dimanche 16 mars 2008

Cergy-le-Haut (95) : un tout petit monde *** Small World

Le 08.03.08 à 11H40

Je voulais que Cergipontin revienne un petit peu à Cergy. J’ai pris cette photo.
Lorsque je l’ai visualisée, les mots "un tout petit monde" me sont venus en tête.
Je suis allée chercher mon exemplaire du livre "Un tout petit monde", de la trilogie du britannique David Lodge...
Comme le monde est petit. La préface est d’Umberto Eco.

Oui, vraiment, un tout petit monde. Ici je suis à Cergy-le-Haut dans le quartier de la gare, et au-delà de la soucoupe, c’est déjà Courdimanche. Tout cela pousse très vite. Lorsque nous sommes arrivés, il y avaient un champ de tournesol ici. Derrière cet immeuble là, à Courdimanche, des fouilles d’avant-travaux avaient mis en évidence les vestiges d’une habitation gauloise.
J’ai fait appel à l’ami Google. J’ai tapé "Courdimanche" puis "gaulois" et "habitation", je suis tombée sur une page parlant de la TOPONYMIE FRANÇAISE où Courdimanche est citée.

"Très productif également le mot court, du latin cohort, cour de ferme :
Clignancourt, Courdimanche, évoquant au départ un domaine rural".


Si je considère "Cergipontin", cela vient de "Cergy-Pontoise" qui est le nom de notre agglomération de communes, habitée par des cergy-pontains. J’avais voulu dès le départ étendre mon monde au-delà de ma ville dont les habitants sont des cergyssois...
Cependant, très vite je me suis sentie à l'étroit dans les limites du petit monde élargi que je m'étais assigné...



For the record, my husband and I have lived in the outer suburb of Paris for 20 years, at Cergy-le-Haut, where a end of the RER A line is. I took this picture from the place in front of the RER station which is about ten minutes on feet from my home. When I saw this photo I thought at these words a small world. Then I searched my book "Small World", from the British writer David Lodge.
Small World indeed... This book is prefaced by Umberto Eco, about whom I spoke in my previous post.
In fact, my small world is Cergy-Pontoise, where I live . The inhabitants are called Cergy-Pontains. So I called my blog Cergipontin.
Nevertheless, this world being too small for me, I need to escape often far from it...

22 commentaires:

  1. une véritable soucoupe pour petits hommes verts! tu les as rencontrés ?

    RépondreSupprimer
  2. Le monde est petit ou il est grand ; ça dépend comme tu le regardes. Il est grand si on considère tout ce qu’il y a à voir – et qu’on n’a pas encore découvert. Il est petit, quand on se déplace à l’autre bout de monde en quelques heures et quand on découvre tout ce qu’il nous réunit.

    Je me suis « perdu » dans ton lien sur la toponymie… Vraiment intéressant !

    RépondreSupprimer
  3. Your explanation of the blog name is really neat to read. We live in different worlds, you and I, and mine is very close to be "country" as a few blocks in any direction and we are surrounded by fields of corn or wheat or whatever.

    Thanks for visiting my blog and for the comment there. The foggy photo does have a Japanese quality about it that most people will not recognize. I noticed you did.

    RépondreSupprimer
  4. Tu as dit que tu aimais le chiffre 3, j'ai noté 3 demi-spheres sur cette image.. la soucoupe,la voute et le lampadere..
    J'aime quand les premiers plans un peu sombres font place a une grande lumiere plus loin.. sans doute la notion d'espoir si on veut bien avancer..
    Vraiment tres interressant ce lien sur la toponymie,je viens d'y passer un "certain"temps!!!
    J'y ai trouvé ma ville natale Napoleonville!
    bonne fin d'apres midi.

    RépondreSupprimer
  5. Cet après midi le mauvais temps me cloue devant l’ordi, je visite donc les amies, bien m’en à pris, je découvre plein de jolies choses. En premier merci Magritte de ton petit message sur mon blog il m’a fait un grand plaisir. Le lien sur « TOPONYMIE » va m’occuper un temps…
    Super cette gloriette qui sans ce cadrage pourrait paraître assez banale, comme quoi un bon cadrage (l’âme du photographe)…
    Bisous, bonne fin de journée.

    RépondreSupprimer
  6. .....a fine photo, both a colour and B&W. Perhaps we could come and make a small prtective "hat" for your "world", cover it with silk and then fine leather.

    Bravo!

    RépondreSupprimer
  7. ....I just visited the "Toponymie" link...I liked the idea.

    RépondreSupprimer
  8. Moi, cela me fait penser à "Retour vers le futur" ! Petit monde, ou machine à voyager dans le temps, c'est une construction un peu "bizarre" qui ne doit pas beaucoup protéger de la pluie les fanfares qui s'y produisent, mais qui n'est peut être là que pour capter l'énergie cosmique (comme dirait Umberto Eco).

    RépondreSupprimer
  9. I love how you write. You are very wise. It is an honour to know you!

    RépondreSupprimer
  10. The world is small these days and yet large at the same time. There are many avenues to travel that can divert us from the seeming smallness of our world or worlds.

    RépondreSupprimer
  11. j'ai toujours éprouvé un peu d'envie pour la semplicità et la sagesse de certains paysans de montagne, qui vivent presque isolés de reste du monde, mais qu'ils est eux mêmes, un monde.
    :)

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Lucie,

    C’est vrai ce que tu dis pour "un tout petit monde", je suis allée une fois à Cergie, il y a longtemps, j'ai eu cette impression en quittant le RER, non pas d'un petit monde, mais d'un "autre monde" dans le monde, j'ai trouvé l'approche direct, très beau et différent, comme une ville nouvelle et cette photo illustre parfaitement mon ressenti de naguère..

    Bonne journée à toi Lucie

    RépondreSupprimer
  13. En ce moment je trouve mon monde de petite bloggeuse immense,je n'ai plus de temps, je reviendrai bonne semaine

    RépondreSupprimer
  14. Tu as fermé ton jardin mais tu pourras venir dans le mien. Mon jardin est mon petit monde à moi, du printemps et de l'été.
    Je suis donc prête à tout savoir de cergy-Pontoise.

    RépondreSupprimer
  15. Et bien moi, je vais commencer mon commentaire en parlant du livre de David Lodge. Je l'ai lu il y a quelques années en arrière et j'ai bien ri. Puis après j'ai commencé à rire jaune parce que finalement, je côtoie ce milieu-là tous les jours. Heureusement Lodge est arrivé à pousser sa caricature très loin et à montrer que ceux qui se croient grands sont parfois très petits et très mesquins.

    La photo est magnifique, elle me fait penser aux dessins "des cités obscures" de François Schuiten et Benoît Peeters. Enfin tu dois connaître cela, non? :-) Cette coupole, cette arche, c'est vraiment un beau cadrage.

    Quant au commentaire qui concernent les paysans de montagne (nazzareno), je le trouve très pertinent. J'ai côtoyé bien des paysans de montagnes dans ma vie, ceux de mon coin, ils n'aiment pas quitter leurs montagnes, certains d'entre eux n'ont même jamais vu la mer. Pourtant, pour eux, la montagne est ce qui l'entoure est infinie et s'étend bien au-delà de ce qu'ils ont tous les matins devant leurs yeux. J'aime parler avec eux, car leur coeur est aussi fort et fier que les cailloux qui les entourent, et leur monde n'est pas si petit que cela. A force de côtoyer des gens semblables à ceux qui sont décrits dans le livre de Lodge, je me ressource toujours avec les gens qui ont un grand coeur et qui ont su rester simples. Voilà pour mon commentaire aujourd'hui, il faudrait que je reprenne mon travail, mais là c'est bientôt la pause de midi. Bises ma chère cergie et un bon lundi pour toi.

    RépondreSupprimer
  16. Un tout petit monde, tu as raison. Tu vois moi aussi aujourd'hui j'ai eu besoin d'en sortir, de mon tout petit monde. Exceptionnellement ma photo du jour n'est pas d'Avignon !

    RépondreSupprimer
  17. Un cergipontin - ou une cergipontine - a bien le droit de rendre visite au monde entier - ou à tout le monde. Ce n'est pas restrictif.

    (J'espère que le commentaire va bien passer cette fois-ci, je n'aimerais pas avoir à l'ecrire encore une fois car je suis déjà tombé sur Blogger n'est pas en mesure de traiter votre emande....)

    RépondreSupprimer
  18. The photo reminds me of Piero della Francesca's Ideal City, where the composition is designed to show of all the elements of proportion and perspective. I like the way also that many of the elements conspire and echo each other. The curve of the arch and the dome of the gazebo/bandstand. The bandstand and the lamp post. The red figure is a focus and contrasts with the green of the pillars - the only colours in a otherwise monochrome composition. And the there is the light and shade - the darkness of passage leading to the light of the subject. Very nice photo

    RépondreSupprimer
  19. On a tous besoin de savoir vivre à différentes échelles - et on a tous besoin de lieux familiers, de ces lieux qui ont changé petit à petit, mais avec lesquels nous avons changé nous aussi. Un tout petit monde, où l'on peut se promener en mettant nos pas dans les traces que nous y avons laissées la fois précédente.
    J'aime bien la façon dont l'arc de la coupole répond à celui de la voute, dans un environnement de lignes droites.

    RépondreSupprimer
  20. Lasiate, sans rire, il y a eu une affaire d’enlèvement par extra terrestre dans ma ville

    Peter, parfois aussi l’on peut s’égarer à vouloir trop embrasser. On s’aperçoit aussi que à l’autre bout du monde ce n’est guère différent d’ici. Le net a changé beaucoup, mais toi, tu as quitté ton petit monde, n’est ce pas ? Et moi en venant à Cergy aussi.

    Abraham, we are too surrounded by fields instead we are so close to Paris.

    Marie-Noyale, tu as toujours un regard vraiment attentif sur les photos, merci. J’ai découvert que Noyal est le nom d’une commune. Je me suis choisi comme surnom le nom de ma ville féminisé.

    Daniel c’est drôle que tu écrives Magritte, j’imagine que tu as fait exprès de faire ce lapsus / Margueritte. Il me plait.

    Chuckeroon, merci d’avoir vu ce B&W qui n’a rien d’un trucage mais qui met bien en valeur le petit monde dans le cercle de couleurs et de lumière. Pourquoi pas un peu de douceur de la soie, ou du cuir pour un monde de métal et de béton et de verre ?

    Jonas, énergie cosmique pourquoi pas, il y a bien des supputations sur les ondes que les chambres funéraires reçoivent au sein des pyramides, qui favoriseraient la conservation et la momification. La gloriette a sans doute seulement un rôle de repère et de déco, et ne serait-ce que pour cela doit déjà dégager des ondes bénéfiques.

    10cré, merci, c’était donc le monde des étoiles

    Dear San Nakji, It is my pleasure good friend, thank you.
    ;o)

    Tim you are a wise man.

    Nazzareno, j’ai admire que l’on puisse tout quitter, comme l’a fait ma mère, comme le font tous les jours bien des personnes. J’admire que l’on puisse chacun trouver le bonheur à simplement vivre sa vie là où l’on est ou là où nous mènent nos pas.

    Mathilde, tu vis toi aussi à la frange de Paris, tu es venue à Cergy qui a dû d’ailleurs bien grandir depuis ce temps. Tu sais que c’est un voyage de venir là, que l’on ne se sent pas si près d’une capitale. Presque en province.

    Lyliane, alors toi, tu es très bien dans ton chez toi et tu es une citoyenne du monde que tu parcours inlassablement

    Claude, j’ai fermé mon jardin aux commentaires mais pas aux messages que j’espère avoir le temps d’y mettre parfois. Et je continuerai Cergipontin comme je l’ai toujours fait, comme tu fais ton blog, en parlant de ce que je vois et de ce que je fais même si ce n’est pas à Cergy.

    Delphinium, j’ai tellement ri avec ce livre ! Il décrit les petites préoccupations d’universitaires, des petits problèmes montés en épingles, des vanités et finalement cela peut être extrapolé à tous les secteurs. Pourquoi pas au monde du blog ? Ls paysans attachés aux cailloux ont bien de la chance. Est-ce toujours une chance ? Je suis contente finalement d’avoir quitté ma petite ville d’Epinal où tout le monde sait tout de tout le monde. Je ne connais pas cette BD dont tu me parles, je tâcherai de lire cette série qui a l’air d’être très graphiquement intéressante. Merci.

    Nathalie, c’est surtout la photo qui a amené le message, je sais que tous nous ne nous cantonnons pas dans notre petit monde, sinon nous ne bloguerions pas, n’est ce pas ?

    Hpy, tu étends aux autres blogs ce petit monde. Cela veut dire aussi, ne pas être seulement tourné sur soi.

    Richard, merci de ton analyse très complète de cette photo, je pensais bien que tu l’aimerais, c’est un paysage urbain et je te dois beaucoup si j’ai pu la faire. Regarder ton travail m’a permis de me libérer.

    Maxime, la voûte est un cylindre défini par la révolution d’une droite, et sa section répond à la coupole. A toi aussi je dois beaucoup. En toute modestie, la lumière ici a été exploitée (j’ai eu de la chance, c’était ainsi à l’heure où je passais je n’ai fait que le remarquer) pour englober ce monde. Ainsi que tu fais si bien. De regarder tes paysages limousins ou autres, m’aide pour traiter des paysages urbains. M’aide pour faire les photos qui me sont miennes

    RépondreSupprimer
  21. le retour de la soucoupe volante, remember mon premier commentaire ici. Les étudiants sont ils revenus de Mars ? ;o)
    Mais que vois je, les Extraterrestres ne sont pas vert, mais rouge ;o)

    Architecture surprenante, je me demande ce qu'il s'y passe sous cette sphere ? des concerts ? des rencontres de geants ?


    La force de tes photos, c'est ta gestion des ombres, et ici superbe contrasme.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives