mercredi 24 septembre 2008

Vitry-le-François (51) : le faubourg *** the suburb

Le 22.09.08 à 12H05

Vitry-le-François, petite ville de 20 000 habitants env, doit son nom à... François 1er. Ce roi, chantre de la Renaissance, en a ordonné la reconstruction après l’incendie de 1544.
Le plan en damier est centré sur une belle place d’arme.
Vitry-le-François est sur la RN4, à mi-distance entre Paris et Epinal ; lorsque nous allons dans les Vosges, elle est pour nous incontournable.

Pour les semi-remorques aussi d’ailleurs, elle est incontournable.
Une obscure raison rend la voie de contournement non opérationnelle. Les plus de 17 tonnes passent donc dans les faubourgs, à proximité immédiate du centre ville historique.



Vitry-le-François is a small town halfway from Paris to Epinal (in Epinal was my family house). It was rebuilt in 1544 on the order of King François 1er.
It has no open driving round road so trucks must go through its suburb, very close to the historical downtown.

26 commentaires:

  1. Enfin te voilà de retour! tes longs commentaires me manquaient, comme la déviation manque à cette petite ville.
    Bonne rentrée à vous 2.bises

    RépondreSupprimer
  2. Je suis très content de te voir de retour parmi nous !
    « Une obscure raison »… ?
    Pauvre petite et belle maison, entourée des immeubles sans charme, par une nationale… ! J’espère que les habitants peuvent quand’ même profiter d’un petit jardin calme derrière, un petit potager… !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Cergie !
    La maison en brique fait penser au Nord...

    RépondreSupprimer
  4. tu étais attendu, déjà 3 messages....c'est un bon truc ton système, tu posts une fois par mois et tu as plein plein de commentaires ;o)). Je repasserais, je vais pas sous la douche, mais je vais en réunion...a+

    RépondreSupprimer
  5. Pauvre maison et pauvres nous que nous nous sommes tellement habitués à vivre dans le laid et dans le chaos, tellement, à ne nous pas faire plusieurs non plus cas.
    PS Ne pas disparaître si longtemps de nouveau...

    RépondreSupprimer
  6. Ah ! Te revoilà ! Elle est toute trognotte cette petite maison.
    C'est la plaie tous ces camions !
    Bon retour Marguerite-Cergie-Lucie !

    RépondreSupprimer
  7. De retour ...en semi-remorque ?
    "La petite maison" perdue ...
    non pas dans la prairie...
    miss Yves

    RépondreSupprimer
  8. Ne pas tirer sur le camion. Ce n'est pas sa faute si les infrastructures ne sont pas au top.
    Ce n'est pas non plus normal de dire que les camions polluent et les obliger à faire des dizaines, voire des centaines de kilomètres supplémentaires tout simplement parce qu'il y en a qui pensent qu'il faut subventionner le transport par fer.
    Bon retour à toi.

    RépondreSupprimer
  9. C'est bien ce que je te dis. C'est un problème d'infrastructures, et aussi de mauvaise volonté. Cela n'intéresse absolument pas le chauffeur de traverser les villes, à condition de pouvoir faire autrement, sans avoir à faire des détours énormes.
    Prends par exemple un camion qui doit partir de Luçon au sud de La Roche sur Yon pour livrer à Cozes au sud de Royan. SI tu regardes la carte, la route la plus courte passe par la côte, mais non, le camion n'a pas le droit de passer par là. Il est obligé de passer par Niort et Saintes! 185 km au lieu de 137. Un tiers de plus.
    Pareil dans d'autres coin de France, entre autre dans la région de Strasbourg.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai déjà déjeuné, merci. Garde la pizza pour une autre fois.

    RépondreSupprimer
  11. Mais... C'est la maison en sucre de la sorcière de Massepain - et le camion qui vient juste de lui livrer sa nouvelle cuisinière avec four à chaleur tournante, garantie contre l'explosion !
    Heureusement, comme il y a trop de circulation en ville, Hansel et Gretel ne passent plus devant, mais par la voie de contournement qu'ils ont pour eux tout seuls...

    RépondreSupprimer
  12. pour ton retour une petite chanson de Mister Manset

    "Et dans le bruit des essieux
    Le hurlement d'enfer
    Du camion de fer...

    Camion blinde
    Depuis tant d'annees
    Tant de coups bas

    Sans lumieres et sans mat
    Lampes arrachees
    Camion s'en va"


    je reviens..........

    RépondreSupprimer
  13. un retour un peu bruyant mais bon heureux de ton retour

    RépondreSupprimer
  14. ya quelqu'un derriere ces fenetres? lol

    RépondreSupprimer
  15. It's the same here: little houses, some of them charming, side by side with those terrible 'sins of architecture'.

    RépondreSupprimer
  16. Une obscure raison ? ou une vraie raison ? Si c'est une vraie raison, rien à dire (quoi que ...). Mais si c'est une fausse raison, c'est à la municipalité de prendre ses responsabilités et d'imposer le contournement. Autrefois, du temps où j'étais adjointe au maire, il a fallu prendre les arr^tés nécessaires et se bagarrer pour les faire respecter.... C'est pas toujours drôle mais c'est une nécessité.

    RépondreSupprimer
  17. J'ai baissé ma garde et voila 16 sont passé avant moi...
    Pauvre petite maison perdue dans les immeubles...
    Pour la question sur mon blog et bien non ce n'est pas deux !!!
    Si tu fouille chez Miss-Yves tu trouvera...
    Bisous à +

    RépondreSupprimer
  18. "Vous êtes sur FIP, il est 16 heures, si vous êtes sur l'autoroute A3 en direction de l'aéroport Charles De Gaulle,il vous faudra prendre votre mal en patience, on annonce un accident...pour vous qui êtes derrière votre volant, je vous invite au bal des oiseaux..."

    Voila un deuxième signe, déjà quand a notre premier rendez vous j'avais oublié le code de l'immeuble, j'aurais du faire demi-tour..j'ai bien fait de ne pas la rejoindre...direction la maison, direction mon annie, j'ai fait une erreur, une passade c'est pas si grave, elle comprendra....tient voila la maison....bizarre pas de lumiere...je rentre...c'est calme...sur la table un mot...j'entends le bruit d'un camion.....je me retourne....un camion de déménageur vient de passer devant la maison...un signe....un mauvais signe...le téléphone sonne...je lis "A"...le téléphone insiste..."ADI"...le téléphone me vrille la tête..."ADIEU".....Je décroche, énervé..."Mr Blanc..." OUI QUE VOULEZ-VOUS "Nous avons une mauvaise nouvelle, votre femme a eut un grave accident de voiture..." BIP BIP BIP.....

    RépondreSupprimer
  19. Elle a gardé son charme cette petite maison, entourée d'immeubles-rectangles, du bruit de la route...
    Elle n'a pas perdu son âme si j'ose dire !

    Résiste !!! A-t-on envie de lui dire!
    Résiste !!!

    Contente de ton retour, Cergie !!!

    RépondreSupprimer
  20. Ah, que ça fait plaisir de retrouver ton style inimitable, ce coup d'oeil sur une banlieue qui souffre mais que tu arrives à rendre belle, ou en tout cas profondément humaine.
    Petite maison coincée entre immeubles et camions, elles garde un côté joliet que tu as su capter... c'est tout toi, ça. Merci Lucie !

    RépondreSupprimer
  21. Il y a un trottoir et une piste cyclable, c'est déjà ça, mais la verdure est assez maigrelette : elle n'apprécie peut-être pas le passage des poids-lourds.

    RépondreSupprimer
  22. C'est une Renaissance générale: les voies de contournements, toi et nous en retrouvant tes écrits!

    RépondreSupprimer
  23. Bravo. Le cachet "Cergie" continue.

    RépondreSupprimer
  24. Lovely. do you post pics on Flickr at all? I'd love to see a huge collection of your work on that site.

    RépondreSupprimer
  25. You know, when I am shooting a building i sometimes wait for a bicycle or interesting vehicle to come, so I can try to capture it-- yellow school buses and yellow taxicabs are my favorite blur.... often i miss the capture though.

    RépondreSupprimer
  26. Ravi de découvrir Ce blog qui me fait drôlement voyager au travers d'un regard amusé et amusant.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel