vendredi 26 septembre 2008

Beton-Bazoches (Seine-et-Marne 71) : le charron *** the cartwright

Le 22.09.08 à 14H15

L'occupant de la maison du charron nous l'a assuré: l'atelier du charron va être rasé...

The occupier of the cartwright’s house assured us the cartwright’s workshop must be razed to the ground...

27 commentaires:

  1. Bonjour Cergie !
    Quel dommage !
    A près la disparition de ce beau métier, l'atelier aussi va disparaître !
    Mes oncles et mon grand-pères étaient charrons...

    RépondreSupprimer
  2. Si l'atelier du charron était beau et bien rangé, je comprendrais que l'on défendre ce patrimoine, mis là, c'est une bonne chose car c'est vraiment trop moche !
    Pour mes donfiotes, d'habitude j'utilise du sucre cristalisé mais là pour mes framboise le magasin avait été dévalisé. J'ai donc acheté ce daddy sucre là car mes framboises n'auraient pas attendu. mois je mets 800 gr de sucre pour 1kg de fruits, c'est moins sucré.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  3. je suis assez nostalgique de la mort de ces petits métiers, a Martel (quand j'étais petit) on avait un Matelassier (on le surnommé Geo Trouvetout, il pouvait tout réparer, et c'etait un sacre joueur de lyonnaise, bon je reviens a mon anecdote sans aucune importance mais pas grave) quand je le voyais travailler, faire les gros matelas, je rêvais de faire ce métier quand je serais grand, malheureusement quand Géo est parti à la retraite, la boutique a fermée, et j'ai finit devant un écran d'ordinateur....
    J'espère qu'ils vont sauver ce vestige du passé...

    RépondreSupprimer
  4. PS : (tu vois moi aussi je fais de la politique) et your mayor c'est qui ?

    RépondreSupprimer
  5. Pourtant il n'a pas l'air en si mauvais état! :-) ... et pourtant il faut que la roue continue à tourner!

    Je suppose que les brocanteurs du coin va pouvoir faire des affaires!

    RépondreSupprimer
  6. Et les chevaux seront tristes

    RépondreSupprimer
  7. La recette du colombo seulement la semaine prochaine, l'article dans le journal ne paraît que Dimanche.

    RépondreSupprimer
  8. J'oubliais. Pour le gâteu roulé, je suis d'accord avec mais c'est un gateau que je n'ai jamais fait.

    RépondreSupprimer
  9. Encore une trace de la France rurale qui disparaît...le métier étant déjà disparu, évolution inéluctable ?
    Mais peut-être en verrons-nous la reconstitution, dans plusieurs années, lors d'une journée du patrimoine ...
    Cela me rappelle le chapitre III du grand Meaulnes("je fréquentais la boutique d'un vannier) où les personnages ,installés chez le charron, observaient le travail du maréchal-ferrant, tandis que Meaulnes, debout, perdu dans ces réflexions, rappelle à François, le narrateur, "cette image de Robinson Crusoë où l'on voit l'adolescent anglais, avant son grand départ"fréquentant la boutique d'un vannier"
    miss Yves

    RépondreSupprimer
  10. je trouve que c'est dommage qu'il disparaisse. je ne suis pas d'accord avec Claude s'il était en ordre il n'aurait aucune valeur.

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Lucie,

    Heureuse de te retrouver avec cette très belle image.

    Les maisons se laissent mourir d'être inhabitées, est-ce normal?
    Tant de facteurs entrent en jeu...

    Bonne journée à toi. Je t’embrasse.

    RépondreSupprimer
  12. pauvre atelier... est triste de voir un autre témoignage de vie que il disparaît pour toujours.
    Ciao, bon WE

    RépondreSupprimer
  13. Je ne sais pas pourquoi, j'éprouve une grande tendresse pour des endroits comme celui-ci.
    Le vieillot, le délabré, l'usure, la rouille, me racontent une histoire.

    Nan ! J'ai pas encore 107 ans ! :-)

    Je disais donc, Cergie : petit moment de bonheur ton image
    et ta page de commentaires aussi !
    Douce journée à toi et à vous tous!

    RépondreSupprimer
  14. Charron, un beau métier, que l'on peut considérer comme perdu, dommage c'est un savoir faire qui disparaît. Quoi de plus noble qu’un bon travailleur manuel, pourtant si mal considéré par les technocrates…
    Bonne journée à +

    RépondreSupprimer
  15. Oh non! On s'interroge souvent lorsqu'un évènement vient préciper les choses... dommage. Et puis ce charme indescriptible du désordre, les bouts d'âme qui s'envolent.

    RépondreSupprimer
  16. Cette étrange construction mériterait une vue rapprochée. Les volumes sont inattendus, et j'aime bien les vieux bâtiments qui baignent dans leur jus. Surement qu'en rajoutant deux trois étais et quelques plaques de tôle (ce que n'aurait pas manqué de faire le charron) celui-ci pourrait durer encore longtemps. En plus, il me rappelle les constructions que je faisais, enfant, en les appelant pompeusement des châteaux de cartes.
    PS : on voit réapparaitre en nombre dans nos campagnes les maréchal- (maréchaux ?) ferrants. Qui sait si les charrons ne vont pas réapparaitre à leur tour ?

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Lucie! Voilà ma visite hebdomadaire… Et cette semaine il ya, comme d’habitude d’ailleurs, des photos magnifiques. Alors, le charron n'est plus et l'atelier va prendre le même chemin... Domage!:(
    J’attends toujours tes commentaires à Blogtrotter, maintenant de retour à Chania, Crète!
    Bon weekend!

    RépondreSupprimer
  18. Si c 'est la maison à droite, pas besoin de la raser, elle va tomber toute seule!!

    RépondreSupprimer
  19. Normal , les choses et les êtres passent!c'est le cycle de la vie ( la roue tourne ;) ). Et puis de charron à Charon , il n'y a qu'un peu d'r.
    C'est moi ou tu satures un peu tes couleurs

    RépondreSupprimer
  20. Un joli contraste entre la maison retapée avec son jardin bien rangé et l'atelier qui ressemble à une baraque de bidonville.
    On n'accepte plus de voir vieillir les choses : ou on restaure ou on rase. C'est pareil pour les gens.

    RépondreSupprimer
  21. Douce photo aux notes nostalgiques

    RépondreSupprimer
  22. Pourquoi il est "Gaulois" le phasme ? Parce ce qu'il raconte des gauloiseries ?

    RépondreSupprimer
  23. Rho mais quel dommage j'aime bien voir de vieilles choses braver le temps et les éléments ... rien que pour leur courage on ne devrait pas avoir le droit de les faire disparaitre :o(
    Bisoussss et tres bonne semaine
    Adré

    RépondreSupprimer
  24. Rho mais quel dommage j'aime bien voir de vieilles choses braver le temps et les éléments ... rien que pour leur courage on ne devrait pas avoir le droit de les faire disparaitre :o(
    Bisoussss et tres bonne semaine
    Adré

    RépondreSupprimer
  25. L'atelier se rase tout seul depuis des années, mais n'y est pas arrivé encore. Il a besoin d'aide.

    RépondreSupprimer
  26. j'aime beacoup les couleurs de cette photo et la façon dont l'arbre structure le paysage.Contente de te voir de retour.

    RépondreSupprimer
  27. GRRR : c'est moi qui ai posté le dernier com, j'ai appuyé trop vite sur enter...

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives

Suivre par Courriel