vendredi 5 décembre 2008

Le bois du Hazay (95) : l'heure des mamans *** Mom's Time

Le 02.12.08 à 11H40

Pour les uns, elle semble ne jamais devoir arriver, pour les autres, elle doit revenir tout le temps, l'heure des mamans.
Alors bat pour tous le même tempo :
Moderato ma non troppo...


For someone the hours drag by, for the other one they fly past until Mom’s Time.
They beat the same tempo then :
Moderato ma non troppo...

27 commentaires:

  1. premier passage rapide (médaille d'or aujourd'hui) j'adore la composition de cette photo, elle est superbe. a+

    RépondreSupprimer
  2. C'est bientôt l'heure des mamans
    préparez vous les enfants
    il faut mettre ses habits
    l'école est finie
    Devant l'école maternelle
    les parents sont là
    devant l'école maternelle
    ils font les cent pas
    C'est bientôt l'heure des mamans
    préparez vous les enfants
    il faut mettre ses habits
    l'école est finie
    Ma petite maman magique
    dès que je te vois
    je viens me blottir bien vite
    au creux de tes bras
    C'est bientôt l'heure des mamans
    préparez vous les enfants
    il faut mettre ses habits
    l'école est finie"
    Pierre Lozere

    Hop medaille d'argent ;o))

    RépondreSupprimer
  3. L'heure des mamans c'est du non stop! Les moments les plus doux c'est quand on a hâte de les mettre au lit le soir et lorsqu'ils sont endormis on y retourne pour les contempler encore une fois ...
    Encore une fois Olivier a trouvé les paroles justes et toi Lucie la photo magique.

    RépondreSupprimer
  4. Blog découvert à travers Invisible Paris par un Cergyssois du Sud...Préfecture, Orée du bois...

    Très agréable, belles photos, mais pourquoi ce titre de Cergypontin ?

    Pour Lucie, Cergypontaine serait plus approprié, et puis cela rime avec fontaine, plus joli que strapontin ...

    RépondreSupprimer
  5. Cadrage presque scientifique, lignes droites, perspective fuyante, muret et briques, MAIS il y a aussi le texte sur l'arbre, I love you, qui n'est pas scientifique du tout, mais émotionnel.

    RépondreSupprimer
  6. Olive prem's et deuze, ahaha !
    :o)
    Serais tu passé sur ce blog en prem's ce matin ?
    L'heure des mamans c'est ainsi que les maîtresses en effet appellent cet instant où les portes de l'école s'ouvrent et les mamans peuvent entrer ENFIN chercher les enfants

    Thérèse, justement, c'est pour cela qu'on marque la nuance entre école et maison ; l'école "libère" les mamans ; celle du Hazay "libère" les enfants à 11H30, j'ai pris la photo à 11H40 ; les "bonnes" mamans sont à l'heure devant la porte ; il arrive à certaines parfois d'oublier de venir.

    Alain Q, bienvenue à toi ! J'ai répondu à ta question (pourquoi Cergipontin ?) dans mon 500ème post. Il est titré : "Cergy, Cergie, Cergy-Pontoise et Cergipontin, du neuf cinq ". J'y explique aussi mon surnom choisi de "Cergie", ce fut fait sur un coup de tête. Je vais mettre à jour mes libellés, tu peux déjà si tu veux cliquer sur "Cergy", et ensuite sur les quartiers : préfecture, le Haut, village, st christophe. Dans "Cergipontin", c'est surtout "pont" que je retiens ; j'ai un autre blog photos parallèle que j'ai appelé "Passerelle".
    Merci d'être passé et de m'avoir fait signe.

    Hpy, coquine ! Comme dans les images d'Epinal, un détail à trouver que tu as trouvé sans que je le signale ! J'ai fait une série de photos, et sur le tas une seule avec ce muret qui montre le chemin perpendiculaire venant de l'école. Et donc à fortiori le graffiti, que j'avoue n'avoir vu qu'en visionnant la photo

    RépondreSupprimer
  7. Il est b'eau le bois des Mamans et des Enfants ! Un beau bois avec une belle allée pavée, et des petits murets en briques, et des messages d'amour gravés dans l'écorce d'un arbre. C'est un bois où le loup n'y est pas. C'est un bois fait que pour les Enfants et leurs Mamans . Si c'est l'or de cette Maman, elle arrive à l'orée du bois.

    RépondreSupprimer
  8. Le plus beau métier du monde ! ! !
    Bisous bonne journée ;-))

    RépondreSupprimer
  9. cocophinium5/12/08 09:33

    et l'heure des papas c'est quand? Ma maman ne venait pas souvent me chercher à la sortie de l'école. Mais il est vrai que j'habitais un petit village et donc pas trop de risque de me perdre dans les bois. Par contre le matin, quand je partais, elle allait sur le balcon pour me faire un petit coucou. :-) ah, c'était le bon vieux temps... mon papa, lui était plus sauvage, quand je passais devant le bureau où il travaillait, c'est à peine s'il levait les yeux de sa paperasse mais je suis sûre qu'il me surveillait. Mesdames et Messieurs, c'était encore un épisode de la vie trépidante de Delphinium. Je vous rends à l'instant l'antenne et vous souhaite un bon WE.

    RépondreSupprimer
  10. cocophinium5/12/08 09:42

    et ça me fait penser à la chanson de renaud:
    "Je m'suis chopé 500 lignes :
    "Je n'dois pas parler en classe"
    Ras l'bol de la discipline !
    Y'en a marre c'est digoulasse !
    C'est même pas moi qui parlais,
    Moi j'répondais à Arthur
    Qui m'demandait, en anglais,
    Comment s'écrit No Future

    Si on est punis pour ça
    Alors je dis : 'Halte à tout ! '
    Explique-moi, Papa,
    C'est quand qu'on va où ?

    C'est quand même un peu galère
    D'aller chaque jour au chagrin
    Quand t'as tell'ment d'gens sur Terre
    Qui vont pointer chez «fous-rien»
    'vec les d'voirs à la maison
    J'fais ma s'maine de soixante heures,
    Non seul'ment pour pas un rond
    Mais en plus pour finir chômeur!

    Veulent me gaver comme une oie
    'vec des matières indigestes,
    J'aurais oublié tout ça
    Quand j'aurai appris tout l'reste,
    Soulève un peu mon cartable,
    L'est lourd comme un cheval mort,
    Dix kilos d'indispensable
    Théorèmes de Pythagore !

    Si j'dois avaler tout ça
    Alors je dis : 'Halte à tout ! '
    Explique-moi, Papa,
    C'est quand qu'on va où ?

    L'essentiel à nous apprendre
    C'est l'amour des livres qui fait
    Qu'tu peux voyager d'ta chambre
    Autour de l'humanité,
    C'est l'amour de ton prochain,
    Même si c'est un beau salaud,
    La haine ça n'apporte rien,
    Pis elle viendra bien assez tôt

    Si on nous apprend pas ça
    Alors je dis : 'Halte à tout ! '
    Explique-moi, Papa,
    C'est quand qu'on va où ?

    Quand j's'rais grande j'veux être heureuse,
    Savoir dessiner un peu,
    Savoir m'servir d'une perceuse,
    Savoir allumer un feu,
    Jouer peut-être du violoncelle,
    Avoir une belle écriture,
    Pour écrire des mots rebelles
    A faire tomber tous les murs !

    Si l'école permet pas ça
    Alors je dis : 'Halte à tout ! '
    Explique-moi, Papa,
    C'est quand qu'on va où ?

    Tu dis que si les élections
    Ca changeait vraiment la vie,
    Y'a un bout d'temps, mon colon,
    Qu'voter ça s'rait interdit !
    Ben si l'école ça rendait
    Les hommes libres et égaux,
    L'gouvernement décid'rait
    Qu'c'est pas bon pour les marmots!

    Si tu penses un peu comme moi
    Alors dit :"Halte à tout"
    Et maint'nant, Papa,
    C'est quand qu'on va où ?

    Si tu penses un peu comme moi
    Alors dit :"Halte à tout"
    Et maint'nant, Papa,
    C'est quand qu'on va où ?"

    RépondreSupprimer
  11. Très mignon cette photo - j'adore.

    Mais alors, l'heure des papas, c'est quand? C'était moi hier qui a du quitter mon travail pour aller chercher mon fils, malade, à l'école! :-)

    RépondreSupprimer
  12. Claude, tu as remarqué ? A l'orée. J'ai réalisé qu'il n'est possible de faire une bonne photo de cette allée que lorsque les arbres sont défeuillés, sinon l'allée est trop sombre / ce qui est en face.

    Daniel à ne pas confondre avec le plus vieux. Autrefois ce n'était pas un "métier". Un devoir, une obligation ?

    Cocophinium, à l'heure des mamans, nious avions un chauffeur en Côte d'Ivoire puisque nous habitions à 15 kms de la maison. C'était le chauffeur de l'cole Forestière. Je me souviens par contre que parfois à Epinal Papa venait nous chercher avec une luge, on prenait le chemin des écoliers.

    Adam, je viens de lire "Où on va papa ? "de Jean-Louis Fournier. Le Prix Fémina de cette année. Son épouse l'avait quitté. Je rêverais que les rôles soient interchangeables, la société française doit encore évoluer.

    RépondreSupprimer
  13. Scène de la vie quotidienne, traitée avec autant de chaleur que de douceur...

    RépondreSupprimer
  14. ... après arrive le temps de grand-parent! Beaucoup plus facile comme rôle que le rôle de maman ou papa! Un pur plaisir!

    RépondreSupprimer
  15. Une splendide image que plus qu'à un allegro ma non troppo, me renvoie à un adagio de Mozart...
    Bonnes fêtes.

    RépondreSupprimer
  16. Miss, tous les jours sauf mercredi, samedi et dimanche (les écoles ne sont plus ouvertes le samedi matin)

    Peter, sans regrets, même un tout petit peu de ce temps là ?

    Nazzareno, pas allegro mais moderato ! D'accord, addagio ma non troppo. Il faut revenir ensuite à l'heure à l'école

    Olivier, Alain Q, Daniel, Adam, Peter, Nazzareno : six messieurs
    Thérèse, Hpy, Cergie, Claude, Cocophinium, Miss Yves, six dames.
    A suivre....

    RépondreSupprimer
  17. Il est loin ce temps là, mais bientôt viendra mon temps d'arrière grand mère!

    RépondreSupprimer
  18. what a beautiful place to stroll...

    RépondreSupprimer
  19. Moms are the most rushed people on the earth. and that includes animal moms too.

    RépondreSupprimer
  20. moi aussi je te donne une médaille car c'est une très belle photo , des silhouettes heureuses dans un grand décor.J'ai une école derrière chez moi et à la récréation des petits viennent au portail quand je passe je leur parle souvent; ils croient que c'est l'heure des mamans...avant l'heure!!

    RépondreSupprimer
  21. Ferais tu la parité sur ton blog ! ! !
    Mieux que les politiques qui n'ont toujours pas réussi...
    Prière de ne pas déformer mes propos, ne surtout pas confondre vieux est beau ;-))

    RépondreSupprimer
  22. quelle belle photo Cergie...

    RépondreSupprimer
  23. Beautiful picture Cergie.. mother are precious gift of God..

    Hope you're well there dear friend:))

    Take care

    RépondreSupprimer
  24. Lyliane, une arrière grand'mère qui roule sa bosse sur tous les chemins du monde !

    Squirrel it's so true. My blue tits are so tiny when they young fly away !

    Marguerite Marie, les petits n'ont aucune notion de l'heure.

    Daniel, la parité, non ! Il faut un papa et une maman pour faire un enfant jusquà nouvel ordre. Une fleur et un papillon.

    Francesco, une photo qui m'était nécessaire. Merci.

    Sam!!, yes they are, and children are gift too. (I'll come and visit you soon)

    Olivier, Alain Q, Daniel, Adam, Peter, Nazzareno, Squirrel, Francesco : huit messieurs
    Thérèse, Hpy, Cergie, Claude, Cocophinium, Miss Yves, Lyliane, Marguerite-Marie, Sam!!, neuf dames.
    Mais oui, les enfants intéressent les mamans ET les papas...

    ;o)

    RépondreSupprimer
  25. Pouvoir aller chercher ses enfants à l'école à pied en traversant un petit bois, ce n'est tout de même pas la pire des situations.... Elle est bien agréable, cette allée !

    RépondreSupprimer
  26. Emmener la douceur de l'amour en balade...

    RépondreSupprimer
  27. beautiful photograph... I love the path.

    RépondreSupprimer

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives