would have to get along. They spent as much time outside as possible-- they had orchards and animals--but in winter it must have been ...unimaginable.

    RépondreSupprimer
  12. Je ne parlais pas de chanteurs, mais de chanteuses ? j'attends la liste

    RépondreSupprimer
  13. je sais pas si les lecteurs de ton blog vont comprendre quelque chose a ce dialogue, mais je te reponds.

    1) j'avais pris comme exemple THE KING pour bien demontrer que les chanteurs font pas de bons films

    2) Tu m'as pique Jane Birkin que j'avais mis en exemple good (mais pas de toute premiere fraicheur, meme si elle reste tres belle).

    3) Ok pour vanessa Paradis, meme si elle ne fait plus bcp de film.

    RépondreSupprimer
  14. Can I come??
    Je crois que je pourrais y passer des heures dans cette remise..J'aime la belle couleur chaude du bois.
    Un petit jeu de flechettes,pour aviver l'esprit..je monte sur le solex avec la lampe tempete(le soleil n'est pas encore leve..)
    Sur mon porte bagages j'ai pris l'epuisette..
    Je pars a la peche aux crevettes..
    Je veux entendre le "FlocFloc"de mes bottes en caoutchouc qui ont pris l'eau..
    ET a mon retour je me prepare un petit potage dans la soupiere qui est au dessus de l'armoire a glace..
    UN WE comme j'aime..en attendant Bon We a toi.

    RépondreSupprimer
  15. Je m'immisce dans votre petit dialogue..je viens de revoir "Cesar et Rosalie"...
    Olivier,tu ne trouves pas que Montand etait bon acteur?moi je l'aimais autant chanteur qu'acteur..

    RépondreSupprimer
  16. J'aime ces lieux indéfinis où les objets d'extérieur voisinent avec les meubles mis à l'écart parce qu'ils ont été remplacés dans la maison, mais que l'on garde tout de même, parce qu'ils sont encore bons et qu'ils intéresseront peut-être un jour les enfants.
    C'est ainsi que remises, caves et greniers se remplissent d'objets dont on n'a plus le besoin, mais auxquels on s'est attaché, sans vouloir se l'avouer. C'est ainsi aussi que l'on se rend compte un jour que l'on ne déménagera plus, car ce serait devenu bien trop compliqué...
    Ce sont des pièces où chaque objet a son histoire, et qui font le bonheur des enfants et des doux rêveurs dont je suis.
    Il y a toutes la chaleur qu'il faut, dans cette photo.

    RépondreSupprimer
  17. J'adore ce genre d'endroit !

    RépondreSupprimer
  18. clear it out, put in a nice rug and a comfy chair, a bottle of wine, and voila--comfort.

    RépondreSupprimer
  19. Jolie petite remise (belle photo aussi !) encore meublée, qui protège un Solex (j'en avais un pour aller au lycée. Souvenirs, souvernirs.) Elle est plus belle que la remise de mon enfance et mieux rangée (j'adore les commentaires de bergson!)

    RépondreSupprimer
  20. c'est carrément une remise de luxe..on imagnine aussi les pots de confitures et bouteilles de vieilles liqueurs maison remisées dans le magnifique buffet.
    Belle photo

    RépondreSupprimer
  21. je la transformerais bien en petit nid douillet dans le creux du bois, cette remise à solex!

    RépondreSupprimer
  22. bonjour cergie
    dans cette petite maison, deux coeurs et c'est le bonheur
    bises
    patrick

    RépondreSupprimer
  23. Une visite bien agréable depuis longtemps, beaucoup de choses à lire et à découvrir.
    Merci de ta visite et (avec un peu de retard) mes meilleurs voeux de bonheur pour toi et tes proches

    RépondreSupprimer
  24. Peter, tu as bien vu pourtant, surtout l’inscription sur les planches de caisses de récupération

    Hpy, il me semblait que tu as un étage ?

    Nazzareno, en effet ces objets viennent de partout, ce sont les témoins de vies passées. Et les murs montrent le soin que l’on portait à ces lieux.

    Mathilde, merci. Mes amis sont très soigneux et de plus ils ont la chance de ne pas aimer s’encombrer. Surtout dans une maison de vacances.

    Delirium, tu as tout à fait raison surtout pour l’appendice au bout. Charles apportait des aménagements simples qui changeaient tout. Mais les Ingalls ne menaient pas une vie de patachon ! J’espère que ce week-end tu auras été plus raisonnable.

    Lyliane, figure toi que moi aussi j’ai vécu quelques temps au rythme d’un groupe électrogène en brousse et qd on l’éteignait la lampe tempête prenait le relais.

    Chamamy, ce n’est pas un hasard je te l’avoue et tu l’as bien noté. Mon message est le commentaire à la photo de Maxime dont j’ai remarqué la prise de vue en contre-plongée, visiblement depuis un mur, en diagonale, et non en face comme la mienne, mais avec deux éclairages, un en face et un sur le coté, comme moi. J’ai remarqué aussi que l’harmonium était flou, que la lampe était nette, c’est sur elle qu’a été prévue la mise au point je pense.

    Nathalie, bien sûr l’on peut y être heureux si l’on arrive à se passer de l’inutile.

    Olivier, ce commentaire n’était pas destiné seulement à ma photo, je voulais surtout exposer comment je l’avais faite. Une autre chanteuse-actrice ? Je ne t’en cite qu’une, que dis tu de Björk ?

    Bergson, j’aime bien le terme choisi demeure

    Chedwick, thank you for this nice family memory that you may treasure, however better not to imagine that life for us nowadays.

    Marie-Noyale, entre, fais comme chez toi et nous irons ensemble pêcher la crevette !
    Bonne semaine à toi à présent.

    Maxime, elle est belle cette pièce rectangulaire faite de planches de récupération, si simple, témoin de vies passées en réalité. La vie des parents décédés, la vie de parents terminée. Car ces meubles auxquels l’on tient ne sont pas forcément ceux qui nous ont accompagnés adultes, ils viennent parfois d’un temps plus lointain et ici c’est le cas. Les enfants aiment laisser le passé en l’état, leurs souvenirs comme un garant que cette enfance n’est pas tout à fait terminée. C’est ce qui s’est passé pour moi, j’ai laissé chez mes parents des choses qui depuis ont été dispersées et puis au fond tant pis, tu le sais, elles sont dans l’océan de ma mémoire

    Ehiie, me too ! Merci d’être passée.

    Professor Montblanc, so you’re back ! It is not yet the 22 janvier ! I’m happy to hear of you, though. Thank you for passing by et d’avoir parlé de vos envies.

    Claude, Bergson a sa vision des choses qui fait son charme

    Marguerite-marie, je trouve formidable que chacun imagine cette remise à sa façon pour qu’elle soit ce qu’il aimerait au plus.

    Lasiate, tu as aimé le matériau chaleureux

    Patrick, tu as raison, deux avant d’être trois.

    Zebigleb, merci de ta visite, et de tes voeux. Je tâcherai de passer te voir plus souvent.

    RépondreSupprimer
  25. Exercice tres delicat que celui de faire des photos avec un manque de lumiere, surtout si tu es comme moi et que tu n'aimes pas le flash ... en tout cas il semble que ta photo soit reussie, alors bravo ;o)
    Bisousssss
    Adré

    RépondreSupprimer
  26. Lighting is very nice, I particularly like the way we look from the shadows, out towards the light. Looks better organised than my office....

    RépondreSupprimer
  27. ... I should add that I have to sleep in my office when I have visitors.... but despite the fact I live in part of an old converted farm, there are no cattle. When I was very young, the relations in Edinburgh were all rather poor and lived in the then un-renovated tenements, with shared outside toilets, and where us kids would sleep three or four to a bed when we visited

    RépondreSupprimer
  28. Adré, ce n'est pas à tout les coups, alors quand j'y arrive, je suis contente (pas de flash, tu as raison)

    Richard, tu as un office, c'est déjà ça !
    Nos amis n'habitent la petite maison dont c'est une dépendance que pour les moments de détente, les week-ends, les vacances, aussi n'y ont-ils pas grand chose. Ils habitent autrement un appartement près de Versailles, très petit. Il y ont élevé leurs deux fils. Ces amis ne s'encombrent pas inutilement. Cette remise est magnifique naturellement cela fut donc facile de la photographier.
    Ma maison de famille dans le centre d'Epinal (Vosges) voisinait les remparts de la ville et des familles pauvres, que je fréquentais, y habitaient avant que ce ne soit rénové. C'est souvent le cas avant rénovation des centre villes. Ensuite, ce sont les personnes aisées qui s'installent.
    A Paris, il y a encore une différenciation verticale : les plus riches en bas, les pauvres et les étudiants dans les chambres "de bonne" au 7ème étage sans ascenceur...

    RépondreSupprimer
  29. Moi c 'est le Solex qui m' a attiré. il semble en bien bon état! Pour moi aussi le solex est souvenir souvenir

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel