vendredi 30 mai 2008

San Francisco : les trams et l'Embarcadero

Le 28.04.08 à 14H00

Le plan des rues de San Francisco se résume essentiellement à un quadrillage plaqué sur les collines.
Cependant, l’Embarcadero (sur la photo) est un boulevard qui longe le bord de la baie de San Francisco et relie différents pontons de déchargement, ou Piers.
Pour se déplacer dans San Francisco, il y a la possibilité de louer des vélos. Surtout, l'on se déplace beaucoup à pied. D'autant qu'il y a de bons transports en commun, gérés par la ville, dotés des cable cars donc, de bus, et de trolley bus qui sont de différents habillages car récupérés de différentes villes des Etats-Unis, ou même de Milan.
Il est à noter les aménagements facilitant la vie des personnes à mobilité réduite, tels que cette rampe d’accès, ou la possibilité pour les véhicules d’abaisser le marche pied afin de réduire leur hauteur par rapport au trottoir.



The Embarcadero (on the photograph) is a boulevard which runs along San Francisco Bay, linking the different Piers.
Renting a bicycle is possible. Mostly, one moves on foot. Public transport is managed by the local authority, and equipped with cable cars, buses, and trolley buses having various shapes because they were recovered from different cities of the United States, or even from Milan (Italia).
People having problem to move may use this ramp, or lowering step.

27 commentaires:

  1. La couleur du tramway est drôlement flashy et ces palmiers...tu nous fais réver.
    Je vois qu'il y a une rampe d'accès pour les fauteuils roulants. Cela se répand un peu en France, mais pas très vite.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ton commentaire ! Je suis bien content de savoir que, maintenant, je fais des photos nettes.

    RépondreSupprimer
  3. Dennis sez: wow--I like that they were recovered from various cities! I want to go to the piers!

    RépondreSupprimer
  4. J'ai l'impression que tes palmiers sont bien plus contents que les miens. Ils peuvent regarder les beaux trams passer et les gens discuter des tous les endroits qu'ils ont pu visiter seulement en prenant un tram chaque fois différent!
    Je prends d'ailleurs note que le trolleybus et le tram sont assortis.

    RépondreSupprimer
  5. Alain, ce n'est qu'un échantillon ce tram ! Un amuse bouche, pour inciter à aller voir et les prendre soi-même.

    Dennis, so they are all wonderfully beautiful. San Frnacisco is various and wonderful.
    Youi'ld like to see the Piers, I don't now already if I'll show them. At Pier 39 there are sea lions...

    Hpy, tu as remarqué donc le bus, j'ai eu de la chance. Quand je regarde certaines de mes photos à posteriori, je me dis que j'étais à un point d'harmonie.

    A l'intention de Nazzareno qui me demandait si j'avais fait beaucoup de photos : celle ci est le résultat d'une seule prise, de même que celle de l'hôtel Baudy avec le serveur.
    Il y a des instants à saisir immédiatement, sinon ils s'envolent à jamais...

    RépondreSupprimer
  6. J'aime bien la couleur du tram, c'est gai !!!
    Si Hélène veut voir de beaux palmiers, elle vient à la maison.

    RépondreSupprimer
  7. J'adore la couleur du tram ; peut être à cause de la couleur du ciel

    RépondreSupprimer
  8. delphinium30/5/08 09:09

    Moi je n'ai pas de palmiers dans mon salon ni sur ma terrasse, le ciel est désespérément gris ce matin. Alors on vient chez cergie pour voir un peu de soleil et de belles couleurs. Je note que la ville de SF fait de la récup pour les transports publics, c'est intéressant non? En général, les villes de cet ordre-là aiment avoir des trucs tout beaux et tout neufs (de Pâques). Bref... ben tout cela pour dire qu'il faudrait que j'aille boire un café pour me remettre les esprits en place. Je suis déjà fatiguée ce matin. Bisous à tout le monde

    RépondreSupprimer
  9. Ce tram ressemble étrangement à ceux qui circulaient à Versailles (excepté la couleur) dans les années 50 et que nous maudissions pour rouler en vélo avec les rails qui ont provoques moult chutes.
    Magnifique contraste de couleurs.
    Bisous bonne journée.

    RépondreSupprimer
  10. Comme elle est belle cette ville ! … et une ville qui se visite, comme tu dis, si agréablement à pied (ave l’aide des cable cars pour quelques montées). J’ai des souvenirs de quelques restos sympas coté Fisherman’s Wharf, une fois comme jeune étudiant avec un budget bien serré, deux fois en « business », avec des menus améliorés. De toute façon, une ville qui m’a laissé que de bons souvenirs ! Un moment de nostalgie ! Merci! J'espère que tu restes encore un peu à SF pour nous?

    RépondreSupprimer
  11. Bonjuor Cergie, j'ai clairement en esprit l'importance (et la difficulté) dans la photographie, (et dans la vie) de savoir cueillir l'instant. Pas pour rien celle-ci est la patrie du poète Orazio et du sien "Carpe Diem". (Celui-ci est le seul pays où le titre du beau film de R. Williams a été traduit en: "L'instant fuyant", plutôt que: "Le cercle des poètes disparus" ...est-ce qu'il y aura un motif non..?)
    Pour revenir à toi et à ta photo d'aujourd'hui, tout me plaît: le tram qui avance entre les palmiers, les femmes qui attendent, et le ciel, cette tranche de ciel bleu...tout laisse imaginer la perspective d'une journée sereine, comme j'espère que puisses être ton prochain w.e.
    Ciao!

    RépondreSupprimer
  12. et une balade en tram une!!si gaie si colorée ta photo.

    RépondreSupprimer
  13. Comme toi et Peter j'ai beaucoup aimé cette ville que j'ai parcouru durant 4 jours sans cable car hélas, mais avec les tramways.J'ai beaucoup apprécié les bols de crabe pour 1 dollar (à l'époque)mais pas trop la couche de ketchup qu'ils mettaient dessus.
    Je suis allé visiter aussi Alcatraz, toi aussi?

    RépondreSupprimer
  14. Lucie nous etions a Folsom, aux portes de Sacramento. a deux bonnes heures en voiture de S.F.
    San Francisco: unique ville culturelle du nord de la Californie.

    RépondreSupprimer
  15. Curieux de voir cette ville mythique aussi paisible !
    Miss Yves

    RépondreSupprimer
  16. Un moment de convivialité en attendant le bus, je trouve ça sympa.
    Par contre je n'apprécie pas du tout la rampe "handicapés" (et aussi pour poussettes et pour rollers, pourquoi pas): on crée avec les marche-pieds un obstacle artificiel, puis on bricole un truc pour que l'on puisse y accéder - chacun de son coté !
    Si il n'y a pas moyen de mettre les planchers à hauteur, que l'on mette les arrêts de niveau avec une transition douce pour tout le monde, et que tout le monde puisse profiter de l'ombre de l'abri. là ça sent le bricolage à postériori et la bonne conscience à peu de frais (rentabilité oblige) - C'est pas mieux chez nous, je te l'accorde...

    RépondreSupprimer
  17. Bonsoir Cergie! Je m’excuse de la visite trop expéditive, mais cette semaine j’ai eu une vie hallucinante et la semaine prochaine je serais à l’étranger. Alors, ton blog n’aura pas l’attention qu’il mérite… ;(( Mais je promets que je reviendrais ici plus longuement depuis le 10 juin…
    Quand même, les cables cars sont superbes; je les aime bien!
    Pourtant, pour ne pas vous laisser mains vides, j’ai publié le dernier post sur Marrakech 2006 à Blogtrotter. Amusez-vous!

    RépondreSupprimer
  18. un moment saisi au vol avec ces femmes souriantes qui discutent en attendant leur tram.
    Il fait beau, des palmiers, des couleurs... un chouette rayon de soleil dans la grisaille d'aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  19. Le school bus jaune et le tramway orange qui passent en meme temps c'est a ne pas rater!! entre les palmiers et le beau ciel bleu encore moins!!
    Un tres joli clin d'oeil.
    bon Dimanche , Cergie.

    RépondreSupprimer
  20. Beautiful photo! I have never gotten that far west in my travels. But I would love to visit out there some day. :)

    RépondreSupprimer
  21. Un passage en coup de vent entre deux devoirs, c'est vraiment très beau SF.

    Sympa le cable car

    RépondreSupprimer
  22. These trams, too, look very old-fashioned (in a positive way) and nostalgic.

    RépondreSupprimer
  23. Claude, c’est sûr que c’est moins loin chez toi que la Californie.

    Bergson, c’est sûr que bleu et orange c’est mieux qu’orange et gris

    Delphinium, rien ne t’empêche d’avoir un palmier d’appartement, il serait juste tout petit et maigrichon.
    Tu étais vraiment fatiguée, tu n’as pas relevé la partie relevant des personnes à mobilité réduite. J’avais pensé à toi en l’écrivant pourtant.

    Daniel, tu as tout de même eu du plaisir à le voir j’espère, il ne t’a pas rappelé que de mauvais souvenirs ?

    Peter, je reviendrai, t’inquiète à SF, pour toi et pour moi aussi. Nous n’avons pas mangé au Fisherman’s Wharf, nous ne faisions qu’un breakfast très copieux et le soir nous improvisions, sauf un soir où la cousine et son mari nous ont emmenés dans un super resto de poisson. Et un autre où nous avons testé la cheese cake’s factory de chez Macy’s.

    Nazzareno, tout ce que tu as vu dans ma photo c’est ce qui me l’a fait aimer. Surtout la perspective d’ailleurs.
    ;o)

    Marguerite-Marie, nous n’avons pas hésité : nous avions un city pass ! Voyager en transports en commun est très pittoresque

    Lyliane, nous ne sommes pas restés beaucoup plus que toi : une demi journée, et nous avons juste fait le tour d’ Alcatraz en ferry.

    Thérèse, en Californie on produit et boit du vin.
    ;o)
    Nous n’avons pas eu le temps de profiter du coté culturel hormis les musées.

    Miss Yves, en effet c’était très calme en certains endroits. Et beaucoup moins au fameux Fisherman’s Wharf dont parlent Lyliane et Peter.

    Maxime, par mes messages et mes photos j’essaie de rendre une ambiance. Je ne peux être exhaustive dans mes explications. Ces rampes n’ont place que le long de cette ligne de vieux tram. Les cable cars non plus ne sont pas accessibles à tous. De toute façon, je ne suis pas une autorité, je ne suis pas restée assez longtemps, je ne puis que transmettre une impression et à chacun ensuite de réagir. Comme tu l’as fait, et je t’en remercie.

    Gil, blogguer prend du temps et n’est pas toujours compatible ave la vraie vie. Ne te fais pas de souci. Je passerai voir ton blog d’ici ton retour.

    Catherine, c’était le deuxième jour de notre séjour et nous allions d’enchantement en enchantement. Tu as remarqué que beaucoup de noms californiens sont d'origine espagnole ? San Francisco, Santa Cruz et l’Embarcadero... Le Mexique est tout prêt.

    Marie Noyale, le school bus m’a été donné en cadeau. Je ne l’avais pas vu. C’est parfois ainsi : la chance. Je suis ravie d’en avoir eue.

    Tim, I'm happy, I gave you the wanderlust
    ;o)

    Alex, merci d’être passée malgré tout. Bon courage pour les révisions.

    April, comme toi, j’aime montrer non seulement les immeubles d’une ville mais aussi les voitures et les trains et les gens. Tout cela dit la vie par le mouvement.

    RépondreSupprimer
  24. la journée se termine en effet, je sais pas si je vois dans le coeur des statues, mais j'aime cet homme gris. Et en plus le sculpteur est quelqu'un de tres gentil et de tres ouvert, alors peut etre que cela aide cela.
    Ta photo me plait, mais savoir charles, je la verrais bien prise a Cuba (et pour te dire que je suis un specialiste j'ai jamais mis les pieds ni a Cuba, ni a SF ;o) ). Alors bonne journée tomorrow et a Mercredi (ou tu decouvriras le plus beau jardin de France, qui se trouve evidement a Evry ;o) ).

    RépondreSupprimer
  25. C'est drôle, tu as commencé ton comment avec la voix de Nestor Burma (menfin Guy Marchand veux-je dire) ou d'Hemingway, et tu l'as terminé, tout à la fin, avec celle d'Olivier
    ;o)

    RépondreSupprimer
  26. Je trouve qu'aux Etats-Unis tout est prevu pour les personnes a mobilite reduite. Ainsi dans les transports mais aussi dans les musees ou a Disney Land par exemple: on peut se faire preter des fauteuils roulants pour se deplacer . Beaucoup plus de personnes utilisent ces fauteuils. J'ai vu a Disneyland beaucoup de personnes agees, ce qui n'est pas le cas en France.

    RépondreSupprimer
  27. Merci de ta prise de parole, Magali.
    En Allemagne aussi j'ai vu bcp d'aménagement. Des personnes jeunes avec des déambulateurs à roulettes. Quelque part peut-être est-ce le regard des autres sur la différence et le handicap qui autorise à s'accepter soi-même différent et ne pas se confiner chez soi ? La vieillesse est aussi une différence, et dans d'autres civilisatrions, elle est reconnue comme gratifiante.
    Ceci dit, pour ma tante j'ai emprunté un fauteuil à l'hôpital afin de rendre visite à mon frère. Au festival des jardins de Chaumont sur Loire, il y avait cette année un jardin qui traitait de l'approche différente avec un handicap (mobilité réduite mais visuel aussi)

    Cergie

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives